• Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 25 novembre 2016

REVER DE Crocodile

Posté par othoharmonie le 25 novembre 2016

 

Monstre antédiluvien, mangeur d’homme, le crocodile est un symbole très archaïque ; il fait référence à notre cerveau reptilien et aux pulsions. Totalement lié à l’eau, Il peut symboliser ainsi les appétit féroces de l’inconscient ou du subconscient et une évolution retardée. L’aspect dévorant est renforcé par sa mâchoire. Le crocodile peut représenter une personne dont les pulsions sexuelles sont telles et insubordonnées qu’elles mettent en danger une autre personne ou son entourage. Le contentement des bas instincts est irrépressible et donc menaçant et même dangereux pour les autres.

croco

Sur un autre plan, son apparence endormie ou semblable à un tronc flottant à la surface de l’eau est trompeuse. Il symbolise les dangers contenus dans l’inconscient, la frayeur que nous avons face à certains souvenirs qui reviennent, ceux d’une histoire très ancienne, douloureuse, et qui commencent à refaire surface. La transformation de troncs d’arbres en crocodiles peut représenter une certaine paranoïa qui rend terrorisants des souvenirs, aujourd’hui inertes, mais perçus toujours avec une énorme appréhension. Le travail psychanalytique nous apprend que c’est une tendance générale dans un travail de désenfouissement. Les souvenirs que l’enfant a enfouis parce qu’ils étaient trop terrorisants pour son psychisme, se révèlent être souvent plus légers pour un adulte. Mais ils continuent de nous effrayer car ils inspirent la même terreur qu’au moment de l’enfouissement. Celui qui affronte la vision et ne laisse pas son imagination s’emballer peut constater que ce ne sont finalement que des troncs ou des animaux inoffensifs.

Malgré la peur qu’il génère, ce type de rêve est très positif car il montre que nous sommes maintenant en mesure d’affronter ces souvenirs qui ont dévoré notre psychisme.

Sexualité primaire, pulsionnelle et dévorante, souvenirs terrorisants qui remontent à la surface, peur enfantine d’être dévoré par la vie.

 

Publié dans CROCODILE-ALLIGATOR | Pas de Commentaire »

Le Crocodile du Siam

Posté par othoharmonie le 25 novembre 2016

 

Cette espèce se rencontre en Birmanie, en Thaïlande, au Laos, au Cambodge, au Viêt Nam, en Malaisie, au Brunei Darussalam et en Indonésie au Kalimantan.

Sa présence est incertaine à Java

Mais l’espèce a très fortement régressé dans tous ces pays et elle a pu disparaître de la plupart d’entre eux.

Cette espèce peut atteindre les 3 mètres de long, beaucoup plus rarement 4 mètres.

On ignore presque tout de sa biologie et de son écologie. Il semble fréquenter les eaux douces.

crocodile du siam

Les populations actuelles sont très faibles : moins de 5 000 individus. L’avenir de l’espèce semble très critique d’autant que l’on ignore encore presque tout de sa réelle distribution. Si les populations semblent avoir disparu de Thaïlande, les programmes d’élevage au Cambodge sont une réussite. Mais dans ce pays, la réduction de nombreuses populations semble irrémédiable.

Les principales menaces sont la chasse et la destruction de son habitat qui est converti pour l’agriculture. La valeur de sa peau devrait permettre un essor de son élevage. De plus, le faible danger qu’il représente, devrait être un argument supplémentaire pour les populations. La possible hybridation avec Crocodylus porosus dans ces fermes d’élevage pourrait être une nouvelle menace

De nombreuses menaces guettent l’espèce et la plupart d’entre elles proviennent de l’homme. La chasse arrive en tête. La peau de crocodile est très prisée et les braconniers persistent malgré les interdictions à chasser les crocodiles du Siam. Aussi, certains chasseurs collectionnent et empaillent ces animaux pour montrer leur supériorité ou satisfaire leur égo. De plus, il arrive que certaines personnes collectionnent illégalement des oeufs de crocodile (une des raisons majeures de la régression de l’espèce).

La destruction de leur habitat est aussi l’une des causes de leur disparition. La transformation de l’environnement en terre agricole ou la mise en place de barrages a fait fuir les quelques populations de crocodile restantes. Ils sont souvent chassés dès lors que l’un d’eux est aperçu trop près des habitations ou des cultures…

Enfin, il est possible qu’une hybridation entre deux espèces distinctes (« Crocodylus siamensis » et « Crocodylus porosus ») soit une nouvelle source de menace pour ce reptile.

Effort de conservation :

Les chercheurs estiment à moins de 5 000 individus la population de crocodile du Siam qui résiderait dans la nature. Cependant, il est bien difficile de donner un chiffre précis. Depuis la redécouverte du crocodile du Siam à l’état sauvage, de nombreuses recherches ont été effectuées. Cela a permis la mise en place de nouveaux programmes de sauvegarde.

En effet, plusieurs parcs ont accueilli en captivité des couples de crocodile afin de reproduire l’espèce, et de mieux l’étudier. Au Vietnam, la réintroduction de l’espèce fut un succès. Des lois ont été mises en place afin d’interdire définitivement la chasse et la collection du reptile. Aussi, dans les parcs, des patrouilles ont été instaurées afin de traquer les braconniers.

Les recherches précisent le côté inoffensif de l’animal et cela facilite sa réintroduction et son élevage dans certaines fermes ou certains parcs.

Aujourd’hui, malgré la régression de l’espèce à l’état sauvage, on remarque que l’élevage en captivité progresse et que les populations locales sont de plus en plus informées sur la situation du crocodile du Siam. Il reste encore beaucoup à faire mais les recherches continuent d’avancer, et de nombreuses zones doivent encore être observées.

En savoir plus :

Le crocodile du Siam est principalement piscivore (il se nourrit essentiellement de poissons). Il lui arrive parfois de manger des petits reptiles, des mammifères, des invertébrés, des charognes, certains oiseaux ainsi que des amphibiens. Cependant, nous avons peu de données sur les préférences alimentaires de cet animal lorsqu’il est à l’état sauvage. Les informations ont été recueillies sur des crocodiles vivant en captivité.

« Crocodylus siamensis » est une espèce de taille moyenne, dont la plupart des individus n’atteignent pas plus de 3.5 mètres. Il a un museau relativement large et lisse et est doté d’une crête osseuse élevée derrière chaque œil. Sa mâchoire est composée de plus de 64 dents ce qui lui permette de manger tous types d’espèces animales. Sa peau est vert foncé, parsemée de tâches noires. Sa face ventrale quant à elle varie entre le blanc et le jaune. La durée de vie du crocodile du Siam peut atteindre les 30 ans. (Pour des crocodiles en captivité)

Publié dans CROCODILE-ALLIGATOR | Pas de Commentaire »

 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello