• Accueil
  • > Recherche : dieu associé au lapin

Résultats de votre recherche

Lapin : la Peur, l’Obstination, la Finesse

Posté par othoharmonie le 16 octobre 2016

.

• Il y a longtemps, bien longtemps — personne ne sait vraiment combien de temps — Le Lapin était un guerrier courageux et sans peur. Il s’était lié d’amitié avec Œil-qui-marche, la sorcière.

La sorcière et le Lapin passaient beaucoup de temps ensemble à jaser et à partager leurs expériences. Ils étaient des amis très proches. Un jour, alors qu’ils marchaient, ils s’arrêtèrent sur la piste pour se reposer. « J’ai soif », laissa échapper Lapin. Œil-qui-marche cueillit une feuille, souffla dessus et donna une gourde d’eau à Lapin. Celui-ci but avidement mais ne dit pas un seul mot. Puis, Lapin dit : « J’ai faim ». Œil qui-marche ramassa une pierre, souffla dessus et la changea en navet qu’elle donna à son ami. Le Lapin prit une bouchée, goûta, et mangea tout le navet avec appétit. Mais, une fois de plus, il ne dit pas un mot. Les deux amis continuèrent leur petit bonhomme de chemin sur la piste qui menait à la montagne. Alors qu’ils étaient presque rendus au sommet, Lapin trébucha, tomba et roula jusqu’en bas.

le lapin

Quand Œil-qui-marche le rejoignit, le Lapin avait bien piètre mine. Elle utilisa un de ses baumes magiques pour le délivrer de ses douleurs et rabouter ses os brisés. Lapin ne dit pas un mot. Plusieurs jours passèrent et Œil-qui-marche se mit à chercher son ami. Elle chercha partout, mais il restait introuvable. À bout d’idées, Œil-qui-marche arrêta ses recherches.

Puis, elle croisa Lapin tout à fait par hasard. « Lapin, pourquoi te caches-tu ? Pourquoi m’évites-tu ? » demanda la sorcière. « Parce que j’ai peur de toi. J’ai peur de la magie », répondit Lapin tout tremblant. « Laisse-moi tranquille ! » « Eh bien !, répliqua Œil qui-marche, j’ai utilisé mes pouvoirs magiques pour te soulager et voilà que tu me tournes le dos et refuses mon amitié ? » « Je ne veux plus rien savoir de toi ni de tes pouvoirs », rétorqua Lapin sans même porter attention aux larmes que ses propos suscitaient chez Œil-qui-marche. « J’espère que je ne te retrouverai plus sur mon chemin et que je ne te reverrai jamais. » « Lapin, dit Œil-qui-marche, nous étions jusqu’à maintenant de bons amis et de vrais camarades, mais c’est tout à fait fini. Je pourrais bien te détruire sur le champ, mais en souvenir du passé et des bons moments que nous avons partagés, je n’en ferai rien. Pourtant, je te jetterai un sort, à toi et à ceux de ta race. Dorénavant, vous parlerez tant et si bien de vos peurs qu’elles se réaliseront toutes. Poursuis ton chemin car les douces médecines qui nous liaient d’amitié sont rompues. »

 Et depuis ce temps, Lapin attire les objets de ses peurs. Il se promène en criant : « Aigle, j’ai peur de toi ». Si Aigle ne l’entend pas, il crie plus fort : « Aigle, laisse moi tranquille ! » Aigle, l’ayant enfin entendu, se précipite et n’en fait qu’une bouchée. Lapin appelle ainsi Lynx, Loup, Coyote et même Serpent, jusqu’à ce qu’ils viennent.

 Comme l’illustre cette histoire, les adeptes de la médecine de Lapin ont si peur des maladies et des tragédies, qu’ils attirent ce qu’ils craignent afin d’en tirer des leçons. Le message est celui-ci : ce que vous craignez le plus, vous le vivrez.

Chez les Amérindiens, Lapin représente la Peur. Le message est : ce à quoi vous résistez persistera, ce que vous craignez le plus, vous le vivrez. En effet, plus l’on redoute une chose, plus notre énergie se positionne sur cette crainte, et attire donc à nous ce que nous refusons. Dans la mythologie aztèque, le Pulque est intimement associé à la lune et au Lapin. Les anciens Mexicains vénéraient une multitude de petits dieux de l’ivresse, qu’ils appelaient « les 400 Lapins » ; il y en avait 400, c’est-à-dire une infinité, car – disaient-ils – les façons de s’enivrer sont innombrables…

Le Lapin est fortement associé à la fête de Pâques. Symbolisant autrefois la fertilité et le renouveau (comme le printemps), c’est dans les pays germaniques que naquit la tradition du Lapin de Pâques (Osterhase).

Pour les Chinois, les gens nés sous le signe du Lapin sont d’un naturel aimable, franc, honnête, diplomate et aimés par leur entourage et leurs aînés.

LAPINEn Chine encore, le Lapin de Jade est associé à la fête de mi-automne dans les communautés chinoises du monde. On le représente debout, préparant un médicament dans un mortier. Le Lapin est un symbole du culte de la lune, sur laquelle, selon la légende, vivrait un Lapin. On déguste à cette occasion encore des « gâteaux de la lune » ornés d’un Lapin et, peu avant la fête du double neuf, la tradition voulait que les chasseurs aillent tuer un Lapin ou un Lièvre, et que l’on prépare un civet. Consommer du Lapin aurait aussi des vertus médicinales.

On faisait porter aux enfants des chaussons brodés ou taillés en forme de tête de Lapin, censés les aider à marcher plus rapidement. Enfin, le Lapin est présent dans de nombreux contes et légendes enfantines expliquant pourquoi ils ont les yeux rouges, de longues oreilles, la lèvre fendue ou une courte queue. Dans les contes antillais, le personnage récurrent Compère Lapin représente la malice, le cynisme, et la débrouillardise.

Le Lapin étant très prolifique, il est considéré comme un symbole de fécondité dans plusieurs pays. Demandez-lui de vous aider à réaliser que la vie est courte et à l’apprécier pleinement, à tomber enceinte, à être rapide pour éviter un désastre potentiel, ou à entamer une nouvelle carrière. Vous accédez à son pouvoir en notant les effets des phases de la lune sur vous, ou en passant du temps dans le jardin le soir. Lapin guérit les phobies et apaise les nerfs. Il garde contre l’inquiétude excessive

Publié dans LAPIN - LIEVRE | Pas de Commentaires »

Dieu et Déesse du jour du Lapin

Posté par othoharmonie le 22 décembre 2012

 

Le protecteur du jour Tochtli (Lapin) est Mayahuel, Déesse de l’Agave et de la Fertilité, Déesse du Pulque. Tochtli est le jour de l’auto-sacrifice et du service d’autrui. C’est un jour mystique associé aux phases de la lune. C’est un bon jour pour communier avec la nature et les esprits; un mauvais jour pour agir contre les autres.

Le Lapin est un signe du Sud à valeur changeante. Associé à la lune et au monde agricole, le Lapin est symbole d’abondance. Ses natifs passent pour être de grands travailleurs; leur succès est donc assuré.

Ils font preuve d’un esprit industrieux, savent saisir les opportunités tout en calculant, prévoyant évaluant. Les Lapins se montrent toujours circonspects, vigilent et peu enclins aux effusions. L’esprit craintif, ils ont toujours peur pour leur santé et qu’on leur dérobe leurs biens.
Le Lapin est un être pointilleux sur l’honneur et possède un grand sens de la justice, notamment à l’égard de ses enfants. C’est souvent, comme le Cerf, un grand timide.

Cependant le signe du Lapin est associé à la lune et au Pulque. Par conséquent, l’ivresse, avec son cortège de vices (arrogance, fatuité, goût du jeu) vient nuancer le caractère de respectabilité que l’on peut lui attribuer.

Mayahuel – Déesse de l’Agave et de la Fertilité

Mayahuel est la Déesse de l’Agave et de la Fertilité. Protectrice des femmes enceintes. On la représente avec plusieurs paires de seins afin de nourrir ses nombreux enfants, les Centzon Totochin (les 400 Lapins). Les Aztèques nommaient les dieux de l’ivresse les « 400 Lapins ». La déesse est par conséquent responsable de l’ivresse. L’agave est utilisée pour fabriquer une boisson alcoolique : le pulque.

Dieu et Déesse du jour du Lapin dans LAPIN - LIEVRE 180px-Quetzalcoatl_1Les Aztèques utilisaient les épines de l’agave pour pratiquer ce qu’on appelait l’auto-sacrifice. C’est Mayahuel qui permit aux Aztèques de survivre au cours de leur longue migration vers Tenochtitlan. Mayahuel est l’épouse de Patecatl.

Dans la tradition païenne germanique, le lièvre était l’animal emblématique de la déesse de la fertilité et du printemps Ostara qui a donné son nom à Ostern et reste associée aux fêtes de Pâques. Les Chrétiens fêtent la Résurrection du Christ à Pâques, les païens célébraient leur déesse Easter et la naissance de la nouvelle année. On offre des œufs, symbole de fertilité, et le lapin en chocolat constitue un élément palpable de la pérennité des symboles. A Pâques, son image est partout sur les emballages.

D’après un mythe anglo-saxon plus tardif, c’est à la déesse du printemps, Ostara (aussi appelé Eostre), que l’on doit l’origine de la constellation du Lièvre : Lepus représenterait l’oiseau qu’Ostara a transformé en lièvre, lui donnant la faculté de se déplacer aussi vite qu’il volait. Une fois par an, le lièvre est autorisé à pondre des œufs, en souvenir de sa forme première. Il semble que cette histoire explique la tradition des œufs de Pâques, puisqu’en anglais, Pâques se dit Easter, terme qui serait dérivé du nom de la déesse Ostara. En effet, au Moyen-Âge, la date de la fête de Pâques avait été choisie de manière à coïncider avec l’ancienne fête païenne liée à l’Équinoxe de Printemps, dédiée à cette déesse, qui aurait aussi donné son nom au mot Est, car Ostara était aussi la divinité associée à l’Aube.

http://olympus.umh.ac.be/articles/Divers/LievreFLB.pdf

Publié dans LAPIN - LIEVRE | Pas de Commentaires »

Lapin et Religions

Posté par othoharmonie le 19 décembre 2012

 

Bouddha dans la peau d’un lapin.

Lapin et Religions dans LAPIN - LIEVRE 220px-cilantroDans une de ses nombreuses vies antérieures, Bouddha fut un lapin. Un jour, accompagné d’un renard et d’un ours il croisa le chemin d’un sage dépérissant de faim et de fatigue dans la neige. Alors, pour lui apporter nourriture et réconfort, les trois animaux se séparèrent et revinrent avec ce qu’ils avaient pû trouver: l’ours du poisson et le renard des fruits. Quant à lui, le lapin avait fait de vaines recherches. Il pria le sage d’allumer un feu et s’y jeta lui-même offrant son corps comme nourriture. Un peu dure comme histoire!

Le lapin dans la religion aztèque.

Vu comme ça, même si on lui porte tout notre amour (et il le mérite) on imagine mal le lapin comme objet de culte. Et pourtant les aztèques le jugèrent à sa vraie valeur.

Les anciens mexicains vénéraient les quatre cents lapins (progéniture de la même déesse) comme autant de petis dieux de l’ivresse. Quatre cents, une infinité, façons de s’enivrer et d’apprécier l’alcool. Il fut associé à la lune, l’astre lunaire est souvent représenté par une sorte de récipient en croissant rempli d’eau où on trouve la silhouette d’un lapin, et à l’agriculture. Il est symbole d’abondance et apporte la richesse car il mange à sa faim sans efforts. Géographiquement il est un signe du sud, le plateau central mexicain à haute tradition agricole: hiver sec et frais, été chaud et pluvieux. Climat changeant comme le lapin qui saute d’un côté à l’autre. Il est aussi un signe astrologique à part entière.

Parlons du lièvre.

Même s’ils ne sont éloignés par leur anatomie, nombre de chromosomes etc, et leur mode de vie, par exemple le lapin est le seul à creuser un terrier, lièvres et lapins ont des symboliques similaires. Le Christ est parfois représenté par un lièvre dont les longues oreilles ouvertes lui permette d’écouter la parole divine. En extrême-orient, on voit dans la lune un lapin qui prépare dans un mortier l’élixir de longue vie. Au Japon, le lièvre est signe de longévité. Une légende chinoise fait naitre les lapinots dans la bouche de leur maman lièvre. Dans les pays germaniques et anglo-saxons, c’est le lapin/lièvre qui apporte les oeufs de Pâques. Le lapin symbolise la fertilité, le lièvre le printemps et la saison de l’amour.

 

Pâques et l’arrivée du printemps

Pour les laïcs, Pâques est aussi une fête païenne qui célèbre l’arrivée du printemps et le réveil de la nature. Elle fait écho à de très anciens cultes de fertilité et de fécondité, pratiqués un peu partout dans le monde pour fêter le retour du printemps. On devine aisément le caractère païen de l’œuf, symbole parfait de la puissance créatrice de la vie, du renouveau et de la prospérité et de l’origine du monde.

Le mot allemand «Ostern» donné à la fête de Pâques est très révélateur des origines païennes de la fête. Il tire son origine d’une fête en l’honneur d’Astarté, déesse de la fertilité, d’où proviennent également les lapins et les œufs, symboles courant de la fertilité dans les cultures païennes.

 

Publié dans LAPIN - LIEVRE | Pas de Commentaires »

Lapin Aztèque

Posté par othoharmonie le 17 décembre 2012


Le lapin est le signe emblématique du sud. Pour les Aztèques, le sud correspond géographiquement au Plateau central mexicain. c’est une région de haute tradition agricole, de haute pression démographique, un pays de vieille culture où les Aztèques font figure d’envahisseurs tardifs. situé à une latitude tropicale, le Plateau central connaît néanmoins un climat tempéré en raison de son altitude, de l’ordre de 200o mètres au-dessus du niveau de la mer. Le régime des précipitations instaure deux saisons assez tranchées, un hiver sec et frais et un été chaud et pluvieux. Le sud dans le pensée mexicaine a donc une valeur changeante. Nous retrouvons naturellement cet aspect fluctuant des influences méridionales dans la personnalité du lapin qui se déplace en sautant d’un côté et de l’autre.

Lapin Aztèque dans LAPIN - LIEVRE 250px-lapin_japonais Dans l’ensemble, le lapin est un bon signe. Il est fondamentalement associé à la lune et au monde agricole. ce sera en conséquence un signe de prédilection pour les agriculteurs; symbole d’abondance, le lapin apporte la richesse car, disait-on, il mange toujours à sa faim sans se donner aucune peine. D’ailleurs le lapin n’est pas un signe qui prédispose à la paresse; ses natifs passent pour être de grands travailleurs; leur succès est donc assuré:

 On trouve dans les textes un profil assez détaillé des êtres nés sous le signe du lapin. On y apprend qu’ils font preuve d’un esprit industrieux et mènent leurs affaires avec bonheur. s’ils savent saisir les opportunités, ce sont néanmoins des calculateurs qui supputent, prévoient et évaluent. Aux yeux de leurs proches, ils se montrent toujours circonspects et vigilants, peu enclins aux effusions. Les « lapins  » ont – naturellement – l’esprit craintif : ils sont perpétuellement inquiets pour leur santé, même s’ils ne sont pas malades. Ils ont également peur qu’an leur dérobe leurs biens et vivent dans la hantise du procès. Ils souhaitent par-dessus tout pouvoir transmettre un héritage décent à leurs enfants. c’est l’une des motivations essentielles qui les poussent à accumuler et à thésauriser. On les dit encore pointilleux sur l’honneur et animés d’un grand sens de la justice, notamment à l’égard de leurs enfants. Enfin, ces « débrouillards » qui réussissent sont souvent de grands timides, trait qu’ils partagent avec les natifs du signe « cerf ». ,

 Jugé sur ces seuls critères, le lapin apparaîtrait un peu comme un symbole de respectabilité. Pourtant, le signe présente une seconde facette, nettement plus frivole.

 Le sud, le Plateau central, est aussi la terre du maguey, cet agave gigantesque qui produit une abondante sève sucrée dont on tire une boisson fermentée, le pulque. connu et apprécié depuis des millénaires, ce breuvage alcoolisé était la principale source d’ivresse du Mexique précolombien. Or dans la mythologie aztèque, ce pulque est intimement associé à la lune et au lapin. Les anciens Mexicains vénéraient une multitude de petits dieux de l’ivresse qu’ils appelaient  » les 400 lapins »; il y en avait 400, c’est-à-dire une infinité, car – disaient-ils – les façons de s’enivrer sont innombrables… certains ont l’ébriété joyeuse; ils chantent à tue-tête ou racontent des histoires égriardes ponctuées de forts éclats de rire; d’autres au contraire deviennent prostrés, les yeux dans le vague, noyés dans leurs rêves silencieux. certains gesticulent, d’autres pleurent doucement. Certains ont des visions érotiques, d’autres deviennent agressifs ou fanfarons. Bref, comme le dit le proverbe aztèque, « à chacun son lapin « .

 On imagine facilement que l’ivrognerie, avec son cortège obligé de vices – l’arrogance, la fatuité, le goût du jeu -, n’était pas tenue en grande estime par les Mexicains. L’ivresse était d’ailleurs en principe interdite en dehors de certaines fêtes très précises, seules les personnes âgées pouvaient s’enivrer sans encourir de sanction. Néanmoins, le goût de l’ivresse demeurait latent dans toutes les couches de la population, et c’est le signe du lapin qui en porte la responsabilité.

Qu’un  » lapin  » aime boire, soit; c’est dans la nature de son thème. Mais il lui faut être sobre et prudent afin de toujours rester sur le bon versant de son signe.

 

en rapport avec Mayauel, déesse du maguey (agave)

Publié dans LAPIN - LIEVRE | Pas de Commentaires »

L’année du Lapin en Chine

Posté par othoharmonie le 2 décembre 2012

En Chine le Lapin Blanc est vêtu de fourrure blanche et pure, avec les yeux rouges. Alors que le lapin est un symbole de l’élégance, de beauté et de pureté.

Description de cette image, également commentée ci-après Les lapins ont une grande vitalité et un degré élevé de la fécondité. Elle est prête à s’accoupler à tout moment, le chaud lapin, alors que le lapin est la luxure et la fécondité. Ainsi, le lapin représente la régénération, le printemps. En Occident, un lapin et les œufs colorés sont la mascotte de Pâques. En Chine, le lapin est aussi un symbole de personnes séduisantes, le lapin est la vie nouvelle et le symbole de prospérité. L’Année du lapin donne à la population l’occasion de se faire une fortune.

 Les caractères des personnes du signe chinois lapin est juste comme un lapin lui-même. Avec une audition et une vision sensible, le Lapin est capable de à tout moment de détecter le moindre mouvement autour, et s’il apparaît les signes de détresse, un quelconque danger, il s’échappera loin à la vitesse éclair. Par conséquent, il y a le dicton ancien en Chinois “Au Calme comme un enfant dormant, au Mouvement comme un lapin fuyant”. Ainsi, le lapin symbolise un degré élevé de vigilance et de la vulnérabilité à la panique. Pour la capacité du lapin à creuser des trous complexes, on lui attribue la capacité de changements et d’intervention dans l’urgence.

 Dans les signes du Zodiac, le lapin est arrivé quatrième, il correspond à la branche Mao des douze anciennes branches terrestres (Dizhi dans le Ganzi), on dit ainsi lapin Mao. Dans l’antiquité il y a le Drapeau de bataille du Dieu lapin Dingmao, il a pour rôle de protéger les soldats de signe lapin pendant la guerre. Le lapin est un symbole de la lune, sans doute aux yeux des anciens, les tâches sombres sur la lune luisante ressemblent aux lapins sautants. Alors le lapin est considéré comme animal Yin, ou animal femelle, la Chine, l’Afrique, l’Egypte, la Grèce, le Celtic et les autres cultures associent le lapin au Menstruel et à la Reprodeuction.

 En Chine, le lapin est aussi un symbole de longévité. Dans la philosophie taoïste, le lapin immortel peut produire l’élixir de vie. Sous le laurier le lapin casse les morceaux des plantes et minéraux avec un mortier pour préparer les médicaments. Et plus tard, le lapin est devenu un symbole de l’industrie pharmaceutique.

 Dans la légende bouddhiste, dans la vie antérieure du Bouddha, quand il était encore un être humain normal, il voyageait pour méditation et la pratique rituelle à l’extérieur. Dans la forêt il n’avait plus rien à manger, il est affamé et mourant. Avec la bravoure, le lapin sauta dans le feu, se transformant en viande cuite appétissante pour sauver la vie du Bouddha. Pour exprimer leur mémoire et gratitude au lapin, les bouddhistes sont ainsi végétariens. Ainsi, les lapins ont la réputation d’être fidèles au Sauveur de l’Univers, et un symbole de sacrifice de soi.

 Dans les peintures chrétiennes, on peut voir les trois lapins ensemble, leurs oreilles forment un diagramme triangulaire, représentent la Trinité: le Père, le Fils et le Saint-Esprit. Dans les peintures de Vierge Marie, on voit à ses côtés, se tenait un lapin, un symbole du contrôle de la luxure.

 Dans la mythologie grecque, le lapin est l’animal favoris du dieu de l’amour Aphrodite, et étroitement lié à la fécondité des femmes.

 Donc, de tout point de vue, l’année du lapin est un signe avant-coureur de la paix, l’année de la bonne santé et du bonheur.

Publié dans LAPIN - LIEVRE | Pas de Commentaires »

 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello