Pieuvre et vertus

Posté par othoharmonie le 14 mars 2012

 

Pieuvre et vertus dans PIEUVRE 320px-E_dofleini_closeupLa consommation d’animaux à tentacules est de moins en moins marginale. Les espèces les plus populaires sont la pieuvre (poulpe), le calmar et la seiche. La pieuvre se reconnaît à sa grosse tête arrondie et à ses longs tentacules. Le calmar et la seiche se caractérisent par leurs tentacules plus courts que leur long corps fuselé. Le calmar (aussi appelé encornet) est toutefois plus petit que la seiche. Celle-ci possède en outre un os blanc central (qu’on retrouve souvent dans les cages à oiseaux), tandis que le calmar n’en a pas.

 Parmi les céphalopodes, le calmar est l’espèce la plus capturée commercialement. La seiche arrive au deuxième rang et la pieuvre au troisième. Les Asiatiques sont les principaux consommateurs de ces mollusques.

 Le calmar, la seiche et la pieuvre se caractérisent par un contenu particulièrement faible en lipides et élevé en protéines. Ils sont d’excellentes sources de cuivre, de sélénium et de vitamines B12, et contiennent de nombreux autres nutriments essentiels à la santé.

Principes actifs et propriétés

 Très peu d’études ont été réalisées pour déterminer les effets sur la santé de la consommation des céphalopodes. Dans les années 1990, une étude clinique de petite envergure a conclu que la consommation de fruits de mer (dont le calmar) n’avait pas eu d’effet significatif sur les taux de lipides sanguins d’hommes en santé.

 Cependant, quelques études démontrent qu’il y aurait des bénéfices à consommer des poissons et des fruits de mer. Tout d’abord, une étude réalisée auprès de plus de 14 000 femmes a démontré que, plus elles en consommaient, moins leur risque de cancer colorectal était élevé. Une autre étude, effectuée chez une population d’hommes chinois, a démontré que la consommation d’au moins un repas de poisson ou de fruits de mer par semaine pourrait diminuer le risque d’infarctus fatal du myocarde, comparativement à une consommation moindre. À l’heure actuelle, on ne sait pas quels composés spécifiques des poissons et des fruits de mer pourraient être associés à leurs effets bénéfiques. Les chercheurs croient toutefois que la présence d’acides gras oméga-3 pourrait avoir un rôle important à jouer.

 Acides gras oméga-3. Le calmar et la pieuvre contiennent de l’acide eicosapentaénoïque (AEP) et de l’acide docosahexaénoïque (ADH), deux acides gras de la famille des oméga-3. Ceux-ci agissent comme précurseurs de messagers chimiques favorisant un bon fonctionnement immunitaire, circulatoire et hormonal. Plusieurs études épidémiologiques et cliniques ont mis en évidence que la consommation d’acides gras oméga-3, majoritairement d’origine marine, aurait des effets favorables sur la santé cardiovasculaire et réduirait la mortalité par maladie cardiovasculaire. Ces acides gras agissent sur plusieurs plans, notamment en réduisant la tension artérielle, les triglycérides sanguins et la formation de caillots sanguins, diminuant ainsi les risques d’athérosclérose.

 Enteroctopus dofleiniUne portion de 75 g (2 ½ onces) de calmar contient 0,4 g d’AEP et d’ADH et une même portion de pieuvre en fournit 0,1 g. À titre de comparaison, 75 g (2 ½ onces) de pétoncles, de palourdes et d’huîtres en contiennent respectivement 0,2 g, 0,2 g et 1,0 g. Des portions équivalentes de saumon de l’Atlantique d’élevage et de saumon kéta en conserve contiennent respectivement 1,6 g et 0,9 g d’AEP et d’ADH.

 Les études scientifiques démontrent que la consommation quotidienne de 0,5 g à 1,8 g d’AEP et d’ADH combinés permettrait de profiter des bienfaits qui y sont reliés, même si les quantités optimales d’acides gras oméga-3 à consommer ne sont pas établies avec certitude. Un article publié récemment suggère que, pour la population en général, la consommation quotidienne de 0,25 g d’AEP et d’ADH combinés serait suffisante pour diminuer la mortalité par maladie coronarienne. Pour les gens déjà atteints d’une maladie coronarienne, la recommandation serait de 1 g d’AEP et d’ADH par jour. 

Publié dans PIEUVRE | Pas de Commentaire »

Pieuvre et nutriments

Posté par othoharmonie le 14 mars 2012

 

Fichier:Enteroctopus dofleini in aquarium crop.jpg Fer. La pieuvre est une excellente source de fer pour l’homme et une bonne source pour la femme (les besoins en fer de la femme étant supérieurs à ceux de l’homme). Quant au calmar, il est une source de fer pour l’homme seulement. Chaque cellule du corps contient du fer. Ce minéral est essentiel au transport de l’oxygène et à la formation des globules rouges dans le sang. Il joue aussi un rôle dans la fabrication de nouvelles cellules, d’hormones et de neurotransmetteurs.

  Cuivre. Le calmar et la pieuvre sont d’excellentes sources de cuivre. En tant que constituant de plusieurs enzymes, le cuivre est nécessaire à la formation de l’hémoglobine et du collagène (protéine servant à la structure et à la réparation des tissus) dans l’organisme. Plusieurs enzymes contenant du cuivre contribuent également à la défense du corps contre les radicaux libres.

  Sélénium. Le calmar et la pieuvre sont d’excellentes sources de sélénium. Ce minéral travaille avec l’un des principaux enzymes antioxydants, prévenant ainsi la formation de radicaux libres dans l’organisme. Il contribue aussi à convertir les hormones thyroïdiennes en leur forme active.

  Vitamine B2. Le calmar est une excellente source de vitamine B2 pour la femme et une bonne source pour l’homme (les besoins en vitamine B2 de l’homme étant supérieurs à ceux de la femme). La vitamine B2 est aussi connue sous le nom de riboflavine. Tout comme la vitamine B1, elle joue un rôle dans le métabolisme de l’énergie de toutes les cellules. De plus, elle contribue à la croissance et à la réparation des tissus, à la production d’hormones et à la formation des globules rouges.

 

La pieuvre : de la vitamine B12 à profusion
La pieuvre est une source exceptionnelle de vitamine B12. En consommer 75 g (2 ½ oz) comble jusqu’à six fois les apports nutritionnels quotidiens recommandés en cette vitamine. À titre de comparaison, une portion de 75 g de pieuvre contient 15 μg de vitamine B12, et une même portion de boeuf en contient de 2 μg à 3 μg. La vitamine B12 contenue dans les produits d’origine animale est très bien absorbée par l’organisme. Notons que les végétaliens, qui ne consomment aucun produit d’origine animale, sont à risque de carence en vitamine B12.

 

 Vitamine B12. Le calmar et la pieuvre sont d’excellentes sources de vitamine B12. Cette vitamine travaille de concert avec la vitamine B9 (acide folique) pour la fabrication des globules rouges dans le sang. Elle veille aussi à l’entretien des cellules nerveuses et des cellules fabriquant le tissu osseux.

  Phosphore. Le calmar et la pieuvre sont de bonnes sources de phosphore (voir notre fiche Palmarès des nutriments Phosphore). Le phosphore constitue le deuxième minéral le plus abondant de l’organisme après le calcium. Il joue un rôle essentiel dans la formation et le maintien de la santé des os et des dents. De plus, il participe entre autres à la croissance et à la régénérescence des tissus et aide à maintenir à la normale le pH du sang. Finalement, le phosphore est l’un des constituants des membranes cellulaires.

  Zinc. La pieuvre est une bonne source de zinc pour la femme et une source pour l’homme (les besoins en zinc de l’homme étant supérieurs à ceux de la femme). Quant au calmar, il est une source de zinc pour la femme et l’homme. Le zinc participe notamment aux réactions immunitaires, à la fabrication du matériel génétique, à la perception du goût, à la cicatrisation des plaies et au développement du foetus. Il interagit également avec les hormones sexuelles et thyroïdiennes. Dans le pancréas, il participe à la fabrication, à la mise en réserve et à la libération de l’insuline.

  Vitamine B6. La pieuvre est une bonne source de vitamine B6. La vitamine B6, aussi appelée pyridoxine, fait partie de coenzymes qui participent au métabolisme des protéines et des acides gras ainsi qu’à la fabrication des neurotransmetteurs. Elle collabore également à la production des globules rouges et leur permet de transporter davantage d’oxygène. La pyridoxine est aussi nécessaire à la transformation du glycogène en glucose et elle aide au bon fonctionnement du système immunitaire. Enfin, cette vitamine joue un rôle dans la formation de certaines composantes des cellules nerveuses.

  Pieuvre et nutriments dans PIEUVRE 320px-Enteroctopus_dolfeiniMagnésium. Le calmar et la pieuvre sont des sources de magnésium. Le magnésium participe au développement osseux, à la construction des protéines, aux actions enzymatiques, à la contraction musculaire, à la santé dentaire et au fonctionnement du système immunitaire. Il joue aussi un rôle dans le métabolisme de l’énergie et dans la transmission de l’influx nerveux.

  Potassium. La pieuvre est une source de potassium. Dans l’organisme, le potassium sert à équilibrer le pH du sang et à stimuler la production d’acide chlorhydrique par l’estomac, favorisant ainsi la digestion. De plus, il facilite la contraction des muscles, incluant le coeur, et participe à la transmission de l’influx nerveux.

  Vitamine B3. Le calmar et la pieuvre sont des sources de vitamine B3. Appelée aussi niacine, la vitamine B3 participe à de nombreuses réactions métaboliques et contribue particulièrement à la production d’énergie à partir des glucides, des lipides, des protéines et de l’alcool que nous ingérons. Elle collabore aussi au processus de formation de l’ADN, permettant une croissance et un développement normaux.

  Acide pantothénique (vitamine B5). Le calmar et la pieuvre sont des sources de vitamine B5. Cette vitamine fait partie d’un coenzyme clé permettant à l’organisme d’utiliser de façon adéquate l’énergie issue des aliments ingérés. Il participe aussi à plusieurs étapes de la fabrication des hormones stéroïdiennes, des neurotransmetteurs.

  Vitamine C. La pieuvre est une source de vitamine C pour la femme seulement (les besoins en vitamine C de l’homme étant supérieurs à ceux de la femme). Le rôle que joue la vitamine C dans l’organisme va au-delà de ses propriétés antioxydantes. Elle contribue aussi à la santé des os, des cartilages, des dents et des gencives. De plus, elle protège contre les infections, favorise l’absorption du fer contenu dans les végétaux et accélère la cicatrisation.

  Vitamine E. Le calmar et la pieuvre sont des sources de vitamine E. Antioxydant majeur, la vitamine E protège la membrane qui entoure les cellules du corps, en particulier les globules rouges et les globules blancs (cellules du système immunitaire).

Publié dans PIEUVRE | Pas de Commentaire »

Encre de pieuvre

Posté par othoharmonie le 12 mars 2012


Encre de pieuvre dans PIEUVRE pieuvreAppelé « noir », « encre » ou « sépia », le liquide pigmenté que projettent les céphalopodes pour brouiller l’eau et s’échapper en cas de danger a longtemps servi aux peintres.

 Aujourd’hui, il est grandement apprécié par les gourmets, notamment ceux d’Italie et du Japon. Les premiers s’en servent pour lier et colorer les sauces, la polenta, les pâtes ou le riz. Les seconds en colorent leurs nouilles udon et soba, ou certains de leurs manju. Ces petits gâteaux cuits à la vapeur et composés d’une pâte de haricots rouges, normalement enveloppée d’une pâte blanche sucrée, sont alors offerts dans une version noire. Certains chefs japonais audacieux en font même une crème glacée

 Des tentatives d’élevages industriels sont menées en divers endroits du globe, mais on ne maîtrise pas encore bien toutes les phases du cycle d’élevage. Ainsi, en fonction de la variation des stocks, les prix pour ces denrées fluctuent d’une année à l’autre, tout en affichant une certaine hausse depuis le début des années 2000.

Publié dans PIEUVRE | Pas de Commentaire »

Intelligence de la pieuvre

Posté par othoharmonie le 12 mars 2012

 

Fichier:Oktopus opening a container with screw cap 01.jpgEnfin, la pieuvre fait preuve d’une intelligence étonnante pour un invertébré. Elle serait capable de mémorisation et d’apprentissage. Par exemple, des pieuvres ont appris à retirer le couvercle d’un bocal pour accéder à la nourriture contenue dans ce dernier.

 Pour des raisons inexpliquées, il arrive également aux pieuvres de disposer des coquillages ou débris autour de leur habitat. Certains comparent ce comportement à une forme de décoration.

 Elles possèdent une mémoire, stockée dans leurs nombreux neurones, dont deux-tiers se situent à l’intérieur même de leurs tentacules. Les poulpes de Méditerranée sont sans conteste les plus astucieux car, vivant dans l’environnement relativement hostile de l’Empédocle, volcan sous-marin situé entre la Sicile et la Tunisie, ils ont appris à éviter les éruptions volcaniques et à en tirer un avantage : de nombreux crustacés meurent lors de ces éruptions, et les poulpes, qui ont la faculté de ressentir les vibrations émises par le volcan quelques minutes avant, s’enfuient alors pour revenir par la suite déguster les crustacés, qu’ils apprécient. Les filets des pêcheurs qui, chez d’autres espèces, causent des ravages, semblent profiter au poulpe de Méditerranée qui s’accroche au filet pour attendre qu’un ou plusieurs poissons viennent s’y prendre pour les dévorer facilement.

Publié dans PIEUVRE | Pas de Commentaire »

Pieuvre et culture

Posté par othoharmonie le 12 mars 2012

Pieuvre et culture dans PIEUVRE 220px-Loligo_vulgaris1L’animal peut entretenir une relation amicale avec l’Homme. Comme certaines murènes, il arrive que certains poulpes tiennent compagnie et même jouent avec des plongeurs lorsqu’ils sont mis en confiance, sans quoi ils se montrent plutôt craintifs.

En gastronomie, le poulpe est appelé chatrou dans la cuisine antillaise. À la Réunion, on parle de zourit, que l’on cuisine en civet. En Amérique du Nord, on conserve le nom de pieuvre et il arrive parfois que le nom soit confondu avec celui du calmar.

 Le concept de pieuvre est employé dans les théories du complot pour parler d’une organisation nébuleuse qui tente secrètement d’accaparer de l’influence.

Fichier:Giant squid1.jpgLes poulpes dans la culture

  • Le kraken est une créature fantastique issue des légendes scandinaves médiévales. Il s’agit d’un monstre de très grande taille analogue à la pieuvre et doté de nombreux tentacules.
  • Entre 2008 et 2010, une pieuvre commune appelée Paul et vivant en captivité dans un aquarium d’Oberhausen (Allemagne) est utilisée pour prédire les résultats des principaux matchs de l’équipe nationale de football allemande. Elle crée la sensation à la Coupe du Monde 2010 en désignant systématiquement l’équipe vainqueur, à l’occasion des 7 matchs de l’équipe d’Allemagne et de la finale Pays-Bas – Espagne. Paul le poulpe est mort le 25 octobre 2010.

Publié dans PIEUVRE | Pas de Commentaire »

Pieuvre, animal totem 1

Posté par othoharmonie le 12 mars 2012



Pieuvre, animal totem 1 dans PIEUVRE 220px-OctopusvulgarisMoi la pieuvre, qu’on appelle aussi poulpe, suis un mollusque prédateur. Mon corps, en forme de sac, est composé de huit bras puissants, chacun portant deux rangées de disques de succion.
Ces derniers ont une réserve d’encre qui me sert à brouiller l’eau lorsque je sens du danger dans l’eau…

On nous apparente aussi au calmar, à la seiche et autres mollusques tels que la moule et l’huître.

Nous autres, pieuvres, nous rampons sur des surfaces solides à l’aide de nos bras et nous nous déplaçons dans l’eau par propulsion à jet, en rejetant à travers un entonnoir de l’eau, dont on emplit un réservoir formé par la paroi musculaire de notre corps.

Ma taille varie de quelques centimètres à celle de poulpe géant dont les bras peuvent atteindre jusqu’à 10 mètres.

QUI SUIS-JE ?

Efficace et réfléchi, mes réactions sont secondaires. Je suis capable d’élaborer des plans avec une patience quelque peu machiavélique. J’organise à merveille mes affaires et mon existence. Attention, en affaire je suis dangereux, je veux toujours en faire plus, même trop.

J’ai une volonté du tonnerre.
Dès mon plus jeune âge, je sais être tyrannique. Ni parents, ni grands-parents n’y échappent. Je suis actif et émotif. J’ai besoin d’agir, ça me rassure. Le choix de profession, je le ferai assez vite parce que j’ai une idée bien précise de mon futur travail.

pieuvre dans PIEUVREDiscipliné, bonne conscience professionnelle, bonne et rapide adaptation, grande fécondité: tous ces éléments feront de moi un inventeur, un chercheur, un ingénieur ou encore un technicien de valeur. J’ai plus de flair que d’intuition, ce qui me sert à réussir voire dominer.

Mon intelligence est pratique, ordonnée même si elle ne parait pas très brillante au premier abord. Tous ceux qui la sous-estiment ont tort. Ma santé est bonne, j’ai une résistance à toute épreuve à quelques points près. Mon point faible: les yeux, cause de migraines sans doute. Y a-t-il un rapport avec mon végétal totem, le sureau ?

Accrocheur, je le suis aussi dans les études, je veux arriver à mes fins même si ça me demande beaucoup de temps. J’ai de la chance et je sais que ma réussite est durable. Néanmoins on me rappelle assez souvent que le gouffre n’est jamais bien loin du sommet. Si on résume, je pense être un homme percutant dont la personnalité colle bien avec celle de la pieuvre.  Je suis aussi un associé efficace mais difficile. Mari jaloux à fidélité suspecte. (à suivre….)

Publié dans PIEUVRE | Pas de Commentaire »

Pieuvre, animal totem 2

Posté par othoharmonie le 12 mars 2012



Avec les autres…

Pieuvre, animal totem 2 dans PIEUVRE 220px-Benthoctopus_spMa vie a deux faces : l’une publique, très féconde et l’autre plus discrète voire secrète ce qui ne fait que compliquer les choses. Sache que je ne révèle qu’une infime partie de ce que je pense et les motifs réels sont bien cachés. Peu de gens savent m’influencer néanmoins je reste curieux et ma mémoire est grande.

Il n’est vraiment pas facile de savoir si j’aime quelqu’un ou pas parce que mon comportement est dicté par le désir d’efficacité. Par contre, j’ai énormément de difficultés à m’exprimer, à donner libre cours à mes opinions. J’ai aussi difficile à donner qu’à recevoir. Je suis social dans le but d’une certaine utilité. En effet, je préfère recevoir des gens servant à ma carrière ou fortifiant ma position sociale. Pour atteindre un but, j’utilise une férocité et une vigueur telle que le doute plane sur la moralité de l’opération.

CURIOSITES

Tenace : »qui adhère fortement »
Machiavélique : »déloyal, perfide, cynique »animaux-poulpe-pieuvres-00016 dans PIEUVRE
Tyrannique : »qui a un caractère autoritaire »
Flair : »clairvoyance, perspicacité, discernement »
Sureau : « arbuste à fleurs blanches et à fruits rouges ou noirs »
Féconde : »fertil, productif »
Migraines : « douleurs violentes qui n’affectent qu’un côté de la tête »

Publié dans PIEUVRE | Pas de Commentaire »

Paul, la pieuvre devin

Posté par othoharmonie le 12 mars 2012

 

Paul, la pieuvre devin dans PIEUVRE 220px-Octopus3On connaissait la divination dans les entrailles des animaux, par le vol des oiseaux ou encore selon l’appétit du coq. Aujourd’hui c’est à une pieuvre que l’on a affaire. Il s’agit de Paul, une pieuvre aux dons de médiums qui séjournait à l’aquarium d’Oberhausen en Allemagne. Et quel était son sujet de prédiction favori : le Mondial 2010, bien sûr.

 L’idée est simple : deux boîtes, contenant la même nourriture, sont positionnées dans l’aquarium, avec des drapeaux des pays concurrents en fond. Là où Paul va se ravitailler représente la nation victorieuse. Après quelques prédictions qui se sont révélées justes « Paul la Pieuvre » a acquis  une certaine reconnaissance, il a précédemment pronostiqué la victoire de l’Allemagne sur l’Australie et sur le Ghana, ainsi que la défaite de son équipe face à la Serbie.

 Nouveau défi ; il a pronostiqué la semaine avant, sur le fameux quart de final qui a opposé l’Argentine à l’Allemagne. Et devinez sur qui la pieuvre a parié ; l’équipe allemande. Un brin chauvin ce mollusque !

 PS : Paul la pieuvre est aujourd’hui décédée ! paix ait son âme !

 

Publié dans PIEUVRE | Pas de Commentaire »

Liens vers internet

Posté par othoharmonie le 12 mars 2012


Poulpe
Une pieuvre commune.Le poulpe, que l’on appelle aussi pieuvre, a un corps en forme de sac et huit bras puissants (et non des tentacules), chacun habituellement doté de deux rangées de disques de succion. Il n’a pas d’os, mais dans certains cas, le cerveau peut être enfermé dans du cartilage. Sa taille peut varier de 1,5 cm (0,6 po) à plus de 5 m (16 pi); des envergures de jusqu’à 9 m (30 pi) ont été observées, bien que ces mesures soient souvent considérées discutables. Les bras comptent habituellement pour environ la moitié de l’envergure.

La peau possède des capacités étonnantes. Le poulpe peut changer sa couleur selon celle du fond pour se camoufler. Il peut changer le motif des couleurs pour communiquer avec d’autres poulpes. Is peut également changer la texture de la surface de la peau pour se fondre davantage dans le milieu. Il habite de nombreuses régions diversifiées de l’océan, surtout les récifs coralliens.

Le poulpe a également un sac contenant une sorte d’encre. Quand il sent un danger, il éjecte un peu d’« encre ». L’encre brouille l’eau, permettant au poulpe de se cacher de l’autre animal. Dans le cas de certaines espèces, la salive—déployée à l’occasion d’une morsure de bec—peut également paralyser une proie.

Le poulpe se meut dans l’eau par la propulsion à jet : il aspire l’eau et l’éjecte de force, utilisant le manteau musculaire de son corps (la couche de tissu qui recouvre le corps) pour former un entonnoir. Il utilise habituellement cette méthode seulement pour fuir le danger ou capturer une proie. Il est également capable de ramper sur des surfaces dures à l’aide de ses bras et, effectivement, c’est ainsi que la plupart des poulpes se déplacent la plupart du temps.

Les poulpes sont classés parmi les mollusques. Ils sont apparentés de près aux calmars, seiches et Nautiloïdes. D’autres mollusques, tels les escargots, les moules et les myes et praires, sont des cousins un peu plus éloignés. Il y a environ 300 espèces reconnues et on en trouve dans tous les océans. Certaines espèces sont comestibles, y compris l’encre !

Liens vers internet dans PIEUVRE fleche-gif-029-211e6eChasse à la pieuvre (film) http://www.onf.ca/FMT/F/MSN/01/1579.html   

 

Publié dans PIEUVRE | Pas de Commentaire »

Bibliographie de la Pieuvre

Posté par othoharmonie le 12 mars 2012

 

Bernhard Grizmek, Le monde animal en 13 volumes  : Encyclopédie de la vie des bêtes, vol. 3, Zurich, Gredos, 1987 (ISBN 328700204X

  1. Voir article [archive] de Fréquence TerreMoving Octopus Vulgaris 2005-01-14.ogg
  2. Voir fin de cet article  du Web Pedagogique
  3. Paul le poulpe / Le monde 
  4. « Paul le poulpe, star de la Coupe du monde de football, est mort », dans Le monde, 26 octobre 2010 (ISSN http://www.lemonde.fr/sport/article/2010/10/26/paul-le-poulpe-star-de-la-coupe-du-monde-de-football-est-mort_1431477_3242.html

 

Sur les autres projets Wikimédia :

 

 

Vidéo : Image de prévisualisation YouTube

 

 

Publié dans PIEUVRE | Pas de Commentaire »

12
 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello