Résultats de votre recherche

Le Cygne-Pommier Celtique

Posté par othoharmonie le 18 novembre 2015

 

 

cygnesLégende :

La déesse Eriu est vénérée par les mortels autant que par les dieux comme la plus chaste de toutes les femmes. Elle symbolise la pureté éclatante, l’immaculée. Dagda, le dieu-luron, et Branwen, la déesse de l’amour, fomentèrent un complot contre sa vertu, qu’ils jugeaient excessive. Ils craignaient tous les deux que les humains cessent de se reproduire s’ils accordaient trop d’attention à son exemple. On connaît déjà le parti-pris de Dagda et de Branwen pour la sensualité et la volupté. Comme Eriu dispose d’immenses territoires pour se réfugier, où elle est inapprochable, Branwen et Dagda élaborèrent un stratagème. Un jour qu’Eriu s’était transformée en son animal favori, le Cygne et qu’elle séchait paresseusement ses plumes au soleil sur la berge d’un lac, Dagda prit aussi l’apparence d’un Cygne en vol, poursuivi par un immense Aigle, qui n’était autre que Branwen métamorphosée. Alors que l’Aigle parvenait presque à saisir le cygne de ses serres et à le piquer de son bec, Dadga se laissa tomber jusqu’entre les ailes entrouvertes d’Eriu, qui l’accueillit et chassa l’Aigle, qu’elle prenait pour Dagda, en se servant de la force de sa pensée. Elle le réconforta, puis finit par s’endormir contre son prétendu congénère. Pendant son sommeil, Dagda la prit et la féconda, comme il l’avait voulu ! Il plaça l’effigie du Cygne parmi les étoiles pour commémorer la victoire des forces de l’amour sur celles de l’individualité et de la réserve personnelle.

A cette constellation l’astrologie celtique attribue le Pommier, un arbre traditionnellement associé à l’amour, qui symbolise la beauté du sein féminin et dont la chair blanche du fruit évoque l’aliment des enfants, qu’ils soient divins ou mortels.

Caractère :

Au premier abord, le Cygne-Pommier semble très réservé, distant, pudique et inaccessible. Sa blancheur, telle la chair du fruit, repousse toute tentative d’action impure, dont rien ne saurait dissimuler la nature de viol.

Le natif du Cygne-Pommier déclenche deux types de réactions lorsqu’il paraît parmi un groupe. Il inspire le respect, la déférence et il attise toutes les pulsions « vicieuses ». L’éclat de sa couleur suscite la colère et la jalousie, fait naître des idées souvent méchantes chez ceux qui l’approchent et envient secrètement la beauté de son intégrité, de sa probité et de sa vertu.
Il ne donne aucune prise aux attaques dont il est l’objet, il n’obéit pas aux contraintes morales des hommes, mais il est attaché profondément, sincèrement, à un idéal d’une très haute valeur éthique. Cela lui pose d’ailleurs sans cesse des graves problèmes : la noirceur présente dans les âmes de son entourage ne peut en effet supporter une blancheur éclatante et elle n’a de cesse de ternir et de tâcher sa robe de lumière. En butte aux attaques redoutablement complexes de ceux qu’il « dérange », le Cygne-Pommier se défend en prenant la fuite ou en se soumettant totalement de sorte que l’acte impur perpétré contre lui rejaillit complètement sur son auteur, qui s’en trouve ainsi le seul sali. Le Cygne-Pommier est semblable à l’albatros du poème de Baudelaire, il ne paraît pas fait pour ce monde dur. Cependant le Cygne-Pommier n’est pas aussi dépourvu de puissance qu’il ne semble. Extrêmement susceptible, dédaigneux de tout ce qui n’est pas beau, bon et plein d’amour, le Cygne-Pommier fait figure de « croisé » dans une guerre sainte. Les traits de son esprit percent les coeurs les plus endurcis et font éclater les raisonnements apparemment les plus cohérents qui cherchent à justifier la présence du mal dans le monde. Profondément généreux, le Cygne-Pommier traverse l’existence comme le Soleil traverse le Ciel. Les nuages peuvent nous le dissimuler, mais il reste là, toujours bénéfique.

Relations et amitiés :

Toujours prêt à rendre service à tous, le Cygne-Pommier peut finir par s’épuiser à force de donner sans rien demander en retour. Il est souvent considéré comme une source inépuisable de bienfaits, comme la poule aux œufs d’or dont on peut user et abuser. Ces attitudes profondément immorales de la part de ceux qu’il considère comme ses amis le blessent douloureusement. Incapable d’exprimer ses besoins, le Cygne-Pommier peut se retrouver très démuni, lorsqu’il a donné tout ce qu’il avait aux autres, en confiance.

Les mauvaises expériences sont incapables de lui faire changer d’attitude, il ne devient jamais « méchant » et son cœur reste pur. Même victime, le Cygne-Pommier demeure moralement victorieux)

Il dispose toutefois d’un cercle d’amis parmi lesquels un natif du Chaudron-Sorbier. Celui-ci est le creuset de Dagda, et le Cygne-Pommier représente sa passion, le tabernacle de son essence, le réceptacle de ses offrandes. Bien que le Cygne-Pommier soit d’abord plutôt défensif à son égard, leur amitié devient, petit à petit, solide comme les liens qui unissent ceux qui ont beaucoup en commun, qui partagent le même sort. Leur complicité est souvent silencieuse, ponctuée surtout par des échanges de sourires.

De même, le Bouvier-Micocoulier s’attache volontiers au Cygne-Pommier, pour lequel il a la plus vive estime. Le Cygne-pommier, qui, malgré son caractère plutôt indépendant, éprouve un grand besoin de se sentir rassuré et protégé, apprécie beaucoup la présence du Bouvier-Micocoulier à ses côtés. Grands amis de la nature, ils font d’immenses promenades, par tous les temps, la main dans la main, sans éprouver l’envie d’autre chose.
Certains jours, le Cygne-Pommier traverse des phases d’excitation durant lesquelles rien ne lui réussit sinon de courir les bois et les étangs avec un vigoureux compagnon du signe du Lièvre-Hêtre. En dehors de ces périodes, leur amitié apparaît comme un lien très lâche. Ils se voient peu et seulement à l’instigation du Cygne-Pommier. Le Lièvre-Hêtre trouve un certain plaisir en sa compagnie et il se sent surtout très honoré d’être choisi par le bel oiseau blanc.
L’amitié souvent orageuse, passionnée, d’un Cygne-Pommier et d’un Triangle-Chêne (le signe de Dagda !) est sans cesse menacée par les brusques envies qu’ils ont tous les deux de se voir ou de se quitter. Le Cygne-Pommier, inexplicablement (du moins sur le plan rationnel – et il est peu rationnel)), s’attache au Triangle-Chêne : il est profondément séduit par sa capacité de décision et son implacable persévérance dans la réalisation de ses désirs. Le Cygne-Pommier intrigue toujours le Triangle-Chêne, qui se demande de quel droit celui-là se permet de porter le gui avec plus de facilité que lui 1 Une amitié très « particulière » !

Cygne celtique
Le Petit Chien-Noyer, lui, trouve plutôt agréable de courir après le Cygne-Pommier pour le voir s’envoler ou s’étioler, l’ombre du noyer étant extrêmement néfaste au pommier! Irréconciliables ennemis! La seule solution pour le Cygne-Pommier consiste à éviter la proximité d’un natif du Petit Chien-Noyer, car celui-ci n’est pas assez sage pour le laisser tranquille de son propre chef.
Le Dauphin-Mélèze aime jouer avec le Cygne-Pommier, mais celui-ci a tendance à se prendre au sérieux et son caractère très susceptible l’entraîne à penser que le Dauphin-Mélèze se sert de lui comme d’un objet, qu’il n’éprouve aucun respect et ne mérite pas tout ce que l’on raconte de bien sur lui. Blessé lorsqu’il se moque de lui, le Cygne-Pommier se montre très agressif !
Enfin, la Petite Ourse-Sapin et le Cygne-Pommier ne s’entendent guère. La première imagine toutes sortes de choses horribles sur lui et il la méprise royalement. La source de leur mésentente réside dans leur dissension à propos des questions fondamentales : la vie, la mort et surtout la manière de se conduire en société. La Petite Ourse-Sapin est plutôt superficielle dans ses rapports et elle réclame beaucoup d’attention, alors que le Cygne-Pommier apparaît très introverti.

Professions :

Il se fait une très haute idée de ses capacités et certes il est très intuitif et habile à démêler le vrai du faux. Cependant, il est plutôt lent à agir et il ne se donne pas beaucoup de peine, malgré les opportunités qui lui sont sans cesse offertes, pour se créer une place convenable dans sa profession. Les métiers où il peut réussir et donc s’épanouir sont ceux qui exigent un sens très élevé des responsabilités sur les plans de la santé et de la pédagogie. Non pas instituteur ou infirmière, bien sûr ! Le Cygne-Pommier est un législateur-né, un médiateur, un concepteur de formes harmonieuses de vie. Cependant, pour parvenir à ces postes-clés où il peut influencer positivement la vie de sa société, il lui faut se plier aux exigences de la hiérarchie et de la carrière. Or, ces compromis lui sont insupportables et il peut finir par entrer dans des états dépressifs dans lesquels sa générosité se teinte de noir cafard et où il risque de se perdre. Si le Cygne-Pommier ne parvient pas à trouver aide et soutien pour ses idées et ses idéaux, sa vie professionnelle peut se solder par un échec. S’il y parvient, le rôle de conseiller qu’il joue alors permet que tout le monde bénéficie de son génie de concepteur ! Ainsi le théoricien libertaire Proudhon ne sut-il pas vraiment faire accepter ses idées aux consonances très celtiques, dans lesquelles l’individualité était non seulement respectée mais promue au premier rang !

Idéaliste invétéré, le Cygne-Pommier voit les choses de si haut qu’il ne parvient pas à concevoir une authentique pédagogie pour communiquer avec les autres. Lorsqu’il devient trop connu, il lui arrive souvent des malheurs pouvant aller jusqu’à son assassinat. Il peut aussi mourir brutalement. Révolté, il est souvent considéré comme un demi-fou.
Le Cygne-Pommier et souvent si peu conventionnel dans ses prises de position qu’il provoque les autres à la réflexion.

pommier_melrose_malus_1_1Destin :

Il est le grand concepteur de la roue de la vie cosmique de l’astrologie celtique. Sa destinée consiste à pondre son oeuf, l’oeuf de l’éthique, d’où la nouvelle création peut surgir. Cependant, avant d’y parvenir, il lui faut écarter toutes les illusions qui l’égarent, à commencer par ses propres barrières qui le maintiennent dans la confusion et lui font contempler la mort comme si elle était l’unique solution aux difficultés qu’il rencontre sur le chemin de l’accomplissement de sa tâche spirituelle. Il peut lui arriver de se rendre prisonnier de liens moraux qui l’empêchent de réaliser sa véritable mission sur cette terre. S’il parvient cependant à ouvrir son corps et son coeur à l’inévitable, à la transformation suprême, il accède au rôle de « mère de la nouvelle humanité », re-créateur du Ciel et de la Terre, Après la ponte de son oeuf, la face du monde se trouve changée : la conjonction des opposés est réussie; la femme devient solaire et l’homme lunaire; la lumière blanche éclatante, totalement positive, triomphe sur les forces des ténèbres qui obscurcissent la conscience et freinent le développement spirituel.

source : « l’astrologie celtique » de carol CARNAC »

Publié dans CYGNE | 1 Commentaire »

la Sauterelle de Marvel

Posté par othoharmonie le 22 juin 2014

 

images (4)Histoire : Le Docteur Auguste Hopper était un brillant entomologiste qui étudiait les insectes et leurs mutations. Alors qu’il était professeur au Métro Collège, Auguste Hopper mis au point les insecticides les plus puissants. Mais un jour, il exposa d’étranges théories sur les mutations des insectes et la soumissions des hommes aux insectes qui lui valurent d’être renvoyé du Métro-Collège. Il fut alors embauché par Ryan Chemicals, une usine produisant des insecticides qui mit les talents du Docteur Hopper à son service. Las de voir ses travaux faire la renommée de ses employeurs et non la sienne, le Docteur Hopper élabora un rayon capable d’accroître plusieurs centaines de fois la taille des insectes : le magno-rayon. Il se construisit aussi un casque le rendant capable de commander aux insectes. Il prévoyait de créer une armée d’insectes géants et de les lâcher dans la nature. Il se poserait alors en sauveur de l’humanité en proposant un insecticide capable de détruire ses créations.

Sous le nom de code la Sauterelle, il mena des hordes d’insectes à l’assaut de champs de blés. L’attaque attira l’attention du professeur Xavier qui envoya ses X-Men (sans Jean Grey alors étudiante au Métro-Collège) capturer un de ces insectes géants. La mission fut un succès malgré l’intervention de la garde nationale et la fuite de la Sauterelle. Mieux préparé à une éventuelle confrontation avec les X-Men, la Sauterelle lança une nouvelle attaque contre un champ de maïs. Les X-Men (cette fois accompagnés de Jean Grey) intervinrent mais ne purent appréhender la Sauterelle qui prit la fuite. Lorsque les X-Men le retrouvèrent, il leur opposa deux scarabées géants. Jean Grey entremêla alors les antennes du casque de contrôle de la Sauterelle (qui lui permettait de contrôler les insectes) par télékinésie. Les deux insectes géants, libérés de l’influence d’Auguste Hopper, le prirent pour une vraie sauterelle et le pourchassèrent. Secouru par les X-Men, le Docteur Auguste Hopper prit conscience de son erreur et se rendit aux autorités.

Il fut enfermé dans un quartier de haute sécurité. Il y passa plusieurs années au cours desquelles un fermier du nom de Bob Hickman épousa sa fille Carol. Ce qui déplut à Hopper qui s’échappa de prison pour attaquer la ferme de Bob Hickman avant de poursuivre le jeune couple à travers la ville, dévastant tout sur son passage. Bob et Carol croisèrent Bruce Banner alias Hulk qui les aida à défaire la Sauterelle. Durant l’affrontement, Hulk endommagea l’armure de la Sauterelle qui perdit à nouveau le contrôle de ses insectes. Il fut arrêté alors qu’il tentait de sauver sa fille de ses créations et fut impressionné de voir Bob Hickman risquer sa vie pour celle de sa fille. Il réalisa alors qu’il avait eut tort d’agir ainsi et fit la paix avec le jeune couple. De retour en prison, ses désillusions ne firent qu’empirer. Un jour il vit Facteur X et reconnu en eux les X-Men qu’il avait autrefois combattu. Jaloux de leur célébrité, il se remit à travailler sur le magno-rayon et le casque de contrôle en cachette. Il réussit et testa son rayon sur une mouche au dos de laquelle il s’évada de prison. Quelques semaines plus tard, il s’était créé une armée de cafards géants qu’il lança à l’assaut d’un restaurant de Manhattan où dînaient trois des membres de Facteur X : Cyclope, Marvel Girl (Jean Grey) et le Fauve. Après un bref combat contre les cafards, les héros de Facteur X triomphèrent et la Sauterelle fut remise aux autorités. Il s’échappa encore et recréa une armée d’insectes géants capables de causer de vastes dégâts écologiques mais les insectes furent détruit par l’Ordre et la sauterelle fut vaincue et jetée en prison.

Pouvoirs/Equipement : Aucun. La Sauterelle a conçu un magno-rayon capable d’accroître plusieurs centaines de fois la taille des insectes. La Sauterelle porte aussi un casque qui lui permet de commander aux insectes, un rayon paralysant, des recharges de soie qu’il lance sur ses ennemis pour les capturer et une exo-armure dotée d’ailes mécaniques qui lui permettent de voler. Son exo-armure augmente sa force et sa résistance. Son casque lui donne aussi une vision périphérique. Il porte généralement sur lui des oeufs d’insectes qu’il peut agrandir instantanément avec son magno-rayon. On l’a vu contrôler des sauterelles, des scarabées, des chenilles, des guêpes, des mantes religieuses et des cafards.

Aptitudes : Le Docteur Auguste Hopper est un scientifique et un entomologiste de renom.

Publié dans SAUTERELLE - CIGALE | Pas de Commentaires »

Le cafard

Posté par othoharmonie le 25 mai 2012

      1 – Présentation des espèces

Les termes cafard, blatte et cancrelat sont synonymes.

Le cafard dans BLATTES - TERMITES cafardL’ordre des dictyoptères regroupe toutes les espèces de blattes et de mantes. On y distingue deux sous-ordres les blattoptères (ou blattoptéroides) et les mantoptères (on parle aussi de blattidés et mantidés). Ce sont des insectes à cycle incomplet de métamorphose dont on connaît plus de 3500 espèces.

la fécondation de la femelle se fait par les voies génitales où le mâle injecte un liquide spermatique. Elle pond des oeufs groupés dans des sacs appelés oothèques contenant de 10 à 40 oeufs selon l’espèce.

Les larves subiront, suivant l’espèce, 7 à 10 mues avant d’atteindre l’aâge adulte.

Les adultes possèdent deux paires d’ailes non fonctionnelles, qui peuvent leur servir à planer en cas de danger.

Dans les régions où vivent des espèces de taille importante (la blatte américaine) on peut observer des individus aptères mesurant 3 cm. Il s’agit de nymphes (dernier stade larvaire) de l’espèce, dont l’imago mesure lui 40 mm.

Les espèces les plus courantes en France sont:

· la blatte germanique

· la blatte orientale

· la blatte américaine

· la blatte australienne

On rencontre aussi la blatte rayée ou blatte à bandes brunes sous nos latitudes.

Blatte-3 dans BLATTES - TERMITES

Publié dans BLATTES - TERMITES | Pas de Commentaires »

 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello