• Accueil
  • > Recherche : singe cigogne

Résultats de votre recherche

Essaims de CRIQUETS

Posté par othoharmonie le 15 juin 2014

 

images (9)L’une des problématiques de la lutte contre les essaims de criquets est l’usage de grande quantité d’insecticide. La campagne de 1987-1988 a montré que les insecticides restent le moyen de lutte le plus performant, malgré les effets polluants sur le milieu biologique.

Le criquet pèlerin possède des prédateurs naturels : les hérons, les cigognes, les lézards, les rats, les singes, en sont friands. Mais la consommation de tous ces insectivores est largement dépassée par la rapidité du cycle reproducteur du criquet pèlerin. Les femelles sont très prolifiques, et en quelques mois, soit trois ou quatre générations, un essaim peut multiplier ses effectifs par dix mille, voire un million. Des mouches, des guêpes et des coléoptères s’attaquent aux œufs, des araignées à ses larves. Mais ces prédateurs sont beaucoup moins prolifique et ne peuvent non plus pourchasser les essaims dans leurs migrations.

Les micro-organismes sont également un système de lutte envisagés. La substance provenant de bactéries (Bacillus thuringiensis), la bactospéine PM est très efficace contre les chenilles et les papillons. Mais elle est éliminée par le système digestif des acridiens. Aux États-Unis, on pulvérise des nozemas, protozoaires parasites habituels des criquets. Efficace sur les sédentaires, la méthode semble inopérante sur les migrateurs. Plus prometteuse semble la production par synthèse de toxines de champignons.

Le principal moyen de lutte est donc la lutte chimique. L’expérience a montré qu’arroser chimiquement les nuages d’insectes volants est inefficace: les doses mortelles mettraient en péril tous les êtres vivants de la contrée. Le traitement retenu se pratique le matin, juste avant l’envol.

Pour empêcher les oeufs d’éclore, il est parfois recommandé de labourer le sol à grande profondeur. Mais, le plus souvent, le relief et les moyens d’accès l’interdisent. La campagne 1987-1988 aura toutefois permis d’expérimenter sur les essaims de larves des insecticides de plus en plus raffinés. Soutenus par les écologistes, les pyréthrinoïdes sont des molécules de synthèse copiées sur les toxines naturelles du pyrèthre, un végétal qui pousse en afrique. Efficaces, mais peu rémanents ces produits exigent des pulvérisations fréquentes et coûteuses. La plus heureuse surprise est venue avec les dérégulateurs de croissance comme le téflubenzuron. Répandue sur les larves, avant la poussée des ailes définitives, cette sorte d’hormone empêche le raidissement du nouveau squelette de chitine lors de la dernière mue. Ne pouvant s’extraire de leur tégument précédent, 99 à 100 pour 100 des insectes meurent avant d’avoir pu s’envoler. Inoffensive pour les oiseaux et mammifères, cette  » potion  » peut être dangereuse pour les autres insectes. Pour les spécialistes, il était encore trop tôt pour crier victoire. Et pour preuve, l’invasion 1987-1988 n’a pas été la dernière.

Publié dans SAUTERELLE - CIGALE | Pas de Commentaires »

Bibliographie du Loup

Posté par othoharmonie le 27 février 2012

Bibliographie du Loup dans LOUP 250px-She-wolf_suckles_Romulus_and_Remus

 

  1. [PDF]Le loup [archive] sur Wildtier Schweiz

enluminure représentant deux loup attaquant une bergerie

  1. Le loup est de retour en Belgique… après un siècle [archive] – Le Soir, 22 septembre 2011
  2. Loup de Gedinne: « seule une enquête ADN peut donner une certitude sur l’animal » [archive] – La Libre, 22 septembre 2011
  3. Le loup est de retour aux Pays-Bas [archive] – wallonie.be, 9 septembre 2011
  4. Instructions ministérielles sur la destruction de loups [archive]
  5. Sabrina Prini, 2002. Loup et pastoralisme. Quel prix pour une cohabitation ? . Thèse vétérinaire soutenue publiquement le 17 juin 2002, Lyon 1. Lire la version Html, Page 39, Document pdf  
  6. L’histoire du loup en France , Chronologie d’une destruction. www.loup.org 
  7. Atlas des mammifères du Nord-Pas-de-Calais, Gonn
  8. Le loup en Limousin : petite histoire d’une grande disparition [archive], L. Souny, 2002
  9. Site officiel du loup et des grands prédateurs en France [archive]

 

Il existe, en France, un musée du loup au Cloître-Saint-Thégonnec, commune des Monts d’Arrée dans le Finistère et un Muséoloups au lieu dit Les Angins, commune de Tannerre-en-Puisaye dans l’Yonne.

Publié dans LOUP | Pas de Commentaires »

 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello