• Accueil
  • > Recherche : constellation poissons

Résultats de votre recherche

constellation de la tortue

Posté par othoharmonie le 8 février 2014

 

 

256px-CancerCCLe signe astrologique du Cancer (qu’occupe le Soleil entre 21 juin – 22 juillet) s’associe avec cette constellation. Dans quelques cosmologies, le Cancer s’associe avec l’élément classique de l’Eau, et s’appelle ainsi un signe d’eau (avec le Scorpion et les Poissons.) Son opposé polaire est le Capricorne.

Le Cancer, ou le Crabe, est l’une des constellations du zodiaque, traversée par le Soleil du 20 juillet au 10 août. Le Cancer est petit et faible et ne ressemble pas à un crabe. Il se trouve entre les Gémeaux à l’ouest et le Lion à l’est, le Lynx au nord et l’Hydre et le Petit chien au sud. 

Cette constellation était appelée Tortue par les babyloniens ou Scarabée par les égyptiens, 4 000 ans av. J.-C. Dès 2 000 ans av. J.-C., la plupart des civilisations la dénommaient Crabe ou une semblable créature à pinces. Quelques grecs la connaissaient sous le nom de Porte des Hommes, là d’où les âmes provenaient pour pénétrer les corps à la naissance.

Pour les grecs, il s’agissait également d’un petit crabe envoyé par Héra pour arrêter Hercule dans son combat avec l’Hydre et qui fut écrasé pour ses efforts.

Publié dans TORTUE | Pas de Commentaires »

La Colombe Dans La Mythologie Grecque

Posté par othoharmonie le 25 septembre 2013

La Colombe Dans La Mythologie Grecque dans PIGEON - COLOMBE black-winged_ground-dove

La colombe dans la mythologie grecque Colombe. – Cet oiseau fut, pour les Assyriens et les Babyloniens, la représentation de la reine Sémiramis, qui en avait pris la forme, disaient-ils, pour disparaître de la terre. Les femmes juives, quand elles allaient au Temple après leurs couches, devaient offrir à Dieu un agneau et une colombe. Des colombes nourrirent Zeus, selon la mythologie grecque; d’autres rendirent des oracles à Dodone et en Lybie. La colombe était l’oiseau favori d’Aphrodite.   

La constellation de la Colombe sera introduite par Bayer en 1603 sur les cartes célestes en référence à ce mythe. Les Grecs n’avaient pas pensé pour leur part à placer cet oiseau parmi les astres. Bien qu’ils aient placé l’aigle, oiseau de Zeus et le corbeau, celui d’Apollon, au rang des constellations. La colombe, qui était pourtant l’oiseau d’Aphrodite a dû laisser sa place à des… poissons. La domestication des pigeons remonte à la plus haute Antiquité : Aristote, déjà, qui vivait 3 siècles avant J.-C., parle des pigeons de Grèce   Le pigeon a toujours été considéré comme un animal sacré, souvent messager de paix. Dans la Grèce Antique, la colombe était symbole de douceur et de constance. Les Hébreux les offraient souvent en sacrifice dans le temple de Jérusalem. L’instinct et la volonté qui poussent nos pigeons à revenir vers leur point de départ sont connus et utilisés depuis les premiers temps de la civilisation.

Les Égyptiens, les Perses, les Chinois et les Grecs, utilisaient les pigeons voyageurs comme messagers lors de leurs campagnes de guerre, ou pour la politique et le commerce. Des serviteurs colombophiles étaient spécialement affectés à leurs soins et à leur transport. Après sa victoire aux jeux olympiques, un athlète de l’île d’Égine, lâcha un pigeon porteur d’un ruban pourpre qui repartit vers son île annoncer sa victoire.   Les Romains comprirent dès le début de leurs conquêtes les avantages qu’ils pourraient en tirer. Ils bâtirent d’énormes pigeonniers pouvant…

pour connaître la suite de ces écrits, s’inscrire ici… http://www.dissertationsgratuites.com/dissertations/La-Colombe-Dans-La-Mythologie-Grecque/151345.html

Publié dans PIGEON - COLOMBE | Pas de Commentaires »

Colombes de Zeus

Posté par othoharmonie le 23 septembre 2013

Colombes de Zeus dans PIGEON - COLOMBE telechargement-6

 Cet oiseau fut, pour les Assyriens et les Babyloniens, la représentation de la reine Sémiramis, qui en avait pris la forme, disaient-ils, pour disparaître de la terre. Les femmes juives, quand elles allaient au Temple après leurs couches, devaient offrir à Dieu un agneau et une colombe. Des colombes nourrirent Zeus, selon la mythologie grecque; d’autres rendirent des oracles à Dodone et en Lybie. La colombe était l’oiseau favori d’Aphrodite. 

La constellation de la Colombe sera introduite par Bayer en 1603 sur les cartes célestes en référence à ce mythe. Les Grecs n’avaient pas pensé pour leur part à placer cet oiseau parmi les astres. Bien qu’ils aient placé l’aigle, oiseau de Zeus et le corbeau, celui d’Apollon, au rang des constellations. La colombe, qui était pourtant l’oiseau d’Aphrodite a dû laisser sa place à des… poissons.

Devenue symbole de pureté chez les Chrétiens qui l’identifient au saint-Esprit, c’était elle déjà qui, dans la Bible, apporte un rameau d’olivier à Noé à la fin du Déluge. Par ailleurs, les Chrétiens en ont choisi la forme pour représenter le St Esprit. Voilà pourquoi les Russes se sont longtemps fait scrupule de manger la chair des colombes, qu’ils regardaient comme sacrées. Autrefois, à la messe de canonisation, on offrait des colombes, comme une image de la pureté du saint. Dans l’iconographie chrétienne, deux colombes qui boivent dans un calice rappellent les vertus qu’il faut acquérir pour recevoir la Communion. La colombe est donnée comme attribut à St Ambroise, Grégoire le Grand, Hilaire d’Arles, St Remi, St Célestin, Ste Eulalie, Ste Scolastique, etc. Les Luthériens, tout iconoclastes qu’ils soient, ont admis la figure de la colombe dans leurs baptistères et au-dessus de la chaire de leurs prédicants.          

Autrefois on donnait le nom de colombe à un vase en métal qui avait la forme de cet oiseau, et où l’on renfermait la réserve eucharistique, pour la suspendre au-dessous et au milieu du ciborium. Le musée d’Amiens possède une de ces colombes du XIIe siècle, en cuivre émaillé. On plaçait des colombes de ce genre au-dessus des tombeaux et dans les baptistères; mais elles ne contenaient rien, et avaient seulement une signification symbolique. On fit aussi des reliquaires en forme de colombes.

Publié dans PIGEON - COLOMBE | Pas de Commentaires »

Histoire du poisson

Posté par othoharmonie le 5 novembre 2011

 

Poissons et le mythe de la belle néréide Amphitrite et de Poséidon 

  

 

Histoire du poisson dans POISSON img_amphitriteAmphitrite était la plus belle et la plus gracieuse de néréides, elle était aussi leur reine, la déesse aux yeux bleus.  

 

Les néréides vivaient dans un palais d’or au fond de l’océan, elles étaient les 50 filles de Doris et de Nérée. Amphitrite se déplaçait sur un char tiré par des dauphins, et parfois elle allait sur les plages de Naxos, l’île égéenne. 

  

Un beau matin d’été Poséidon l’aperçut sur la plage et tomba immédiatement amoureux d’elle. Poséidon, fils de Cronos et de Rhéa, avait reçut de ses parents, sa partie de l’univers : La mer. 

 

Amphitrite étant la reine des océans, il voulut tout naturellement l’épouser, mais celle-ci le repoussa et reparti dans le palais de son père Nérée, mener sa vie insouciante.   

 

Mais Poséidon était têtu, comme il ne pouvait pas utiliser la force, car Nérée était vénéré et intouchable, il opta pour la ruse. 

 

Il demanda à un brillant orateur, le dauphin, Deplhinos, d’aller plaider sa cause. 

 

Le dauphin fût si brillant qu’Amphitrite céda et devint l’épouse de Poséidon. 

  

D’ailleurs, pour ce grand service, Delphinos, fût placé dans le ciel où il donna son nom à une constellation. 


mod_article127994 dans POISSONLa belle  Amphitrite et Poséidon  eurent de nombreux enfants, dont les Tritons. Ces Dieux avec un tronc d’homme et 2 queues de poisson. Ils sont vénérés par les marins car on dit qu’ils apaisent les flots déchaînés et sauvent les bateaux en détresse. 

 

Amphitrite tint toujours son rôle d’épouse souriante et bienveillante, elle secouru les marins perdus en mer et fut toujours très gentille avec ses enfants et ceux que Poséidon lui ramenait au gré de ses amours !  

 

Le Poisson est le dernier signe du zodiaque, laissant derrière lui un parfum de mystère, troublant légèrement le silence d’un doux clapotis. 

 

Comme Amphitrite il est émotif, conciliant, rêveur et romantique, plein de douceur et de charme. 

 

gifs poissons

Publié dans POISSON | Pas de Commentaires »

Constellation du Poisson

Posté par othoharmonie le 5 novembre 2011

 

Ptolémée d'après une gravure allemande du XVIe siècleLes Poissons sont une constellation du zodiaque traversée par le Soleil du 12 mars au 18 avril. Dans l’ordre du zodiaque, elle se situe entre le Verseau à l’ouest et le Bélier à l’est. Bien qu’assez grande, elle découpe un pan du ciel éloigné du plan de la Voie lactée et ne contient que peu d’étoiles visibles, toutes assez peu lumineuses. Elle était l’une des 50 constellations identifiées par Ptolémée.

Les Poissons sont également un signe du zodiaque correspondant au secteur de 30° de l’écliptique traversé par le Soleil du 19 février au 20 mars. 

Histoire et mythologie 

La constellation des Poissons est une des constellations les plus anciennes. Son origine remonte vraisemblablement aux babyloniens qui la décrivaient déjà comme composée de deux poissons poussant un œuf géant (l’astérisme de « l’Anneau »).

Constellation du Poisson dans POISSON 220px-Aphrodite_swan_BM_D2La mythologie grecque veut que ces poissons soient les formes assumées par Aphrodite et Éros poursuivis par le monstre Typhon. Ils auraient relié leurs queues avec de la corde afin de ne pas se séparer. Les anciennes cartes du ciel nomment d’ailleurs la partie orientale Piscis Boreus et la partie occidentale Piscis Austrinus (qui n’a rien à voir avec le Poisson austral contemporain).

Le point « gamma », le nœud ascendant solaire, celui qu’occupe le Soleil lors de l’équinoxe de printemps, se trouve actuellement à 8° au sud d’ω Piscium. Cependant, à cause du phénomène de précession des équinoxes, ce point se trouvait dans le Bélier pendant les deux derniers millénaires avant J.-C., c’est-à-dire au moment où le Zodiaque fut établi. En conséquence, les Poissons sont toujours considérés comme le dernier signe du Zodiaque (l’année commençait alors vers l’équinoxe de printemps) bien qu’ils soient désormais le premier. Selon Rudolf Steiner, l’entrée dans l’Ère des Poissons s’est produite en 1413 après J.C et s’achèvera en 3573; en effet une hypothèse évoque le coucher héliaque des étoiles, se trouvant à 15° du point vernal lors de l’équinoxe de printemps, comme repère pour se situer dans une constellation et non pas le point vernal (une constellation comportant en moyenne 30°, lorsque le point vernal est au milieu d’une constellation, les étoiles en coucher héliaque sont au début de cette constellation).

Observation des étoiles 

Localisation de la constellation

Cette constellation est dans le voisinage immédiat du Grand carré de Pégase, à partir duquel elle peut être repérée si les conditions de visibilité sont suffisantes.

Forme de la constellation

  • 220px-And_bode dans POISSONL’anneau des Poissons est situé 10° au Sud de la bordure du grand carré. C’est une structure ovale, assez bien marquée mais peu lumineuse (mag 5). Si cet anneau est visible, on peut également deviner un alignement qui en part vers l’Est (la corde Ouest), et suit un arc de cercle en s’incurvant vers le Sud, jusqu’à α Piscium, le nœud des deux cordes.
  • L’autre anneau est beaucoup plus difficile à repérer, car sa forme est moins nette, et il se confond avec le bras sud d’Andromède. Quand ce bras est bien visible, on peut le voir se terminer sur un alignement de trois faibles étoiles, dont la plus au Sud est le coude de la corde Est, immédiatement à l’Est du grand carré. Partant de ce coude, on trouve un autre petit alignement qui limite l’anneau Est (lequel ressemble plutôt à un triangle). Dans l’autre sens, le prolongement du bras de Cassiopée indique la direction générale de la corde, qui file jusqu’à α Piscium, le nœud des deux cordes.

Repérage à partir des Poissons

La faiblesse de la constellation n’incite pas à y rechercher des alignements à grande distance, mais le nœud des deux cordes est très utile en ce que dans le prolongement des cordes, après un saut supplémentaire de 6°, on tombe sur Mira Ceti, la plus célèbre des étoiles variables. Mira est une variable dont la période fait 332 jours, et qui passe d’une magnitude de 2 (dominant la région) à la magnitude 9 (invisible à l’œil nu) d’une manière sensiblement Log-sinusoïdale. Elle est donc visible la moitié du temps.

Étoiles principales 

η Piscium 

L’étoile la plus brillante de la constellation des Poissons, η Piscium, ne possède pas de nom propre et n’atteint que la magnitude apparente 3,62. C’est une géante jaune, 25 fois plus grande que le Soleil et 4 fois plus massive. Elle possède un compagnon dont on ne connaît pas la composition distant de 70 ua.

Image illustrative de l'article PoissonsAlrisha (α Piscium) 

L’étoile α Piscium s’appelle Alrisha, d’une phrase arabe signifiant « le Nœud » dans la corde qui relie les deux poissons. D’une magnitude apparente de 3,82, elle n’est pas la plus brillante, devancée par η Piscium et γ Piscium.

C’est en fait une étoile double, composée de deux étoiles blanches distantes l’une de l’autre de 120 ua en moyenne. La plus brillante est Alrisha-A avec une magnitude apparente de 4,33. Alrisha-B atteint la magnitude 5,23. Il semble que chacune d’entre elles soit également double.

Autres étoiles 

γ Psc, 7 Psc, θ Psc, ι Psc, λ Psc et κ Psc composent un astérisme appelé « l’Anneau ». γ Psc est la 2e étoile de la constellation avec une magnitude de 3,70. C’est une géante jaune, éloignée de 130 années-lumière.

Deux autres étoiles de la constellation portent un nom : Fum al Samakah (β Psc) et Torcularis Septentrionalis (ο Psc).

L’étoile de van Maanen, située quelques degrés en dessous de δ Psc, est la 31e étoile la plus proche du Système solaire. C’est une naine blanche distante de 14,06 années lumière.

Article détaillé : Liste d’étoiles des Poissons

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Poissons

 

gifs poissons

Publié dans POISSON | Pas de Commentaires »

Poisson austral

Posté par othoharmonie le 5 novembre 2011

Image illustrative de l'article Poisson austral

Le Poisson austral est une petite constellation de l’hémisphère sud. Elle est surtout remarquable pour son étoile principale, Fomalhaut (α PsA).

 

Il semble que la constellation du Poisson austral était déjà connue sous un nom similaire dans l’Égypte antique. C’est donc une constellation ancienne qui fut répertoriée par Aratos, puis par Ptolémée dans son Almageste. Son nom fait bien sûr pendant à la constellation des Poissons, visible dans l’hémisphère nord.

 

Observation du ciel 

Le poisson austral se repère à partir de son étoile la plus brillante, Fomalhaut, qui se situe à l’intersection de deux grands alignements.

  • Un alignement à très longue distance, entre Achernar au Sud, et le Cygne très loin dans le Nord. Cet alignement part des ailes du Cygne, passe par les pieds de Pégase et la tête du Capricorne pour atteindre Fomalhaut et de là Achernar.

  • Un autre alignement, qui part de AldébaranTau), passe par la tête et la queue de la Baleine, touche Fomalhaut et de là se prolonge sur la tête du Centaure et l’alignement du bas d’Ophiuchus pour finir sur Arcturus dans le Bouvier.

 

Forme de la constellation 

On peut dire, en un sens, que la constellation se réduit à une étoile unique. La constellation n’a d’existence que par rapport à Fomalhaut, et le reste n’a pas de forme très notable. C’est normal, pour un poisson, de n’être que deviné sous la surface de l’eau.

 

On peut remarquer un premier alignement sensiblement NO – SE, au milieu duquel se trouve Fomalhaut. En fait, l’étoile située au SE de Fomalhaut est γ du Sculpteur, donc déjà dans la constellation voisine.

 

Plus au sud, on voit un alignement sensiblement Est-Ouest, qui repart de γ du Sculpteur, et passe par la paire δ γ PsA, puis β, μ et ι PsA. Cet alignement se prolonge sur ε et γ du Microscope, beaucoup plus faibles.

 

Constellations voisines 

Fomalhaut est entourée de constellations intéressantes : Le Capricorne au Nord-Ouest, le Verseau au Nord, la Baleine au Nord-Est, le Phénix au Sud-Est, et la Grue au Sud. Ces constellations se repèrent localement par leur forme et leur voisinage, les alignements locaux ne sont pas très suggestifs.

 

Fomalhaut with Disk Ring and extrasolar planet b.jpgLe seul alignement notable partant localement de Fomalhaut est l’alignement NO-SE de la « tête du poisson. Cet alignement passe donc par γ du Sculpteur, et se prolonge jusqu’aux étoiles brillantes α, β et plus loin δ du Phénix. Au sud de cette dernière, on peut voir briller Achernar, étoile finale de l’Éridan.

 

Article détaillé : Liste d’étoiles du Poisson austral 

Fomalhaut (α PsA) — « la bouche du Poisson » en arabe — est l’étoile la plus brillante de la constellation. Avec une magnitude apparente de 1,17, c’est également la 17e étoile la plus brillante du ciel.

 

Fomalhaut est une étoile blanche relativement proche (24 années-lumière). Elle est entourée d’un immense disque de poussière qui s’étend sur quatre fois la distance du Soleil à Pluton.

Fomalhaut est la première étoile autour de laquelle fut détectée, au moyen d’une photographie optique, une exoplanète. La photographie est publiée le 13 novembre 2008 et est prise par le télescope spatial Hubble. D’une masse probablement proche de celle de Jupiter, la planète est baptisée Fomalhaut b et est distante d’environ dix fois la distance séparant Saturne du Soleil

 

Autres étoiles 

Les autres étoiles de la constellation sont toutes considérablement moins brillantes que Fomalhaut. La deuxième étoile, ε Piscis Austrini, n’atteint que la magnitude 4,18. La troisième étoile, Aboras(δ Piscis Austrini)— « le tétard » en arabe — , n’atteint que la magnitude 4,22.

 

Objets célestes 

La constellation du Poisson austral contient peu d’objets célestes notables. On peut mentionner cependant la radiogalaxie IC 1549, la galaxie spirale NGC 7314 et la spirale barrée NGC 660.

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Poisson_austral

Redgiants.svg

Publié dans POISSON | Pas de Commentaires »

Constellation du poisson

Posté par othoharmonie le 4 novembre 2011

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Poissons 

Les Poissons sont une constellation du zodiaque traversée par le Soleil du 12 mars au 18 avril. Dans l’ordre du zodiaque, elle Image illustrative de l'article Poissonsse situe entre le Verseau à l’ouest et le Bélier à l’est. Bien qu’assez grande, elle découpe un pan du ciel éloigné du plan de la Voie lactée et ne contient que peu d’étoiles visibles, toutes assez peu lumineuses. Elle était l’une des 50 constellations identifiées par Ptolémée.

 

Les Poissons sont également un signe du zodiaque correspondant au secteur de 30° de l’écliptique traversé par le Soleil du 19 février au 20 mars.

 

La constellation des Poissons est une des constellations les plus anciennes. Son origine remonte vraisemblablement aux babyloniens qui la décrivaient déjà comme composée de deux poissons poussant un œuf géant (l’astérisme de « l’Anneau »).

 

La mythologie grecque veut que ces poissons soient les formes assumées par Aphrodite et Éros poursuivis par le monstre Typhon. Ils auraient relié leurs queues avec de la corde afin de ne pas se séparer. Les anciennes cartes du ciel nomment d’ailleurs la partie orientale Piscis Boreus et la partie occidentale Piscis Austrinus (qui n’a rien à voir avec le Poisson austral contemporain).

 

Le point « gamma », le nœud ascendant solaire, celui qu’occupe le Soleil lors de l’équinoxe de printemps, se trouve actuellement Constellation du poisson dans POISSON 220px-Steiner_Berlin_1900_bigà 8° au sud d’ω Piscium. Cependant, à cause du phénomène de précession des équinoxes, ce point se trouvait dans le Bélier pendant les deux derniers millénaires avant J.-C., c’est-à-dire au moment où le Zodiaque fut établi. En conséquence, les Poissons sont toujours considérés comme le dernier signe du Zodiaque (l’année commençait alors vers l’équinoxe de printemps) bien qu’ils soient désormais le premier. Selon Rudolf Steiner, l’entrée dans l’Ère des Poissons s’est produite en 1413 après J.C et s’achèvera en 3573; en effet une hypothèse évoque le coucher héliaque des étoiles, se trouvant à 15° du point vernal lors de l’équinoxe de printemps, comme repère pour se situer dans une constellation et non pas le point vernal (une constellation comportant en moyenne 30°, lorsque le point vernal est au milieu d’une constellation, les étoiles en coucher héliaque sont au début de cette constellation).

Publié dans POISSON | Pas de Commentaires »

Constellation de la Baleine

Posté par othoharmonie le 26 octobre 2011

LA BALEINE  (Nom latin : Cetus) 

Dans la mythologie grecque, la Baleine représente le monstre qui devait dévorer la belle Andromède. Mais cet énorme monstre fut heureusement anéanti par Persée. 

 

La représentation spécifique par une baleine et non plus par un quelconque monstre marin date du Moyen-Âge. Les Babyloniens y voyaient le grand serpent Tiamat. 

  

Image illustrative de l'article Baleine (constellation)Les principales étoiles :
a : Menkar, « le nez » en arabe.
b
: Deneb Kaitos, « la queue… » en arabe, « …de la baleine » en grec.
g
: Kaffaljidhma, « la tête de la baleine » en arabe.
o : Mira, « la merveilleuse » en latin – même racine que le mot « miracle ». 

 

La Baleine est une énorme constellation située dans le ciel méridional parmi d’autres constellations « aquatiques ». Bien que la Baleine soit la quatrième plus grande constellation du ciel, elle ne possède que des étoiles au plus de 2e magnitude

La constellation de la Baleine est très grande, mais contient peu d’étoiles brillantes, et sa forme n’est pas facile à retracer. Initialement, le « monstre marin » qu’est Cetus était représenté comme une sorte de grand encornet, avec une bouche armée d’un bec (α Cet) et de grands tentacules (β Cet). C’est cette représentation qui a donné les noms retenus par l’astronomie arabe. De nos jours, le monstre est généralement devenu une « baleine », et sa représentation est inversée : α marque la queue de la baleine, et β sa bouche. Mais dans un cas comme dans l’autre, cette forme est très peu suggestive. 

Cetus Hevelius.jpgα Cet (au Nord-Est) est à la base d’un petit anneau pentagonal formé dans le sens des aiguilles d’une montre par α, λ, μ, ξ2 et γ Cet. Cet anneau était traditionnellement la bouche du monstre (d’où les noms arabes de α), et figure bien à présent les nageoires caudales. 

Côté β Cet (au Sud-Ouest), la constellation s’organise autour de deux quadrilatères. 

  • Un premier grand quadrilatère part de β, part vers le coin SO du carré de Pégase pour rencontrer ι Cet après ~12°. Dans l’axe β-α Cet, après ~10°, on trouve η Cet un peu au Nord de l’alignement, puis θ Cet après encore ~4°. Enfin, τ Cet vient fermer le grand parallélogramme β ι θ τ Cet.

  • Le côté θ τ Cet est lui-même la diagonale d’un petit quadrilatère, formé des trois étoiles τ η θ déjà vues et de ζχ Cet, qui forment une paire rapprochée.

Ces quadrilatères figurent la tête et la bouche de la baleine. 

Mira se repère sur l’axe α-β Cet. Si les Poissons sont visibles, elle est située dans l’axe des « cordes » des poissons.

Cetus.gif

 

 

Publié dans BALEINE | Pas de Commentaires »

Baleine et mythologie

Posté par othoharmonie le 26 octobre 2011

Baleine et mythologie dans BALEINE 220px-Jonas_rejet%C3%A9_par_la_baleine_Bible_de_Jean_XXIIDans la mythologie grecque, la Baleine fait partie de la légende d’Andromède. Il est possible que le monstre ait été par la suite assimilé à la baleine ayant avalé Jonas dans la Bible. Elle était l’une des 48 constellations identifiées par Ptolémée. Le Dieu égyptien Seth est rapproché de Typhon par Plutarque, identifié au principe du mal, souvent représenté par un porc noir (ou un Sanglier) dévorant la lune, où l’âme de son frère, Osiris le bienfaiteur (Le Grand Noir : Kem Our), s’est réfugiée. Aristote appuie cette thèse, lorsqu’il écrit, dans son Traité des Animaux : « II y a des poissons sans dents et sans écailles, comme l’aiguille; d’autres ont des pierres dans la tête, comme le kremys ; d’autres sont très-durs, et ont la peau rude, comme le sanglier marin ( kapros ou capriscus ) ».

Jonas signifie baleine en araméen, colombe en hébreu — où il a des assonances avec la racine ynh, qui signifie oppresser.

L’équivalent arabe de son nom, passé en turc, est Yunus (yûnus), en dialectal Younès. Un autre équivalent arabe est le surnom Dhû-n-Nûn : l’homme à la baleine ou au gros poisson, qui devient Zunnun en turc.

Nebi Yunis (« Prophète Jonas ») est le nom de l’une des deux collines de Ninive.

Dieu envoie Jonas à Ninive, capitale de l’empire assyrien. Jonas désobéit à Dieu et se rend à Jaffa pour prendre la fuite sur un bateau en direction de Tarsis. Durant le voyage, le bateau sur lequel se trouve Jonas essuie une tempête due à la colère divine consécutive à sa désobéissance. Les marins décident alors de tirer au sort pour connaître le responsable de ce malheur. Le sort 220px-Jonas-und-der-Wal dans BALEINEdésigne Jonas. Ils le prennent, le jettent par-dessus bord, et à l’instant même, la mer s’apaise. Il est recueilli dans le ventre d’un grand poisson (souvent vu comme une baleine) durant trois jours et trois nuits. Le « gros poisson » le recrache ensuite sur le rivage.

De là, Jonas gagne Ninive, en annonce la destruction, puis attend cette destruction. Cependant, les habitants de Ninive décident de jeûner et de se repentir. Dieu dans son amour décide de ne pas détruire la ville puisque toute la population se tourne vers Dieu et se détourne du péché. « Pourquoi Dieu ne détruit-il pas la ville, comme il l’avait annoncé ? » se demande Jonas.

Dieu décide alors de faire pousser une plante qui fera de l’ombre à Jonas. Puis, il fait mourir la plante, et Jonas souffre du soleil et se plaint. Dieu reproche alors à Jonas de se plaindre de la mort d’une simple plante. Pourquoi Dieu n’aurait-il pas pitié, lui, d’une ville entière ? Dieu n’est-il pas libre à tout moment de pardonner au pécheur repentant quelles que soient son origine et sa faute?

 

Publié dans BALEINE | Pas de Commentaires »

 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello