Lièvre des fables d’Esope

Posté par othoharmonie le 17 décembre 2012

Du Lièvre et de la Perdrix.
Un Lièvre se trouva pris dans les lacets d’un Chasseur ; pendant qu’il s’y débattait, mais en vain, pour s’en débarrasser, une Perdrix l’aperçut.  » L’ami, lui cria-t-elle d’un ton moqueur, eh que sont donc devenus ces pieds dont tu me vantais tant la vitesse ? L’occasion de s’en servir est si belle ! garde-toi bien de la manquer. Allons, évertue-toi ; tâche de m’affranchir cette plaine en quatre sauts.  » C’est ainsi qu’elle le raillait ; mais on eut bientôt sujet de lui rendre la pareille ; car pendant qu’elle ne songe qu’à rire du malheur du Lièvre, un Épervier la découvre, fond sur elle et l’enlève.

Lièvre des fables d'Esope dans LAPIN - LIEVRE lapin_geant_des_flandres_2analyse de fables d’Esope

 

Du Lièvre et de la Tortue.
  Le Lièvre considérant la Tortue qui marchait d’un pas tardif, et qui ne se traînait qu’avec peine, se mit à se moquer d’elle et de sa lenteur. La Tortue n’entendit point raillerie, et lui dit d’un ton aigre, qu’elle le défiait, et qu’elle le vaincrait à la course, quoiqu’il se vantât fièrement de sa légèreté. Le Lièvre accepta le défi. Ils convinrent ensemble du lieu où ils devaient courir, et du terme de leur course. Le Renard fut choisi par les deux parties pour juger ce différend. La Tortue se mit en chemin, et le Lièvre à dormir, croyant avoir toujours du temps de reste pour atteindre la Tortue, et pour arriver au but avant elle. Mais enfin elle se rendit au but avant que le Lièvre fut éveillé. Sa nonchalance l’exposa aux railleries des autres Animaux. Le Renard, en Juge équitable, donna le prix de la course à la Tortue.

analyse de fables d’Esope

Publié dans LAPIN - LIEVRE | Pas de Commentaire »

Sauvons le Lièvre

Posté par othoharmonie le 17 décembre 2012

 

L e nombre de lièvres suisses a encore diminué et atteint, dans certaines régions, un plancher record.

Sauvons le Lièvre dans LAPIN - LIEVRE 330px-gelbrex-300x195Les lièvres vivent essentiellement dans les champs et les prairies du Plateau. Et ils sont de plus en plus rares. Si on comptait par exemple encore jusqu’à 65 individus par km2 dans les années 70 dans la région de l’Aar soleuroise, la densité de lièvres n’est plus que de 16 individus dans ces mêmes zones étudiées. Pire, dans toute la Suisse, la population de lièvres a chuté à 2,7 animaux en moyenne par km2. Dans certains secteurs, on atteint même une valeur plancher de 1,5 lièvre; or cette situation est dramatique puisque les experts considèrent déjà une densité de 2 à 6 lièvres comme un seuil critique. 

Les raisons de la disparition du lièvre sont l’urbanisation due aux routes, zones construites et aires industrielles provoquant la disparition de l’espace vital de l’animal et surtout sa fragmentation. Chaque année, des centaines de lièvres sont en outre victimes de la circulation routière. Quant à l’agriculture intensive, elle représente aussi une source de difficultés: les petites structures naturelles importantes pour la vie d’un lièvre, qui lui permettent de se cacher, ont souvent disparu. Contrairement aux lapins, les lièvres ne creusent pas de terrier. Leurs petits sont ainsi livrés sans défense aux prédateurs que sont les chiens, les renards ou les oiseaux de proie. Dans les champs de céréales, les lièvres sont également victimes des moissonneuses-batteuses dont la taille ne cesse d’augmenter.

Responsable Alpes au WWF Suisse, Walter Vetterli juge «absolument nécessaire d’augmenter le nombre d’abris et de sources de nourriture pour le lièvre, par exemple sous forme de nouvelles haies ou de bordures d’herbes sauvages le long des champs». Pour y parvenir, le WWF a publié des guides pratiques (voir encadré). Pour Walter Vetterli, «les communes et les agriculteurs peuvent faire beaucoup et contribuer à faire en sorte qu’en Suisse, le lièvre ne soit pas seulement présent dans les livres pour enfant ou sous forme de lapin en chocolat, caché sous un thuya». 

Publié dans LAPIN - LIEVRE | Pas de Commentaire »

Oracle du Lapin

Posté par othoharmonie le 17 décembre 2012

oracle du Lapin = PEUR

Petit Lapin si apeuré..,
Je t’en prie, laisse tomber ta frayeur!
Ta course affolée n’arrête pas la douleur
Ni n’éclaire la grande noirceur.

Oracle du Lapin dans LAPIN - LIEVRE 220px-english_spot_blackIl y a longtemps, bien longtemps – personne ne sait vraiment combien de temps – le Lapin était un guerrier courageux et sans peur. Il s’était lié d’amitié avec Œil qui marche, la sorcière. La sorcière et le Lapin passaient beaucoup de temps ensemble à jaser et à partager leurs expériences. Ils étaient des amis très proches.

Un jour, alors qu’ils marchaient, ils s’arrêtèrent sur la piste pour se reposer. « J’ai soif », laissa échapper le Lapin. Œil qui marche cueillit une feuille, souffla dessus et donna une gourde d’eau au Lapin. Le Lapin but avidement mais ne dit pas un seul mot. Puis, le Lapin dit : « J’ai faim ». Œil qui marche ramassa une pierre, souffla dessus et la changea en navet qu’elle donna à son ami. Le Lapin prit une bouchée, goûta, et mangea tout le navet avec appétit. Mais, une fois de plus, il ne dit pas un mot.

Les deux amis continuèrent leur petit bonhomme de chemin sur la piste qui menait à la montagne. Alors qu’ils étaient presque rendus au sommet, le Lapin trébucha, tomba et roula jusqu’en bas. Quand Œil qui marche le rejoignit, le Lapin avait bien piètre mine. Elle utilisa un de ses baumes magiques pour le délivrer de ses douleurs et rebouter ses os brisés. Le Lapin ne dit pas un mot.

Plusieurs jours passèrent et Œil qui marche se mit à chercher son ami. Elle chercha partout, mais il restait introuvable.

À bout d’idées, Œil qui marche arrêta ses recherches. Puis, elle croisa le Lapin tout à fait par hasard. « Lapin, pourquoi te caches-tu ? Pourquoi m’évites-tu ? » demanda la sorcière.

« Parce que j’ai peur de toi. J’ai peur de la magie », répondit le Lapin tout tremblant. « Laisse-moi tranquille ! »

« Eh bien !, répliqua Œil qui marche, j’ai utilisé mes pouvoirs magiques pour te soulager et voilà que tu me tournes le dos et refuses mon amitié. »

« Je ne veux plus rien savoir de toi ni de tes pouvoirs », rétorqua le Lapin sans même porter attention aux larmes que ses propos suscitaient chez Œil qui marche. « J’espère que je ne te retrouverai plus sur mon chemin et que je ne te reverrai jamais. »

« Lapin, dit Œil qui marche, nous étions jusqu’à maintenant de bons amis et de vrais camarades, mais c’est tout à fait fini. Je pourrais bien te détruire sur-le-champ, mais en souvenir du passé et des bons moments que nous avons partagés, je n’en ferai rien. Pourtant, je te jetterai un sort, à toi et à ceux de ta race. Dorénavant, vous parlerez tant et si bien de vos peurs qu’elles se réaliseront toutes. Poursuis ton chemin car les douces médecines qui nous liaient d’amitié sont rompues. »

Et depuis ce temps, le Lapin attire les objets de ses peurs. Il se promène en criant : « Aigle, j’ai peur de toi. » Si l’Aigle ne l’entend pas, il crie plus fort : « Aigle, laisse-moi tranquille ! » L’Aigle, l’ayant enfin entendu, s’amène et n’en fait qu’une bouchée. Le Lapin appelle ainsi les lynx, les loups, les coyotes et même les serpents jusqu’à ce qu’ils viennent.

Comme l’illustre cette histoire, les adeptes de la médecine du Lapin ont si peur des tragédies, maladies, désastres de toutes sortes, ils redoutent tant de « se faire prendre » qu’ils attirent ce qu’ils craignent afin d’en tirer des leçons. Le message est celui-ci : ce à quoi vous résistez persistera. Ce que vous craignez le plus, vous le vivrez.

Si vous avez choisi le Lapin, arrêtez de parler des choses terribles qui pourraient arriver et rayez les mots « s’il fallait » de votre vocabulaire. Cette carte indique que vous vous inquiétez de ce qui vient ou que vous tentez de contrôler ce qui n’a pas encore pris forme, l’avenir. Arrête-moi ça tout de suite ! Dressez une liste de vos peurs et permettez-vous de les ressentir. Respirez profondément et sentez-les s’échapper de votre corps dans la Terre-Mère, comme si vous les lui donniez.

À L’ENVERS :

100px-rabbit1 dans LAPIN - LIEVRETraqué, le Lapin se fige sur place, voilà l’image du Lapin en sens contraire. Si vous avez tenté de résoudre une situation de votre vie et que vous vous en êtes senti incapable, vous vous êtes peut-être figé vous aussi. C’est peut-être un signe indiquant que vous devez attendre que les forces de l’Univers se mettent de nouveau à tourner. Ou bien encore, qu’il vaut mieux arrêter et vous reposer. Dans tous les cas, cela indique que vous devez réévaluer le processus dans lequel vous êtes engagé, pour vous libérer des attitudes négatives, des obstacles et des contraintes. En termes simples, vous ne pourrez exercer d’influence à moins que vous ne changiez vos perceptions de la situation actuelle.

On peut toujours s’en sortir puisque les forces de l’Univers poursuivent leur cours et ne s’arrêtent jamais. C’est la façon dont vous abordez les problèmes qui compte.

Inspirez-vous du Lapin. Retirez-vous dans un terrier sûr et prenez soin de vous ; abandonnez-y vos peurs et attendez le moment propice pour vous aventurer dans la prairie, à l’écart des rôdeurs qui voudraient bien s’approprier un morceau de votre précieuse énergie.

Publié dans LAPIN - LIEVRE | Pas de Commentaire »

Lapin Aztèque

Posté par othoharmonie le 17 décembre 2012


Le lapin est le signe emblématique du sud. Pour les Aztèques, le sud correspond géographiquement au Plateau central mexicain. c’est une région de haute tradition agricole, de haute pression démographique, un pays de vieille culture où les Aztèques font figure d’envahisseurs tardifs. situé à une latitude tropicale, le Plateau central connaît néanmoins un climat tempéré en raison de son altitude, de l’ordre de 200o mètres au-dessus du niveau de la mer. Le régime des précipitations instaure deux saisons assez tranchées, un hiver sec et frais et un été chaud et pluvieux. Le sud dans le pensée mexicaine a donc une valeur changeante. Nous retrouvons naturellement cet aspect fluctuant des influences méridionales dans la personnalité du lapin qui se déplace en sautant d’un côté et de l’autre.

Lapin Aztèque dans LAPIN - LIEVRE 250px-lapin_japonais Dans l’ensemble, le lapin est un bon signe. Il est fondamentalement associé à la lune et au monde agricole. ce sera en conséquence un signe de prédilection pour les agriculteurs; symbole d’abondance, le lapin apporte la richesse car, disait-on, il mange toujours à sa faim sans se donner aucune peine. D’ailleurs le lapin n’est pas un signe qui prédispose à la paresse; ses natifs passent pour être de grands travailleurs; leur succès est donc assuré:

 On trouve dans les textes un profil assez détaillé des êtres nés sous le signe du lapin. On y apprend qu’ils font preuve d’un esprit industrieux et mènent leurs affaires avec bonheur. s’ils savent saisir les opportunités, ce sont néanmoins des calculateurs qui supputent, prévoient et évaluent. Aux yeux de leurs proches, ils se montrent toujours circonspects et vigilants, peu enclins aux effusions. Les « lapins  » ont – naturellement – l’esprit craintif : ils sont perpétuellement inquiets pour leur santé, même s’ils ne sont pas malades. Ils ont également peur qu’an leur dérobe leurs biens et vivent dans la hantise du procès. Ils souhaitent par-dessus tout pouvoir transmettre un héritage décent à leurs enfants. c’est l’une des motivations essentielles qui les poussent à accumuler et à thésauriser. On les dit encore pointilleux sur l’honneur et animés d’un grand sens de la justice, notamment à l’égard de leurs enfants. Enfin, ces « débrouillards » qui réussissent sont souvent de grands timides, trait qu’ils partagent avec les natifs du signe « cerf ». ,

 Jugé sur ces seuls critères, le lapin apparaîtrait un peu comme un symbole de respectabilité. Pourtant, le signe présente une seconde facette, nettement plus frivole.

 Le sud, le Plateau central, est aussi la terre du maguey, cet agave gigantesque qui produit une abondante sève sucrée dont on tire une boisson fermentée, le pulque. connu et apprécié depuis des millénaires, ce breuvage alcoolisé était la principale source d’ivresse du Mexique précolombien. Or dans la mythologie aztèque, ce pulque est intimement associé à la lune et au lapin. Les anciens Mexicains vénéraient une multitude de petits dieux de l’ivresse qu’ils appelaient  » les 400 lapins »; il y en avait 400, c’est-à-dire une infinité, car – disaient-ils – les façons de s’enivrer sont innombrables… certains ont l’ébriété joyeuse; ils chantent à tue-tête ou racontent des histoires égriardes ponctuées de forts éclats de rire; d’autres au contraire deviennent prostrés, les yeux dans le vague, noyés dans leurs rêves silencieux. certains gesticulent, d’autres pleurent doucement. Certains ont des visions érotiques, d’autres deviennent agressifs ou fanfarons. Bref, comme le dit le proverbe aztèque, « à chacun son lapin « .

 On imagine facilement que l’ivrognerie, avec son cortège obligé de vices – l’arrogance, la fatuité, le goût du jeu -, n’était pas tenue en grande estime par les Mexicains. L’ivresse était d’ailleurs en principe interdite en dehors de certaines fêtes très précises, seules les personnes âgées pouvaient s’enivrer sans encourir de sanction. Néanmoins, le goût de l’ivresse demeurait latent dans toutes les couches de la population, et c’est le signe du lapin qui en porte la responsabilité.

Qu’un  » lapin  » aime boire, soit; c’est dans la nature de son thème. Mais il lui faut être sobre et prudent afin de toujours rester sur le bon versant de son signe.

 

en rapport avec Mayauel, déesse du maguey (agave)

Publié dans LAPIN - LIEVRE | Pas de Commentaire »

Lapin et l’élément Bois

Posté par othoharmonie le 16 décembre 2012

lapin de bois, lapin de feu, lapin de terre, lapin de métal ou lapin d’eau ?
Le lapin parmi les cinq éléments 

  • Lapin-bois :
    c’est le plus généreux, le plus compréhensif et le plus charitable des lapins. Il aime travailler en groupe et se sentir partie intégrante d’une collectivité, mais il craint l’autorité individuelle face à laquelle il esquive et fuit de manière très élégante.

Lapin et l'élément Bois dans LAPIN - LIEVRE lapinCorrespondant à la planète Jupiter, c’est le plus bénéfique des éléments car il signifie développement, longévité et sagesse, c’est aussi l’élément du printemps.
Souple et élastique, se prêtant à mille utilisations, le bois caractérise les individus simples et expansifs, généreux et agités.

Les personnes de type bois sont novatrices et imaginatives, et sont en général pleines de vie et de vitalité, créatrices mais qui risquent de se disperser, et sont souvent incapables de trouver rapidement leur voie et de terminer ce qu’ils entreprennent.

Ils aiment participer, collaborer, découvrir des nouveautés pour les offrir et les diffuser.
Ils vouent une adoration à la nature, les enfants et les animaux.

Ils cèdent parfois à des mouvements de colère et d’impatience, et ont tendance à négliger leur corps, n’étant pas très préoccupé par l’élégance et se laissant aller à des excès de nourriture et aux plaisirs des sens.

Les professions intellectuelles sont celles qui leur conviennent le mieux, mais peuvent s’avérer aussi d’excellents agriculteurs, vétérinaires, menuisiers ou cuisiniers.
Bien qu’ils n’aient pas de vrais problèmes relationnels, ils préfèreront des collaborateurs de type eau qui les encouragent et de type feu qu’ils favorisent en leur donnant de précieuses idées.

Il peut y avoir hyperactivité du foie, qui est l’organe associé au bois, et il faudra faire attention à une tendance à se faire mal par manque d’attention, et surveiller les yeux.
Pour être en harmonie , les individus bois doivent plutôt se diriger vers l’est lorsqu’ils étudient ou travaillent, et pour se ressourcer rien ne vaudra jamais mieux pour eux, qu’une ballade en forêt ou le contact avec le tronc des arbres sera une véritable source d’énergie.

L’acidité est la saveur associé au bois, et leur couleur le bleu-vert.
Des pierres de la même couleur, telles que la jade, la turquoise et l’émeraude pourront leur servir de porte-bonheur, ainsi bien sûr que des bracelets ou colliers en bois.

Publié dans LAPIN - LIEVRE | Pas de Commentaire »

Lapin et l’élément Feu

Posté par othoharmonie le 16 décembre 2012

lapin de bois, lapin de feu, lapin de terre, lapin de métal ou lapin d’eau ?
Le lapin parmi les cinq éléments 

 

  • Lapin-feu :
    plus émotif et impétueux, il parvient à cacher ses tempêtes intérieures. il aime les divertissements, dans les quels il se jette avec un esprit extraverti. Il s’exprime bien et s’impose habilement dans les situations les plus diverses.

Lapin et l'élément Feu dans LAPIN - LIEVREC’est l’élément de l’été, saison ou tout mûrit et s’accomplit, en étroite relation avec la chaleur de la planète Mars.
Les personnes feu sont positives mais parfois violentes, elles ont tendance à se distinguer et à dominer les autres.
Fier, susceptible, courageux, un individu de type feu passe de l’agressivité à la joie débordante, parle beaucoup, chante et rit souvent.
Dès le début de sa vie, il manifeste une mentalité de chef, il est sûr de lui, décidé et déterminé à influencer positivement les autres en les incitant à agir.

Ambition peut être le mot clé de cette personnalité.
Cela implique un goût certain pour l’aventure, l’action, les risques et un tempérament passionné.

Les obstacles et les dangers le stimulent, mais dans ce cas ses réactions peuvent être violentes, montant ainsi des formes d’égoïsme et d’insensibilité.
Il a donc du mal à accepter, ne sait pas se contrôler et abuse souvent de ses forces
. Parfait dans le rôle de militaire, de sportif, de leader, il ne s’entend avec les autres que si ceux-ci se soumettent à son charisme.

Il aime les énergies des personnes de type bois, qui mettent leur talent à son service, et il donne à celles de type terre la force nécessaire pour avancer.

Le type eau à tendance à éteindre son enthousiasme alors que le type métal, qu’il veut dominer, le mettent à l’épreuve et leur dureté consomme ses énergies.
L’organe le plus sensible est le cœur, attention donc aux palpitations et tachycardie, le feu devra aussi surveiller l’intestin grêle et les oreilles.

Pour vivre en harmonie avec leur élément, le type feu doit essayer de s’orienter vers le sud dans ses activités.

Le soleil apportera de la vigueur, que la personne feu pourra utiliser pour se dynamiser à l’aube ou au crépuscule, mais jamais pendant la journée.
La saveur du feu est l’amertume et leur préférence va aux couleurs vives, parmi lesquelles le rouge dominera.

Rubis, grenat et hématite seront de bons talismans, et l’encens et les bougies le soutiendront pendant l’hiver.

Publié dans LAPIN - LIEVRE | Pas de Commentaire »

Lapin et l’élément Terre

Posté par othoharmonie le 16 décembre 2012

lapin de bois, lapin de feu, lapin de terre, lapin de métal ou lapin d’eau ?
Le lapin parmi les cinq éléments 

  • Lapin-terre :
    c’est un lapin aux idées bien claires, rationnel et réfléchi. Très équilibré et plus réaliste mais peut être moins indulgent pour ses semblables. Il utilise au mieux ses ressources pour parvenir à ses fins mais son problème reste une tendance excessive au repli sur soi.

Description de cette image, également commentée ci-aprèsDans la cosmologie chinoise, la terre n’a pas de saison ni de direction propres, mais elle est associée au centre et, du point de vue du calendrier, à ce que les chinois appellent la cinquième saison, c’est à dire les deux ou trois dernières semaines des quatre autres saisons.

La terre est l’élément de la stabilité, de l’esprit pratique mais en excès, elle rend les gens conservateurs, méfiants et obstinés.

L’individu de type terre est patient et humble, il travaille avec constance et méthode à sa propre réalisation, sans jamais s’accorder de divertissement.

Ne craignant pas l’effort, il peut se révéler aussi avide et égoïste qu’il est fiable et prévoyant.
Son plus grand défaut est un pessimisme qui éteint toute espérance.
L’organe lié à son élément est la rate, qui souffre souvent d’une activité mentale trop intense.

Sérieux et doté d’un esprit de déduction remarquable, il aime planifier, administrer, mais il déteste la nouveauté et l’imprévu.
Fidèle et protecteur en amour, le terre sait être une personne sur laquelle l’on pourra toujours compter.

Le feu est fait pour les professions prenantes, nécessitant habileté et méthode, à condition qu’elles n’exigent ni initiative ni autorité et qu’il ne s’agisse pas de fonctions de direction, que les personnes terre fuient par timidité.

Elles s’entendent bien avec les individus métal, auxquels elles donnent une certaine stabilité et avec celles de type eau, qu’elles peuvent endiguer et diriger habilement.
Les relations seront plus problématiques avec les personnalités bois, qu’elles étouffent, ainsi que les êtres feu qui les fatiguent énormément.

Saturne est la planète qui influence les personnes de type terre.
Ces personnes devront tenter de maîtriser l’anxiété qui les dévore, elles devront se méfier de l’air humide et éviter les excès d’aliments sucrés, saveur qui est associée à leur élément.

Leur point faible est l’estomac, leur digestion est laborieuse et devront donc faire attention à leur régime alimentaire.

Un séjour à la montagne, marcher pieds nus, se relaxer sur le sable ou s’étendre dans un champ seront toujours bénéfiques à une personne terre.
Leur couleur est le jaune, et elles le porteront en pierres comme l’ambre, le topaze, le quartz citrin ou des bijoux en terre cuite.

Publié dans LAPIN - LIEVRE | Pas de Commentaire »

Lapin et l’élément métal

Posté par othoharmonie le 16 décembre 2012

lapin de bois, lapin de feu, lapin de terre, lapin de métal ou lapin d’eau ?
Le lapin parmi les cinq éléments 

  • Lapin-métal :
    ambitieux et astucieux, il accorde beaucoup d’importance à l’aspect intellectuel des personnes avec lesquelles il est en contact. Ce lapin ne s’émeut pas facilement hormis devant la beauté et l’art. Il a tendance à s’affirmer très tôt dans la vie mais continue longtemps à souffrir d’inhibition non avoués.

Lapin et l'élément métal dans LAPIN - LIEVRE brachylagus_idahoensis1En occident, Vénus est la divinité astrale féminine de le réalisation artistique et de l’amour, en Chine elle symbolise l’esprit guerrier associé au métal.
Le métal est l’élément de l’automne, saison de la récolte et de la plénitude.
La personnalité des individus de ce type est très ambivalente, malléables pour ceux qui savent les prendre, belliqueux et tranchants avec tous les autres, ils sont plus efficace dans la solitude.

Décidés et rigides, s’exprimant avec force, les personnalités métal sont «  tout d’une pièce », artisans de leur destin, intransigeants, aimant la compétition et sourds à toute proposition de compromis.

Pour le métal, le plus important c’est l’indépendance, inutile donc d’essayer de les influencer et encore moins de les aider, car leur obstination et leur irrationalité les poussent à refuser les interventions.

Ils préfèrent compter sur leurs propres forces, car vigoureux et bien adaptés aux efforts prolongés, rien ni personne ne les effraie.

Attirés par l’argent, ambitieux et calculateurs, les êtres métal ne reculent devant aucun moyen pour parvenir à leurs fins, ils peuvent même rompre avec leur passé si quelque chose ou quelqu’un s’oppose à leur indomptable volonté.

Doués pour les professions qui leur permettent de manier leur élément : orfèvre, assureur, banquier, mineur, forgeron, chirurgien ; ils apprécient les situations qui leur permettent de se mettre en valeur au détriment d’autrui.
Peu intéressés par les sentiments, ils ne se laissent guère émouvoir par les problèmes des autres.

Ils utilisent et soumettent les individus de type bois, alors qu’ils stimulent les personnes eau, en leur donnant l’élan nécessaire, mais les seuls qui puissent vraiment les faire plier sont les individus de type feu, qui vainquent leur froideur et leur dureté grâce à leur enthousiasme contagieux.

Le poumon est leur organe, et ils sont très sensibles aux écarts de température et aux carences alimentaires, ainsi la saveur piquante, qui est celle qu’ils préfèrent, stimulera leur appétit.

L’ouest est leur direction et les personnes de type métal porteront souvent des vêtements blancs et passeront leurs vacances à visiter des villes, des foires ou des expositions.

Elles porteront des métaux en tout genre ou des pierres dures et blanches comme le cristal et le diamant.

Publié dans LAPIN - LIEVRE | Pas de Commentaire »

Lapin et l’élément eau

Posté par othoharmonie le 16 décembre 2012

lapin de bois, lapin de feu, lapin de terre, lapin de métal ou lapin d’eau ?
Le lapin parmi les cinq éléments 

  • Lapin-eau :
    trop d’imagination et pas assez de communication. C’est le plus sensible, le plus émotif et le plus pacifique des lapins, mais aussi le plus fragile. Eternellement indécis et soupçonneux, il rumine longtemps ses problèmes. Ce lapin jouit d’une excellent mémoire et de qualités extrasensorielles.

 

Description de cette image, également commentée ci-aprèsC’est le plus froid et le plus obscur des éléments, il est associé à l’hiver, à la vieillesse et à la planète Mercure qui, en Chine, régit les communications et les émotions profondes.
L’individu marqué par l’eau est très sensible mais insondable.
Il est bon, émotif, très vulnérable, il craint les critiques et pour s’en protéger agit en cachette.
Communicatif et sympathique, éloquent mais toujours discret, il sait venir à bout des obstacles sans se faire remarquer, avec une diplomatie et une constance admirables.

Il arrive à pousser son prochain et le diriger sans avoir l’air de la contraindre, donnant même parfois l’impression d’attendre et de subir.

Flexible et plutôt conciliant, il risque, si l’influence de l’eau est trop grande, de devenir influençable et passif.

Son manque d’énergie peut constituer un problème pour l’être de type eau, s’il n’apprend pas à compenser par une force intérieure provenant de la méditation et de la communication avec son moi profond.

La peur guide son existence, inquiète, dramatique mais souvent vécue dans l’ombre pour éviter de s’exposer et de se confronter aux autres.

Dans le domaine professionnel, il semble épouvanté par la compétition et l’activité intense qui le perturbent plutôt qu’elles ne le stimulent.
Il travaille de manière profitable dans des milieux protégés et tranquilles, salles de classe, bureaux, bibliothèques, laboratoires, rédactions ou dans les situations ou la communication écrite et parlée représente l’élément moteur.

Il est bien en compagnie de personnes de type bois, par exemple, dont il partage la soif de connaissance, ou celles de type métal, qui lui donnent un peu d’énergie et d’esprit de décision.

Par contre, les relations avec les individus feu, qu’il éteint et déprime, et avec les personnes terre, par lesquels ils se sent limité, ne sont guère satisfaisantes.
Le système rénal, auquel l’eau est liée, est à surveiller, et l’on pourra constater des troubles des échanges, des éruptions cutanées ou des douleurs rhumatismales.
Un climat trop sec pourrait leur nuire, alors que la proximité de fleuves, de lacs, et surtout de la mer, les relaxe et leur donne un certain dynamisme.
Les aliments de saveur salée ont leur préférence ; bains fréquents, cures thermales et masques d’argile leur sont très bénéfiques.

Leur couleur est le noir, mais ils ne devront pas en abuser sous peine de déprime ; les pierres sombres leur portent chance, comme le jais, la malachite et le jaspe brun.
Pour étudier, travailler, dormir et méditer, les personnes eau tourneront leur regard vers le nord, qui est la direction la plus propice pour eux.

Publié dans LAPIN - LIEVRE | Pas de Commentaire »

Lièvre Hêtre

Posté par othoharmonie le 4 décembre 2012


cette constellation d’Etoiles produit une nature qui s’épanouit par les autres, aimant la foule, la popularité jusqu’à la gloire et qui souhaite être, devenir le meilleur et le plus rapide dans tout ce qu’il touche ou entreprend .. en faite, être le premier.

Lièvre Hêtre dans LAPIN - LIEVRE hetre12-178x300Ce natif supporte mal la solitude, de ce fait, il recherche constamment la compagnie du sexe opposé, le pivot de sa vie se résume à la vie amoureuse en direction vers une sexualité voluptueuse et la reproduction. C’est une nature à la fois généreuse et vindicative, stimulant à tout instant le défi. C’est uniquement lorsque le natif a épuisé toutes les possibilités de satisfaction, qu’il se repose.

Cette constellation d’Etoiles produit une puissante force d’imagination créatrice, d’ailleurs, c’est la faculté la plus développée chez le natif. Ce natif est un viveur et vivant, constamment en train d’expérimenter tous les domaines inimaginables de la vie, l’important à ces yeux, c’est qu’il vive dans l’exaltation; l’intensité, l’allégresse, de ce fait, vivre dans le calme, la tranquillité et pour ce sujet, le sommet de l’ennui, même s’il est gâté par la vie, qu’il a tout ce qu’il veut, il lui faut le contact avec le public puisque ce natif n’existe que par les autres. C’est un être d’un impayable enthousiasme, toujours prêt à s’emballer pour une histoire ou une autre, un projet de plaisir ou un autre, ce n’est surtout pas un être réfléchi ou un analyste.

 

Lièvre-Hêtre et Relations …

Cette constellation produit un être qui joue franc jeu, la probité et l’honnêteté sont les cartes d’Atout majeures du natif… en toutes circonstances, il applique ces qualités.

Si la conversation tourne du côté de l’Amour et son exploration, ce natif a la parole facile, peut faire un portrait assez exhaustif de ses expériences, en y entremêlant un brin de vantardise, il devient divertisseur inépuisable. Selon lui, il serait un amant aux ressources et à l’imagination intarissable, capable de séduire la personne de son choix et quand il le veux, il n’a pas tort, puisqu’il est friand de sexualité, ce qui l’intéresse davantage dans ses relations amoureuses.

Toutes ces belles qualités d’amant, n’enlèvent rien de ses autres qualités, bon parent, très attentif aux besoins de tous les membres de sa marmaille. Tout le monde sait qu’il est ce « lièvre-Hêtre » et devienne bien tout le caractère prodige de ses ébats sexuels.

Publié dans LAPIN - LIEVRE | Pas de Commentaire »

Lièvre-Hêtre et destinée…

Posté par othoharmonie le 4 décembre 2012

 

Les Lièvre-Hêtre est très à l’aise en public, une brillante réussite l’attend dans une profession en rapport avec les relations Lièvre-Hêtre et destinée... dans LAPIN - LIEVRE soleil2publiques. Il peut exceller dans le domaine des arts, du spectacle, c’est son terrain de prédilection avec la politique et les communications de masse, la publicité. Cette constellation offre également un sens esthétique et artistique développés, on peut le retrouver aussi comme comédien, créateur de mode, peintre. Cette constellation produit un intérêt tout singulier à la fois érotique t mystiques.

Le natif peut devenir un excellent journaliste ou explorateur, il aime aussi voyager et s’intéresse à tout ce qui se passe dans le monde. Son caractère aventurier et sa facilité à nouer des relations publiques, il peut se créer de nombreux amis en peu de temps. Il peut aussi œuvrer avec succès dans une profession exigeant la prise de décisions spontanées comme pompier, il peut être aussi heureux dans toute situation d’urgence ou compagnie de transports publics. Le secret de son épanouissement réside dans la réponse à ses instincts peu importe le domaine, sa spiritualité habite tout entière dans son corps, il le sait, c’est ainsi qu’l ne résiste pas à l’envie du plaisir. Sous la dominante de cette constellation d’Etoile, la voie mystique et la voie de la nature se fusionne dans un corps.

Publié dans LAPIN - LIEVRE | Pas de Commentaire »

Signe chinois du Lapin

Posté par othoharmonie le 4 décembre 2012


également symbolisé par le chat

 

Gif lapinsLe lapin est un individu tranquille et conciliant qui aime le confort et le luxe mais qui est peut enclin à se démener pour les obtenir.

Paresseux, prudent et réservé, le lapin préfère voir s’échapper une occasion en or plutôt que de s’exposer à un danger ou d’avoir à se fatiguer.

Se confronter aux dures réalités ou diriger ; ce n’est pas pour lui, le lapin préfère rester à l’écart, dans l’intimité de son doux foyer, se contentant souvent de regarder et écouter, mais jugeant parfois avec la diplomatie et le sens de la justice qui caractérise ce signe.

caractéristiques, qualités et défauts du lapin :

- Calmegif blog lapins
– Prudence
– Sensibilité
– Paresse
– Intérêts artistiques
– Douceur
– Timidité

Ce qui amuse le lapin c’est justement d’observer les manœuvres des autres, puis de les surprendre et de les étonner.
Le lapin est à l’aise dans les mondanités, les réunions, les fêtes à condition qu’on ne lui demande pas de tenir le rôle central.
Sociable avec les gens qu’il connaît, timide avec les inconnus, faire partie d’un groupe lui donne un sentiment de sécurité.
Grand indécis, le lapin s’adapte à toutes les situations pourvu qu’on ne lui demande pas de décider.
Mais sous cette apparence vulnérable, pleine de douceur et d’équilibre, le lapin cache un tempérament égoïste, soupçonneux et prétentieux.

Le lapin déteste les situations extrêmes, la vulgarité, le bruit et les conflits.
Très sensible et raffiné en amour aussi, il se préoccupe beaucoup de sa sécurité.
Le lapin aime son indépendance et le respect de sa vie privée.
Le lapin hésite souvent à s’engager, toutefois une fois qu’il est véritablement amoureux, il oublie sa superficialité innée et couvre son partenaire de tendresse et d’attention.
Dans ces conditions, le lapin sait instaurer une relation calme, reposante, et tolérante.
Une chance insolente le caractérise dans tous les domaines, mais aussi le charme, la discrétion et la gentillesse dont il est naturellement doté.
Elégant dans son allure et son expression, intuitif et imaginatif, le lapin est dépensier car il aime les objets raffinés, l’art, et les études.
Astucieux, opportuniste, le lapin est capable de jouer un rôle de médiateur (et de tromper les autres).
Mais le lapin a toujours l’art de retomber sur ses pieds et de sauver la face.

En astrologie chinoise, le lapin (ou chat) est un individu tranquille et conciliant qui aime le confort et le luxe.
Le Nouvel an chinois 2011 marque l’entrée dans le signe du lapin de métal.

Une nouvelle année chinoise va commencer le 3 Février 2011, pour se terminer le 22 janvier 2012.
Les dernières années du Lapin:
du 03.02.2011 au 22.01.2012 Lapin de Métal
du 16.02.1999 au 04.02.2000 Lapin de Terre
du 29.01.1987 au 16.02.1988 Lapin de Feu
du 11.02.1975 au 30.01.1976 Lapin de Bois
du 25.01.1963 au 12.02.1964 Lapin de l’Eau

 

 L’année du lapin

Signe chinois du Lapin dans LAPIN - LIEVRE brachylagus_idahoensisUne année sans grand changement ni choix déterminants, calme et reposante. L’argent rentre sans trop de problème, les luttes et les rébellions disparaissent du devant de la scène. C’est une année de trêve ou la diplomatie triomphe.

Compatibilité et affinités du lapin avec les autres signes chinois :
Harmonieux voir excellents rapports avec : Buffle, lapin, serpent, chèvre, chien, sanglier.
Désaccords plus ou moins profond avec : Rat, dragon, coq

 

Publié dans LAPIN - LIEVRE | Pas de Commentaire »

Le Lapin en Totem

Posté par othoharmonie le 2 décembre 2012

 

Le lapin représente la Peur. Le message est : « ce à quoi vous résistez persistera, ce que vous craignez le plus, vous le vivrez. En effet, plus l’on redoute une chose, plus notre énergie se positionne sur cette crainte, et attire donc à nous ce que nous refusons. »

Le Lièvre (ou lapin) symbolise la reconnaissance, l’équilibre. C’est l’un des animaux qui se métamorphose le plus aisément. Il représente l’intuition et apporte l’exaltation qui accompagne la renaissance et une grande fécondité. Il aide surmonter les périodes de changement et à suivre les orientations de notre intuition. Il représente la peur et la tragédie, mais au fond de lui, il possède la capacité de les surmonter. C’est un guide qui nous fera voyager dans tous les coins et recoins de nos pires frayeurs afin de les confronter. Il permet aussi de détecter les dangers qui nous entourent et de reconnaître les individus qui nous veulent du mal.

Le Lapin en Totem dans LAPIN - LIEVRE lapin-dom-300x196

Publié dans LAPIN - LIEVRE | Pas de Commentaire »

Lièvre sauteur

Posté par othoharmonie le 2 décembre 2012

 

Le Lièvre sauteur ou pédète, unique espèce du genre Pedetes, est un rongeur d’Afrique de la famille des Pedetidés.

Lièvre sauteur dans LAPIN - LIEVRE 290px-springharelg-240x300Ce n’est pas un lagomorphe contrairement au lièvre. Il est en fait très éloigné du lièvre, mise à part leur faculté commune de faire des bonds, et du lapin dont il n’a que la taille approximative. En réalité le lièvre sauteur ressemble plus à une gerboise géante qui aurait une grande queue touffue.

L’animal adulte a un corps qui mesure de 35 à 45 cm de long auquel il faut ajouter une queue de 37 à 48 cm. Il pèse de 3 à 4 kg.

Il mesure 30 cm au garrot lorsqu’il est assis et a des oreilles de 7 à 9 cm de haut. La fourrure sur le corps est peu dense et sans sous-poil, elle est dégradée de brun beige tirant sur le roux ou le sable avec quelques poils blancs ou noirs. Le ventre est blanc ainsi que l’intérieur des cuisses. La queue touffue se termine par un toupet de poils brun foncé. Les pattes arrières ressemblent à celles d’un kangourou, avec 4 doigts et des griffes. Il a de grands yeux et des oreilles qui se replient pour empêcher la terre d’entrer lorsqu’il creuse.

Il n’y a pas de différence notable entre mâle et femelle.

Certaines bases taxinomiques lui reconnaissent une sous-espèce : Pedetes capensis surdaster  ou même une autre espèce à part entière : Pedetes surdaster.

C’est un animal nocturne qui vit dans les plaines sablonneuses et plates d’Afrique où il se nourrit surtout de végétaux, surtout des céréales, et parfois d’insectes, comme des scarabées ou des sauterelles.

Si le lièvre sauteur supporte bien la fraîcheur de la nuit, le système de régulation de sa température ne lui permet pas de vivre correctement au-delà de 30°, température à laquelle ils entrent en hyperthermie.

Durant la journée il se protège de la chaleur en restant dans des profonds terriers dont il cache l’entrée en repoussant le sable de l’intérieur.

La nuit il sort de son terrier et se déplace sur un rayon de 250m autour de chaque terrier en sautant à la manière d’un kangourou, se cachant sous terre dès qu’il est effrayé. C’est un animal plutôt solitaire.

Le lièvre sauteur est chassé car il commet des dégâts dans les récoltes.

En Afrique du Sud c’est une importante source de viande.

Malgré une chasse intensive, l’animal ne semble pas être actuellement menacé de disparition.

De nombreux parcs zoologiques conservent des lièvres sauteurs où ils s’élèvent bien, même en groupe.

Publié dans LAPIN - LIEVRE | Pas de Commentaire »

L’année du Lapin en Chine

Posté par othoharmonie le 2 décembre 2012

En Chine le Lapin Blanc est vêtu de fourrure blanche et pure, avec les yeux rouges. Alors que le lapin est un symbole de l’élégance, de beauté et de pureté.

Description de cette image, également commentée ci-après Les lapins ont une grande vitalité et un degré élevé de la fécondité. Elle est prête à s’accoupler à tout moment, le chaud lapin, alors que le lapin est la luxure et la fécondité. Ainsi, le lapin représente la régénération, le printemps. En Occident, un lapin et les œufs colorés sont la mascotte de Pâques. En Chine, le lapin est aussi un symbole de personnes séduisantes, le lapin est la vie nouvelle et le symbole de prospérité. L’Année du lapin donne à la population l’occasion de se faire une fortune.

 Les caractères des personnes du signe chinois lapin est juste comme un lapin lui-même. Avec une audition et une vision sensible, le Lapin est capable de à tout moment de détecter le moindre mouvement autour, et s’il apparaît les signes de détresse, un quelconque danger, il s’échappera loin à la vitesse éclair. Par conséquent, il y a le dicton ancien en Chinois “Au Calme comme un enfant dormant, au Mouvement comme un lapin fuyant”. Ainsi, le lapin symbolise un degré élevé de vigilance et de la vulnérabilité à la panique. Pour la capacité du lapin à creuser des trous complexes, on lui attribue la capacité de changements et d’intervention dans l’urgence.

 Dans les signes du Zodiac, le lapin est arrivé quatrième, il correspond à la branche Mao des douze anciennes branches terrestres (Dizhi dans le Ganzi), on dit ainsi lapin Mao. Dans l’antiquité il y a le Drapeau de bataille du Dieu lapin Dingmao, il a pour rôle de protéger les soldats de signe lapin pendant la guerre. Le lapin est un symbole de la lune, sans doute aux yeux des anciens, les tâches sombres sur la lune luisante ressemblent aux lapins sautants. Alors le lapin est considéré comme animal Yin, ou animal femelle, la Chine, l’Afrique, l’Egypte, la Grèce, le Celtic et les autres cultures associent le lapin au Menstruel et à la Reprodeuction.

 En Chine, le lapin est aussi un symbole de longévité. Dans la philosophie taoïste, le lapin immortel peut produire l’élixir de vie. Sous le laurier le lapin casse les morceaux des plantes et minéraux avec un mortier pour préparer les médicaments. Et plus tard, le lapin est devenu un symbole de l’industrie pharmaceutique.

 Dans la légende bouddhiste, dans la vie antérieure du Bouddha, quand il était encore un être humain normal, il voyageait pour méditation et la pratique rituelle à l’extérieur. Dans la forêt il n’avait plus rien à manger, il est affamé et mourant. Avec la bravoure, le lapin sauta dans le feu, se transformant en viande cuite appétissante pour sauver la vie du Bouddha. Pour exprimer leur mémoire et gratitude au lapin, les bouddhistes sont ainsi végétariens. Ainsi, les lapins ont la réputation d’être fidèles au Sauveur de l’Univers, et un symbole de sacrifice de soi.

 Dans les peintures chrétiennes, on peut voir les trois lapins ensemble, leurs oreilles forment un diagramme triangulaire, représentent la Trinité: le Père, le Fils et le Saint-Esprit. Dans les peintures de Vierge Marie, on voit à ses côtés, se tenait un lapin, un symbole du contrôle de la luxure.

 Dans la mythologie grecque, le lapin est l’animal favoris du dieu de l’amour Aphrodite, et étroitement lié à la fécondité des femmes.

 Donc, de tout point de vue, l’année du lapin est un signe avant-coureur de la paix, l’année de la bonne santé et du bonheur.

Publié dans LAPIN - LIEVRE | Pas de Commentaire »

Rêver de Lapin

Posté par othoharmonie le 1 décembre 2012


Rêver de Lapin dans LAPIN - LIEVRE lapinDans une première approche, le lapin peut symboliser l’objet du désir et une pulsion sexuelle importante dirigée vers cet objet, mais qui effraye. Elle peut induire ainsi des comportements enfantins. Dans ce cas, la sexualité reste détournée, elle est travestie dans une apparence « mignonne ». Elle s’exprime sous forme d’un langage infantile, fait de surnoms à base que lapin. Cette pulsion immature viendra se concrétiser en rêve par des images de lapins craintifs qui batifolent dans les champs.

 Le lapin est un « gibier » pour le « chasseur » armé de son fusil (phallus).

 Une autre approche de ce symbole est possible par ses apparitions fugaces. Le lapin vient de l’ombre, son terrier, pour jaillir à la lumière avant de disparaître de nouveau. Il se réfugie sous terre à la moindre alerte, très rapidement. Il symbolise à ce titre, les souvenirs lointains et informels liés à l’enfance, ceux qui remontent craintivement à la surface. C’est un passage timide de l’inconscient vers le conscient.

 Le lapin nous invite à le suivre dans ces recoins obscurs à l’instar du lapin de « Alice au pays des merveilles ». C’est une ouverture vers cet imaginaire enfantin, vers ces souvenirs enfouis, cers le monde inconscient et ses merveilles.

 

Sexualité infantile, monde de l’enfance, souvenirs oubliés qui remontent à la conscience.

 

Le site de Tristan-Frédéric Moir : http://tristan.moir.free.fr/Nouveausite/index.html

Psychanalyste – Psychothérapeute – Onirologue – Analyse et interprétation de rêves

En direct chaque mercredi de 23h à 1h30 sur
« Radio Ici & Maintenant ! » 95.2 FM

Publié dans LAPIN - LIEVRE | Pas de Commentaire »

La Constellation du Lièvre

Posté par othoharmonie le 1 décembre 2012

Image illustrative de l'article Lièvre (constellation)

LE LIEVRE  (Nom latin : Lepus)

            Proie du chasseur Orion, le Lièvre est aussi poursuivi par le Grand Chien et le Petit Chien. Les Arabes y voyaient quatre chameaux, les Égyptiens la Barque d’Osiris.

Les principales étoiles :
a : Arneb, « le lapin » en arabe.
b : Nihal, « les chameaux qui boivent » en arabe.

Le Lièvre est une constellation ancienne. Les astronomes égyptiens la considéraient comme la Barque d’Osiris (la proximité de l’Éridan, représentant le Nil, aidant). Nommée pour la première fois Lièvre par Eudoxe de Cnide au IVe siècle av. J.‑C., elle fut l’une des constellations répertoriées par Ptolémée dans son Almageste. Il est possible qu’elle représente un lièvre chassé par Orion.

Observation des étoiles

Le Lièvre se situe immédiatement au Sud de la constellation d’Orion, le grand chasseur, et à l’Est de Sirius, le grand chien. Sa localisation est donc très facile. Il ne doit sa survie dans un tel entourage qu’à sa relative discrétion, ses étoiles étant relativement plus faibles (mag 3) que celles de ses glorieux voisins.

Ses deux étoiles les plus brillantes sont situées dans l’axe de Sirius et β CMa, qui forme sa patte avant, à ~10° plus à l’Ouest. β Lep est au Sud, et α Lep au nord ; ces deux étoiles pointent à leur tour vers κ Ori (Saiph), ~10° plus au Nord.

La constellation n’a pas de forme très convaincante.

Côté Ouest, la tête du Lièvre est formée par ε Lep (5° OSO de β Lep), qui marque le bout du nez, μ Lep (5° ONO de α Lep), qui marque la base des oreilles, dont l’extrémité se devine par beau temps avec la paire λ Lep (côté Est) et κ Lep (Ouest), situées à mi-chemin de Rigel.

Côté Est, le corps du Lièvre dessine une forme ovoïde, avec (dans le sens des aiguilles d’une montre) α et β Lep, au Sud γ et δ, pointant vers θ sur l’arc Nord qui se referme par η et ζ Lep.

Le Lièvre est entouré de Orion au nord, et du Grand Chien à l’Ouest, qui permettent de le repérer facilement.

Quand la visibilité est bonne, la tête du Lièvre permet de repérer le grand méandre Est de Éridan. L’alignement Nord de la tête formé par α et μ Lep se prolonge par l’alignement de ι (après ~10°) et γ (encore ~10°) de Éridan. L’alignement formé par α et le bout du nez μ Lep pointe au SO après ~10° vers la paire ν1 et ν2 Eri, et 5° plus loin vers ν3 et ν4 Eri.

Côté Sud, la Colombe est marquée par la première paire d’étoiles brillantes, à ~12° plein Sud de la tête du Lièvre.

Étoiles principales

Arneb (α Leporis)

Arneb (α Leporis) est une supergéante rouge de magnitude apparente 2,58. Distante d’environ 1 300 années-lumière (encore qu’à cette distance, la mesure est très imprécise, l’étoile pourrait être 300 années-lumière plus près ou plus loin), elle est donc très brillante (magnitude absolue -5,40). 60 fois plus large que le Soleil, 10 000 fois plus lumineuse, 15 fois plus massive, son diamètre couvre 0,5 ua.

Nihal (β Leporis]

Nihal (β Leporis), la deuxième étoile de la constellation, est une géante jaune de magnitude 2,81. C’est une étoile double, son compagnon étant lui-même vraisemblablement une étoile binaire à éclipses.

Autres étoiles

La Constellation du Lièvre dans LAPIN - LIEVRE 220px-Milky_Way_Galaxy_center_ChandraDeux autres étoiles sont encore suffisamment brillantes pour être facilement repérées à l’œil nu : ε Lep (magnitude 3,19) et μ Lep (magnitude 3,29).

γ Leporis est une étoile triple assez proche du système solaire (29 années-lumière), dont la première composante est de magnitude 3,59, et la deuxième de magnitude 6,40. La troisième composante est de 11e magnitude.

17 Leporis est une étoile double qui fait partie des étoiles dites symbiotiques. L’une des composantes est une géante bleue, l’autre une supergéante rouge 75 fois plus large que le Soleil. Comme l’ensemble possède une période de révolution de 226 jours, elles sont suffisamment proches l’une de l’autre pour des échanges de matière s’effectuent entre les deux.

R Leporis est une étoile variable de type Mira (ο Ceti). Sa magnitude évolue entre 5,50 et 11,70 sur une période de 427,07 jours. D’un rouge profond, l’un des astres les plus rouges du ciel, elle a été nommée l’Étoile cramoisie (The Crimson Star) par l’astronome anglais John Russell Hind en 1845.

Le Lièvre renferme aussi Gliese 229 B, la première naine brune à avoir été détectée avec certitude. D’une magnitude apparente de 8,15, elle est distante de 19 années-lumière.

Article détaillé : Liste d’étoiles du Lièvre.

 

 

 

Publié dans LAPIN - LIEVRE | Pas de Commentaire »

Le mythe du Lapin de Pâques

Posté par othoharmonie le 1 décembre 2012

 

Le mythe du Lapin de Pâques dans LAPIN - LIEVRE 220px-EasterbunnypaLe lapin de Pâques est un personnage imaginaire qui, selon la tradition, distribue, la veille du matin de Pâques, des œufs colorés et des œufs en chocolat. Il s’agit d’un lapin, Easter Bunny en anglais ou un lièvre, Osterhase en allemand.

Le lapin de Pâques n’a pas de caractéristiques clairement définies. Parfois blanc, parfois brun et parfois bleu, parfois vert quand il est méchant, il diffère selon l’imaginaire. C’est aussi le cas dans les films d’animation. Il est généralement parlant, intelligent et possède la capacité de se tenir debout.

Le lapin symbolisant autrefois la fertilité et le renouveau (comme le printemps), c’est dans les pays germaniques que naquit la tradition (Osterhase), avant d’être exporté aux États-Unis par des immigrants allemands au XVIIIe siècle. Cela viendrait d’une légende allemande dans laquelle une femme pauvre, ne pouvant offrir de chocolat à ses enfants, décora des oeufs qu’elle cacha dans le jardin. Les enfants, apercevant un lapin, crurent que celui-ci avait pondu les oeufs. Depuis lors, les enfants fabriquèrent un nid qu’ils mettaient dans le jardin en espérant que le lapin de Pâques le remplirait d’œufs durant la nuit.

Selon The Catholic Encyclopedia (1913, tome V, page 227), de nombreuses coutumes païennes se rattachèrent à la fête de Pâques. L’œuf est le symbole de germination qui se produit au printemps, et le lapin est un symbole païen qui a toujours représenté la fécondité.

Une autre origine du lapin de pâque vient des Saxons où on honorait au printemps la déesse Eastre, qui a d’ailleurs donné son nom à Easter (Pâques en anglais). Le lièvre étant l’animal emblématique de la déesse, il est resté associé aux fêtes de Pâques. De manière similaire, dans les traditions celtiques et scandinaves, le lièvre était le symbole de la déesse mère.

La traduction exacte de Osterhase est lièvre de Pâques, et non pas lapin de Pâques.

Le lapin de Pâques est parfois remplacé par d’autres messagers :

Dans certaines régions de France les œufs sont apportés par les cloches de Pâques de retour de Rome après la Semaine sainte.

En Australie, pour sauver le bilby et lutter contre la prolifération des lapins, les Australiens tentent de changer depuis quelques années la légende : le lapin de Pâques est désormais remplacé par le bilby de Pâques pour sensibiliser les enfants et dégager des fonds destinés à la protection de ces petits marsupiaux en danger d’extinction.

Publié dans LAPIN - LIEVRE | Pas de Commentaire »

La patte de Lapin

Posté par othoharmonie le 1 décembre 2012

 

La patte de Lapin dans LAPIN - LIEVRE 4608701308_275eb458c5La patte de lapin ou de lièvre, partie non consommée qui sèche et se conserve facilement, a été employée comme instrument (brosse ou houpette) ou comme talisman par diverses cultures. Excellents reproducteurs, crépusculaires ou nocturnes et, dans le cas du lapin, lié au monde souterrain, lapin et lièvre sont un peu partout liés à la fertilité (lapin de Pâques) ou à la sorcellerie. Dans les traditions professionnelles et magiques, les pattes arrières sont parfois préférées pour leur plus grande taille (brosse), ou leur force supérieure à celle des pattes avant (magie). Néanmoins, ce n’est pas le cas des pattes de lapin vendues comme porte-bonheur ou accessoire, qui sont choisies pour leur aspect esthétique et parfois teintes. Depuis les années 1980, il existe des imitations en fourrure synthétique et os de latex.

Le lapin ou le lièvre ne sont pas les seuls animaux dont on cherche à s’approprier les vertus en même temps que leurs pattes. En France, les pattes d’ours et de blaireau européen (Pyrénées), ou de taupe (Flandre), ont également eu valeur de porte-bonheur. En cas de problèmes dentaires, on conseillait de mettre une patte de taupe au cou des jeunes enfants et, pour les adultes, une patte de lapin sur le bras gauche.

Certains estiment que pour être un vrai talisman, la patte doit provenir d’un lapin ou d’un lièvre tué ou capturé dans des conditions spéciales : un vendredi (de préférence un Vendredi Saint ou un vendredi 13), de nuit, par une personne atteinte de strabisme, à l’aide d’une balle d’argent comme un loup-garou etc.

Aux États-Unis, la patte de lapin fut d’abord liée à la culture des Noirs du sud, où elle aurait été utilisée dans le hoodoo, tradition locale inspirée du vaudou. Elle semble y avoir la même valeur qu’on prête aux ossements humains dans cette croyance ; certains prétendent que le lapin doit être capturé ou tué dans un cimetière. La percée du blues dans les années 1920 a popularisé le hoodoo et la patte de lapin, et les éleveurs en ont profité pour écouler massivement sous forme de porte-clés / porte-bonheur les résidus d’abattage. Une chanson de Blind Lemon Jefferson s’intitule Rabbit Foot Blues. Le lapin est aussi un personnage de la littérature orale (puis écrite) du sud noir, appelé Br’er (brother) Rabbit en anglais et Compair (compère) Lapin en créole français ; il s’agit probablement d’un avatar du lièvre astucieux des contes d’Afrique de l’Ouest (où il est équivalent au Renard rusé et facétieux des contes pour enfants occidentaux).

Publié dans LAPIN - LIEVRE | Pas de Commentaire »

Le lapin en général

Posté par othoharmonie le 1 décembre 2012

 

lapin grisâtre entrant dans un terrier sous terreLe mot lapin est un terme très général qui désigne plus d’une vingtaine d’espèces de mammifères à grandes oreilles de la famille des léporidés, réparties dans neuf genres biologiques. À lui seul le lapin de garenne européen  est à l’origine des multiples races de lapins domestiques élevées à présent dans le monde entier. Les lapins ont en commun une silhouette moins élancée que celle des lièvres et, contrairement à ces derniers, ils naissent aveugles et nus, cachés dans un nid avant de pouvoir sortir à l’air libre.

Les animaux désignés par ce terme sont très présents dans la culture. Le mot « lapin » est utilisé aussi bien comme patronyme que comme marque commerciale. De nombreux personnages fictifs célèbres sont également des lapins et l’« animal aux longues oreilles » est présent dans l’art et la littérature tout autant que dans la culture populaire, la mythologie et la symbolique de plusieurs continents.

La dénomination qui peut désigner ces animaux change selon les cas :

  • Le terme lapin est le terme générique le plus utilisé. Son étymologie est incertaine. Il pourrait venir de « lapereau » et dériver d’une interférence entre le terme « laper » (manger avec avidité) et de « lapereau » (petit lièvre), ce dernier provenant de « lapriel » (du latin : leporellus, levreau).
  • Avec un ou deux N, le terme con(n)in ou con(n)il, au féminin con(n)ille, désigne le lapin dans les textes anciens, il dérive du latin cuniculus, mot d’origine ibérique. On retrouve cette racine ancienne dans le castillan conejo, le catalan conill, l’italien coniglio, le breton konifl, l’alsacien Kénjele, le néerlandais konijn ou l’allemand Kaninchen. Ce terme a été remplacé en français, probablement au XIVe siècle, par celui de « lapin ».
  • la « lapine » (/lapin/) est la femelle du lapin domestique,
  • la « hase » est la femelle du lapin de garenne, comme celle du lièvre,
  • Le « bouquin » ou « bouquet » désigne le mâle lapin comme le lièvre (rare),
  • « Lapiner » veut dire mettre bas,
  • Le « lapereau » est leur petit,
  • Une « lapinière » est un élevage de lapins,
  • Un « clapier » est une cabane à lapins

Publié dans LAPIN - LIEVRE | Pas de Commentaire »

123456
 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello