Poisson volant

Posté par othoharmonie le 5 novembre 2011

Image illustrative de l'article Poisson volant (constellation) 

Le Poisson volant est une petite constellation de l’hémisphère sud, au sud de la Carène.

La constellation du Poisson volant, comme nombre de constellations du ciel austral, ne date pas de l’époque antique. Elle a été créée par les navigateurs néerlandais Pieter Dirkszoon Keyser et Frederick de Houtman à la fin du 16e et popularisée par Johann Bayer en 1603.

 

Étoiles principales 

Article détaillé : Liste d’étoiles du Poisson volant

Les étoiles les plus brillantes de cette constellation sont toutes, au plus, de 4e magnitude : β Volantis (magnitude 3,77), γ² Volantis (magnitude 3,78), ζ Volantis (magnitude 3,93), δ Volantis (magnitude 3,97) et α Volantis (magnitude 4,00).

γ Volantis est une étoile double.

 

Objets célestes 

Cette constellation contient peu d’objets du ciel profond. On peut noter la galaxie spirale barrée NGC 2442 et la galaxie AM 0644-741 qui est composée d’un noyau jaune entouré d’un anneau d’amas globulaires bleus.

Voir aussi 

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Poisson_volant_(constellation) 

Publié dans POISSON | Pas de Commentaire »

L’histoire du poisson d’avril

Posté par othoharmonie le 5 novembre 2011

1er avril : Savez vous pourquoi cette date est spéciale ?
Savez vous pourquoi on dit poisson d’avril ? 

A l’origine était Charles IX
L’histoire du poisson d’avril dans POISSON PoissonSi l’origine du poisson d’avril est controversée, l’hypothèse la plus courante le fait naître au 16ème siècle. En 1564, le roi Charles IX a décidé que l’année ne commencerait plus le 1er avril mais le 1er janvier. Un changement a également décalé les échanges de cadeaux et d’étrennes qui marquaient le passage à la nouvelle année. Pour semer le doute au sujet de la date réelle du nouvel an, certains ont persisté à offrir des présents en avril. Avec le temps, les petits cadeaux d’avril se sont transformés en cadeaux pour rire, en blagues, puis en stratagèmes pour piéger les autres. 

Pourquoi le choix du « poisson »
Si les farces sont désormais connues sous le nom de « poisson d’avril », cela remonte là encore à ce cher 16ème siècle. Les cadeaux que l’on s’offrait en avril étaient souvent alimentaires. Cette date étant à la fin du carême, période durant laquelle la consommation de viande est interdite chez les chrétiens, le poisson était le présent le plus fréquent. Lorsque les blagues se développèrent, l’un des pièges les plus courants était l’offrande de faux poissons.
 

En France, on raconte que jusqu’en 1564, l’année commençait le 1er avril. Cette année là, le roi Charles IX décida de modifier le calendrier. L’année commencerait désormais le 1er janvier.
Le 1er janvier 1565 tout le monde se souhaitât « bonne année », se fit des cadeaux, se donna des étrennes, tout comme à un début d’année. Seulement quand arriva le 1er avril, quelques petits farceurs eurent l’idée de se faire encore des cadeaux, puisque c’était à cette date qu’avant on s’en faisait. Mais, comme c’étaient des farceurs et que ce n’était plus le « vrai » début de l’année, les cadeaux furent de faux cadeaux, des cadeaux « pour de rire », sans valeur. 


Poissons-ange dans POISSONÀ partir de ce jour là, raconte-t-on, chaque année au 1er avril tout le monde, grands et petits, prit l’habitude de se faire des blagues et des farces 


Comme à cette période de l’année, au début du mois d’avril, en France, la pêche est interdite, car c’est la période de frai des poissons (la période de reproduction), certains avaient eu comme idée de faire des farces aux pêcheurs en jetant des harengs dans la rivière. En faisant cela, ils devaient peut-être s’écrier: « Poisson d’avril! » et la coutume du « poisson d’avril » est restée. Aujourd’hui, on ne met plus de harengs dans l’eau douce, mais on accroche, le plus discrètement possible, de petits poissons en papier dans le dos des personnes qui se promènent parfois toute la journée avec ce « poisson d’avril » qui fait bien rire les autres. 
Certains racontent aussi que le « poisson d’avril » serait devenu « poisson » parce qu’au début du mois d’Avril la lune sort du signe zodiacal des Poissons.

 

En Belgique, aussi la tradition du poisson d’avril reste bien vivante.
 » Les jeunes gens, dans les écoles, attachent un poisson en papier dans le dos de leurs camarades, de leurs parents, de leurs professeurs… La presse (tv, radio, journaux) diffuse ce jour-là des informations fausses mais crédibles. Parfois même les hommes politiques sont complices. Entre amis, etc, on se fait aussi des blagues téléphoniques ou autres… »

 

En Amérique, mais aussi en Grande-Bretagne, on dit « April Fool’s » (le dupe d’avril), pas de poisson !

 

Le 1er Avril, certains le disent Est mis de côté pour tous les dupes Mais pourquoi les gens l’appellent ainsi Je ne le sais pas et eux non plus Mais à ce jour, les gens sont là Exprès seulement pour s’amuser

 

En Allemagne, on dit « April April » ou « Aprilscherz » au moment de faire sa blague ou juste après pour faire comprendre que c’est juste une blague de 1er avril.
 » Les blagues du 1er avril existent en Allemagne depuis 1631, mais leur origine serait plus lointaine. Penchés sur le certificat de naissance du poisson d’avril, les experts ne dénombrent pas moins de 800 hypothèses. Tous les pays y trouvent leur compte ».

 

En Suisse, « Le 1er Avril, c’est le jour des farces! Nous avons fait plein de poissons qu’on a collés dans le dos de nos deux profs. Drôlement comique! On fait même de grosses blagues. Par exemple, une année, on a fait croire que les Spice Girls étaient en vacances en Valais, tout près de chez nous. »

53407f56

Publié dans POISSON | Pas de Commentaire »

Portrait de l’homme Poisson

Posté par othoharmonie le 5 novembre 2011

Portrait de l'homme Poisson dans POISSON DieuLa famille Poissons a mauvaise réputation chez les astrologues, obsédés par le thème de Don Juan Tenorio (né le 3 mars). Pourtant il existe des centaines d’espèces différentes de poissons. Les préférez-vous osseux ou cartilagineux ? Vous avez le choix entre le requin et le goujon, la baleine et la murène… à moins que vous ne choisissiez le poisson en chocolat, sans danger. Voyez la Joconde : pourquoi fait-elle vibrer l’air autour d’elle ? Quel que soit l’endroit d’où vous la regardiez, son sourire vous suit : vous vous sentez envahi, deviné, enveloppé dans cette vibration de l’espace. Elle a un secret : Léonard de Vinci était Poissons… A quoi reconnaissez-vous un homme de ce signe ? A une certaine vibration silencieuse qui met l’air en mouvement tout autour de lui.

Le langage parlé est chez un Poissons tout à fait accessoire : il parle par ultra-sons, qu’on reçoit (et on vibre alors sur la même longueur d’onde) ou qu’on ne reçoit pas (et alors on ne peut que s’agacer devant cette énigme !). Montaigne disait : « L’homme, cet être ondoyant et divers. » On ne saurait mieux dire, il fallait être Poissons pour trouver ça ! Le mois de mars est celui du dégel : les neiges fondent, les rivières débordent, l’eau coule de partout, c’est l’inondation. Le Poissons naît en plein déluge : il ignore les frontières, les barrières, les bassins fermés (et se fâche violemment si le port est clos par un filet ! Il a horreur des contraintes).

Aussi est-il adapté pour survivre au déluge : capable de nager entre le possible et l’impossible, de se glisser entre les courants contraires, de contourner les obstacles en réapparaissant plus loin. Pour se tirer d’affaire, il navigue au radar – au sonar, plutôt -, outil beaucoup plus efficace que la sacro-sainte logique des gens raisonnables. On vous apprend au lycée qu’« une chose ne peut pas à la fois être et ne pas être », et que vous ne pouvez à la fois être ici et là-bas. Comme c’est petit bourgeois, ces limites à la liberté d’exister… Dieu merci, le Poissons se débrouille toujours pour y échapper : il trouve moyen d’être et de ne pas être à la fois, ou d’être dans deux endroits différents en même temps. Il a besoin d’avoir l’espace infini devant lui.

 

Ce n’est pas pour rien que le signe a donné de grands mystiques : un nombre considérable de papes, d’illuminés et de saints… y compris Don Juan lui-même, qui aurait fini sous un habit de moine (espagnol, ce qui n’est pas peu dire !). Le signe des Poissons est celui de la générosité, c’est-à-dire qu’il est tout entier dans ce mouvement qui le porte vers l’autre et vers Tailleurs. Cette tension vers l’infini l’entraîne dans des expériences étranges, occultes, et même assez souvent dans la drogue.

 

On le comprend mieux quand on sait que le Poissons est un signe « mutable », entendez par là qu’il ne tient pas en place, qu’il n’est lui-même que s’il est en mouvement aimanté par cet « ailleurs » qui ne saurait avoir de frontières. Lorsqu’il ne voyage pas physiquement (comme Jacques Cartier ou Brazza), il fait voyager les autres (comme Henri le Navigateur), ou voyage en imagination (comme Hugo). L’humour Poissons est aussi une forme d’évasion. En amour, cette faculté de vibrer avec l’air ambiant donne au Poissons une grande séduction : l’amour est aussi un voyage… Les aventures multiples sont autant d’îles à explorer. Bref, un homme Poissons, on aime ou on n’aime pas.

Si on aime, cela veut dire qu’on peut communiquer avec lui autrement que par le langage, puisqu’il ne se donne pas la peine de s’expliquer. Nous le soupçonnons de ne jamais très bien savoir lui-même où il en est : il faut le savoir à sa place. Autre caractéristique attachante du Poissons : il a le génie de la tendresse sans laquelle l’amour est moins que rien. Par contre, si votre émetteur-récepteur n’est pas branché sur la longueur d’onde Poissons, n’insistez pas : vous ne lui trouverez que des défauts. Vous ne pourrez avoir aucune indulgence pour ce type d’homme que vous trouverez flottant et indécis, voire fuyant ; il vous agacera vite par son ambiguïté et son manque de rigueur. Vous vous exaspérerez de le voir vous glisser entre les doigts pour filer entre deux eaux. Si vous êtes de celles qui adorent les affrontements à visage découvert, n’accrochez jamais vos filets à un homme Poissons : sa méthode, ce n’est pas du tout la bataille rangée classique, c’est la subversion totale (un révolutionnaire doit être au milieu du peuple comme un poisson dans l’eau !).

poisson dans POISSON« Le cœur a ses raisons que la raison ne connaît pas », disait Pascal, qui, natif des Gémeaux, devait en effet s’étonner tous les jours de la logique abyssale des Poissons. (Ces deux signes ont le plus grand mal à se comprendre). Le Poissons que vous n’aimez pas est désordre dans sa vie et dans ses mœurs. Il est quelquefois complètement déconnecté de la réalité et noyé dans sa drogue. Il manque totalement de l’inhibition qui lui permettrait de se structurer lui-même : il vibre tellement avec l’air ambiant qu’il n’est plus un être humain, mais une silhouette totalement inconsistante. Il a le plus grand mal -et cela de façon générale, même si c’est un brillant Poissons -à trouver son identité. D’ailleurs, en parlant de lui, nous hésitons sans arrêt entre le singulier et le pluriel !

Le Poissons fait rarement fortune : il donne trop volontiers (mais est-ce qu’on peut être « trop » généreux ?) ; en tout cas s’attache rarement à se constituer une fortune. Un signe d’eau mutable ne peut pas être un signe d’avarice : l’eau est faite pour couler. Laissez rêver vos Poissons dans leurs prairies sous-marines : on ne sait jamais ce qui peut en sortir. Les grands astronomes sont, en majorité écrasante, de ce signe : Copernic, Galilée, Newton, Le Verrier, Lalande, Laplace, Camille Flammarion, et ainsi de suite jusqu’à Einstein I Le Poissons est un pêcheur de météores… 

http://www.avenir-fr.com/horoscope/horoscope_jour_poissons.html

u7ah5zl2

 

Publié dans POISSON | Pas de Commentaire »

Portrait de la femme Poissons

Posté par othoharmonie le 5 novembre 2011

  

Portrait de la femme Poissons dans POISSON 0ic45yz1Beaucoup d’hommes sont persuadés que les femmes ignorent l’amitié et que leur rivalité amoureuse torpille toute relation amicale entre elles. Dans cette vision naïvement égocentrique, l’homme se prend pour le soleil et attribue aux femmes un rôle de planètes gravitant autour de lui. Dans la majorité des cas, c’est faux : l’amitié féminine existe bel et bien et on ne va pas se fatiguer à en démontrer l’évidence. Pourtant, les hommes ont parfaitement raison dans un cas précis : celui de la femme Poissons. Celle-ci n’hésite jamais à trahir sa meilleure amie lorsqu’elle poursuit une affaire amoureuse. Elle sacrifie toujours ses amitiés féminines à l’Amour (qu’elle ne conçoit qu’avec un A majuscule!). Et même lorsqu’il n’y a pas d’homme en jeu, l’amitié avec une femme Poissons reste une entreprise décevante.

Nous avons toutes été un peu Poissons entre dix et quinze ans: noyées dans la brume de nos rêves, nous attendions le Prince charmant. Nous dérivions sur la mer des Sargasses au milieu des algues flottant à la surface de nos désirs. Puis, sortant de l’adolescence, nous avons quitté ces îles imaginaires. Les Poissons, elles, n’en sortent jamais. Petites sirènes d’Andersen, elles poursuivent! Toute leur vie un impossible absolu. Elles continuent à flotter dans la mer des Sargasses. Certaines n’accostent jamais nulle part : les hommes de tous les jours sont trop différents des Princes charmants de leurs rêves. Les années passent et ces éternelles jeunes vieilles filles s’installent avec le temps dans une mentalité de victimes. 

Mais toutes ne décrochent pas la double palme du martyre et de la virginité. Celles qui se marient trouvent enfin à employer leur océan de tendresse, d’autant plus qu’elles ont facilement une brochette d’enfants, le signe des Poissons étant considéré comme l’un des plus féconds. Excellentes mères de famille, elles sont totalement dévouées à leur progéniture et paient de leur personne jusqu’à la limite de leurs forces. Veillant à tout l’œil partout elles savent tout ce qui se passe dans la maison. Mais le danger est de trop materner les enfants. Pour éviter cet excès de surprotection, la mère Poissons doit trouver à l’extérieur une activité où elle puisse employer à fond sa générosité. Sinon, elle devient non seulement mère abusive, mais aussi épouse abusive. Envahissante comme la grande marée d’équinoxe, sa possessivité totale détruit ou fait fuir bien des hommes, qui ne supportent pas. La jalousie poissonesque est farouche, et toute femelle qui franchit le seuil de la maison de la femme Poissons est une éventuelle rivale. 

miss dans POISSONC’est au fond une femme fragile, qui n’a guère confiance en elle-même. Timide à l’excès, elle se cache au fond des trous d’eau… Elle a peur de faire front ouvertement. Elle a aussi le goût du drame, se fait du cinéma en pleine nuit et réveille son mari pour lui raconter les histoires qu’elle se raconte… Mais ses intuitions fulgurantes sont souvent justes, bien que, chez elle, fantasmes et réalité soient inextricablement mêlés. En principe, la femme Poissons est désordre et aussi mal organisée que possible. Mais si elle est Poissons-Vierge, ou Poissons-Balance, ou Poissons-Sagittaire, elle trouvera peut-être l’énergie de lutter contre la pagaille.

Ne comptez pas trop sur elle car elle est inconstante, indécise, le moindre courant de marée la fait changer, elle a des sautes d’humeur imprévisibles. Vous serez bêtement déçu par cet être pourtant rempli de qualités, dont la moindre n’est pas la poésie et la tendresse. Mais ne demandez pas aux gens d’être ce qu’ils ne sont pas, ni à une femme Poissons de vivre hors de son aquarium ou de marcher avec deux pieds comme tout le monde…

 

http://www.avenir-fr.com/horoscope/horoscope_jour_poissons.html

Publié dans POISSON | Pas de Commentaire »

Conte de Poissons

Posté par othoharmonie le 5 novembre 2011

Le messager du roi des mers

Conte de Poissons  dans POISSON 320px-Naya%2C_Carlo_%281816-1882%29_-_n._1512_-_Venezia_-_PescatoriDans les mailles de son filet, le pêcheur avait attrapé un drôle de poisson : c’était un petit poisson vert avec des rayures jaunes et de petites antennes qui lui poussaient sur les nageoires. Le poisson pêché faisait comme une mouche qui bourdonne dans une toile d’araignée. Il bourdonnait vraiment, virant parfois aux parasites, genre ceux que l’on entend quand la radio n’est pas réglée sur la bonne fréquence. Le pêcheur était vraiment très intrigué qu’il pousse d’aussi drôles de choses dans la mer. Il était allé chercher une loupe grossissante, celle-là même qu’il utilisait pour s’orienter sur les cartes de navigation. Il avait observé les antennes qui poussaient sur les nageoires du petit poisson vert et jaune. Il avait bien vu qu’elles semblaient vouloir lui dire quelque chose, s’agitant en rythme, les unes après les autres. Alors il avait saisi dans sa poche le petit dictionnaire de traduction de morse qu’il utilisait lorsqu’il recevait des messages ou qu’il devait en émettre. Il essayait de compter le nombre de pulsations de chaque antenne, mais les antennes vibraient souvent toutes en même temps, rendant la transcription impossible. D’ailleurs, il n’avait même pas trouvé une seule amorce de phrase construite.

Il allait presque abandonner et relâcher le petit poisson à la mer lorsqu’il décida, le poisson semblant résolument vouloir lui dire quelque chose, d’offrir une casserole d’eau de mer à la survie du petit poisson, le temps qu’il rentre au port et le débarque à terre. Là, il trouverait bien quelques piscicologues qui sauraient lui donner des réponses claires aux deux questions qu’il se posait, à savoir : “d’où vient ce poisson et “que veut-il me dire ?”. Chose curieuse, le pêcheur ne se demandait même plus si le petit poisson était comestible ou non.
Chose pas si curieuse que cela : comment aurait-il pu avoir à l’idée de faire son dîner d’un poisson qui était devenu, depuis qu’il l’avait pêché, une trouvaille merveilleuse. Un piscicologue, après s’être gratté la tête, de longues heures, perplexe, et consulté de nombreux sites sur l’Internet, lui déclara, sûr de lui : ce poisson est un Hermèsotropus Poséidoni, un messager du roi des mers et ce qu’il a à dire ne peut être compris que des sirènes.

300px-Bateau_peche_concarneau dans POISSONLe piscicologue et le pêcheur allèrent aussitôt sur la plage en criant : “Y a-t-il une sirène dans la mer?”.  La plage était déserte en cette heure tardive, mais par chance, une sirène vint. Ils la transportèrent avec toutes les précautions d’usage dans un grand filet de pêche et avec son consentement, parce qu’ils ne voulaient pas recevoir de queue-de-poisson dans la figure. Et quand, après avoir longuement observé le petit poisson, elle leur dit qu’il leur indiquait juste qu’il n’avait rien à dire, ils se regardèrent et en restèrent tout cois.

La sirène et le petit poisson furent remis à la mer, le piscicologue et le pêcheur n’étant pas hommes cruels à maintenir captifs des vivants contre leur gré. La sirène et le petit poisson durent en raconter beaucoup au monde d’où ils venaient. Le piscicologue s’empressa d’écrire un livre illustré sur les hermèsotropus Poséidoni puisqu’il avait pris la peine de faire quelques photos en couleurs. Quant au pêcheur, il continua longtemps d’appeler les sirènes pour l’aider à comprendre ce que lui disaient les poissons bizarroïdes qu’il pêchait, mais n’alla plus jamais voir de piscicologues pour savoir qui ils étaient.

134

Publié dans POISSON | Pas de Commentaire »

Le Loup et les Poissons

Posté par othoharmonie le 5 novembre 2011

 


Le symbole animal du loup est le douzième esprit totem de la roue de la vie des shamans amérindiens. Il correspond en occident à notre signe astrologique des Poissons auquel il peut apporter un éclairage nouveau et exotique. Voyons les analogies de ce symbole à travers les différentes cultures qui lui ont rendu hommage, les mots-clefs caractérisant les natifs dont il est l’esprit protecteur et le conseil du shaman à son sujet, conseil destiné à exploiter au mieux son potentiel vital.

I. Une liberté en marge du monde
Ce n’est qu’avec l’avènement du christianisme que le loup, comme nombre d’autres animaux nocturnes, a été diabolisé. Animal de meute ou loup solitaire, ce noble habitant des forêts fut longtemps respecté à juste titre : on pensera entre autre à « la louve romaine » qui fut la nourrice des fondateurs de Rome, Romulus et Remus et qui à ce titre à un rôle civilisateur de premier ordre Le Loup et les Poissons  dans POISSON 4_p.22_poissondans la mythologie latine.

Un peu plus tard, le loup fut assimilé à l’idée de sauvagerie. Encore que ce terme mérite d’être discuté : s’il est regrettable que le loup soit devenu le symbole de la cruauté ou de l’agressivité gratuite (surtout à travers les contes pour enfants), il est plus intéressant et surtout plus juste de le considérer comme la figure animale de la sauvagerie positive (à rapprocher de l’idée de « bon sauvage »), c’est-à-dire de ce qui ne peut être domestiqué, asservi.

Car quand le loup est domestiqué, il devient chien mais n’est plus loup. Et n’est-ce pas précisément le fait que le loup refuse toute intégration dans la société humaine, dans la civilisation des hommes, qui l’a conduit à devenir une bête effrayante ? On sait bien en effet à quel point les attaques de loups contre l’homme sont rares, voir inexistantes en dehors des cas de rage lupine.

Il faut donc voir dans la phobie de l’homme à l’égard du loup quelque chose de plus profond, de plus caché : la peur de ce qui échappe au contrôle humain, de ce qui reste profondément libre. On évoquera d’ailleurs à ce sujet plusieurs cas où des loups, pris par de cruels mâchoires de piège ont préféré s’arracher la patte entravée plutôt que de rester prisonniers.
Car le loup, c’est avant tout un symbole de liberté spirituelle, de cette part de notre âme que tous ceux qui ont été confronté à la torture ou à l’emprisonnement savent inaliénable. Et n’est ce pas cette part d’âme que rien ne peut nous retirer qui se reflète dans l’œil du loup, à la nuit tombée, en argentant son regard ? Plutôt souffrir, plutôt se mutiler soi-même qu’accepter de perdre sa liberté, voilà un des messages communs à la fois au loup totémique et au signe des Poissons.

D’ailleurs, Fenrir, le loup géant de la mythologie scandinave ne véhicule pas d’autre message : enchaînés par les dieux (parce que dérangeant l’ordre divin, le dogme civilisateur), la prophétie annonce qu’il ne se libérera qu’à la fin des temps, à la fin du cycle. 


Les Poissons constituent la dernière étape des roues de vie amérindienne et zodiacale : ils sont la fin du cycle, ceux qui brisent l’ordre monotone des choses et inaugurent un ailleurs, une nouvelle époque car ils sont par excellence reliés à une autre réalité, une autre dimension (plus spirituel à n’en pas douter) et c’est précisément ce qui les rend si différents. 

Les natifs du Poissons vivent dans leurs mondes et quiconque essaie de les en arracher les condamne à mourir ou à se sentir aussi enchaînés que Fenrir.

Cela lui valu d’être très justement considéré comme un initiateur au sacré, un passeur entre le monde terrestre et le monde spirituel. Sa connaissance de l’âme humaine et des secrets de l’au-delà le fit même régner sur les morts, chez les algonquins par exemple. On se rappellera bien sûr du cri déchirant du loup qui hurle à la mort…ce qui est sans doute sa façon de parler avec les forces invisibles.

II. Personnalité traditionnelle et conseil
Ame libre, compatissante, dévouée, mystique, spirituel et grégaire mais rencontrant des difficultés à s’intégrer dans la norme, à faire preuve de réalisme, de fermeté ou de persévérance tant les choses de ce monde lui semble souvent sans importance…

Partenaires conseillés : Pivert, Serpent et Ours

poisson_pomp_i dans POISSONConseil du Chaman


Trouver plus de sens à la vie mais aussi à la mort, vous interroger de façon générale sur la réalité des choses et sur leur importance occupera sans doute une grande partie de votre vie. Ce qui permet à l’homme de dépasser sa condition charnelle (La musique, l’art, la poésie, la prière et parfois l’amour…) vous inspire mais attention de ne pas totalement perdre le sens du concret car à trop vous isoler, vous pourriez devenir un loup solitaire avant d’en avoir l’âge et cela ne manquera pas de vous faire souffrir.

Publié dans POISSON | Pas de Commentaire »

Signe Poisson

Posté par othoharmonie le 5 novembre 2011

Du 19 Février au 20 Mars.

Le Poisson est le dernier signe de l’horoscope. Il symbolise le nouveau commencement. Mais comme il ferme le cercle, il se présente comme le signe de l’éternité, de la réincarnation et de la renaissance spirituelle. Le Poisson est quelqu’un de loyal, de Signe Poisson dans POISSON poissons069désintéressé et il très généreux. Le Poisson est une personnalité sensible, ce qui explique sa grande tolérance. Il peut être toujours à l’écoute des autres, allant même jusqu’à se sacrifier pour eux. Très compréhensif, son caractère le pousse souvent à venir en aide aux autres. Il éprouve le désir de les consoler, de les réconforter et veut même guérir tout le monde. Il n’aime pas l’agressivité. Une des qualités du Poisson est qu’il peut s’adapter à toutes les situations et aux gens. C’est un être ouvert mais discret. Il aime respecter son entourage. Mais le natif de ce signe est aussi un être qui ne se confie pas facilement. Il n’extériorise pas facilement non plus ses sentiments. Il est timide et orgueilleux. C’est aussi un pessimiste et a tendance à se laisser aller à la tristesse, à la mélancolie. Le Poisson a pour habitude d’accaparer la conversation, ne laissant pas aux autres le temps de parole. Mais son art de parler compense fort bien l’ennui de ses interlocuteurs. Le plus grand défaut du Poisson est qu’il manque de confiance en lui. Le signe du Poisson est également régi par le mysticisme et les rêves.

Côté travail, le Poisson est un excellent et fidèle collaborateur.

Sur le plan sentimental, qu’il soit homme ou femme, le Poisson est quelqu’un de rêveur, qui rêve d’un être idéal et dès qu’il le rencontre, il s’empresse de l’épouser. Mais en réalité, les obligations et les servitudes de la vie conjugale lui déplaisent et il se sent déçu de l’image qu’il s’est fait de l’amour. Il idéalise son partenaire et quand la réalité se dévoile, il est désarmé. Il lui faut donc quelqu’un qui a bien la tête sur les épaules pour le protéger, le sécuriser et donc l’éloigner de la routine de la vie quotidienne.

Question santé, le Poisson est un peu sujet au rhumatisme, il souffre des pieds et des chevilles. Il a donc besoin de marcher pour remédier à cela. Il peut être soumis à des dépressions, ce qui explique sa prédisposition à la mélancolie.

Quelques hommes célèbres de ce signe astrologique : Victor Hugo, Harry Belafonte, Alain Prost, Einstein, et chez les femmes : Elizabeth Taylor, Juliette Binoche, Ophélie Winter, Isabelle Huppert.

Le signe Poisson est compatible avec celui du Cancer, le Scorpion, le Capricorne et le Taureau. Par contre il supporte difficilement les Gémeaux, la Balance, le Verseau, le Lion, le Sagittaire et le Bélier.

8b22mg1p dans POISSONLe Poisson est placé sous le signe de l’eau. C’est Neptune qui le gouverne, c’est la planète du mystère et de l’illusion. Son pouvoir est l’imagination. Le Poisson aime le bleu, le vert et le jaune et l’améthyste est son minéral. Le diamant blanc est sa pierre fétiche. Dans la semaine, ses jours fastes sont le jeudi et le mercredi. Ses chiffres sont le 5 et le 9, ses nombres fortunés sont le 2 et le 6.

Si vous connaissez votre ascendant astrologique, découvrez votre profil complet ici : le Poisson et ses ascendants

Publié dans POISSON | Pas de Commentaire »

Le poisson dans l’histoire…

Posté par othoharmonie le 5 novembre 2011

Les Romains conservaient six mois le poisson frais, en le mettant dans de la neige, au fond d’une glacière ; et ils avaient une loi qui défendait aux marchands de poisson de s’asseoir jusqu’à ce qu’ils eussent vendu toutes leurs provisions, afin que cette obligation de se tenir debout les rendît plus soumis et plus empressés de vendre à un prix raisonnable. 


Deux naturalistes ; Bloch et Leuwenhoek se sont amusés à compter les œufs de certains poissons, et en ont publié des calculs assez curieux à cet égard. 


La femelle d’un brochet moyen cent quarante-huit mille – la femelle d’un maquereau, cinq cent soixante et onze mille – la femelle d’une morue, neuf millions trois cent quarante trois mille.
Au XII e siècle en France, les marchands réunis en compagnie entreprirent d’approvisionner de marée la capitale ; alors s’établit la différence des harengères chargées de la vente des poissons d’eau de mer, et des poissonniers qui faisaient la vente du poisson d’eau douce. 


Les délicieux poissons de la Méditerranée semblaient ne devoir jamais paraître sur les tables de la capitale, malgré une prime de 9 000 francs que le roi Louis XV eût accordée, à titre d’encouragement, à celui qui pourrait faire arriver à Paris une dorade fraîche ; aucun entrepreneur ne put gagner cette récompense, au grand désespoir des Lucullus du siècle dernier. 

extrait du livre  » Néo physiologie du goût  » 1839 et communiqué par
« Les.cuisiniers.francais » Les.cuisiniers.francais@wanadoo.fr

 

 

Le poisson dans l'histoire... dans POISSON 420

Publié dans POISSON | Pas de Commentaire »

Poisson celtique

Posté par othoharmonie le 5 novembre 2011

Poisson celtique dans POISSON vishnu-poisson-238x300Le symbolisme du poisson est à peu près concentré dans le saumon, qui a été autrefois très commun et a joué un rôle important dans l’alimentation des peuples nordiques.

 

Les autres espèces n’apparaissent pour ainsi dire pas, hormis la baleine (dont le nom est d’emprunt germanique). Dans les textes, le mot poisson, employé sans autre précision, est presque toujours synonyme de saumon. Le saumon est l’homologue du sanglier et c’est l’animal de la science sacré. Il est question dans bon nombre de textes irlandais d’une fontaine de sagesse ; sur ses bords pousse un coudrier ou un sorbier, couvert de noisettes écarlates. Dans son eau vivent des saumons de sagesse, qui se nourrissent des noisettes tombées dans l’eau. Quiconque mange la chair de ces poissons devient voyant et omniscient.

 

Cet animal est le porteur de la connaissance et de la sagesse. Le fait de le manger procure le rang d’initié à son consommateur. C’est ce qui arriva au héros Find quand il était jeune garçon ; élève d’un poète ou file, il était occupé un jour à faire rôtir un saumon pour le compte de son maître. Mais il se brûla en tournant la broche et il porta le doigt à sa bouche. Il faut aussitôt rempli de la science universelle et eut une dent prophétique ; i lui suffisait de placer son pouce sous sa dent de sagesse et de le mâcher pour être doué de prophétie.

 

Le saumon est encore la nourriture d’ Eithme (allégorie de l’Irlande), après sa conversion au christianisme. Animal druidique par excellence avec le sanglier et le roitelet, le saumon est un des symboles de la sagesse et de la nourriture spirituelle. On le retrouve come animal primordial dans le conte arthurien de Kulhwch et Olwen, dans le récit apocryphe des Anciens du Monde au Pays de Galles, dans les aventures de Tuan Mac Cairill en Irlande.

 

La forme de saumon est le dernier degré de la métempsycose ; après avoir vécu cent ans sous cette forme, Tuan est pêché, apporté à la reine d’Irlande qui le mange et devient enceinte. Le dieu de la mort Curoi Mac Daere cache le secret de son âme dans l’estomac d’un saumon.

8654059-saumon-celtique-du-poisson-stylis-tattoo-ethnique-antique dans POISSON

Publié dans POISSON | Pas de Commentaire »

Poisson animal Totem

Posté par othoharmonie le 5 novembre 2011

 

Poisson animal Totem dans POISSON saumon_fontaine

S’il est votre animal guérisseur, vous avez une personnalité dynamique, vous êtes très à l’aise avec le mouvement et le changement. Pour les personnages plus figés, vous semblez en transition perpétuelle. Vous êtes le plus heureux lorsque vous pouvez vivre à votre guise. Vous aimez analyser les gens et spéculer sur leurs motivations. Vos rêves dirigeront votre vie ( les conseils du partenaire ou du conjoint sont les bienvenus ). Vous croyez dans la capacité de tout un chacun de se transformer en ce qu’il désire être. Lors des discussions avec les amis et la famille, ils se retrouvent à vous révéler leurs peurs et désirs cachés. La prière et la méditation équilibrent votre vie active.

DEMANDEZ LUI DE VOUS AIDER A :
- révéler vos motivations inconscientes et les motivations autres.
- être plus actif professionnellement.
- profiter plus pleinement de la vie.

ACCEDEZ A SON POUVOIR EN :
- nageant sous l’eau avec des amis.
- installant chez vous un aquarium avec des poissons tropicaux.

EN TANT QUE GUERISSEUR :
- favorise le métabolisme sain des graisses.
- détruit les parasites.

EN TANT QUE GARDIEN OU PROTECTEUR :
- protège en manœuvrant rapidement.
- favorise la sécurité par la force du nombre.

f52be483 dans POISSON

Publié dans POISSON | Pas de Commentaire »

Le saumon totem

Posté par othoharmonie le 5 novembre 2011

   

du 23 juillet au 22 août

Son clan : l’épervier

Son élément : le feu

Son alliée : la loutre

Le saumon totem dans POISSON saumonRayonnant, brillant, grande force de caractère. Capable de s’adapter avec confiance à toutes sortes de situations. Tu es la reine des poissons et tu appartiens à la période du mûrissement de la nature. C’est pourquoi tu aimes briller et séduire. Comme ton animal totem, qui nage aussi bien en eau douce qu’en eau salée, tu possèdes une grande force de caractère en plus de pouvoir t’adapter et faire face à toutes les situations. Ce signe aquatique permet de penser que tu auras, dans l’avenir, de belles réussites sur le plan professionnel. Tu es membre du clan de l’épervier, qui t’unit à l’élément feu.

Tu es donc faite pour aimer et être aimée. Le mariage?

Pourquoi pas, à condition que ton chum parvienne à te persuader qu’il n’aime et n’aimera que toi pour la vie. Ton alliée est la loutre. Elle te demande cependant d’arriver à te remettre en question et de mieux écouter les autres. C’est fantastique de pouvoir compter sur soi mais, un jour ou l’autre, tu seras obligée de réaliser qu’il y a plein de gens qui ont aussi de bonnes valeurs. Ton amoureux, par exemple…

Ton meilleur jour: le dimanche.

Ta pierre: la cornaline.

Ta plante: le framboisier.

Ta couleur: le jaune

poissons%20(101) dans POISSON

Publié dans POISSON | Pas de Commentaire »

Poisson et Astrologie

Posté par othoharmonie le 5 novembre 2011

 

Poisson et Astrologie dans POISSON 250px-Johannes_Fabritius_-_Still_life_of_fish%2C_eels%2C_and_fishing_netsPour avoir une meilleure vie et pour connaître le bonheur et la prospérité le Poisson doit porter les bijoux et les talismans qui  lui apportent de la chance. Les bijoux et les talismans caractéristiques pour le Poisson  sont :

  • L’Améthyste -  apporte la spiritualité, l’amour, la protection, le bonheur, la paix et la protection pour le Poisson
  • Le Corral –influence la capacité intellectuelle du Poisson
  • Le Turquoise – a un rôle protecteur  et il influence la spiritualité du Poisson
  • Le Fluorite – apporte la stabilité, l’ordre,  il influence la capacité mentale et elle réduit les émotions
  • Le Saphir – apporte la tranquillité et la prospérité pour le Poisson

Pour avoir une vie harmonieuse le Poisson doit garder dans sa maison le Cuir, son élément caractéristique. La couleur caractéristique pour le Poisson est le bleu et c’est pour ça que le Poisson doit toujours la porter. C’est une couleur qui influence d’une manière positive le Poisson  et elle aide à garder son énergie et sa spiritualité.

Les endroits favorables pour le Poisson :

220px-Heringsschwarm dans POISSONLa personne du Poisson aime les endroits isolés,  les expositions et les poésies. C’est une personne rêveuse qui veut vivre sans être influencée, elle préfère la montagne et les endroits où il y a de l’eau. Le Poisson est un signe de l‘Eau qui peut  avoir dans son environnement une piscine ou une fontaine.

C’est une personne romantique, sensible, affective et émotive et c’est pour ça que le Poisson préfère la musique classique ou douce sans instruments forts. Par l’intermédiaire de la musique  le Poisson garde son énergie et la musique lui apporte une attitude positive.

Pour avoir une meilleure vie, le  Poisson doit prendre de bonnes décisions, il doit développer sa capacité de concentration, il doit éviter les stimulants et il doit apprendre à résoudre ses problèmes. C’est une personne qui doit garder sa confiance, elle doit réfléchir d’une manière positive et le Poisson doit toujours faire des sacrifices et des efforts pour aider les autres.

Articles susceptibles de vous intéresser

Les décans du Poisson

Egyptian fishery3.jpg

Publié dans POISSON | Pas de Commentaire »

POISSON et religion

Posté par othoharmonie le 5 novembre 2011

 

La prêche aux poissons 


 


POISSON et religion  dans POISSON 220px-Codex_Egberti_fol._90rSi parfois les hommes, pourtant dotés d’intellect, méprisaient sa prédication, Dieu intervenait en la montrant digne de vénération, réalisant des signes et des prodiges au moyen d’animaux privés de raison. Une fois, alors que certains hérétiques, près de Padoue, dépréciaient et se moquaient de ses prêches, le Saint se rendit sur les bords d’une rivière coulant près de là et dit aux hérétiques de façon à ce que toute la foule présente entende :

« Etant donné que vous démontrez être indignes de la parole de Dieu, voilà, je m’adresse aux poissons pour confondre plus ouvertement votre incrédulité ». 

 

Et avec ferveur d’esprit, il commença à prêcher aux poissons en énumérant leurs dons accordés par Dieu : comment il les avait créés, comment il leur avait assigné la pureté des eaux, combien de liberté il leur avait concédée, et comment il les nourrissait sans qu’ils aient à travailler. 

 

Sur ces mots, les poissons commencèrent à s’unir et à se rapprocher de lui, en élevant au-dessus de la surface de l’eau la partie supérieure de leur corps et en le regardant attentivement la bouche ouverte. Tant qu’il plut au Saint de leur parler, ils l’écoutèrent, attentifs, tels des êtres dotés de raison. Ils ne s’éloignèrent pas de l’endroit sinon après avoir reçu sa bénédiction. 

 

Celui qui avait rendu les oiseaux attentifs à la prédication du très saint père François, réunit les oiseaux et les rendit attentifs à la prédication de son fils Antoine (Rigaldina 9,24-28). 

 

15b81775 dans POISSON

Publié dans POISSON | Pas de Commentaire »

Poisson et symbolique

Posté par othoharmonie le 5 novembre 2011

  

Poisson et symbolique dans POISSON 220px-BapAQu01La symbolique du Poisson se retrouve constamment dans l’Ere chrétienne. Les premiers chrétiens, au temps où ils étaient pourchassés par l’autorité romaine, avaient adopté le poisson comme signe de reconnaissance. En grec, poisson se dit « ichthus » dont chacune des lettres est l’initiale de « Iesu Kristos Theou Uios Sôter » (Jésus Christ, fils de Dieu, sauveur). Trois poissons formant une boucle sans fin ou un poisson n’ayant qu’une seule tête pour trois corps, symbolisaient la Trinité. La mitre, que le pape et les évêques portent sur la tête lors des cérémonies religieuses, a la forme d’une tête de poisson (3 000 ans avant l’ère chrétienne, les prêtres sumériens d’En-Ki étaient coiffés de la mitre du dieu-poisson de la médecine et de la magie).

Il est important de souligner ici que les mages (astrologues) de Mésopotamie étaient de fervents adeptes de l’astrologie (rappelez-vous les Babyloniens) et qu’ils interprétaient les événements astraux dans le cadre du Zodiaque. Or, une étude, par ordinateur, du ciel à l’époque de la naissance du Christ montre une conjonction (alignement) des planètes Jupiter et Saturne dans le signe du POISSON. Cet alignement dut faire l’effet d’une nouvelle étoile très brillante qui ne pouvait passer inaperçue aux yeux des mages Arabes. De plus, à cette époque, l’équinoxe du printemps passait du BELIER au POISSON (fait plein de signification chez les astrologues). Tout cela était amplement suffisant pour justifier un voyage d’étude des mages en direction de l’étoile, afin de découvrir la signification de cette énigmatique apparition.

Maintenant nous savons que la conjonction des planètes en question se produisit le 15 septembre de l’an 7 avant Jésus-Christ! Notons toutefois que la conjonction Jupiter-Vénus de l’an 2 avant J.-C. est aussi une sérieuse candidate au statut de «l’étoile de Bethléem».

En ce début de l’ère des Poissons il peut être intéressant de remarquer que les premiers chrétiens utilisaient précisément le poisson comme signe secret, pour se reconnaître entre eux… Le symbole de la croix ne fut utilisé qu’après la mort de Jésus. Comme vous pouvez le constatez, l’astrologie amateur ne date pas d’hier…

En passant, c’est par une méthode similaire que les historiens, en collaboration avec les astronomes, purent établir une bonne hypothèse pour la date exacte de la crucifixion, soit vendredi le 3 avril de l’an 33, car les saintes écritures précisent que ce jour là, la lune s’assombrit et devint couverte de sang, manière imagée de décrire l’éclipse en pénombre qui se produisit lors de cette date.

Ichthys.svg

Publié dans POISSON | Pas de Commentaire »

L’étude des poissons

Posté par othoharmonie le 4 novembre 2011

Lépisosté de Floride Bienvenue sur le portail de l’ichtyologie et des poissons !

L’ichtyologie est la branche de la zoologie qui a pour objet l’étude des poissons. Elle aborde leur classification, leur écologie, leur comportement, leur physiologie, leur anatomie ainsi que les espèces fossiles. Le groupe des poissons est généralement considéré comme paraphylétique et n’existe donc plus dans la biologie moderne. On considère donc comme poisson ; les poissons osseux, les poissons cartilagineux et les agnathes.

S’il existe près de 31 500 espèces de poissons vivantes, très différentes tant par leur écologie que par leurs comportements, chacune d’elles présente un même ensemble de caractéristiques permettant de les regrouper. Celles-ci sont notamment des branchies, des nageoires et un corps pisciforme. On les trouve abondamment aussi bien en eau douce qu’en eau salée, ainsi qu’en eau saumâtre.

Image illustrative de l'article Carl von LinnéL’observation des poissons est, bien sûr pour la pêche, une pratique ancestrale. Cependant, très tôt, l’étude des poissons a largement débordé ce cadre puisqu’au IIIe millénaire av. J.-C. les Égyptiens, puis les Romains utilisaient les poissons électriques comme électrothérapie. Cependant, cette science ne s’est développée qu’à partir de Carl von Linné et de la classification systématique. Georges Cuvier allait ensuite donner une impulsion qui contribua à l’émergence de la théorie de l’évolution. À la fin du XIXe siècle se crée une discipline étudiant les mers et les océans, l’océanographie, l’ichtyologie devenant une de ses branches.

Portail de l’ichtyologie

Publié dans POISSON | Pas de Commentaire »

Le poisson oracle – Conte -

Posté par othoharmonie le 4 novembre 2011

Il existe dans la montagne de l’Est un lac où vit le Poisson oracle

On dit qu’il est omniscient et qu’il possède la Vérité Ultime, que d’aucuns nomment vacuité… c’est-à-dire, si tant est qu’on puisse traduire correctement ce terme…. une potentialité sans limite. 

 Murène communeOn dit aussi que ce lac est aussi vieux que notre monde… 

Depuis que Lotus la petite amie du jeune Shu lui a raconté qu’un jour son père Lao, le vieux sage du village, avait réussi à le voir, Shu n’a de cesse que de trouver le Poisson oracle pour deviser avec lui… 

Ainsi, dès les premiers jours du printemps il décide de partir à sa recherche. 

Il faut dire que le trouver ne devrait pas être bien difficile pour lui, puisque Lotus lui avait indiqué la Voie : « C’est facile, tu ne peux pas te tromper, ne jamais prendre des sentiers descendants, et toujours monter, jusqu’à la pleine lumière, et là au pied de la montagne de l’Est tu verras le lac. Il paraît Vide, tant il est clair et pur et épouse toutes les formes. » 

Le poisson oracle qui n’a rien à cacher aux cœurs purs s’est montré sans trop se faire prier, intéressé qu’il était par la franche démarche du jeune homme. 

« Tu viens chercher une réponse aux mystères de la vie… tu es en quête de sens et de vérités… » lui dit-il… 

…. Comme il avait l’air sérieux ce gros poisson ! Impossible en fait de détecter la moindre trace d’émotion sur ses traits…. Ça doit être ça l’équanimité du Sage, se dit le jeune Shu en lui-même… 

«  Voici l’essentiel… dit le Poisson Oracle. Profite de l’ « Ici et maintenant » et tu trouveras la paix de l’âme et le bonheur … Vis l’instantanéité de tous tes actes, que chaque moment te soit fécond, ainsi pourra jaillir en toi la félicité, la plénitude et la sagesse. 

 Gourami bleu(Trichogaster trichopterus)Rappelle-toi que ce que tu fais sera toujours le germe de ce qui se produira ultérieurement. Va, regarde bien autour de toi, et en toute chose tu auras la réponse… Rappelle-toi aussi qu’il n’y a pas d’épreuve sans gratification. » 

Le jeune Shu, cheveux noirs de jade, glabre, droit comme l’épée qu’il porte au dos, fringant et altier, redescend donc dans la vallée. Il part en quête de la Vérité… Enfin, de ce qu’il croit être la Vérité… si tant est que cette dernière puisse exister… 

Comme nous sommes au Printemps, les bourgeons sont couleur de jade et gonflés de sève. La nature renaît aux doux rayons du soleil. Shu, curieux et sémillant, est bien parti pour tenter de happer cette vie généreuse qu’il perçoit comme source de toutes les richesses à condition d’en connaître les règles… et le poisson oracle l’a mis sur le Chemin et lui a donné quelques clés… 

Les saisons se succèdent au fil des trois années qui passent. Et pendant ce temps le sablier de la vie s’écoule inéluctablement au rythme d’un grand fleuve, véritable image invariable de l’impermanence… 

Au village hélas Lotus s’en est allée. 

Elle est partie fonder une famille dans une lointaine cité, désespérée de rester sans nouvelles de son ami. A présent Shu est revenu. Il est remonté dans la montagne et le poisson de l’écouter. 

 Arothron nigropunctatusL’homme l’interroge et s’interroge… « Durant mes pérégrinations j’ai rencontré de très belles femmes. J’en ai courtisé quelques-unes et j’ai même cru un jour avoir découvert le grand amour. Mais un beau matin je me suis retrouvé seul. Les belles des villes s’étaient envolées, mon « grand » amour avait disparu tout comme mes économies d‘ailleurs, et Lotus à mon retour n‘était plus là. 

« Et alors ? »  lui demande le poisson oracle… 

J’avoue… j’ai vécu comme un jeune cheval fou… Mais quelles belles histoires !… Si éphémères cependant, et quels regrets aussi ! J’ai l’impression de ne rien avoir construit, et d’avoir perdu mon temps. J’avoue que sur le moment j’étais trop attaché à mon plaisir et à mes désirs pour comprendre l’instant et sans doute l’insignifiance de chacun de mes actes. 

Au rythme des saisons cinq nouvelles années ont passé et l’on retrouve Shu, un peu moins jeune, un peu plus charpenté et plus musclé. Il est devenu un homme mûr, massif et fort. Il arpente un beau jour d’été les pentes de la montagne du Lac… 

Le poisson oracle est toujours là, au rendez-vous… 

Tu m’avais dit « Va et regarde autour de toi ; dépasse l’attachement que tu peux avoir pour les mondanités…, saisis la beauté de l’instant, lui seul peut t’enrichir !  Et à la ville, où je m’étais promis de ne plus tomber dans les rêts des femmes, j’ai rencontré un noble officier. Je lui ai avoué ma quête et je lui ai dit que je voulais défendre le faible, combattre le fort souvent injuste, quérir le bien et lutter contre le mal. Il m’a souri et félicité et m’a invité derechef à me dépasser pour trouver un jour la gloire. Je suis alors parti la chercher dans les armées de l’empereur. 


Soldat, puis officier, j’ai voulu devenir général et revenir couvert de lauriers. Des décors j’en ai eu, tous plus beaux les uns que les autres. Egalement des médailles, des brevets, des compliments et des félicitations. Là aussi, comme tu me l’avais demandé, j’ai regardé tout autour de moi et à  bien y voir, hors les apparences trompeuses, je n’ai trouvé que plaies, bosses, et séquelles. 

« Que retiens-tu de tout cela ? » lui demande le poisson oracle… 

« Hélas pas grand chose ! Mes amis sont partis, j’ai quitté mon campement, et je suis revenu fatigué et usé dans la maison de mon père, sans avoir réellement appris, sauf peut être la désillusion et l’inconsistance du paraître !  

J’ai rangé au grenier mon casque, mes plumes, ma cuirasse, mon épée, mes brevets et mes médailles… » 

Zanclus cornutus in Kona.jpg« Le temps est un grand maître… Apprend à être son élève docile et rappelle toi que chaque instant est unique et irremplaçable. Va, retourne, et étudie le fond des choses. Essaie de prendre le temps de la sagesse à présent, et tente l’abandon de l’ego… Souviens-toi aussi que tous les phénomènes sont étroitement liés, imbriqués… rien n’est isolé, tout est dépendant… » 

Après le plomb d’un soleil d’été particulièrement éprouvant, Shu est de nouveau revenu au bout de sept ans. Il retrouve au cœur de sa montagne la douceur de l’automne et les couleurs harmonieuses des forêts rougies d’essences innombrables et odoriférantes. 

Il est encore bel homme quoiqu’un peu dégarni et empâté, mais sa mise bien que sobre, dévoile une certaine réussite sociale… Pourtant il a l’œil un peu triste et son sourire laisse percevoir une certaine lassitude. 

« Poisson oracle, j’ai arrêté mes voyages et j’ai cessé d’aller au-delà des mers ayant suffisamment gagné de quoi vivre sereinement. Depuis je suis resté chez moi dans ma grande maison. J’ai dévoré mille ouvrages, des plus simples aux plus savants. Les nuits et les jours étaient trop courts, et je pense avoir réussi à acquérir beaucoup de savoir. Aujourd’hui mes pairs me reconnaissent et je suis apprécié par mes aînés. J’ai bien écouté tes conseils, mais là, devant toi, j’ai quand même l’impression d’un grand vide… Ma pensée s’embrouille, et parfois se contredit… Les vérités d’un jour, pourtant étayées, s’avèrent erreurs le lendemain. Mon esprit est confus et las et j’ai l’impression d’avoir privilégié l’avoir à l’être… » 

Le poisson oracle de répondre : « Le mille pattes était heureux… jusqu’au jour où le crapaud facétieux lui demanda dans quel sens il bougeait ses pattes… » 

Entend Lao Tseu qui nous dit que « Placé devant les idées, le Sage est saisi d’une hostilité profonde car il déteste l’unilatéralité, la rigidité, la partialité, le caractère fragmentaire de toutes les constructions intellectuelles si chères aux humains…
Le Sage est au-dessus des idées, au-dessus des préceptes, de toute intention, de toute morale, il ouvre un point de vue distant… » . 

Pourquoi faudrait-il qu’il soit dualiste ? Alors que le Milieu est la source de toute harmonie ? 


Par contre, je persiste et te confirme qu’il est toujours dans l’instant à chaque moment de sa vie… 

Quand il observe le sourire d’un enfant,
Quand il boit une tasse de thé
Quand il regarde s’éloigner les oies caquetant dans les nuages
Quand il écoute les notes délicates du Er hu
Quand il se délecte à la lecture d’une poésie
Quand il voit frémir la perle de rosée sur un pétale de fleur
Quand enfin il devine la lune qui va renaître derrière la montagne, 

Rhinecanthus aculeatuset surtout quand content et satisfait de l’instant, valorisé par son regard ou ses actions, il prend conscience du moment où en paix, il va clore ses yeux pour s’endormir et qu’auparavant il a rendu grâce à l’Infinie Puissance indicible, tout à la fois transcendante et Immanente, qui sublime sa vie pour tous les merveilleux moments d’une simple et ordinaire journée. 

Le bonheur est dans le moindre geste, le plus petit sentiment, un regard amical, un simple sourire, la douceur d’un mot, le goût d’un fruit pressé par les lèvres, la caresse légère de la brise du soir… 

Quand, un peu plus tard, Shu assimila vraiment la teneur de ce que lui avait dit le poisson oracle, il était devenu peut être moins fort, mais il avait gagné en harmonie et en souplesse ; il était plus à l’écoute du vent et toujours heureux de la pluie qui féconde la terre ; c’était l’automne de sa vie ; paradoxalement moins aveugle et sourd à ce qui l’entourait alors même que tous ses sens diminuaient, il comprenait mieux le temps qui passe, et se souvenait avec plaisir des mots des Anciens : « Quand le sage montre la lune … ». 

Un nuage, le lac, les rides du vent sur les eaux, le chant des enfants au loin, tout cela avaient effacé son ego… Il était vide. Et chaque phénomène emplissait son esprit au point d’une certaine ivresse de vie… De la joie pure en quelque sorte. 

Symphysodon aequifasciatusC’est en hiver, qu’il rendit l’âme, car il faut bien mourir un jour… et le souffle de sa vie s’échappa librement pour « jouer dans le vent » et se mêler au « souffle vivifiant de l’Univers… » 

Très peu de temps auparavant, il était remonté dans la montagne blanchie, avait cherché en vain le poisson oracle ; et au fond du lac, tel dans un miroir, il n’avait perçu que ses propres traits… et alors son doux sourire de vieillard était soudainement devenu malicieux… Face à lui, celui qui avait été un si mauvais compagnon était redevenu son meilleur ami. 

Que retenir de cette courte histoire ? 

« Au printemps les fleurs, nous conte le moine Mumon, en automne la lune, en été la brise rafraîchissante, en hiver la neige… Qu’ai-je besoin d’autre chose ? Chaque heure m’est une joie. ». 

Le poète Omar Khayyam ne nous dit-il pas : « Sois heureux un instant. Cet instant c’est ta vie ! »

gifs poissons

Publié dans POISSON | Pas de Commentaire »

L’oracle du poisson rouge

Posté par othoharmonie le 4 novembre 2011

Écrit par Dietmar Bittrich
Traduit par Dominique Autrand 

L'oracle du poisson rouge dans POISSON tornade-l-oracle-du-poisson

  

Le poisson réagit dans votre main et révèle tout de votre avenir ! 

Ce petit livre s’inspire de la tradition longtemps respectée en Extrême-Orient : celle de l’oracle du poisson.
Il vous permet de devenir maître zen pendant un instant et de lire votre karma. Êtes vous prêt ?
Déposez le petit poisson dans la paume de votre main. Il remue ? Étudiez ses mouvements : la tête du poisson évoque l’esprit et sa queue l’émotion.

Consultez alors le livre de l’oracle du poisson qui vous révèlera ce qu’inconsciemment vous saviez.
Paresseux, sûr de vous, désespéré, indécis, sensible, le poisson lira en vous et vous donnera des conseils infaillibles pour mettre du piment dans votre vie et vous libérer de vos démons.
Faites des projets, prenez des risques, réinventez-vous…
Toujours sur un ton positif et porteur, l’oracle de poisson parvient étonnement à déceler toutes les personnalités. 

Livre Format 145 x 200 mm. 120 pages. Contient deux poissons d’oracle. 9,95 €

gifs poissons

Publié dans POISSON | Pas de Commentaire »

Etrange poisson

Posté par othoharmonie le 4 novembre 2011

  

Etrange poisson dans POISSON 20Ces poissons, pourtant issus de l’imaginaire populaire, étaient considérés comme bien réels à l’époque et Rondelet rappelle que Pline, déjà, avait parlé de « l’homme marin » comme d’une créature « non feinte ». Correspondant au goût du siècle pour les prodiges et phénomènes monstrueux, ils fascinèrent des savants comme Ambroise Paré, Ulisse Aldrovandi, ou encore Pierre Belon…..

Le poisson-évêque doit son nom à la forme de sa tête, semblable à celle d’une mitre, ainsi qu’à ses nageoires qui rappellent la robe portée par les évêques durant l’office. Cette créature, mi-homme, mi-poisson apparaît pour la première fois en 1433, date à laquelle elle aurait été pêchée dans la mer Baltique. Enfermé par ordre du roi de Pologne, le poisson sembla si malheureux qu’un groupe d’évêques obtint l’autorisation de le relâcher. Il plongea alors dans la mer après avoir salué d’un signe de croix la foule qui s’était réunie pour assister à l’évènement. Conrad Gesner signale, dans le livre III de son Historiae animalium, la découverte d’un autre poisson-évêque en 1531. Les gravures de Rondelet sont tirées de cet ouvrage que l’on peut consulter à la BU sciences de Lyon

 La relation que fait Rondelet d’un poisson-moine pêché au large des côtes de Norvège est assez semblable. Cette créature, mi-homme, mi-poisson, aurait « une face d’homme, mais rustique et malgracieuse, la tête rase et lise. Sur les épaules comme un capuchon de moine, deux longues pinnes au lieu de bras, le bout du corps finissant en une queue large ». Rondelet précise ensuite que ce portrait lui a été donné par Marguerite de Valois, reine de Navarre.

poisson dans POISSON

Publié dans POISSON | Pas de Commentaire »

mythes des Poissons

Posté par othoharmonie le 4 novembre 2011

mythes des Poissons dans POISSONIl est toujours question d’un poisson qui vient sauver l’humanité et parallèlement un nouveau cycle s’ouvre sur une vie nouvelle. Dans la mythologie Hindoue, c’est un poisson nommé Manou qui va sauver l’humanité d’un immense déluge et deviendra ainsi le père de l’humanité. Dans la bible, c’est Noé, homme juste qui sauvera l’humanité. Dans la mythologie grecque ce sont des dauphins qui viennent sauver de la noyade.

 

 

Dans tous les mythes apparaît l’idée d’un dieu qui prendra la forme d’un poisson .Il viendra au secours des hommes et pour sauver l’humanité en lui permettant de renaître et aussi qu’un temps d’épreuves et de purification soit nécessaire pour accéder à une vie nouvelle. Dans la tradition biblique lorsque Jonas est dévoré par la baleine, il séjourne trois jours dans le ventre de l’animal au fond des eaux avant de ressortir vivant, préfigurant la résurrection du Christ trois jours après sa mort. Nous retrouvons la symbolique du poisson sauveur au début de l’Ere chrétienne. On a découvert dans les catacombes des graphismes de poissons souvent alliés à la croix symbole de sacrifice du Christ. Si on prend la traduction grecque de  » Jésus est le Christ, le fils de Dieu, le Sauveur  » et qu’on prend la première lettre de chaque mot on obtient ICHTUS qui signifie poisson en grec.

 

 

Le poisson dessiné sur les murs des catacombes permettait aux premiers chrétiens de se reconnaître entre eux, c’était donc le symbole des premiers chrétiens et leur signe de ralliement. A ces mythes on peut ajouter celui de la petite sirène qu’Andersen rendit célèbre, celle-ci amoureuse de son beau Prince se sacrifie en silence pour qu’il soit heureux. Il y a aussi le mythe de la fuite devant la réalité de la jeune femme apprenant qu’elle était enceinte, se jeta dans l’eau pour dissimuler sa grossesse. Heureusement Neptune l’a transformée en sirène.

3035523971_1_3_eQniTnjC dans POISSON

Publié dans POISSON | Pas de Commentaire »

Historique des poissons

Posté par othoharmonie le 4 novembre 2011

Historique des poissons  dans POISSON 300px-Salvelinus_fontinalis_Prague_Vltava_2Comme vous devez vous en douter, les poissons sont beaucoup plus vieux que l’homme ; ils sont apparus au Silurien plus précisément il y a 450 millions d’années. Vous imaginez ?! Pour vous donner un ordre d’idée, les dinosaures pourtant si anciens à nos yeux ne sont apparues qu’il y a 200 millions d’années et ne parlons pas des premiers hominidés qui sont apparues qu’il y a 4 millions d’années et de l’homme proprement dit qui n’est là que depuis 300 000 ans. 

Les premiers poissons, ou poissons primitifs étaient de petites tailles puis ils ont évolué et certains sont devenus les monstres des mers. Quand on pense que les requins blancs sont des «tueurs», les monstres de nos jours, c’est qu’on ne sait pas ceux qui étaient là avant lui. 

Imaginez….. vous faites de la plongé sous-marine à l’époque des premiers poissons, et vous vous retrouvez nez à nez avec un Dinichtys, pour ceux qui veulent savoir le nom. Ce poisson ne vous dit rien, je vais vous le décrire : un monstre marin de plus de neuf mètres de long, une tête gigantesque longue de 1 mètre et large de 60 centimètres qui vous paraitra encore plus impressionnante si je vous dis qu’elle est entièrement cuirassée. Bref, ceci était une époque où les poissons étaient impressionnants.

 Gobio gobioPlus tard, il y a 350 millions d’années, les poissons ont choisi entre deux destinées, une partie a décidé d’aller sur la terre ferme et les poissons sont devenus des batraciens ou des amphibiens et une autre partie a décidé de rester dans l’eau. Nous allons nous intéresser à la deuxième partie puisque mon article ne porte pas sur les batraciens et leur descendance. Que vous dire, les poissons ont tranquillement continué leur évolution étant désormais les rois des océans et des rivières jusqu’à devenir les espèces que l’ont connaît aujourd’hui. 

Mais alors qu’ils pataugeaient tranquillement dans leur élément, une espèce bizarre, sans nageoires ni ouïes, avec des jambes et un nez vinrent les enlever à leur milieu pour les mettre dans des bassins. Vous l’aurez deviné, c’est de nous qu’il s’agit. Ceci se produisit il y a 4 000 ans. Ce sont les Sumériens qui ont découvert l’aquariophilie en premiers, enfin les prêtres puisque les bassins servaient de décoration dans les temples du dieu poisson Oannes. Même si on était les premiers à les élever, ils n’étaient pas les premiers à le vénérer. En effet, il y a plus de 50 000 ans, les aborigènes d’Australie taillaient des poissons dans la pierre ; ces signes servaient d’apprentissage aux jeunes car ils n’avaient pas d’écriture. Plus tard, les hommes de Cro Magnon les dessinaient dans leurs cavernes et s’en servaient comme offrandes. 

C’est aussi les Sumériens qui ont, les premiers, inventé l’écriture dans laquelle le poisson était très important. 

300px-Georgia_Aquarium_-_Ocean_Voyager_Tunnel_Jan_2006 dans POISSONCe n’est qu’au temps des Romains que les bassins d’ornement furent aussi adoptés par les citoyens. Le célèbre Pline l’Ancien en parle même dans ses textes. C’est même à ce moment là que les bassins d’eau de mer apparurent. En Chine aussi, on a découvert des bassins d’ornements et même des gravures ressemblant fortement à des aquariums ! ! ! 

Après l’effondrement de l’empire romain, cette pratique cessa en Europe mais continua en Chine où eurent lieu de nombreux croisements et de nombreuses sélections. Ce n’est qu’après la renaissance que l’aquariophilie reprit son cours, mais à cette époque les seules espèces importées était des espèces d’Asie et quelques une d’Afrique. Il fallut attendre 1908 pour enfin voir arriver des poissons d’Amérique (vivants) dans notre bonne vieille Europe. Et devinez lequel s’était ! 

Le guppy bien sûr, ce n’est pas étonnant qu’on en trouve de toutes les formes et de toutes les couleurs. Ce poisson fut un renouveau pour les aquariophiles de l’époque, tout d’abord parce que c’était ce poisson qui allait amorcer l’importation de poissons américains et parce qu’il se reproduisait (et se reproduit toujours d’ailleurs) très vite ; ce qui plut à nos prédécesseurs puisqu’ils purent faire beaucoup de croisements. 

La suite vous la connaissez : nous, aquariophiles passionné(e)s essayant de combler au mieux nos chers petits bébés …

300px-Georgia_Aquarium_-_Baluga_Whales_Jan_2006

Publié dans POISSON | Pas de Commentaire »

123
 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello