• Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 4 janvier 2017

LA SAGESSE ANIMALE DU CHEVREUIL

Posté par othoharmonie le 4 janvier 2017

« ...Il y a des chances que nous soyons poussés , inspirés et invités à entreprendre des études ou des activités qui auront une dimension pratique, mais viendront changer bien des choses dans notre existence… Les bois du chevreuil évoquent des antennes – organes de perception supérieure, soulignant à quel point il est important , à ce stade-ci de faire confiance à notre instinct et à notre sensibilité personnelle dans le choix de nos activités Comme la croissance des bois, on peut penser qu’il faudra cinq ans pour que les effets des activités nouvelles se fassent sentir dans notre vie… Le chevreuil nous ramène sur la voie de la sagesse originelle des enseignements des Anciens, c’est aussi le moment de reprendre contact avec notre enfant intérieur, d’être indulgent avec nous-même et pour nos projets. . » Ted Andrews 

cerf

Le jeudi est le jour de Jupiter

Jupiter est l’enseignant, le maître, celui qui aime partager ses connaissances et créer des disciples de son idéal. Son prosélytisme est flamboyant et tout notre discernement est requis pour faire le point entre l’enthousiasme débordant du maître, ses certitudes et notre petite voix qui nous souffle ce qui est bon pour nous en ce moment.  

Goût pour les  études et les activités nouvelles

Il est temps de sortir de la zone de confort. Elle nous ramollit, nous endort et nous finissons par ne plus nous sentir en vie. Apprendre dans des nouveaux domaines, s’ouvrir à des activités inconnues stimule les neurones, crée de nouveaux chemins dans le cerveau. Parfois, nous osons enfin aller vers quelque chose qui nous a toujours attiré; d’autres fois, un domaine insoupçonné vient à nous, nous charme, nous séduit et nous emporte… Jupiter active la soif d’apprendre, de savoir, de mettre en pratique en accord avec nos idéaux. Ce sont l’expansion, l’élargissement de l’horizon, la joie de vivre qui se réveillent. Nous retrouvons cette âme d’enfant avec laquelle tout est possible à tout instant.

Source :  Le Tarot de Sagesse Animale de Ted Andrews

Publié dans CERF-CHEVREUIL-RENNE | Pas de Commentaire »

LA BICHE ET LE CERF

Posté par othoharmonie le 4 janvier 2017

 

Le cerf élaphe est un grand mammifère de 1,50 m au garrot et de plus de 200 kg. Le thorax puissant, le cou portant crinière sous la gorge, le dos droit, le ventre fuyant et les membres fins de l’animal lui confèrent son élégance, mais ce sont les bois, dont l’élan majestueux orne son front, qui en ont fait un animal mythique.

la biche et le cerf

Les bois sont des productions osseuses pleines, fixées sur deux protubérances de l’os frontal, les pivots. Apanage du mâle, ils tombent chaque année à la fin de l’hiver, sous l’effet d’un taux très bas de testostérone, l’hormone sexuelle mâle. Les nouveaux bois poussent presque immédiatement, en relation avec le cycle sexuel et la longueur du jour. Le processus de chute et de repousse est plus précoce chez les sujets âgés, dont la ramure est plus volumineuse. Les premiers bois apparaissent à l’âge de 9 ou 10 mois : ce sont souvent de simples dagues sous velours, auxquelles le jeune mâle doit son nom de « daguet ». Ils se ramifient dès la deuxième année en cors, ou andouillers, sans rapport direct avec l’âge de l’animal, même si le poids des bois tend à augmenter avec celui-ci. La taille et la croissance de la ramure sont liées à l’alimentation et à l’état de santé de l’animal, ainsi qu’à son hérédité : plus grands, les cerfs d’Europe orientale possèdent des bois plus volumineux et plus lourds (15 kg) que ceux d’Europe occidentale (5 kg maximum en Écosse). Mâles et femelles ont les oreilles assez grandes et pointues et de grands yeux, bruns, avec une pupille allongée. Les biches ont une tête plus fine et anguleuse ; le faon a une tête courte et pointue.

Le pelage varie avec les saisons. Le pelage d’été est d’un fauve rouge et luisant, le ventre est noirâtre chez le mâle, le cou et la tête plus gris, les membres foncés ; les fesses, ou cimier, sont d’un jaune clair bordé d’une ligne foncée. La queue, de 15 à 20 cm, est fauve clair, une ligne noire court le long du dos, du crâne à la queue. La biche ne porte jamais de crinière foncée, et son ventre est souvent plus clair. Jusqu’au mois d’août, le faon porte une livrée rougeâtre mouchetée de blanc, qui le dissimule dans la végétation. La livrée s’estompe en été et disparaît avec la mue d’automne. En hiver, le poil des animaux, plus terne, est gris-brun et plus long. Épais, le pelage d’hiver est très isolant : il arrive que la neige ne fonde pas sur le dos des animaux. Au printemps, il se détache par plaques et laisse apparaître le poil d’été. La mue d’automne est plus discrète. Au Danemark existent des cerfs entièrement blancs.

La biche porte quatre mamelles sur l’abdomen.

Le cerf est un ongulé artiodactyle ; il marche sur la pointe de ses quatre doigts, garnis de sabots.

Ses membres antérieurs, qui supportent le poids des bois, sont très musclés. L’allure ordinaire du cerf qui se déplace est le pas ou le trot léger, l’animal ne galopant que s’il fuit ou poursuit un congénère. Le mâle redresse la tête, de façon à coucher ses bois sur l’encolure, pour ne pas heurter les branches. Le cerf est également capable de nager et fait un excellent sauteur. 

La longueur et le volume des bois ont plus d’importance que le nombre d’andouillers. Ils indiquent le rang social du cerf et ont un effet dissuasif et d’intimidation au moment du rut. Mais leur chute inverse momentanément la hiérarchie établie, les animaux les plus âgés étant décoiffés les premiers.

faon

L’accouplement

Apparemment indifférentes au brame du cerf, les biches broutent tranquillement. Toutefois, selon des recherches effectuées en Grande-Bretagne, le cri du mâle aurait un effet physiologique sur les biches, accélérant leur ovulation. Une biche est en chaleur entre 24 et 48 heures. Elle éloigne alors son jeune faon et ne se dérobe plus aux avances du cerf, qui la saillit une ou plusieurs fois. Après la monte, qui dure quelques secondes, le mâle se cabre pour se dégager (il « fait la chandelle »).

Après la période du brame, les cerfs seuls s’écartent du territoire et redeviennent peu visibles

Publié dans CERF-CHEVREUIL-RENNE | Pas de Commentaire »

 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello