• Accueil
  • > Recherche : elephant chamanisme

Résultats de votre recherche

Grenouille et chamanisme

Posté par othoharmonie le 1 avril 2012


Au Viet-Nam, cinq siècles avant notre ère, les chamans utilisent des tambours de bronze où figurent des grenouilles pour appeler la pluie bienfaisante et apaiser la violence de la mousson.

fond ecran asiatiqueOn explique les éclipses de soleil au Viet-Nam par le fait d’une grenouille géante : elle dévore le soleil, mais se brûle la bouche et est obligée de le recracher. Plusieurs instruments à percussion imitant à la perfection le coassement des grenouilles servent à appeler la protection des rizières; l’un d’eux, le rasp, a la forme d’une grenouille en bois à crête dont on frotte le dos à l’aide d’une mailloche. Il appelle comme un appeau la bénédiction des grenouilles sur le foyer. Parmi les nombreux objets zoomorphes que l’on trouve dans une cuisine vietnamienne, il y a des marmites à pieds, des pots à eau, des bols en forme de grenouille; des grenouilles décorent également des vases, des aiguières, des pots à médicaments, des urnes, des brûle-parfum, des candélabres, etc.

 Grenouille de Lessona (Pelophylax lessonae)En Thaïlande, au Cambodge, au Laos, en Birmanie, aux Philippines, comme dans tous les pays bouddhistes ou qui l’ont été, on aime les grenouilles. On peut trouver dans le Triangle d’Or des poids à opium anciens en bronze en forme de grenouilles. Ils étaient sensés protéger la transaction marchande. Ils sont moins fréquemment fabriqués aujourd’hui, car les touristes préfèrent les modèles en forme d’éléphants ou de singes.

Sur le sommet de certains carquois de chasseurs de Mindanao, aux Philippines, se trouve une grenouille qui représente et appelle l’esprit bénéfique de la forêt tropicale. 

Publié dans GRENOUILLE | Pas de Commentaires »

Eléphant et Chamanisme

Posté par othoharmonie le 24 octobre 2011

  

Eléphant et Chamanisme dans ELEPHANT baci-cb8ccSelon une croyance laotienne d’origine chamanique, les âmes d’un être humain ou d’un animal qui, en temps normal, occupent, pour les vitaliser, des régions spécifiques de son corps, peuvent les quitter sous le coup d’une émotion, de la séduction d’un être ou d’un lieu agréable, ou encore par suite de leur capture par un esprit dangereux.

 

Leur absence est de nature à provoquer troubles, maladies voire la mort. Le cas échéant, on organise le rite de sou khouan (« Rappel des âmes ») auquel sont conviés la famille, les amis et les voisins. Un officiant lance un appel vers divers mondes à l’intention des âmes manquantes, les engageant à revenir sans tarder. Pour les y inciter, on a déposé sur un plateau rond, surmonté d’une pyramide de fleurs, tout ce dont ces petites âmes sont friandes : des oeufs, du poulet, du riz, des gâteaux, etc.

 

Lorsqu’ après les appels répétés, celles-ci sont censées avoir réintégré le corps de leur propriétaire, l’officiant les empêche de repartir en attachant des cordonnets de coton blanc aux poignets du patient (les oreilles ou les pattes dans le cas de l’éléphant ou du buffle, seuls animaux concernés par le rite).

 

Outre les cas de maladie, le rite de sou khouan est aussi pratiqué à l’occasion des départs, des arrivées, des mariages et des promotions professionnelles, etc., bref, en toute occasion pouvant provoquer le départ des âmes, et elles sont nombreuses au Laos !

En Afrique.

elephant1 dans ELEPHANTLe chamanisme y est omniprésent. En Afrique de l’Ouest, au Cameroun, l’éléphant représente le double du chef. Le  » Ké  » symbolise la force de l’animal, par conséquent le pouvoir supérieur du chef. Mais ce dernier doit préserver l’animal, conscient que la mort de l’un entraînerait inévitablement la chute de l’autre.

 

Dans de nombreux pays africains, le rêve du chaman est prépondérant. De même, pour communiquer avec l’univers, le masque représente des animaux sacrés : la gueule du crocodile, le crâne de la hyène, les cornes de l’antilope et les pattes de l’éléphant. Ce masque traditionnel, appelé  » tête de Komo « , représente la connaissance du cosmos acquise par l’initié.

 

D’autres exemples assez troublants : en Afrique orientale, les chamans doivent pouvoir parler le dialecte d’une autre tribu sans jamais l’avoir appris. Et, en Afrique du Sud, l’initié doit, sans se tromper, conter l’histoire d’un esprit et reconnaître des objets cachés dans un paquet.

 

Publié dans ELEPHANT | Pas de Commentaires »

 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello