Libellule : l’Illusion, le Changement

Posté par othoharmonie le 16 octobre 2016

.

L’animal totem Libellule symbolise la sagesse de la transformation et de la capacité d’adaptation. Libellule est associée à la symbolique du changement et de la lumière. Lorsque cet animal se manifeste dans votre vie, il peut vous rappeler d’apporter un peu plus de légèreté et de joie dans votre vie.

Ceux qui ont Libellule comme totem sont enclins à plonger profondément dans leurs émotions et faire briller leurs vraies couleurs. Changement et transformation ; adaptabilité ; joie ; légèreté de l’être ; être à l’affût des illusions et tromperies, qu’elles soient externes ou personnelles ; connexion avec les esprits, le domaine de la magie de la nature…

Libellule

Saviez-vous que les libellules commencent leur cycle de vie dans l’eau avant de se devenir adulte et voler dans les airs ? Lorsque l’esprit de cet animal totem se présente dans votre vie, vous pourriez être appelé à vous transformer et évoluer.

Symbole de la métamorphose et de la transformation, il inspire ceux qu’il guide à opérer les changements nécessaires pour réaliser leur potentiel. La présence de Libellule est une indication qu’il est temps de faire un changement. Tout comme la libellule change de couleur en grandissant, vous pourriez être appelé à vivre et à faire des expériences différentes.

Restez ouvert à l’ouverture de votre cheminement personnel sur des horizons nouveaux. Libellule est caractérisée par une manière de voler étonnante et est en mesure de changer de direction rapidement, glissant dans l’air sans effort apparent. Sa légèreté inspire ceux qui ont Libellule comme totem à utiliser leur capacité à être flexible et hautement adaptable à n’importe quelle situation. Par affinité avec la légèreté aérienne de la libellule, ceux qui ont cet animal comme totem peuvent développer leur capacité à prendre les choses à la légère, même dans les moments les plus difficiles. L’esprit de cet animal nous invite à garder une attitude positive, peu importe ce qu’il leur arrive.

La Libellule est souvent vue autour de points d’eau, des étangs ou sur le bord des lacs. Elle symbolise l’affinité avec le domaine des sentiments, l’eau étant un symbole puissant des émotions et de l’inconscient. Si l’esprit de Libellule vient à vous, vous pourriez être appelé à explorer vos émotions et à profiter d’un regain de joie. La Libellule est un animal fascinant caractérisé par la beauté de ses couleurs, la légèreté de ses ailes et son corps scintillant.

La signification de cet animal de pouvoir est associée avec le symbolisme de la lumière, mais aussi de l’illusion. Libellule aide à briser la façade illusoire que nous adoptons dans la réalité physique, à dissiper les illusions qui restreignent nos idées et nos actions. Libellule symbolise la duperie des sens et de la transformation. Ses ailes scintillantes rappellent les temps magiques et permettent de prendre conscience que ce monde n’est fait que d’une réalité apparente. L’enseignement de Libellule nous dit qu’il ne faut pas se fier aux apparences et qu’il est nécessaire de prendre ses distances par rapport à notre perception sensorielle.

LibellulaEn outre, La Libellule transmet des messages des êtres élémentaires et des esprits des plantes. Quand vous voulez apporter un changement à quelque chose, faites appel à l’énergie de la libellule. Il s’agit du messager des rêves, celui qui nous apprend à reconnaître l’illusion que nous nommons « réalité ». Les ailes de la libellule permettent de reconnaître les niveaux de rêves et d’amener à la surface de notre conscience les souvenirs enfouis. Ce guide permet la communication avec les créatures reliées aux éléments.

Libellule symbolise la duperie des sens et de la transformation. Ses ailes scintillantes rappellent les temps magiques et permettent de prendre conscience de ce que ce monde n’est fait que d’une réalité apparente. L’enseignement de Libellule nous dit qu’il ne faut pas se fier aux apparences et qu’il est nécessaire de prendre ses distances par rapport à notre perception sensorielle. En outre, Libellule transmet des messages des êtres élémentaires et des esprits des plantes. Quand vous voulez changer quelque chose, faites appel à l’énergie de la Libellule. Ces insectes très anciens ont un symbolisme incroyablement uniforme dans toutes les parties du globe. Pour les Japonais, elles symbolisent la joie et la lumière nouvelle, et dans plusieurs traditions, elles sont dépeintes comme la forme nouvelle revêtue par les Dragons de jadis.

Lorsque La Libellule se manifeste, il est temps de faire confiance au pouvoir de la lumière. Les Libellules possèdent des yeux à facettes ; elles détectent les moindres variations de la lumière, les plus infimes mouvements. Quand elle apparaît, nous percevons les changements les plus subtils qui surviennent dans notre vie. Elle nous rappelle que nos perceptions varient d’intensité, et celles-ci se révèlent d’une justesse et d’une acuité rares en ce moment.

 Les Libellules habitent deux mondes différents : les mondes de l’air et de l’eau. L’apparition de cet insecte signale qu’il est temps de sortir de notre chrysalide, d’émerger des eaux de l’immaturité et de révéler notre véritable nature. Nos intuitions sont puissantes, et c’est le bon moment pour exprimer librement ce que nous avons mûri au cours de l’année qui vient de s’écouler. Nous pouvons compter sur nos intuitions et sur la force de notre lumière intérieure pour réussir. Nos efforts viennent à maturité. Voici le temps de briller.

La Libellule nous rappelle que nous sommes lumière et que nous avons la liberté de rayonner puissamment, si nous jugeons bon de le faire. C’est le moment idéal pour permettre à notre imagination créatrice de s’exprimer. La vie n’a jamais vraiment le visage qu’elle présente ; cependant la Libellule nous aide à ne pas nous laisser tromper par les illusions. La transformation et la maturité sont au tournant. Les visions pleines de fraîcheur et de vivacité devraient nous inspirer confiance. Le soleil et la lumière se refléteront dans toutes nos activités, en particulier celles ayant un lien avec la guérison, la transformation, la créativité et la guidance. Notre travail sera reconnu et recherché par autrui.

D’un point de vue négatif, il est possible que nous n’ayons pas une claire vision des choses ; nous ferions bien d’enlever la poussière dans notre œil, ou il se peut que quelqu’un nous induise en erreur. L’apparence ne correspond pas à la réalité et il est nécessaire d’y regarder de plus près. La Libellule indique un besoin de conquérir notre équilibre émotionnel. Il se peut que nous ayons besoin de nous donner de l’air. Faisons-nous peu de cas des émotions ? Avons-nous besoin d’envisager les choses sous un nouvel angle ? Avons-nous besoin d’exprimer nos émotions ?

Omettons-nous de procéder aux changements qui s’imposent ? Refusons-nous le changement alors que nous devrions l’accepter ? Doutons-nous de nos facultés intuitives et créatrices ? Refusons-nous de reconnaître les signes dans notre environnement, en particulier chez autrui ? Négligeons-nous de chercher nos propres réponses ?

BELLE LIBELLULEVous pouvez faire appel au pouvoir de cet animal lorsque vous vous sentez coincé dans une situation et avez besoin d’aide pour voir les choses différemment. La solution repose peut-être sur votre capacité à vous adapter et à regarder la question sous un angle différent. Ceux qui ont Libellule comme un animal totem peuvent être encouragés à montrer leurs vraies couleurs plus souvent.

Même si cette démonstration de couleurs est plus discrète que celle du Paon, elle exerce souvent une influence fascinante et éveille la curiosité des autres. Lorsque Libellule se présente dans votre vie, il est peut-être temps de voir au-delà des illusions. Une situation ou les intentions de quelqu’un de votre entourage ne sont pas claires et peuvent être trompeuses. De même, prenez garde aux illusions que vous maintenez vous-même

Publié dans LIBELLULE | Pas de Commentaire »

SEXUALITE DE LA LIBELLULE

Posté par othoharmonie le 8 août 2014

 

Incertain de la fidélité de sa compagne, le mâle demoiselle utilise son pénis pour ôter la semence de son éventuel prédécesseur.

Avant un accouplement, le mâle demoiselle vide le réservoir à sperme de sa partenaire des semences de ses prédécesseurs.

http://www.dailymotion.com/video/x66p2j

http://www.dailymotion.com/video/x66p2j_la-vie-sexuelle-des-libellules_animals

 

Dans la famille des demoiselles (à ne pas confondre avec leurs cousines, les libellules), les mâles sont plutôt du genre brutal, abordant leur promise en plein vol pour une étreinte forcée. L’espèce Calopteryx haemorrhoidalis est la plus policée de la famille, car le mâle préfère enfiler son costume de gentleman pour se livrer à une cour dans les règles. Tout d’abord, il commence par rechercher un excellent site de ponte sur les rives d’une mare ou d’une rivière, qu’il défend contre ses rivaux. Quand une femelle à l’humeur badine pénètre dans son espace aérien, « le » demoiselle se lance dans des acrobaties aériennes pour l’impressionner. Puis, s’immobilisant devant elle, il lui montre les points blancs situés au bout de ses ailes, signe de bonne santé. La femelle, qui est difficile en matière d’amants, peut passer son chemin. Sinon, elle laisse le mâle lui saisir la tête avec ses pinces caudales avant d’appliquer ses organes génitaux sur le pénis du mâle, formant ainsi un joli coeur volant.

 

Cette opération « transfert de sperme » rivalise d’agilité avec le ravitaillement en vol d’un Mirage 2000. Tout commence par une bonne séance de masturbation. En effet, le réservoir à sperme du mâle demoiselle est situé à l’arrière de son corps, alors que son pénis – l’aedeagus – se trouve à l’avant, juste derrière ses pattes. Donc, juste après avoir agrippé la femelle avec sa pince caudale, le mâle commence-t-il par replier son corps pour transférer son sperme dans son pénis. Une fois le plein effectué, la femelle colle alors l’arrière de son corps sur le pénis. Le couple conserve cette position plusieurs dizaines de minutes, car avant d’injecter ses spermatozoïdes, l’amant ailé commence par nettoyer l’appareil génital de la femelle.

Garantir sa paternité

En effet, le bougre ne se fait pas d’illusions. Il n’est certainement pas tombé sur une sainte nitouche. Le matin même, ou la veille, elle a probablement déjà copulé avec un ou plusieurs autres mâles. Sa spermathèque (l’organe où les insectes femelles stockent le sperme de leurs donneurs avant de l’utiliser) est donc plus ou moins remplie. En éliminant ces dépôts précédents, le mâle garantit donc sa paternité. À cette fin, il possède, à l’extrémité de son aedeagus, une paire de cornes flexibles capables de s’introduire dans la spermathèque et de la vider. Une fois l’opération achevée, le pénis s’enroule comme une cigarette russe pour transférer la semence. images (6)

Mais la femelle, qui tient à accumuler les spermes pour faire son choix du meilleur père au moment de son ovulation, a trouvé une parade à cette intrusion. En Espagne, par exemple, elle a rétréci le diamètre du conduit menant à sa spermathèque pour faire obstacle au passage des cornes du pénis de son amant. Mais ce dernier a déjà trouvé à son tour la parade en utilisant ses cornes de façon à faire croire à la femelle qu’elle ovule. Du coup, la spermathèque se vide d’elle-même. Seulement, il n’y a pas d’ovules et les spermatozoïdes se perdent. Le mâle peut alors transférer son sperme. À la femelle, désormais, d’inventer une parade…

À lire : Passions animales de Frédéric Lewino, éditions Grasset.

 

Publié dans LIBELLULE | Pas de Commentaire »

La médecin énergétique de la libellule

Posté par othoharmonie le 12 avril 2013

 

La médecin énergétique de la libellule dans LIBELLULE libellLa libellule permet de supprimer les croyances par lesquelles nous ne nous sentons pas capables de faire quelque chose. Elle nous donnera confiance en nous afin d’atteindre notre but. Elle nous rappelle que tout est possible lorsque nous avons compris que nous sommes une parcelle de l’Esprit et que nous avons la capacité de concrétiser tout ce que nous désirons.

 La libellule est aussi la gardienne des rêves, la libellule est celle qui voit notre vrai potentiel et nos capacités. La libellule supprime l’illusion qui nous fait croire que nous ne somme spas capables, alors qu’en fait, c’est un droit de naissance que de pouvoir créer ce que nous choisissons de vivre.

 La libellule nous connecte aussi avec l’énergie des couleurs et nous donne la faculté de travailler avec elles pour accomplir ce que nous désirons vivre dans la vie. Elle nous aidera à comprendre que les couleurs que nous portons, les couleurs de notre intérieur et même la couleur de notre voiture ont un impact sur nous, sur notre comportement et nos émotions et ce, tant en positif qu’en négatif.

 Le travail avec la libellule permet de combiner l’émotion et la pensée rationnelle. Les libellules étaient les nymphes et passaient la plupart du temps dans l’eau. Ce sont des prédateurs voraces et leur médecine permet d’éliminer tout ce qui est hors contrôle. Elles agissent en particulier dans tout ce qui est dépendances alimentaires, boisson et drogues. La procrastination, le surmenage peuvent aussi être des dépendances qui créent des déséquilibres qui empoisonnent la vie. Un surpoids peut être un remède lorsqu’on ne se sent pas aimé et l’alcoolisme peut être une compensation à une forme de dépression. Lorsque la libellule apparaît, cela peut être le signe il y a une dépendance ou un autre problème de perte de contrôle dans la vie qui nécessite d’être examiné et résolu.

Souvent la solution ne sera pas ce qui apparaît à la surface, il sera important de voir ce qui se passe sous les émotions pour comprendre ce qui se passe réellement. Dès que la libellule est adulte et à des ailes elle conquiert les airs de son vol. Travailler avec l’énergie de la libellule permettra d’arriver à de nouvelles conclusions et d’avoir une nouvelle vision des choses qui permettront d’avoir un nouveau comportement. C’est le moment de voir au travers des illusions et d’entendre les messages qu’envoie l’Univers à ce moment.

Les croyances qui poussent au manque de pouvoir, aux limitations ou à la peur sont des croyances à éliminer. Vous avez toujours le pouvoir de choisir ce que vous allez croire et le pouvoir de nous centrer sur le fait que vous avez le pouvoir d’agir dans un sens qui vous aidera à changer les circonstances au mieux. Travailler avec la médecine de la libellule tend aussi à prouver que vous êtes prêt à vous remettre en question et à accepter la responsabilité de ce qui vous arrive et surtout à faire les changements nécessaires………..

 Comment se préparer à recevoir une initiation à distance : http://www.lescheminsdelenergie.com/article-23575985.html

 

Publié dans LIBELLULE | 2 Commentaires »

Libellules du Poitou

Posté par othoharmonie le 12 avril 2013

 

 Libellules du Poitou dans LIBELLULE libel1Vous pouvez visualiser à titre personnel quelques pages du livre « Libellules du Poitou-Charentes » au format PDF correspondant aux images ci-dessous. Pour cela, cliquez sur les images.

Vous pouvez aussi avoir un aperçu du sommaire.

Attention, ce livre n’est pas libre de droits de reproduction !
Au format 20 x 27 cm, avec 256 pages, plus de 500 illustrations, cet ouvrage paru fin 2009 et est maintenant en vente au prix de 20 € au lieu de 39 € prix initial. 

Pour le commander, téléchargez le bon de commande au format PDF, ou au format Word, complétez-le et renvoyez le nous avec votre règlement.

Extrait : Les libellules dans le monde

Existant avant la dérive des continents, capables d’effectuer de grands déplacements pour coloniser de nouveaux milieux, les libellules sont présentes dans la quasi-totalité des terres émergées non gelées de la planète.

 Environ 6 000 espèces de libellules ont été décrites à ce jour (Schorr et al., 2009). La répartition de ces espèces n’est pas homogène à l’échelle planétaire. La plus grande diversité spécifique se trouve dans les régions tropicales n’ayant jamais subi l’influence des glaciations. En Europe, une succession de périodes glaciales impliquant une série de processus de disparitions et de recolonisations a fortement limité la diversité spécifique. A chaque période froide, les odonates ont dû refluer dans le sud du continent, se retrouvant coincés dans de petits espaces relictuels des péninsules ibérique, italienne et balkanique, où les espèces les plus sensibles n’ont pas pu se maintenir.

 En Amérique du Nord, les libellules ont pu échapper au froid en régressant vers le sud. La faune nord-américaine, composée de 433 espèces, est donc beaucoup plus riche que la faune européenne (135 espèces). A titre d’exemple, le Québec, avec 138 espèces, abrite deux fois plus d’espèces que l’ouest de la France (Pilon & Lagacé, 1998).

 Certaines régions isolées abritent des odonatofaunes parfois très riches. L’Australie héberge à elle seule 324 espèces dont beaucoup d’endémiques, c’est-à-dire qu’on ne trouve que là au monde (Theischinger & Hawking, 2006). L’inventaire préliminaire de Madagascar a déjà révélé la présence d’au moins 175 espèces, dont près de 75 % d’endémiques (Dijkstra, 2007).

 Les régions les plus riches sont malheureusement les moins bien connues. Afrique tropicale, Amazonie, Asie du SudEst ne font l’objet que d’inventaires récents et des dizaines de nouvelles espèces y sont découvertes annuellement.

 L’inventaire de l’Inde a déjà révélé la présence de plus de 500 espèces (Subramanian, 2005), celui du Venezuela 453 espèces (De Marmels, 1990), le seul Bélize, plus petit que le Poitou-Charentes, héberge près de 230 espèces (Boomsma & Dunkle, 1996).

Publié dans LIBELLULE | Pas de Commentaire »

Libellules, une longue histoire

Posté par othoharmonie le 11 avril 2013

 

Une longue histoire C’est au Carbonifère, il y a 335 millions d’années, qu’apparaissent les premiers ancêtres des libellules, les Odonatoptères.

Libellules, une longue histoire dans LIBELLULE lib3 Leurs fossiles attestent du gigantisme de certaines espèces, dont l’envergure pouvait atteindre 70 cm ! Les premiers fossiles de véritables odonates ont été trouvés dans des couches du Permien moyen, il y a 260 millions d’années. Il s’agissait de zygoptères très proches de nos espèces actuelles. A partir du Trias apparaissent les premiers anisoptères, mais les plus anciens fossiles d’aeschnes et les gomphidés ne datent que du Jurassique ancien (Silsby, 2001).

 Les libellules résistent à l’extinction massive de la fin du Crétacé, qui marque la disparition des dinosaures. Elles poursuivent leur évolution et se maintiennent jusqu’à nos jours sous la forme d’insectes ayant finalement très peu évolué morphologiquement depuis les premiers âges.

 Pour coloniser des milieux aussi différents que les terres glaciales de l’Arctique, les déserts d’Asie centrale et les forêts tropicales, les odonates ont adopté des stratégies d’adaptation souvent remarquables.

 Des écologies étonnantes

Les larves de libellules se développent dans des milieux aquatiques. Rivières, lacs et mares sont des habitats classiques mais certaines espèces ont colonisé des sites de développement larvaire beaucoup plus originaux.

 Dans les régions tropicales humides, plusieurs espèces pondent leurs œufs dans les petites réserves d’eau accumulées entre les feuilles des broméliacées. En Asie, les bambous creux sont aussi utilisés comme site de reproduction. Certaines espèces d’Afrique tropicale se développent même dans la litière humide des forêts, à l’écart de tout point d’eau.

 En Nouvelle Zélande, les Uropelata pondent dans le sol des clairières forestières détrempées. Les larves vont y mener leur complet développement, enfouies dans un terrier creusé dans la tourbe.

 Certaines libellules sont même capables de survivre dans les déserts. Grandes voyageuses, elles suivent les dépressions et pondent dans les flaques d’eau temporaires accumulées

dans les rochers, après des orages. Leurs larves s’y développent en un temps record pour éviter la dessiccation. 

Extrait du livre libellules du Poitou charente

 Vous pouvez visualiser à titre personnel quelques pages du livre « Libellules du Poitou-Charentes » au format PDF correspondant aux images ci-dessous. Pour cela, cliquez sur les images.

Vous pouvez aussi avoir un aperçu du sommaire.

Publié dans LIBELLULE | Pas de Commentaire »

Inventaire des Libellules

Posté par othoharmonie le 11 avril 2013

Le matériel utilisé pour l’observation et l’inventaire des libellules

 Les libellules sont pour la plupart des insectes farouches. Il convient donc d’adapter sa tenue vestimentaire en évitant les couleurs trop claires ou trop tranchantes vis-à-vis du paysage, car ils rendent trop perceptibles les mouvements de l’observateur. La prospection des zones humides nécessite une paire de bottes, voire des cuissardes ou des wadders dans certains cas. Outre la tenue vestimentaire adaptée, l’observation des libellules requiert un minimum de matériel.

Inventaire des Libellules dans LIBELLULE 303px-Libellule-nature Pour les personnes encore peu familiarisées avec les libellules, l’identification peut être assez délicate et nécessite, dans la grande majorité des cas, de capturer temporairement des individus sur le terrain afin d’examiner les critères spécifiques.

 En ce qui concerne les exuvies et les larves, le prélèvement s’impose dans de nombreux cas, car leur identification réclame un examen précis à l’aide de matériel optique et de documents scientifiques adéquats. 

 Le filet entomologique se présentant sous des formes assez variées selon les fournisseurs, se compose souvent d’un manche d’1 à 2 m, fixe, télescopique ou démontable en plusieurs parties, selon les cas. A l’extrémité de ce dernier, se fixe un cercle métallique de 30 à 50 cm de diamètre, pourvu d’une poche plus ou moins longue, le plus souvent en nylon ou en polyester. La partie de la poche s’insérant dans le cercle doit être renforcée afin d’éviter l’usure prématurée de cette dernière, qui est due au fauchage de la partie supérieure de la végétation. De même, la poche doit être translucide afin de permettre la localisation de l’insecte.

 Enfin, elle doit être suffisamment profonde pour permettre de bloquer l’insecte dans le fond de la poche en tournant d’un quart de tour le manche immédiatement après la capture, évitant ainsi sa fuite.

 Le filet troubleau, sert pour l’étude des larves. La capture des larves ne peut correspondre qu’à des études scientifiques particulières telles que la recherche sur le développement ou le comportement larvaire, nécessitant un élevage.

 Dans ce cas, il faut veiller à ne pas bouleverser ou perturber les habitats aquatiques par des prélèvements importants. Comme son nom l’indique, ce filet est destiné à la récolte des animaux vivant dans l’eau. Il se compose d’un manche et d’un cercle solide, en fer ou en aluminium de 20 à 30 cm de diamètre, pourvu d’une poche nylon à fines mailles. Le filet troubleau est alors passé le long des plantes aquatiques, des racines et sur la vase ou le sable se trouvant sur le fond. Quand il est plein, la récolte est triée sur un bout de bâche par exemple, afin de séparer minutieusement les larves des débris végétaux. Les larves capturées pourront soit être identifiées sur place selon les cas, soit transportées dans un bocal rempli d’eau avec des plantes humides (à l’abri de toute chaleur), puis mis en élevage.

 La loupe aplanétique (pliante, achromatique, à superposition…) est utile pour contrôler  in situ, et après capture, les critères fins de certains individus d’identification délicate.

Ces loupes sont peu encombrantes et se replient dans un étui protecteur. Les grossissements utiles à l’observateur vont de 8 X à 20 X. Ces loupes sont disponibles dans les magasins optiques chez les fournisseurs de matériels entomologiques, etc.

 Les jumelles à mise au point rapprochée. Pour les personnes déjà bien familiarisées à l’identification des libellules, des jumelles à mise au point rapprochée peuvent permettre dans certains cas (individus posés, mâles adultes d’espèces d’identification aisées), la reconnaissance de l’individu observé. Elles sont aussi utiles pour observer les mouvements et autres comportements de ces insectes ou bien encore pour détecter leur présence dans un secteur éloigné de l’observateur. Les marques et les modèles de jumelles permettant une vision allant de l’infini jusqu’à moins de 2 m, sont nombreux. Il appartient donc à chacun de faire son choix.

Un appareil photo numérique, adapté à la prise de vue rapprochée, peut être d’une grande aide. Bien sûr pour obtenir des images des habitats aquatiques et de leur environnement, des espèces in situ, mais aussi pour conserver une preuve de la présence de telle ou telle espèce particulière, afin d’en assurer l’éventuelle validation si un doute existe sur son identification. Une multitude d’appareils existe sur le marché, du plus économique à l’équipement professionnel.

 Un ou plusieurs guides d’identification de terrain s’avèrent absolument nécessaires, même si, avec l’expérience, on arrive rapidement à reconnaître de plus en plus d’espèces. Il est important de posséder des ouvrages aussi complets que possible englobant un territoire plus vaste que celui étudié.  

Extrait du livre libellules du Poitou charente

 Vous pouvez visualiser à titre personnel quelques pages du livre « Libellules du Poitou-Charentes » au format PDF correspondant aux images ci-dessous. Pour cela, cliquez sur les images.

Vous pouvez aussi avoir un aperçu du sommaire.

Publié dans LIBELLULE | Pas de Commentaire »

Libellules Oxygastra de Oxys

Posté par othoharmonie le 11 avril 2013

 

 

Oxygastra de oxys (gr) = étroit, fin, aigu, pointu et gaster (gr)  = ventre : du fait de l’étroitesse de l’abdomen du mâle ou de  la présence d’une carène aiguë sur le 10e  segment abdominal du mâle ; curtisii en l’honneur de l’entomologiste J.H.

Curtis (1791-1862).

 Espèce ibéro-atlantique, bien répartie dans la moitié sud ouest de la France, plus dispersée au nord-est.

En Poitou-Charentes, l’espèce est bien présente le long des grands cours d’eau et de leurs affluents principaux : Charente, Seugne, Boutonne, Dronne, Lary, Sèvre niortaise, Vienne, Gartempe et Anglin par exemple. Elle a été observée dans 205 communes, soit 17 % des communes prospectées.

Libellules Oxygastra de Oxys dans LIBELLULE poitou

 Les premières émergences se produisent durant la deuxième semaine de mai (08/05) mais l’apparition d’imagos se poursuit au moins jusqu’au 8 juin. La période de vol s’étend jusque début août (record 09/08) mais la majorité des individus disparaissent fin juillet. La période de ponte est encore mal connue mais s’étend au moins du 30 mai au 15 juillet. Oxygastra curtisii est une espèce des eaux à courant faible, ponctuellement des eaux stagnantes. Les larves vivent dans le système racinaire des arbres riverains, et tout particulièrement des aulnes, ainsi que dans la litière de feuilles accumulée dans les zones calmes des rivières (Leipelt & Suhling, 2001 et Jourde, obs. pers.). L’émergence se fait généralement verticalement sur les supports disponibles (végétation rivulaire, terre nue des berges abruptes, troncs d’arbres, quais empierrés). L’imago en maturation s’écarte de l’eau et peut-être observé en chasse dans des zones forestières. Les mâles matures se cantonnent le long de rivières à courant lent, aux berges au moins partiellement, voire totalement boisées. Quelques canaux sont aussi colonisés (canal de ceinture du marais de Voutron ou de Marans à La Rochelle par ex.). La reproduction est attestée dans quelques anciennes sablières et quelques étangs proches de rivières. Les imagos chassent le long de la canopée des ripisylves, au-dessus des cours d’eau, parfois le long des lisières forestières et des

haies près des cours d’eau.

 

Extrait du livre libellules du Poitou charente

 

Vous pouvez visualiser à titre personnel quelques pages du livre « Libellules du Poitou-Charentes » au format PDF correspondant aux images ci-dessous. Pour cela, cliquez sur les images.
Vous pouvez aussi avoir un aperçu du sommaire.

Publié dans LIBELLULE | Pas de Commentaire »

Libellules Sympétrum sanguin

Posté par othoharmonie le 7 avril 2013

 

Libellules Sympétrum sanguin dans LIBELLULE nature-300x237Sympetrum sanguineum (Müller, 1764). Sanguineum de  sanguineus (lat) = sanguin, rouge sang : l’abdomen des mâles matures est rouge clair.

 Répartition /

L’aire de répartition de Sympetrum sanguineum s’étend de l’ouest de l’Europe au sud-ouest de la Sibérie. L’espèce est notée dans la totalité des départements français. Elle est omniprésente sur l’ensemble du Poitou-Charentes où elle a été recensée sur 587 communes (50 %).

Phénologie

Les dates extrêmes d’émergence sont un 2 mai pour la plus précoce et un 10 août pour la plus tardive. Quant à la période de ponte, elle s’étend du 10 juin au 19 septembre. Le pic d’activité se situe à cheval sur les mois de juin et juillet et les imagos se raréfient considérablement à partir de la deuxième semaine de septembre, les derniers individus ayant été notés le 11 octobre. Il semble tout de même que les adultes puissent rester en activité jusqu’aux gelées importantes de novembre.

En Poitou-Charentes le Sympétrum sanguin a été noté sur une multitude de milieux. Toutefois, pour sa reproduction, il fréquente préférentiellement les eaux stagnantes telles que les mares, les étangs, les marais à condition que leurs berges soient fortement colonisées par les hélophytes. Il s’observe plus rarement sur les eaux légèrement courantes, mais il est possible de trouver l’espèce sur les annexes alluviales, tels que les bras morts ou les fossés. Les berges doivent posséder des pentes douces et l’espèce s’accommode des zones d’exondation. Les jeunes larves s’accrochent aux plantes aquatiques, puis plus tard, préféreront se déplacer sur le sédiment, sans pour autant s’enfouir.

 Pendant la période de maturation, les imagos fréquentent des habitats variés dès lors qu’ils se trouvent à l’abri du vent.

Biologie

Après que le mâle ait saisit la femelle, le tandem vole quelques instants et se pose au sol ou sur un arbuste. La ponte se fait en tandem, la femelle lance de préférence ses œufs sur la vase exondée ou sur les secteurs marginaux secs qui seront recouverts par les eaux en fin de saison. Les œufs du Sympétrum sanguin sont parmi les plus gros des libellules d’Europe. Ces derniers vont passer l’hiver sans se métamorphoser et ce n’est que pendant les mois de mars et avril de l’année suivante qu’ils vont éclore. Les larves de l’année hivernent après 2 à 5 mues.

 Elles ne passent que quelques mois dans l’eau et émergent un matin, 3 à 4 semaines après la dernière mue. Le cycle entier prend moins d’un an. Les larves se développent sur les plantes aquatiques d’où elles chassent à l’affût les larves d’insectes et autres animaux qui passent à leur portée.

 La métamorphose se déroule en une ou deux heures à une dizaine de centimètres de l’eau sur une plante du rivage.

 Les densités peuvent être importantes comme le montre un échantillonnage réalisé sur la vallée de la Seugne où il a été trouvé un maximum de 185 exuvies par m² pour une moyenne de 58 par m² (Jourde, 2004). Après l’émergence, les mâles se retirent, pendant une dizaine de jours, dans les chemins, prairies ou clairières environnantes pour finir leur maturation. Après cette courte période, Ils reviennent fréquenter les points d’eau tels que les bords d’étangs et les marais sans s’y constituer réellement de territoire. Le Sympétrum sanguin se perche sur les endroits les plus chauds, sur les buissons bas. Une tige de roseau ou une branche morte sert souvent de poste de chasse.

 La disparition des ceintures denses de végétation des mares ou des étangs pourrait conduire à la raréfaction de l’espèce même si actuellement le Sympétrum sanguin est une espèce très commune en Poitou-Charentes.

Protection

Du fait de l’abondance de l’espèce et de sa vaste répartition régionale, l’espèce ne bénéficie pas de mesures de gestion ou de protection particulières. Toutes les mesures contribuant à maintenir des ceintures d’hélophytes autour des plans d’eau lui seront favorables.

Johan TILLET & Miguel GAILLEDRAT

Extrait du livre libellules du Poitou charente

 

Vous pouvez visualiser à titre personnel quelques pages du livre « Libellules du Poitou-Charentes » au format PDF correspondant aux images ci-dessous. Pour cela, cliquez sur les images.
Vous pouvez aussi avoir un aperçu du sommaire.

Publié dans LIBELLULE | Pas de Commentaire »

La Libellules d’Asie

Posté par othoharmonie le 7 avril 2013

 

 

Ce sont en vérité, des libellules en bambou

La société LILOUBEE  présente :

 « Spécialisé dans la vente en gros de libellules en bambou, nous importons directement du Vietnam. En tant que grossiste, nous vous garantissons un prix au plus bas. Ces libellules flottantes sont magiques, elles tiennent toute seule sur le bout des doigts. Elles sont entièrement réalisées à la main par des artisans vietnamiens qualifiés. »

 Originaires d’Asie, les libellules y ont une symbolique très forte. Elles sont le symbole de la force, du courage et du bonheur. Leur représentation, telle que nous la proposons sur ce site, remonterait au temps du terrible chef mongol Genghis Khan. Les mongols descendaient des montagnes pour piller les cultures des habitants des plaines. Mais avant qu’ils n’arrivent, les libellules se mettaient à osciller, indiquant à leur propriétaire qu’il avait juste le temps de mettre en lieu sûr les récoltes…

 Les vietnamiens possèdent un savoir-faire ancestral concernant la fabrication artisanale de ces libellules équilibristes.

Elles sont fabriquées exclusivement en bambou: un matériel présent en abondance au Vietnam!

La Libellules d'Asie dans LIBELLULE bambou-225x300

Le bambou appartient à ces espèces végétales dites « invasives ». Son exploitation par bouturage du rhizome est facile. Sa croissance est très rapide et est la plus productive de biomasse. Dix tonnes de bambou sont récoltées par hectare et par an en Asie, contre seulement trois tonnes pour le pin en Europe. De plus, une forêt de bambou se régénère tout les 8 ans, sans avoir besoin de la reboiser!

De plus, le bambou libère 30% d’oxygène de plus que les autres arbres, il limite l’érosion des sols et restaure les sols appauvris. C’est une culture qui ne nécessite ni d’engrais, ni d’autre produits phytosanitaires!

Entre le savoir-faire des vietnamiens et la matière première disponible sur place, il nous est apparu légitime de faire fabriquer les libellules sur place, directement au Vietnam!

 Il faut également savoir que le travail des enfants est interdit là-bas. 95% des enfants sont scolarisés et 90% de la population est alphabétisé. Des chiffres qui tendent d’année en année à rattraper les chiffres européens.

Les tailleurs de libellules travaillent 8 heures par jour, dans des conditions de travail et de salaire décents.

Publié dans LIBELLULE | Pas de Commentaire »

La Libellule pour les chercheurs

Posté par othoharmonie le 7 avril 2013

 

La Libellule pour les chercheurs dans LIBELLULE lib2Des chercheurs de l’Université d’Adelaïde, en Australie, ont découvert un réseau de neurones impliqué dans l’attention sélective chez la libellule. Une capacité qui permet à l’insecte de se concentrer sur une proie en faisant abstraction de toutes les autres cibles potentielles. 

Si les libellules n’ont pas le cerveau aussi développé que celui des humains, elles présentent, à l’instar des primates, des cellules cérébrales spécifiques impliquées dans la faculté d’attention sélective. En d’autres termes, ces insectes sont capables de se concentrer sur un objectif précis en faisant abstraction de toutes autres informations qui pourraient les distraire. Une particularité qui, jusqu’à présent, était considérée comme exclue du groupe des invertébrés. 

A la base de cette découverte, Steven Wiederman et David O’Carroll, spécialistes en neurosciences de l’Université d’Adelaïde, en Australie. Pour en arriver à une telle conclusion, les chercheurs ont isolé l’activité de neurones permettant l’attention sélective, au sein du cerveau des libellules. Cette opération, réalisée à l’aide d’une sonde en verre, près de 1 500 fois plus petite que la largeur d’un cheveu, permet de suivre les processus neuronaux lorsque les libellules sont confrontées à plusieurs cibles visuelles. 

Les résultats, parus dans la revue Current Biology, indiquent que dans le cas où plusieurs informations visuelles sont données aux sujets de l’expérience, les cellules neuronales spécifiques s’activent. Ce processus permet aux libellules de focaliser leur attention sur une proie particulière tout en évitant d’éventuelles distractions. « Une fois que la libellule a choisi un insecte au cœur d’un essaim, ses neurones excluent toutes les autres proies potentielles. Le prédateur se précipite alors droit sur sa cible et l’obtient dans 97 pour cent du temps » explique Steven Wiederman.
 

Quant aux éventuelles applications dérivant de cette découverte, les chercheurs pensent que leur étude pourrait être utile notamment dans la modélisation robotique. « Nos travaux pourraient être utilisé pour modéliser un système de vision robotique. Parce que le cerveau des insectes est simple et accessible, les travaux futurs pourraient nous permettre de mieux comprendre le réseau de neurones sous-jacent et le copier sur des robots intelligents » conclut Steven Wiederman.

 

Source: Maxisciences

Publié dans LIBELLULE | Pas de Commentaire »

La Libellules et les signes

Posté par othoharmonie le 7 avril 2013

La Libellules et les signes dans LIBELLULE lib1Foi dans la force de la lumière

Ces insectes très anciens ont un symbolisme incroyablement uniforme dans toutes les parties du globe. Pour les japonais , elles symbolisent la joie et la lumière nouvelles , et dans plusieurs traditions , elles sont dépeintes comme la forme nouvelle revêtue par les dragons de jadis . Lorsque la libellule fait son apparition , il est temps de faire confiance au pouvoir de la lumière .

Les libellules possèdent des yeux à facettes ; elles détectent les moindres variations de la lumière, les plus infimes mouvements . Quand elle apparaît, nous percevons les changements les plus subtils qui surviennent dans notre vie . Elles nous rappellent que nos perceptions varient d ‘ intensité , et celles-ci se révèlent d ‘ une justesse et d ‘ une acuité rares en ce moment .

Les libellules habitent deux mondes différents – les mondes de l ‘ air et de l ‘ eau . L ‘ apparition de cet insecte signale qu ‘ il est temps de sortir de notre chrysalide , d ‘ émerger des eaux de l ‘ immaturité et de révéler notre véritable nature . Nos intuitions sont puissantes, et c ‘ est le bon moment pour exprimer librement ce que nous avons mûri au cours de l ‘ année qui vient de passer . Nous pouvons compter sur nos intuitions et sur la force de notre lumière intérieure pour réussir . Nos efforts viennent à maturité. Voici le temps de briller.

La libellule nous rappelle que nous sommes lumière et que nous avons la liberté de rayonner puissamment, si nous jugeons bon de le faire. C ‘ est le moment idéal pour permettre à notre imagination créatrice de s ‘ exprimer . La vie n ‘ a jamais le visage qu ‘ elle présente , cependant la libellule nous aide à ne pas nous laisser tromper par les illusions . La transformation et la maturité sont au tournant. Les visions pleines de fraîcheur et de vivacité devraient nous inspirer confiance. Le soleil et la lumière se refléteront dans toutes nos activités, en particulier celles ayant un lien avec la guérison, la transformation, la créativité et la guidance. Notre travail sera reconnu et recherché par autrui.

D ‘ un point de vue négatif , il est possible que nous n ‘ ayons pas une claire vision des choses ; Nous ferions bien d ‘ enlever la poussière dans notre oeil , ou il se peut que quelqu’un nous induise en erreur . L ‘ apparence ne correspond pas à la réalité et il est nécessaire d ‘ y regarder de plus près . La libellule indique un besoin de conquérir notre équilibre émotionnel. Il se peut que nous ayons besoin de nous donner de l ‘ air .

Questions : Faisons-nous peu de cas des émotions , Avons-nous besoin d ‘ envisager les choses sous un nouvel angle ? Avons-nous besoin d ‘ exprimer nos émotions ? Omettons-nous de procéder aux changements qui s ‘ imposent ? Refusons-nous le changement alors que nous devrions l ‘ accepter ? Doutons-nous de nos facultés intuitives et créatrices ? Refusons-nous de reconnaître les signes dans notre environnement, en particulier chez autrui ? Négligeons-nous de chercher nos propres réponses ?

Publié dans LIBELLULE | 2 Commentaires »

La Libellule, animal totem

Posté par othoharmonie le 6 avril 2013

La libellule, l’être du vent, symbolise la duperie des sens et transformation. Ses ailes scintillantes rappellent les temps magiques et permettent de prendre conscience que le monde n’est fait que d’une réalité apparente.

L’enseignement lié à la libellule dit que rien n’est fait conforme aux apparences et qu’il est nécessaire de prendre ses distances par rapport aux distorsions induites par la perception sensorielle. En outre, la libellule transmet des messages des êtres élémentaires et des esprits des plantes.

Quand vous voulez changer quelque chose, appelez en à l’énergie de la libellule.
S’il est votre animal de pouvoir, vous êtes expert dans votre domaine car vous avez poli vos savoirs par la répétition, la discipline et l’attention aux détails. Vous êtes très émotifs et éprouvez intensément les choses. Vous réagissez passionnément à la vie. Comme vos devez travailler à contrôler vos émotions, vous comprenez ceux qui se battent avec les leurs, ce qui fait de vous un excellent conseiller ou thérapeute. Vous voyez à travers les illusions et les limitations de l’existence physique et savez que la vie n’est pas ce qu’elle parait. En analysant la situation sous divers angles, vous trouvez les solutions qui échappent aux autres.

DEMANDEZ LUI DE VOUS AIDER A :La Libellule, animal totem dans LIBELLULE totem
- être plus organisé et efficace au travail.

-équilibrer votre mental et vos émotions grâce à la méditation.
– être plus conscient du pouvoir curatif de la lumière.

ACCEDEZ A SON POUVOIR EN :
- installant un jeu d’eau dans votre jardin pour les attirer.

– portant des vêtements ou des bijoux chatoyants.

EN TANT QUE GUERISSEUR :
- favorise la vision parfaite.

– soigne la boulimie.

EN TANT QUE GARDIEN OU PROTECTEUR :
- protège les enfants.

– empêche la pensée rigide.

Publié dans LIBELLULE | Pas de Commentaire »

Rêver de Libellule

Posté par othoharmonie le 6 avril 2013

Rêver de Libellule dans LIBELLULE libellule-gifLa légèreté de la libellule est très enviée. Mais elle symbolise un déséquilibre dès qu’elle est dans un rêve. C’est le contraire de cohérence et de stabilité. Si une femme fait un rêve et que dans celui-ci elle voit une libellule, c’est que la tentation est forte. La femme est surtout attirée par des flirts et des amourettes. Ce qui risque de nuire ou d’entrainer des maux inutiles. Et pour un homme, c’est une alarme. Il doit revoir ses priorités et songer à être plus sérieux dans les décisions qu’il prend. Tout ce qu’il dit ou fait est externe, donc qui relève de la frivolité.des relations passagères, des amours sans avenir, sans projet. Et c’est valable aussi dans le domaine professionnel, la libellule ne prédit que le manque de professionnalisme. Prendre tout à la légère et se moquer des conséquences, le plus souvent, néfastes. Méfiez-vous de ces petits insectes !

Demoiselle, grâce, féerie, séduction. Peur de la femme séductrice, trop belle, mais artificielle, froide et dévorante.

Certains des liens suivants peuvent compléter cette définition : Femme 

Dans de nombreux rêves masculins, une femme apparaît de façon régulière. Il s’agit d’une femme inconnue, belle et silencieuse qui regarde le rêveur avec une attente au fond du regard. Il s’agit de cette partie féminine de l’individu que beaucoup d’homme ne vivent pas de l’intérieur que la psychanalyse appelle l’Anima. Ils la projettent à l’extérieur d’eux. Elle correspond au mythe de l’éternel féminin. C’est la mémoire inconsciente de leur mère, jeune et belle qui les regardait avec un amour infini.

 

Publié dans LIBELLULE | Pas de Commentaire »

La libellule ou.. le haricot

Posté par othoharmonie le 6 avril 2013

 

Livre écrit Par Bernard Bro

 La libellule ou.. le haricot dans LIBELLULE libelulibelu1 dans LIBELLULE

un jour, un poète arrête Hokusaï.  » Ô maître, écoute une libellule, ôtez-lui les ailes, c’est un haricot.  » Hokusaï médite puis revient.  » Non, écoute plutôt un haricot, mettez-lui des ailes, c’est une libellule.  » Ce haïku reflète la conviction profonde du père Bro : nous avons tous le pouvoir de mettre des ailes à la réalité, afin que surgisse dans l’univers ce qu’il y a de meilleur. Son livre, témoignage d’une figure marquante du catholicisme du XXe siècle, invite le lecteur à un regard différent sur le monde. À travers une méditation sur ses cinquante ans de sacerdoce, le père Bro livre une réflexion intimiste, fruit de ses rencontres avec les plus grands penseurs du siècle, et éclaire ces années d’un oeil neuf. Ses entretiens hebdomadaires avec Hubert Beuve-Méry, son amitié avec André Frossard, Maurice Clavel ou Pierre Emmanuel, nourrissent sa pensée et ses confidences. Lui qui mit son intelligence au service de la foi en tant que responsable de la publication de la Bible oecuménique et de l’oeuvre de Thérèse de Lisieux offre une analyse sans équivalent sur l’Eglise. À partir de ses nombreuses missions dans tous les continents, de ses réunions à Rome avec les plus éminents cardinaux et de ses dialogues avec des personnes de tous milieux, nous retirons une lecture passionnante des questions les plus décisives de notre temps. Dans cet admirable livre de mémoire, le père Bro permet à chacun de mieux comprendre ce que furent les enjeux spirituels, éthiques et moraux du siècle écoulé. 

 

 

 

Publié dans LIBELLULE | Pas de Commentaire »

Libellules de nos ancêtres

Posté par othoharmonie le 5 avril 2013

 

Libellules de nos ancêtres dans LIBELLULE libelAux confins de nos mémoires, flottent encore d’anciennes croyances selon lesquelles les libellules, habitantes de milieux aquatiques réputés hantés par les forces de l’au-delà, seraient des manifestations d’esprits mauvais. « Sorcière », « Pou de Serpent », « Aiguille du Diable » sont quelques-uns des noms donnés à ces insectes encore de nos jours, et la croyance selon laquelle les libellules piquent ou mordent demeure tenace. Les libellules sont en fait inoffensives pour l’homme, n’ayant ni dard, ni pince, pas même de glande à venin…

Au Japon, les libellules sont considérées comme des insectes porteurs de chance et de bonheur. Le premier empereur Jimmu Tenno ayant gravi une petite montagne du Yamato laissa errer son regard sur ses terres, et déclara : « Mon pays a la forme de deux libellules (Akitsu)  accouplées. » C’est de ce jour que date la première appellation du Japon ; Akitsu Shima, «  l’île aux Libellules ».

De l’adulte brillamment coloré virevoltant au dessus des mares, à sa larve aquatique au redoutable harpon, en passant par l’accouplement dont il n’existe pas d’équivalent dans le monde animal, l’exposition offre un voyage à travers le cycle de vie de ces insectes, souvent méconnus, devenus aujourd’hui l’emblème de la protection des milieux aquatiques.

 Si l’on en croit l’histoire mythologique du Japon ancien, le premier nom du Japon fût Akitsu Shima (L’île aux libellules). Cette appellation est attribuée au premier empereur Jimmy Tenno qui, du haut d’une petite montagne du Yamato, constata : « Mon pays a la forme de deux akitsu accouplés. »

C’est sur cette île aux libellules, créée par Amaterasu déesse du soleil et peuplée de la multitude des kami, que sont nées les grandes croyances du shintoïsme.

Cette très ancienne religion du Japon a voisiné dès le 6e siècle avec le bouddhisme venu de Chine, un bouddhisme qui trouvera son identité japonaise au sein des différents courants, principalement ceux issus des sectes zen. Ces spiritualités, nous les étudierons au fil de nombreux documentaires, évoquant rituels d’ascétisme, de marche ou de méditation, au fil des images de Ken Oguri, Arnaud Desjardins, Daniel Moreau et bien d’autres… Nous découvrirons aussi l’étrangeté des Aïnus, l’étonnant « esprit du thé » et le mythique personnage de Sen no Rikyû porté à l’écran par le réalisateur Kei Kumai.

Publié dans LIBELLULE | Pas de Commentaire »

L’île aux libellules

Posté par othoharmonie le 5 avril 2013

 

L'île aux libellules dans LIBELLULE lib-281x300  En ce moment au Japon, impossible de faire un pas dehors sans entendre le chant strident des semi (cigales) qui résonnent à chaque coin de rue. Avec les kabutomushi (scarabées-rhinocéros japonais), les hotaru (lucioles) et parfois malheureusement les gokiburi (cafards japonais), ce sont les insectes symboles de l’été au Pays du Soleil Levant.

Mais s’il y a bien un insecte-roi au Japon, c’est bien la libellule !

 Dans de nombreuses cultures occidentales, les libellules étaient – voire sont toujours – considérées comme mauvaise ou diabolique. “Poux de Serpent” ou “Aiguilles du Diable” sont quelques-uns des surnoms donnés à ces insectes, et la croyance selon laquelle les libellules mordent ou piquent demeure vivace. Les libellules sont en fait inoffensives pour l’homme.

Au Japon c’est tout le contraire : les libellules sont considérées comme des insectes porte chance. Comme elles volent toujours vers l’avant sans jamais reculer, elles sont un symbole de persévérance qui inspira surtout les guerriers samouraïs des siècles précédents dans leur batailles. La libellule a même donné son nom à une lance légendaire créée par le forgeur renommé Masazane Fujiwara et qui aurait appartenu au daimyô Honda Tadakatsu : la Tonbogiri ou Trancheuse de Libellule. La lance tiendrait son nom du fait qu’une libellule s’étant posée sur sa lame se vit instantanément coupée en deux…

 Au Japon, il existe environ 200 espèces de libellules, la quasi-totalité ayant une appellation traditionnelle propre. On en trouve de toutes les couleurs. A titre de comparaison, on ne trouve “que” 150 espèces sur l’immense territoire de la Russie… Elles sont si ancrées dans la culture et l’histoire du pays qu’elles lui ont même donné un de ses premiers surnoms “Akitsushima“. En ancien japonais, libellule ne se disait pas tombo mais Akistsu . Le légendaire premier empereur Jimmu ayant gravi une petite montagne laissa errer son regard sur ses terres et aurait déclaré : “Mon île a la forme de deux libellules accouplées.” Ce serait à partir de cette déclaration que le surnom de Akitsu-Shima, “l’île aux Libellules”, que l’on retrouve dans de nombreux écrits médiévaux comme le Man’yôshû, fit sont apparition.

Quels poètes ces Japonais

Publié dans LIBELLULE | Pas de Commentaire »

La libellules entre ciel et terre

Posté par othoharmonie le 5 avril 2013

 

Au printemps et en été des insectes très gracieux volent au dessus des plans d’eau…

La libellules entre ciel et terre dans LIBELLULE libellulaLes libellules volent en plein jour et sont des êtres de soleil.
Les libellules, au moins pour partie, sont souvent appelées  » demoiselles « . Elles le doivent peut-être à la longueur de leur corps, à leur taille fine. Certains les surnomme également  » papillons d’amour « .
Au Japon, elles sont associées à l’empereur : le premier d’entre eux surnomma son pays  » îles des libellules « .

Ces insectes constituent parfois et dans certaines régions (Indonésie) une ressource alimentaire humaine.

Il existe deux groupes de libellules, ce sont les zygoptères, ou demoiselles (les petites) et les anisoptères, ou libellules (les grandes).

La libellule appartient à la famille des Odonates. Cependant, le mot « libellule » vient du latin « libra », qui signifie « Balance » et ceci parce que dans son vol, la libellule tient ses ailes bien à l’horizontal. Pour d’autres, le mot « libellule » dériverait du latin « libella » désignant l’instrument qui sert à faire le niveau. Dans les deux cas, il s’agit d’instrument de mesure et d’équilibre, ce que représente la balance

 Savez-vous que la libellule est le symbole du Japon, pays qu’on désigne parfois sous le nom « d’île de la libellule ». Cette dénomination ne s’explique pas seulement par la forme générale de l’île de Hondô, mais elle proviendrait de l’exclamation légendaire de Jimmu-tennô, fondateur de la dynastie, alors qu’il contemplait le pays d’une hauteur : « On dirait une libellule » et il baptisa aussitôt son pays « Ile des libellules ». Pour les Japonais, la libellule est synonyme de force et de bravoure, symbolisant bonheur et victoire, aussi certains guerriers l’adoptèrent comme blason. A noter que le nom vernaculaire anglais de « mouches-dragons ». En Angleterre, on allait jusqu’à dire que leur corps se transformait en aiguilles et cousaient les bouches des enfants menteurs.

 Chez les Hopi de l’Arizona, en Amérique du Nord, la libellule représente la vie et orne de nombreuses poteries. De tous temps, la libellule a été admirée pour son élégance et sa légèreté. Pour certains, elle passe pour être une messagère des rêves. Pour d’autres, et notamment chez les Amérindiens, elle serait synonyme de duperie des sens car ses ailes scintillantes ont un effet magique , ce qui devrait nous donner à réfléchir sur la réalité apparente de notre monde. D’ailleurs, la libellule ne naît pas libellule. Elle nous arrive sous forme d’oeuf. Puis , pour une courte durée , elle devient nymphe, ensuite elle passe par l’état de larve pour se transformer en libellule adulte, celle qui nous fait rêver…

La libellule  représente le POUVOIR DE LA LUMIERE et  de la TRANSFORMATION , l’habilité de voir  à travers les Illusions. Elle apporte la Prospérité et l’Harmonie . Le totem de la libellule enseigne l’action habile tout en maintenant un sens libre et joyeux d’être.    

Par son allure longue et affinée et ses 2 paires d’ailes si fines et transparentes , la libellule fait penser aux fées

 

Dictionnaire des Symboles – Jean Chevalier et Alain Gheerbrant – Robert Laffont/Jupiter – Collection Bouquins  

Publié dans LIBELLULE | Pas de Commentaire »

La libellule médecine amérindienne

Posté par othoharmonie le 5 avril 2013

 

 

Libellules, c’est la médecine du rêve et de la façade illusoire que nous prenons pour la réalité physique. Avec ses ailes iridescentes, l’élégante nous renvoie à des couleurs introuvables dans notre vie quotidienne. Quand Libellule transforme ses couleurs, son énergie, sa forme et ses mouvements, l’esprit de l’observateur explose et il y surgit de vagues souvenirs d’un temps ou d’un espace où la magie régnait. Certaines légendes racontent que Libellule fut d’abord Dragon et que ce Dragon avait des écailles comme Libellules. Dragon était plein de sagesse et dans son vol, il illuminait la nuit de son haleine fougueuse. Le souffre du Dragon fit naître l’art de la magie et l’illusion de la transformation. Puis, Dragon se fit prendre à son jeu. Coyote le leurra, lui demandant de changer de forme, et Dragon se transforma en Libellule. En acceptant de relever ce défi pour démontrer la puissance de ses prouesses magiques, Dragon perdit cette puissance. Léger comme le vent, Libellule représente la nature même des souffles du changement : un message de sagesse et de lumière ainsi que les communications du monde de l’esprit. Ce monde de l’esprit englobe les esprits infiniment petits des plantes tout comme ceux des quatre éléments : air, terre, feu et eau. Ce monde fourmille essentiellement d’esprits de la nature.

 Libellule en anglais se dit Dragon fly.

 Source . Les cartes médecines de Jamie Sams et David Carson au Eduction du Roseau

Publié dans LIBELLULE | Pas de Commentaire »

Paraboles de la Libellule

Posté par othoharmonie le 1 avril 2013

….. ET DU CASSE-TÊTE.

Dans le fond du marécage aux eaux tièdes vivent les larves de libellules. Elles en sont à la première étape de leur vie. Le soleil de juillet réchauffe les eaux du marais et les larves ressentent un envie irrépressible de monter vers la surface de l’eau. Et une fois montées à la surface, les larves connaissent un moment euphorique. Elles sentent en elles des forces insoupçonnées de libération. Elles vivent un moment exceptionnel, une transformation. Elles passent de l’état larvaire à celui de nymphe. Des ailes translucides apparaissent sur leur dos, des ailes aux nervures bien apparentes et des yeux globuleux viennent animer leur visage. Ces larves viennent de vivre une grande transformation, elles ne se reconnaissent plus et initient leur premier vol au-dessus de l’étang. Leur vol est tellement gracieux qu’elles nous font penser à de belles demoiselles distinguées. Pendant ce temps, les larves au fond du marais se posent des questions.

Paraboles de la Libellule dans LIBELLULE sympetrum-279x300

 Qu’est-il advenu d’une telle ou d’une telle, on ne l’a pas revue! Et entre elles, les larves font un pacte. Celle qui vivra quelque chose de spécial s’engage à venir le dire aux autres. Et le lendemain, une de ces larves sent en elle un appel à monter vers la surface de l’étang. Le soleil la réchauffe et lui fait vivre momentanément une grande transformation. Elle s’envole en quête de lumière et d’espace. Toute la journée s’écoule comme un rêve, elle passe de ravissement en ravissement. Elle a l’impression d’être montée au septième ciel! Le soir venu, cette libellule se rappelle sa promesse.

 Elle revient vers l’étang où elle a vécu ses premiers temps et tente de plonger dans les eaux tièdes du marais pour rejoindre ses  sœurs. Ses quatre ailes lumineuses l’empêchent de descendre dans les eaux.  Par toutes sortes de signes, elle tente d’alerter ses sœurs, mais peine perdue, aucune ne la reconnaît. Elle a trop changé. Et de guerre lasse, elle doit se résigner à reprendre son vol à la recherche de nourriture et d’insectes virevoltant au-dessus du marais.

 Il nous arrive souvent d’entendre cette parole : « On sait pas s’il y a quelque chose de l’autre bord, personne n’est revenu nous le dire! » Cette parabole nous rappelle qu’après la mort nous vivons une grande transformation spirituelle, une résurrection, qui nous empêcherait d’être reconnu. Une transformation inespérée nous rendra méconnaissable aux yeux des personnes qui voudraient nous voir comme nous étions avant alors que nous sommes devenus transformés et transfigurés. Ressusciter ce n’est pas revenir comme avant mais c’est continuer comme après. L’apôtre Paul nous dit qu’il faut que ce qui est périssable en nous devienne impérissable, que ce qui est mortel en nous revête l’immortalité. Présentement nous sommes dans le monde du provisoire, comme ces larves de libellules au fond de l’étang. Un jour, nous passerons dans le monde de l’éternel. Dieu construira pour nous chez lui une demeure éternelle qui ne sera pas l’œuvre des hommes. (Cf. 2 Cor. 5,1)

 La résurrection, selon l’apôtre Paul, c’est donc la recréation spirituelle de notre personne. Notre mode de vie actuel nous semblera bien larvaire en regard de la gloire et de la lumière dont nous serons revêtus dans le monde de la recréation ou de la résurrection. Alors Dieu sera tout en tous, il déposera en chacun de nous sa plénitude d’être, sa divinité.(Cf 1 Cor.15,28).

 La parabole de la libellule nous rappelle donc ce grand mouvement de vie éternelle qui est en nous depuis notre baptême, notre identification au Christ, et qui nous projettera jusque dans la gloire finale. Ce jour où nous serons revêtus de lumière comme ces libellules revêtues de leurs grandes ailes translucides.

 Passons maintenant à la parabole du casse-tête. Un jour, Dieu le Père projeta de lancer une grande œuvre de création dans le monde. Un grand projet en voie de réalisation. Un projet en constante évolution pour ainsi dire!  Et Dieu travaillait à la manière des grands maîtres qui construisirent les mosaïques de la cathédrale de Ravenne. Ces mosaïques constituées de milliers tesselles nous rappellent l’humanité aux multiples visages. La mosaïque humaine devient pour le Seigneur un véritable casse-tête! Chaque petite pièce du casse-tête, chaque abacule est essentielle à la réalisation de cette œuvre qui fait rêver Dieu, qui  fait sa gloire! Inlassablement et patiemment, le Seigneur s’emploie à faire en sorte que chaque pièce contribue à la réalisation de ce grand casse-tête. Le cosmos tout entier aspire lui aussi à partager la gloire des enfants de Dieu (Rom.8,21)

 Il traverse les douleurs d’un long enfantement qui dure encore et qui aspire à la libération et à la délivrance. Notre monde et l’humanité qui l’habite aspirent  de toutes leurs forces à la plénitude. L’apôtre Paul nous rappelle que l’Esprit-Saint qui présidait à la création du monde en survolant les eaux primales est le même que nous avons reçu et qui nous fait aspirer vers la plénitude. Notre Histoire a donc un sens, un avenir, un accomplissement ou encore un achèvement. Chaque personne est une pièce de ce casse-tête, un abacule irremplaçable contribuant à la réalisation du grand rêve de Dieu. Notre monde est donc un casse-tête voué à sa réalisation et Dieu se casse la tête pour que chacun contribue à la gloire des enfants de Dieu.

 -Pierre-Gervais Majeau ptre-curé, Diocèse de Joliette, QC.

Publié dans LIBELLULE | Pas de Commentaire »

Libellules, clin d’oeil de dieu

Posté par othoharmonie le 1 avril 2013


Au fond d’un vieux marécage vivaient quelques larves qui ne pouvaient comprendre pourquoi nul du groupe ne revenait après avoir rampé le long des tiges de lys jusqu’à la surface de l’eau.

Libellules, clin d'oeil de dieu dans LIBELLULE dieuElles se promirent l’une à l’autre que la prochaine qui serait appelée à monter reviendrait dire aux autres ce qui lui était arrivé. Bientôt, l’une se sentit poussée de façon irrésistible à gagner la surface ; elle se reposa au sommet d’une feuille de lys et subit une magnifique transformation qui fit d’elle une libellule avec de fort jolies ailes. Elle essaya en vain de tenir sa promesse. Volant d’un bout à l’autre du marais, elle voyait bien ses amies en bas. Alors, elle comprit que même si elles avaient pu la voir, elles n’auraient pas reconnu comme une des leurs une créature si radieuse.

Le fait que nous ne pouvons voir nos amis et communiquer avec eux après la transformation que nous appelons la mort n’est pas une preuve qu’ils ont cessé d’exister.

Walter Dudley Cavert

Commentaires : Très belle métaphore ! Quand ma mère est décédée à l`age de 85 ans, à ses funérailles, je l`ai vue arriver assise sur un trône royal. Elle était heureuse, lumineuse, sereine et très souriante. Elle était une reine et elle le savait ! J`étais heureuse pour elle ! Et je l`ai dis à ma famille mais eux non pas compris. Alors ils l`ont accompagné dans ce Royaume avec de la tristesse au coeur et des pleurs ! Aujourd`hui, certaines de mes soeurs me disent comprendre maintenant. Je garderai toujours cette belle image d`elle dans mon coeur.

Commentaires : La mort devrait changer de nom. Cela pourrait s’appeler EVEIL car je pense que notre passage ,ici, est pour évoluer oui ,mais dans mon coeur je vois cette partie sombre. eh ! tout n’est pas gris ! On rit, on vit, on aime mais peu importe ce que je vis, quand je pense a ce que je verrai, et que tous verront ce sera ceci : retrouver ma vraie vie, c’est retrouver tout ceux et celles que j’ aime .Il y a tant d’ amour ! Merci mon Dieu !

Publié dans LIBELLULE | Pas de Commentaire »

123
 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello