• Accueil
  • > Recherche : image chat geluck

Résultats de votre recherche

Chats de fictions

Posté par othoharmonie le 23 septembre 2011

Article détaillé : Liste des chats de fiction

Les chats dans les contes et les fables 

Chats de fictions dans CHAT 220px-De_Alice%27s_Abenteuer_im_Wunderland_Carroll_pic_23_edited_1_of_2

Le chat du Cheshire dans Alice au pays des merveilles illustré par John Tenniel.

Dans les fables, le chat garde une image d’animal malin mais profiteur. Raminagrobis est un chat gras et bien nourri que l’on trouve dans les Fables de La Fontaine, tout comme Rodilardus ou Rodillard, repris par Rabelais. Le chat est souvent mis en scène avec des souris ou des rats, dont il est le chasseur et son côté profiteur ou malin est mis en valeur par des compères aussi rusés que lui : singe ou renard par exemple.

Dans les contes, le chat a une image plus mystérieuse. Ainsi, dans Les Contes du chat perché de Marcel Aymé, Alphonse dans le conte intitulé La patte du chat, peut faire pleuvoir en passant sa patte derrière l’oreille. Dans Alice au pays des merveilles, le chat du Cheshire apparait et disparait par morceaux mystérieusement, en laissant flotter son sourire. Quant au chat botté, il est l’héritage bienheureux que lègue le meunier à son troisième fils et qui rend son maître riche par la ruse.

220px-Krazy_Kat_panel dans CHATKrazy Kat de George Herriman

Me-Ow de Mel B. Kaufman est un air de ragtime exécuté au piano contenant une unique parole : « Me-Ow ».

170px-Grandville_Cent_Proverbes_page65À bon chat, bon rat. Illustration de Grandville.

Le chat dans la bande dessinée

Les chats sont bien représentés dans la bande dessinée. Personnages principaux d’aventures comiques comme Garfield, Le Chat de Geluck ou encore Krazy Kat, les chats peuvent aussi conter leur histoire comme Le Chat du rabbin. Souvent accompagnés d’un compère antagoniste pour faire rire, tels Sylvestre de Titi et Grosminet, Tom de Tom et Jerry ou Hercule de Pif et Hercule, les chats sont aussi des personnages secondaires récurrents comme les chats Artémis, Luna et Diana dans le manga Sailor Moon ou encore Azraël compagnon de Gargamel dans Les Schtroumpfs de Peyo.

Le chat dans les jeux de rôles 

Au moins deux jeux de rôles proposent de jouer des chats.
Le premier porte le titre de « 
Cat », de John Wick. Les chats y combattent les terribles boggins qui se nourrissent des rêves et des âmes des humains. Sous-titré « A little game about little heroes » ce jeu en anglais propose de nombreuses informations 220px-Brehms_Het_Leven_der_Dieren_Zoogdieren_Orde_4_Huiskat_%28Felis_maniculata_domestica%29véridiques sur les chats mais également un cadre de jeu sans fin puis une partie des scénarios peuvent se dérouler dans le monde des rêves.

Malgré un titre anglophone, « Cats! The Masquerade » est un jeu de rôles amateur français. Dans ce jeu, les chats constituent la première espèce intelligente apparue sur Terre, bien avant les humains qu’ils ont créé pour être leurs serviteurs. Malgré leurs immenses pouvoirs, les chats ont perdu leur prééminence et doivent désormais survivre dans un monde qui leur est hostile. « Cats » propose également de jouer un Bastet, un corps humain dans lequel est emprisonné l’esprit d’un chat.

D’autres jeux de rôles proposent de jouer des êtres mi-humain mi-chat, comme les félis dans Nightprowler inspiré d’un article du magazine Casus Belli pour AD&D.

Source wikipédia 

Publié dans CHAT | Pas de Commentaires »

Le Chat dans la BD

Posté par othoharmonie le 23 septembre 2011

Exemple, le Chat de Philippe Geluck qui est un artiste belge né à Bruxelles le 7 mai 1954. Il est surtout connu pour être l’auteur de la série de bande dessinée Le Chat. Il participe également à plusieurs émissions télévisées en tant que chroniqueur, notamment en collaboration avec Laurent Ruquier.

Le Chat dans la BD dans CHAT Le-Chat_15_p3_bd+bComédien de formation, il monte sur les planches du Théâtre national de Belgique en 1975. Il y joue Roméo et Juliette, L’Opéra de quat’sous ou encore Faust. En 1982, il crée seul en scène Un certain plume de Henri Michaux et rencontre le succès.

À partir de 1978, il devient animateur d’émissions humoristiques au ton mordant à la RTBF : Lollipop (avec Malvira), L’esprit de famille, L’empire des médias ou encore Les imbuvables et Un peu de tout avec les comédiens du Magic Land Théâtre.

Le 22 mars 1983, sur commande du grand quotidien belge francophone, Le Soir, il crée Le Chat, personnage de bande dessinée qui le rendra célèbre.

Depuis sa première publication dans Le Soir, son succès n’a cessé de grandir et a largement dépassé les frontières de son pays natal puis de la francophonie.

Parallèlement à sa carrière de dessinateur, Philippe Geluck poursuit sa carrière en radio et télévision à la RTBF dans les émissions de Jacques Mercier. Entre 1988 et 1999, il fait partie de l’équipe du Jeu des dictionnaires et de La Semaine infernale.

En 1991, il obtient le Prix de l’émission télévisée la plus drôle à la Rose d’Or de Montreux, pour Un peu de tout.

Il devient à partir de 1992 chroniqueur dans plusieurs émissions radiophoniques et télévisées françaises, notamment Vivement dimanche prochain (2000-2005 ; 2008-…), avec Michel Drucker, On va s’gêner (1999-), On a tout essayé (2000-2007) avec Laurent Ruquier.

Il contribue aussi régulièrement à l’hebdomadaire satirique Siné Hebdo créé par son ami le dessinateur Siné.

Le 11 octobre 2008, la Place du Chat, où trône une statue de ce dernier, est inaugurée à Hotton. La ville lui décerne alors le titre de Citoyen d’honneur.

Six jours plus tard, dans le cadre du journal du soir d’Europe 1, il a présenté ses excuses pour une plaisanterie qu’il avait faite le 15 octobre dans Découvertes, l’émission que Michel Drucker anime sur cette même antenne. Alors qu’un vétérinaire expliquait que le chat que nous connaissons actuellement en Europe est en fait « le chat africain qui est monté avec les souris pendant le Moyen Age », Philippe Geluck lança : « À l’époque, Charles Martel a essayé d’arrêter les souris à Poitiers, mais il n’y est pas arrivé. »

Le 29 avril 2009, l’école primaire autonome de l’État de la rue des Frontaliers à Herseaux, Belgique, a été baptisée école Philippe Geluck ; à cette occasion fut dévoilée une fresque originale. L’artiste a participé à cette cérémonie.

En septembre 2009, il participe à un spectacle de Jacques Mercier.

Il est fait Commandeur de l’ordre de la Couronne par Albert II en 2009, et obtient la même année le Globe de Cristal de la meilleure BD.

En 2010, Philippe Geluck fait son entrée dans le Petit Larousse (édition 2011).

Le Chat en BD

 

Le Chat, apparu pour la première fois sous forme de strips en noir et blanc dans le journal Le Soir, connut sa première histoire pleine page — toujours en noir et blanc — dans la revue belge Pour vous, puis évolua une dernière fois avec la collaboration à la revue (À Suivre) en passant à la couleur.

 

Pour la liste des albums, voir la page Le Chatle chat, le chat geluck, geluck le chat, lechat 

retrouver le site de Geluck  à cette adresse :  http://www.geluck.com/  source wikipédia 

Publié dans CHAT | Pas de Commentaires »

 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello