• Accueil
  • > Recherche : levraut gîte

Résultats de votre recherche

Différences du Lièvre et du Lapin

Posté par othoharmonie le 20 décembre 2012

 

  • oreilles plus longues que la tête.
  • iris jaunâtre
  • ongle des orteils fendu
  • gestation : 40 jours
  • Selon les espèces, le lièvre peut être solitaire ou vivre en couple monogame.
  • 48 chromosomes contre 44 pour le lapin.
  • L’extrémité de l’oreille du lièvre est noire.
  • Contrairement au lapin, le lièvre n’habite pas dans un terrier souterrain. Il se repose et élève ses petits dans un nid àDifférences du Lièvre et du Lapin dans LAPIN - LIEVRE lepus_americanus même le sol appelé gîte. Ses gîtes assurent une moins bonne protection que les terriers, notamment concernant la régulation de la température et la protection contre les prédateurs. Pour pallier ce problème, les levrauts ont un développement beaucoup plus précoce que les lapins : ils sont poilus et voient dès leur naissance et très vite ils subviennent à leurs besoins.
  • Le lièvre est un animal sauvage. Il n’existe pas d’espèce domestique. Toutefois son élevage est largement pratiqué, essentiellement à des fins de repeuplement et, autrefois, pour sa fourrure ou sa peau.

Description de cette image, également commentée ci-après

Il faut aussi différencier les lièvres « vrais » des lièvres siffleurs et lièvres nains, ou pikas qui sont des lagomorphes également mais de la famille des Ochotonidés.

 

 

Publié dans LAPIN - LIEVRE | Pas de Commentaires »

Le Lièvre

Posté par othoharmonie le 20 décembre 2012

 

Le Lièvre dans LAPIN - LIEVRE lievre-artic..-193x300Le lièvre (du latin lepus) est un petit mammifère herbivore sauvage qui ressemble au lapin. Il existe une trentaine d’espèces de lièvres de par le monde qui diffèrent entre elles par leur taille, leur coloris ou leur mode de vie. Les lièvres sont des animaux relativement solitaires vivant parfois en couple. La femelle du lièvre s’appelle la « hase » (mot emprunté à l’allemand) ; le petit du lièvre s’appelle le « levraut » ; le mâle reproducteur s’appelle un « bouquin » ; la hase a deux ou trois portées par an et possède trois paires de mamelles. La hase possède 2 matrices, et ainsi elle procrée en superfétation. Le cri du lièvre est le vagissement.

Les lièvres sont fins, légers et possèdent de longues pattes postérieures, très musclées qui leur permettent de se propulser en bonds rapides lorsque c’est nécessaire ; le lièvre d’Europe peut ainsi se déplacer très vite à une vitesse maximum de 65 km/h et peut aussi faire des grands sauts.

Les lièvres constituent un gibier de chasse. En Europe, il est parfois désigné par les noms de capucinrouquinoreillardlebrebossu (lebe en gascon).

Chez le lièvre d’Europe, la période de reproduction va de janvier à novembre. Cette période porte le nom de bouquinage.

Le lièvre est un animal territorial, qui se montre capable de déplacements significatifs (quand il n’est pas confronté à des obstacles importants).

De grandes variations saisonnières et individuelles caractérisent les distances parcourues, et l’étendue du domaine vital.

En zone de terre arable, un suivi télémétrique (fait au centre de l’Allemagne) a conclu que le lièvre s’éloigne assez peu de son gîte (172 à 226 m le jour ou la nuit), avec toutefois d’importantes variations individuelles. Les domaines vitaux s’étendaient dans ce cas en moyenne sur 21 hectares, avec une taille de domaine vital inversement proportionnel à la taille de la population). Trente deux pour cent de la superficie du domaine vital d’un lièvre chevauchaient celui de ses voisins. Quand la population d’adultes augmente au printemps, une domaine vital individuel moyen chevauchait celui de 13 à 21 autre lièvres (sans tenir compte des juvéniles).

Publié dans LAPIN - LIEVRE | Pas de Commentaires »

Le Lièvre…

Posté par othoharmonie le 10 novembre 2012

                             

Le Lièvre... dans LAPIN - LIEVRE images81Le lièvre est un mammifère de la famille des léporidés, comme le LAPIN, auquel il ressemble beaucoup. Il se reconnaît à ses grandes oreilles, plus longues que sa tête, et à ses pattes de derrière beaucoup plus développées que celles de devant. Son pelage est gris et roux. ANIMAL craintif et solitaire. il se cache durant le JOUR. Il ne part à la recherche de sa nourriture – HERBES et autres petites plantes non ligneuses – que la NUIT. Il ne creuse pas de terrier et fait une sorte de nid, son « gîte », à peine dissimulé dans un repli du terrain. Sa femelle, la « hase », dépose les 2 ou 3 petits de sa nichée, les « levrauts », dans un gîte diffèrent, et, bonne mère, n’oublie jamais de les allaiter.

Éternel inquiet, affligé d’une mauvaise vue, le lièvre se met droit sur son séant pour regarder autour de lui et écouter. A la moindre alerte, il fuit, pouvant atteindre une vitesse de 80 kilomètres à l’HEURE. Jean de La Fontaine a, dans une fable célèbre, Le Lièvre et la TORTUE, opposé la vitesse du premier à la lenteur de la seconde. Une tortue avait mis un lièvre au défi d’atteindre avant elle un but peu éloigné. Le lièvre avait accepté. Le départ donné, la tortue se met en route, tandis que le lièvre joue le long du chemin, prend son temps, sûr d’arriver le premier et réalisant trop tard qu’il ne suffit pas de courir, mais qu’il faut partir à point.

Publié dans LAPIN - LIEVRE | Pas de Commentaires »

Moeurs – habitat du lièvre

Posté par othoharmonie le 1 novembre 2012

 
Terrain sableux et herbeux avec des trous à mi-penteL’habitat du lièvre européen est essentiellement les milieux de prairies, zones ouvertes et cultivées, friches et secteurs modérément boisés. C’est un animal territorial qui occupe environ 200 hectares. 

Il mène une vie essentiellement nocturne et crépusculaire, vivant en groupes assez lâches. Il ne creuse pas de terrier, mais une simple dépression dans le sol qui épouse la forme de son corps appelée de ce fait « forme » mais également « gîte ». 

Il en change quasiment chaque jour. Très méfiant, il n’aime pas le bruit et possède une ouïe très fine. Pour cette raison, il n’occupe le bois qu’après la chute des feuilles et redoute le vent qui fait grand tapage. Dérangé ou inquiet, il va fuir à très grande vitesse, pouvant atteindre jusqu’à 70 km/h et très vif, il peut crocheter à angle droit en pleine vitesse et échapper à la majorité de ses prédateurs. 

nombreux lapins autour d'un point d'eauLa reproduction, appelée « bouquinage » a lieu presque toute l’année de fin janvier à octobre, avec un pic entre les mois d’avril et août. Les parades nuptiales ont lieu la nuit et sont collectives. La gestation est de 41 jours, mais le lièvre a la particularité de pouvoir superposer deux gestations dans le temps. Phénomène appelé : « superfoetation ». En fait, les nouveaux ovules sont fécondés quelques jours avant la première mise bas ce qui réduit le laps de temps entre deux portées à seulement 38 jours. La hase met bas entre 3 et 6 petits levrauts qui naissent déjà avec leur pelage, les yeux ouverts et aptes à se déplacer. La femelle les disperse donc dés la naissance pour éviter la prédation, venant les allaiter chacun à tour de rôle durant trois à quatre semaines. Une hase peut avoir en moyenne 5 portées par an .

L’habitat du lièvre européen s’étage de la plaine jusqu’à environ 2000 mètres. Au dessus de cette altitude on trouvera le lièvre variable [Lepus timidus varronis] 

Publié dans LAPIN - LIEVRE | Pas de Commentaires »

 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello