• Accueil
  • > Recherche : oiseau totem

Résultats de votre recherche

Abeille et Mythologie

Posté par othoharmonie le 27 décembre 2011

  Dans les mythologies, l’abeille est très symbolique.

Abeille et Mythologie dans ABEILLES symbol-durer_tallOn récoltait déjà le miel aux époques les plus reculées de l’humanité. Il était utilisé à des fins médicinales. La cire servait, elle, à confectionner des bougies. Puis elle fut utilisée afin de faire fondre des métaux « à cire perdue ». En Egypte, c’est avec cette même cire que l’on momifiait les cadavres.

 Dans le christianisme, on pensait que les abeilles ne vivaient que du parfum des fleurs, et elles étaient donc un symbole de pureté et d’abstinence.

La douceur du miel était utilisée pour les orateurs et devient donc un symbole mythologique. Ainsi, elle symbolisa le Christ et la clémence divine, tandis que le dard de l’abeille, source de blessure, évoquait la séparation des élus et des damnés au moment du Jugement dernier.

 L’abeille symbolise la communauté ainsi que la fête. Elle est souvent associée à l’idée d’ascension sociale. Imaginez le jeune amoureux venant butiner auprès des jeunes filles en fleur! Animal primordial des événements heureux, ou tout simplement de l’existence mystérieuse et merveilleuse de la vie. L’abeille nous apprend qu’une vie harmonieuse en communauté existe. Elle n’est peut être pas très forte, mais elle a pour elle la puissance de la sagesse de la vertu et de l’amour.

 Elle est organisée, travailleuse, sociale, prête à tout pour défendre sa ruche.

Elle porte un grand symbole en tant que totem, elle nous apprend à regarder.

Symbole de collaboration et de l’organisation, seule l’abeille n’est rien.

La ruche est pur symbole d’harmonie.

Par son travail acharné l’abeille permet à énormément d’espèces végétales de se reproduire et de ce travail en harmonie entre elle, est produit le miel :

 Aliment aux mille vertus, nectar des dieux.
L’abeille est encore une communicatrice hors pair.

En occident, elle est appelé « oiseau de marie » ou « oiseau de dieu. Elle est le symbole de l’âme. Lorsqu’un individu voit une abeille en rêve, c’est en fait le symbole de sa mort prochaine qu’il voit partir en bourdonnant. Mais lorsque l’abeille entre dans la bouche d’un mort, il revient à la vie.

 Ce symbolisme de résurrection est né du fait que lorsque l’abeille hibernait, on les pensait mourantes.

 Elle est donc un symbole de résurrection, d’éloquence, de poésie, d’intelligence, du maître de l’ordre et de la prospérité, symbole royal ou impérial. Évidemment, ce ne sont pas des présages à prendre aux mots, mais de façon imagée: Elle aide à la renaissance de son SOI intérieur, de la réincarnation….

 Dans certains textes de l’Inde, l’abeille représente l’esprit s’enivrant du pollen de la connaissance.

mythologie300 dans ABEILLESEn Egypte ancienne, elle serait née des larmes de Rê, le dieu solaire, tombées sur la terre.

 Par son miel et par son dard, l’abeille est considérée comme l’emblème du Christ… A Eleusis et à Ephèse, les prêtresses portent le nom d’abeilles. Les méditerranéens quant à eux, leur prêtait des émotions humaines telles que le courage, la pudeur, le zèle, la propreté, la capacité de vivre en harmonie bien sûr, et des dons artistiques.

Elle symbolise aussi l’Esprit saint.

En tant qu’animal totem, l’abeille nous apprendra donc à devenir organisé, méticuleux, sociable. Mais également à prendre soin de soi et de son entourage. Avec respect et parcimonie. Elle nous apprend à se recadrer, à prendre des décisions ainsi que connaître son soi profond. L’abeille nous mènera à remettre notre vie en question et renaître avec des idées créatives, voir le bon côté de chaque choses, avoir gout en notre vie et savoir la savourer divinement!!

Publié dans ABEILLES | Pas de Commentaires »

Poisson animal totem

Posté par othoharmonie le 5 novembre 2011

 Mullus barbatusLes rivières, les lacs, les sources et l’océan sont des lieux ou vivent les esprits d’eau, mais également ils sont leurs voies pour voyager entre les mondes. On se croit comme un oiseau aquatique polaire (exemple les grèbes et les canards plongeant). 

Dans plusieurs tribus sibériennes, il y a une légende, selon laquelle au départ, la Terre était entièrement couverte d’eau, et ensuite des oiseaux ont commencé à plonger et à lever du fond maritime les morceaux de la vase, en mettant l’un contre l’autre jusqu’à ce que la Terre soit formée. L’habitude de  plonger constamment sert de prétexte au grèbe, un oiseau exceptionnel : le seul qui plonge dans l’eau. L’eau est plein d’esprit, et le grèbe, le seul de tous les oiseaux, peut entrer en contact avec les âmes qui vivent dans l’eau. Dans les chansons des chamans sibériens et mongols, on imite souvent le cri de cet oiseau. 

 

Parmi les poissons, le brochet est considéré comme le plus puissant, et ses représentations sont souvent utilisées pendant des rites chamaniques dans plusieurs tribus, de Samoyede à l’ouest jusqu’aux Toungouses à l’est de la Sibérie 

 

Les poissons : pour le côté eau représente le corps physique

gifs poissons

Publié dans POISSON | Pas de Commentaires »

Le monde des Oiseaux

Posté par othoharmonie le 4 novembre 2011

Légende des peuples amérindiens. 

 

Au début du monde, le Créateur, que les Indiens Abénakis appellent Tabaldak, créa la terre et pour eux, la terre devin le jardin de Tabaldak. Depuis ce jour, la vieille Terre-Mère donne les plantes qui nourrissent et les plantes qui soignent. Tabaldak avait créé tout ce dont les hommes avaient besoin pour vivre sur terre. Il avait tout créé ou presque, car pour les Indiens, le Créateur n’est pas parfait, sinon il aurait créé tous les Indiens parfaits…

 

Ara militaireTous les Indiens étaient en extase devant la création, jusqu’au moment où Ours Blanc décida de mettre son gros manteau blanc sur le pays et souffla son halène froide pour faire arriver l’hiver. A cette poque, les Indiens vivaient la majeur partie de leur temps dans le Tipi et les petits Papooses sont vite devenus bien tristes. Ils n’avaient plus rien pour s’amuser, sauf les cendres du feu qui paraissaient à peine tièdes tellement le froid était intense.  Durant l’été, ils avaient joué avec les feuilles de l’arbre sacré. Ils en avaient fait des colliers, des panaches, des papillons et ils avaient aussi joué avec le ruisseau. Mais avec la neige qui avait tout recouvert de blanc, tous leurs jouets avaient disparu et ils étaient devenus bien tristes. Tellement tristes que grand-maman Marmotte le remarqua et décida d’aller vois Tabaldak. Elle lui dit :

 

« Tu as créé de bien belles choses pour tes enfants adultes. Tu as tout donné pour qu’ils puissent bien vivre. Mais tu as oublié mes petits Papooses ».

 

Tabaldak réfléchit un instant et approuva grand-maman Marmotte. Il promit d’arranger les choses. Aussitôt que le printemps pointa son nez, il se mit à réfléchir à ce qu’il pourrait bien créer pour leur rendre l’hiver plus agréable. C’est alors qu’il se rappela avoir vu les enfants jouer avec les feuilles de l’arbre sacré. Il décida donc de créer les Oiseaux. Mais dans sa hâte de faire plaisir aux enfants pour l’hiver prochain, il créa les Oiseaux tous blancs de la même couleur que l’hiver.

 

Les enfants furent très heureux de cette création. Vous auriez dû les voir jouer avec les huards, les canards, les sarcelles, les perdrix, les pic-bois, les hirondelles,  les gros-becs, les rossignols, les bruants, les chardonnerets, les mésanges, les merles, les moineaux et les colibris. Les Papooses ont passé le printemps, l’été et même l’automne à s’amuser avec leurs nouveaux amis les Oiseaux.

 

Lorsqu’Ours Blanc jeta de nouveau son gros manteau blanc sur le dos de la Terre-Mère, les enfants se rendirent compte que les oiseaux étaient de la même couleur que la neige et qu’ils pouvaient à peine les voir. Même les oiseaux étaient bien embêtés pour se reconnaître entre eux. Ils étaient tous de la même couleur. Ils retournèrent dans leur tipi avec encore beaucoup de tristesse. Grand-maman Marmotte vit la tristesse des enfants. Elle retourna voir Tabaldak et lui dit :

 

Aras macao« Tabaldak, je crois que tu as créé les Oiseaux un peu trop vite. Tu as donné aux adultes une nature toute colorée à ton image, mais tu as oublié que les petits enfants méritaient aussi ces mêmes couleurs pour leurs Oiseaux ».

 

Tabaldak réfléchit et finit par dire à grand-maman Marmotte : « Tu as bien raison. Je vais réparer mon erreur. Appelle tous les oiseaux et dis-leur de se rassembler ici devant moi ».

 

Pendant ce temps, Tabaldak alla prendre du brun terre, du vert pelouse, du vert arbuste, du bleu ciel, du jaune soleil, du rouge feu, du gris nuage et fabriqua de merveilleuses teintures qu’il mit dans de magnifiques pots en écorce de bouleau que grand-maman Marmotte avait fabriqués pour lui. Les pots sentaient bon l’écorce fraîche.

 

Tabalkak plaça les pots de teinture devant lui. L’oie blanche s’avança la première près de Tabalkak et lui donna une plume afin qu’il puisse colorer les oiseaux. L’oie blanche lui dit : « Prends ma plume pour faire ton travail de création. Moi je resterai blanche afin que tes enfants s’en rappellent. Chaque année, je passerai au-dessus de leur territoire pour qu’ils se souviennent de toi ».

 

Jusqu’à ce jour, l’oie blanche n’a pas encore manqué à sa parole. Chaque printemps, de la fin mars jusqu’à la fin mai, près d’un million d’oiseaux fréquentent les berges du lac Saint-Pierre à Baie-du Fèbvre. Des milliers d’ornithologues amateurs et les amants de la nature se donnent rendez-vous le long des zones inondées pour observer le retour spectaculaire des oies blanches. Le Créateur commença donc son travail. Avec le rouge et le brun, il colora le merle. Avec le bleu il donna ses couleurs à l’hirondelle. Avec le jaune, il colora le chardonneret et ainsi de suite, jusqu’à ce que tous les oiseaux soient recouverts des couleurs de la nature. Vous pourriez même, si vous prenez le temps d’observer les Oiseaux, deviner où Tabaldak a pris la teinture pour colorer chaque oiseau que vous observez. Il n’y a pas de couleur sur un oiseau qui n’est pas dans la nature.

 

Pendant qu’il faisait son travail avec patience, un Oiseau le dérangeait constamment. Il criait, battait de l’aile bruyamment, bousculait les autres et oubliait de partager la joie de ses frères. Il alla même devant le Créateur pour l’insulter en lui disant que ses teintures étaient bien belles, mais passez brillantes pour les mettre sur son magnifique plumage. Patiemment, le Créateur continue son travail. L’oiseau était de plus en plus dérangeant, battant de l’aile et criant constamment. Il revint devant le Créateur encore une fois et d’un coup d’aile renversa tous les pots de teinture. Les teintures en se renversant se mélangèrent et devinrent toutes noires. Vous auriez dû voir grand-(maman Marmotte derrière le tipi. Elle était dans tous ses états, n’en croyant pas ses yeux de voir ce que l’oiseau avait fait.

 

Le monde des Oiseaux dans OISEAUX corbb1Le Créateur, dans sa grande patience, ramassa la teinture noire et le remit dans un nouveau pot que grand-maman Marmotte avait apporté. Il reprit sa plume et continua son travail. L’oiseau dérangeant revint une troisième fois devant lui pour l’insulter à nouveau, mais cette fois-ci, Tabaldak saisit l’animal par les pattes, le plongea dans la teinture noir et le leva très haut au bout de son bras en lui disant : « Telle est ta volonté mon bel oiseau et telle est ma volonté. Parce que tu l’as bien voulu, tu seras toujours un oiseau dérangeant et bruyant. Tu auras toujours un vol lourd et bruyant. Les autres oiseaux te craindront et les animaux te fuiront on t’appellera le CORBEAU ».

 

Et il laissa partir l’oiseau. Mais ce n’était pas le dernier oiseau? Le dernier oiseau arriva humblement devant  Tabaldak. Il excusa le comportement effronté du corbeau et dit au Créateur : « Tabaldak, je regrette le geste du corbeau. J’aurais voulu que tu couvres mes plumes de l’arc-en-ciel de ta création. J’aurais pu, ainsi coloré, voler très haut vers le soleil et tracer de grands cercles pour que tes enfants puissent y voir toute la puissance. J’aurais voulu être ton symbole pour tes enfants ». Le Créateur fut bien ému par les paroles de l’Oiseau. Il dit à l’animal : « Ouvre bien grandes tes ailes ».

 

Il prit alors sa plume et la plongea dans la teinture noire. Il en mit un peu sur le bout des ailes, un peu autour du cou. Il en mit aussi un peu sur la queue et balaya tendrement le dos de l’animal en lui disant : « Telle est ta volonté mon bel oiseau et telle est ma volonté. Tu seras mon symbole. Tu voleras très haut pour travers le cercle sacré. J’y mettrai toute ma puissance et mes enfants le verront. Tu seras le seul animal à regarder le soleil bien en face. On t’appellera l’AIGLE. Et pour s’en rappeler, chaque fois qu’un de mes enfants plantera un poteau dans le sol pour y graver ses symboles et ses totems, tout en haut il placera tes aigle-royal dans OISEAUXailes pour me symboliser. Tu seras un guide pour mes enfants. Telle est ta volonté mon bel Oiseau et telle est ma volonté.

 

Je veux que vous sachiez que depuis ce temps-là les Amérindiens utilisent les plumes de l’aigle pour s’en faire de belles décorations et qu’il y a toujours une plume d’aigle attachée à la pipe sacrée.

 

Cette légende est encore très vivante dans le village Abenakis d’Odanak au Québec (ou Abénaquis). Le nom d’Abénaqui provient des termes wabun (la lumière) et a’Ki (la terre), on peut donc les désigner comme « peuple du matin », « peuple du soleil levant » ou « peuple de l’Est. » Comme le nom originel de leur territoire correspond à ce qui est désormais la Nouvelle-Angleterre, le terme Wabanaki est parfois utilisé pour désigner tous les peuples dans la région parlant des langues algonquiennes: les deux tribus d’Abénaquis, les Micmacs, les Malécites et les Passamaquoddy. 

Extrait de « La Roue de Médecine » de Sun et Wabun Bear

BARSEPA - étoiles

Publié dans OISEAUX | Pas de Commentaires »

Colibri Animal Totem

Posté par othoharmonie le 31 octobre 2011

  

 

ou Oiseau-mouche

  

Colibri Animal Totem dans OISEAUX macroglossumDans la tradition des Mayas, l’Oiseau-mouche est lié au Soleil noir et au Cinquième Monde. 

Chez les Aztèques, les âmes des guerriers morts redescendent sur terre sous forme de colibris ou de papillons.
Dans un mythe des Indiens Hopi, le colibri apparaît comme un héros intercesseur qui sauve l’humanité de la famine en intervenant auprès du dieu de la germination et de la croissance. 

Pour les Indiens Tukano de Colombie, le colibri ou oiseau-mouche, qui est censé coïter avec les fleurs représente la virilité radieuse.

On le nomme au Brésil, l’oiseau « baise-fleur » (passaro beija-flor)

 

 

La laideur et la rudesse répugnent à Colibri, animal allié. Il s’enfuit devant la discorde et le manque d’harmonie. Il vous aide, à sentir où réside la beauté, à poursuivre votre idéal et à cheminer avec aisance dans un bel environnement. Il a des qualités magiques, il réussit à faire naître l’amour et ouvrir les cœurs. Sans un cœur ouvert et plein d’amour, nul ne peut savourer le nectar de la vie. Colibri goutte chaque essence et reflète chaque couleur.

 

 

En tant qu’animal allié, Colibri vous demande de relever les défis :
« Reconnaissez que votre peine, en pénétrant au fond de votre douleur personnelle, c’est l’envers de votre joie. Laissez tomber vos jugements et relaxez-vous.

 

 

Ne vous laissez jamais attraper, emprisonner et mettre en cage.

Préparez-vous à de curieux élans d’énergie qui feront chavirer tous vos sens et vous donneront le vertige. Vous avez pour mission de répandre la joie ! Réunissez les gens, créez des liens afin de faire ressortir ce qu’il y a de meilleur en chacun d’eux. Ressentez le renouveau magique qui transforme votre vie. »

 

GIFS OISEAUX

Publié dans OISEAUX | Pas de Commentaires »

Hibou animal Totem

Posté par othoharmonie le 31 octobre 2011

Le Hibou : 23/11 au 21/12 

 Hibou grand-ducLe hibou a le plumage doux, sa tête est large avec des yeux énormes, une face plate. Le bec crochu est, lui, en partie caché. C’est un oiseau de nuit que l’on pourrait appeler l’aigle de la nuit

Il est celui qui vit parmi nous en nichant dans les arbres creux, les bâtiments de ferme, ou encore les clochers d’églises. Symbole d’un totem puissant et efficace. Il chasse de nuit et se nourrit principalement de petits rongeurs. La femelle pond en moyenne quatre à sept oeufs dont l’incubation dure 33 jours. Pendant ce cycle, c’est le mâle qui lui apporte sa nourriture. Les hiboux sont de très bons parents. 

Bien des gens considèrent le hibou comme un animal de mauvais augure. Cette attitude nous vient d’une époque où l’on s’efforçait, à n’importe quel prix, à dénigrer tout ce qui jusqu’alors était tenu pour sacré. 

Dans l’ère pré-chrétienne, le hibou était assimilé à la sagesse, le mental et la science sacrée, il était donc un oiseau sacré. Comme leur totem animal, les Hiboux ont une attitude orgueilleuse, voire parfois ostentatoire. 

Les yeux du hibou sont en mesure de déceler les mouvements les plus infimes dans des conditions de luminosité minimale. C’est pourquoi vous serez sensible à certains détails subtils qui vous avaient échappé jusqu’ici. Qu’elles soient diurnes ou nocturnes, vous devez vous fier à ces impressions, puisque hibou voit aussi bien le jour que la nuit. 

Rien ne leur échappe car ils sont très observateurs; ils font attention à tous les détails et c’est ce qui leur permet d’acquérir une bonne connaissance des sujets sur lesquels ils se concentrent. 

Chez le hibou, le sens de l’ouïe est tout aussi développé que celui de la vue. Voilà pourquoi vous serez en mesure d’entendre le non-dit dans la voix des autres personnes. Faites confiance à ce que vous entendez, ou n’entendez pas, dans les conversations de votre entourage, aussi étranges que ces impressions puissent être. C’est lorsque vous apprenez à vous fier à votre instinct que vous voyez votre propre sagesse s’exprimer. 

Hibou animal Totem dans OISEAUX 250px-Bubo_bubo_portraitIls sont en général attirés par les sujets ésotériques ainsi que les choses « secrètes « . Mais, parallèlement, il y a quelque chose en eux qui les pousse à la prudence, un besoin de rester les pieds sur terre. 

Le hibou est le guide silencieux, le maître qui nous enseigne à faire confiance à notre instinct et à nos impressions secrètes. Il prodigue ses conseils en aiguisant nos sens de l’aide et des conseils sont disponibles, mais ils vous appartient de les accepter. 

Leur façon d’échapper aux regards, tel le Hibou qui se fond dans la nuit, se traduit de plusieurs façons : ces gens, de nature extravertie, se replient parfois sur eux-mêmes au point de contourner la compagnie ou la présence des autres ; ou encore, ils abandonnent les entreprises dans lesquelles ils sont profondément engagés. C’est par ce genre de situations, qu’ils risquent d’être mal compris et de blesser les autres autant qu’eux-mêmes. 

Le Hibou est associé à la « sagesse cachée  » ainsi qu’à la lumière brillant dans les ténèbres comme la lune. Les Hiboux sont souvent amenés à constater qu’on leur fait prendre conscience de la réalité d’une situation donnée avant que leurs efforts ne deviennent évidents pour les autres. Ce qui indique une forme d’illumination précédant l’expérience de «  l’éveil « .

 

 

la Rubrique Astro, les oiseaux peuvent nous révéler bien des choses.

GIFS OISEAUX

 

 

Publié dans OISEAUX | 1 Commentaire »

Oiseau, Animal TOTEM

Posté par othoharmonie le 31 octobre 2011

 

 

Oiseau, Animal TOTEM dans OISEAUX Oiseau_tonnerreA l’instar de toutes les peuplades jugées primitives, ancestrales qui ont soi disant des us et coutumes dépassées, vous pouvez découvrir que notre âme, cette nébuleuse entité pour les uns, chimère pour les autres, se manifeste sous la forme d’un animal, empruntant ses caractéristiques et son apparence. Nous possédons tous un ou deux animaux totem, et il n’est pas si difficile que ça de les découvrir.

L’âme, qu’elle soit dans SON véhicule terrestre (notre corps) ou libre dans son monde bien tangible, a une force, des caractéristiques qui lui sont bien propres, et c’est souvent qu’elle se montre dans les rêves de certains, réellement pour ceux dotés de facultés médiumniques, sous cette forme qui la caractérise.

Ce n’est ni pour effrayer autrui, ni pour se donner une contenance qu’elle se présente sous cette forme animale, mais tout simplement pour révéler sa nature profonde. L’âme ne se manifeste pas systématiquement sous cette apparence, prenant souvent la forme humaine la mieux adaptée au moment de l’apparition, la plupart du temps pour être reconnue de ses semblables, incarnés ou non. Il n’est pas très difficile de connaître son animal totem, car tout à chacun le possède consciemment ou non dans sa psyché. L’attirance ou quelquefois la répulsion que l’on éprouve à l’égard de tel ou tel animal est bien souvent son signe révélateur. La répulsion vient principalement du manque d’amour et de reconnaissance que se porte un sujet. Les gens qui se déconsidèrent ont souvent une répulsion vis à vis de leur animal totem. Sans toutefois vouloir généraliser ! gardez votre discernement…

Tous les êtres incarnés ont tendance à vouloir se rapprocher physiquement de cet animal, bien souvent ils l’adoptent comme animal de compagnie, dans la mesure du possible. Il est évident que si votre animal totem est l’éléphant, vous allez avoir de grosses difficultés à en adopter un à la maison. Dans ce cas de figure, les humains se mettent alors à collectionner son effigie. Il n’est pas rare de rencontrer des personnes qui ont de très grandes collections de statuettes, hiboux, éléphant, grenouilles, dauphins….. , des posters ou bien d’autres choses sujettes à collection. Si la personne ne se voue pas à amasser l’effigie de son animal préféré, elle le porte en haute estime dans son coeur, sans savoir que cet amour n’est pas le fruit du hasard.

totem dans OISEAUX

Publié dans OISEAUX | Pas de Commentaires »

L’oiseau-tonnerre

Posté par othoharmonie le 29 octobre 2011

  

L'oiseau-tonnerre dans OISEAUX numa119628957007_art(Thunderbird en anglais) est une créature légendaire à la forme d’oiseau, commune aux religions de plusieurs populations amérindiennes d’Amérique du Nord. C’est un concept populaire dans l’art amérindien de la côte nord-ouest de l’Amérique du Nord, qui apparaît souvent sur les totems. Le nom de l’oiseau-tonnerre proviendrait du bruit que produisent ses ailes lorsqu’il vole. Il est aussi considéré comme une créature de la cryptozoologie, issue de rapports d’observations de personnes qui décrivent avoir vu des oiseaux gigantesques dans le ciel américain. 

Omniprésent dans l’ensemble des cultures humaines, cette créature est désignée par une grande variété de noms que ce soit en Asie où il est désigné « Oiseau vermillon des mers du sud« , en Europe sous le nom de Phénix (rouge en grec) et dans les Amériques sous les appellations suivantes: Achiyalaopa chez les indiens Pueblo, Alkuntam chez les Bella-Coola, Animikii, Grand oiseau, Binesi ou Pinesi chez les indiens Ojibwa et Algonquins, Ba’a chez les 2956976613_1_5_HfANHRvE dans OISEAUXComanches, Chequah chez les indiens Potawatomi et Algonquins, Cullona chez les indiens Malecite et Algonquins, Culloo chez les indiens Micmac et Algonquins, Dukwally ou Theukloots chez les indiens Makah et Wakashan, Hahness chez les indiens Chehalis et Salishan, Huhuk chez les indiens Pawnee et Caddoan, Kunna-kat-eth chez les Tlingit, Kwunusela chez les indiens Kwakiutl et Wakashan, Mechquan chez les Ossippee, Met’co chez les indiens Montagnais et Algonquins, Nunyenunc chez les Shoshones, Nu-tugh-o-wik chez les Inuktitut, Inuits et Aléoutiens, Omaxsapiteau chez les indiens Pieds noirs et Algonquins, Pach-an-a-ho chez les Yakima, Piasa ou Pilhan-naw chez les indiens Ossippee, Sanuwa ou Tlanuwa chez les indiens Cherokee et Iroquois, Tse’na’hale chez les Navajo, Yello-kin chez les indiens Miwok et Pentiens, Wakinyan chez les Sioux. 

Il est probable que son appellation d’Oiseau Tonnerre soit liée au fait que ce dernier, proche cousin de l’Aigle de Haast ou Pouākai d’Océanie, chassait en piqué en s’abattant comme la foudre sur ces proies pour leur briser le cou, de préférence par temps orageux de manière à pouvoir profiter des turbulences augmentant la puissance de son vol, l’aidant à ramener ses proies avec un minimum d’effort directement dans ses serres à son nid. 

TotemGardien de l’arbre de la connaissance, sa disparition coïnciderait avec la généralisation de la culture sur brûlis autour de l’an 1000 de notre ère, supplantant la culture millénaire de la terra preta lors des premiers contacts entre les cultures amérindiennes et celle des vikings. 

Selon des croyances amérindiennes, les oiseaux-tonnerres auraient disparu peu avant l’arrivée des Européens en Amérique. Pourtant, de nombreuses observations d’oiseaux-tonnerre ont été signalées au XIXe et XXe siècles à travers l’Amérique du Nord.

gifs oiseaux

Publié dans OISEAUX | Pas de Commentaires »

L’écureuil performant !

Posté par othoharmonie le 17 octobre 2011

Témoignage sur le web 

Connaissez-vous un petit rongeur qui sautille sur les bancs du parc avec agilité ? Non, ce n’est pas moi, mais bien l’écureuil à longue queue touffue. Dans le but de vous présenter mon animal totémique, nous parlerons de moi et du petit rongeur. Alors, je vous souhaite un bon plaisir à me lire.

L’écureuil performant !  dans ECUREUIL ecureuil_roux_03Étant donné, que ce petit écureuil peut sauter d’un arbre à l’autre sans même perdre son équilibre, il fait preuve d’une agilité et d’une très grande souplesse tout comme moi. Je ne saute peut-être pas d’un arbre à l’autre, mais je peux facilement faire le grand écart. Ce petit rongeur a une agilité absolue tout comme mon corps. En plus de ces caractéristiques, l’écureuil est un petit rongeur très autonome, car avant l’hibernation, il amasse toute la nourriture nécessaire pour passer l’hiver. N’est-il pas autonome ? Je peux faire quelque chose sans même l’aide de quelqu’un tout comme l’écureuil lorsqu’il amasse sa nourriture.

L’écureuil n’est pas ma copie conforme. Il me ressemble juste énormément, mais vous savez, nous avons tout de même des différences. Moi, j’ai énormément de créativité contrairement à l’écureuil. J’ai aussi beaucoup de gaieté, mais l’écureuil au contraire il est très neutre, car il ne peut pas sourire. L’écureuil planifie sa vie comme un agenda. Il planifie la période de reproduction, la récolte de nourriture etc.… Moi, je planifie peut-être, mais pas toute ma vie tout de même !

Pourquoi avoir choisi l’écureuil comme animal qui me ressemble le plus ? C’est certain, qu’il y a les caractéristiques en commun, mais il y a une autre chose… Je suis toujours occupée. Le petit rongeur est mon mini sosie. Il est toujours occupé. Lorsqu’il ne saute pas sur les bancs du parc ou dans les arbres, il fait autre chose comme travailler. Il est vraiment travaillant comme moi !

Je vous remercie d’avoir lu ce texte. Après autant d’effort, il est intéressant de savoir qu’on nous a lus. Pour bien terminer voici une petite question : Est-ce que l’écureuil est votre animal totémique ?

C’était Laurie Bégin 6e année pour présenter mon animal totémique sur le Spip de l’école l’Étincelle. Voir source : http://etincelle.csbe.qc.ca/spip.php?article1861

 

Gif ecureuilsGif ecureuils

Publié dans ECUREUIL | Pas de Commentaires »

123
 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello