• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 4 octobre 2016

Conditions de vie naturelle chez le Rat

Posté par othoharmonie le 4 octobre 2016

 

 A l’état sauvage, le surmulot vit en groupes comptant jusqu’à 50 individus. L’appartenance à un groupe est fondée sur l’odeur commune spécifique. Les rats passent beaucoup de temps à se toiletter mutuellement; ils ont un caractère très social et sont serviables. Les membres du groupe blessés et malades sont préservés, et parfois même approvisionnés en nourriture. Les rats ne se nourrissent généralement qu’en petites quantités, quel que soit l’aliment en question, et ils réduisent ainsi le risque d’empoisonnement. Ils agissent en groupes, afin de tester si certains aliments inconnus sont digestes ou non. Les mâles sont les dénommés «goûteurs»: ils mangent une toute petite quantité du nouveau mets. Les autres rats observent alors pendant quelques heures l’état de santé du goûteur. S’il va mal, les membres du groupe ne toucheront plus la nourriture manifestement indigeste. Les rats sont les proies de nombreux prédateurs, c’est pourquoi ils évitent les grandes zones ouvertes. La mémoire de cet animal est bien développée et son intelligence est un élément fondamental de sa stratégie de survie. Le rat mémorise les sources de nourriture et les dangers; il possède aussi une mémoire du mouvement ; il peut se rappeler des chemins pris par le passé et s’orienter ainsi en pleine obscurité. Pour ce faire, les moustaches et les traces olfactives sont une aide aussi.

condition de vie du rat

Les rats sont des animaux de meute.

Il ne faut donc jamais les garder individuellement. L’homme ne peut pas remplacer les congénères. Les rats se chamaillent entre eux, se toilettent et donnent libre cours à leur comportement social et sexuel. Le mieux est de garder ensemble au moins (!) 3 rats. Plusieurs individus de même sexe peuvent très bien être détenus ensemble. Les mâles devraient être castrés avant d’avoir atteint les six mois, car sans quoi, ils peuvent devenir insupportables au sein du groupe. Ces animaux se sentent très bien dans des meutes mixtes. Ceci suppose cependant de castrer les mâles au préalable. Mais pour l’observateur/propriétaire, le groupe mixte est aussi le plus passionnant. Perceptions et communication: Les rats ne voient pas les couleurs, c’est pourquoi la vision crépusculaire est très bien développée chez eux et ils perçoivent les ultrasons (20 kHz et plus). On devrait donc tenir compte de ce facteur lorsque l’on en garde. Le centre olfactif dans le cerveau est très développé. Le sens olfactif joue un rôle important: pour distinguer l’ami de l’ennemi, mais aussi pour détecter la nourriture. Les rats marquent leur territoire ; ceci est important pour le comportement au sein d’une population de congénères et lors de la recherche d’un partenaire.

L’ordonnance sur la protection des animaux prescrit qu’il faut garder au moins 2 animaux ensemble. Il doit y avoir une surface au sol de 0.5 m² et un volume de 0.35 m³. Ceci équivaut par exemple à une cage de dimensions suivantes: 100 cm de long par 50 cm de large et 70 cm de haut. Une hauteur minimale de 56 cm est imposée. Ces mesures minimales ne sont cependant qu’à la limite de la maltraitance. Celui qui reste en deçà de ces normes minimales, ne serait-ce que dans une infime mesure, est punissable au sens de la loi. De plus, des moyens de se retirer, du matériel de nidification, des objets à ronger comme des branches et un bac à sable sont exigés.

Les animaux ne sont ni des jouets, ni des peluches. Les rats sont des animaux très sensibles et devraient être gardés en tant que tels. Les premiers pas pour faire connaissance peuvent très bien venir des rats eux-mêmes, qui sont curieux. Leur comportement explorateur peut cependant être stimulé s’ils trouvent à l’occasion un petit biscuit dans la main. Lorsque le rat a gagné en confiance, on peut tenter délicatement un premier contact tactile. Mais on ne devrait jamais le saisir par la queue. Sans quoi celle-ci peut se briser et peler, ce qui entraîne des blessures douloureuses. On placera une main sous le ventre en venant de l’avant, et de l’autre on le poussera légèrement, puis on le soulèvera doucement. Le rat aime beaucoup lorsque l’on porte un large pullover. Il trouve là un refuge. Par les manches, il peut s’y frayer un chemin comme à travers un tunnel. Ainsi, au fil du temps, on peut l’éloigner de son enclos et l’emporter avec soi à travers le logement (mais non pas à l’extérieur!).

Publié dans RAT et SOURIS | Pas de Commentaire »

La souris sauvage

Posté par othoharmonie le 4 octobre 2016

 

La souris sauvage, plus petite que la souris domestique, aime envahir les maisons à l’entrée de l’hiver pour y trouver nourriture et chaleur.

souris griseBien que la souris grise soit très attrayante au premier regard, il est fortement déconseillé de la garder chez soi pour quelque raison que ce soit. Ces petits rongeurs qui vivent à l’état sauvage dans les champs et les bois s’alimentent essentiellement de graines, de vers, d’insectes, de plantes ou de fruits, plus difficiles à trouver en période de saison froide. C’est ainsi que les maisons peuvent être rapidement envahies quand les souris trouvent de quoi se nourrir. Il ne faut surtout pas chercher à les alimenteet encore moins à les apprivoiser ou les toucher.

Pourquoi est-il dangereux d’accueillir chez soi une souris sauvage ?

Subvenir aux besoins d’une souris en mauvais état est louable, mais envisager de la garder définitivement chez soi est à exclure. Elles ne sont pas faites pour vivre dans une cage et elles sont porteuses de nombreuses maladies. Une fois guérie, on remettra la souris dans son environnement naturel.

Accueillir provisoirement une souris sauvage chez soi en convalescence demande des règles d’hygiène strictes. Il faudra la laisser à l’écart de ses propres animaux et ne jamais la toucher à main nue. Les souris sauvages mordent fort pour se défendre et peuvent transmettre des maladies comme la leptospirose, une maladie infectieuse transmissible à l’homme et aux autres animaux domestiques. Elles sont en outre porteuses de parasites tels que la gale ou la teigne.

Sur le plan matériel, elles font de nombreux dégâts et abiment les fils électriques, les meubles ou la tapisserie. Il ne faut pas oublier que ce sont d’excellentes grimpeuses et qu’elles monteront aisément des escaliers ou le long des meubles pour atteindre leur objectif : se faire un nid douillet ou trouver de quoi s’alimenter.

Comment éviter l’apparition de souris chez soi ?

Il existe des précautions simples pour que l’intérieur d’une maison ne devienne pas le siège de souris sauvages. Il est préférable d’éviter de laisser toute nourriture à portée des souris, notamment dans les garages dans lesquels elles adoreront élire domicile avant de s’incruster à l’intérieur de la maison.

Tout sac de nourriture destiné aux animaux domestiques, notamment aux oiseaux et rongeurs, devra être hors de portée de ce petit animal très malin. Il est aussi préférable de mettre les sacs poubelles dans un container afin d’éviter d’attirer tout animal indésirable. Ces quelques conseils semblent évident, mais souvent oubliés !

Mieux connaître la souris sauvage

OLYMPUS DIGITAL CAMERAElle est arrivée en Europe au XVIIe siècle par voie maritime et elle est originaire de l’Asie et du Proche Orient. Considérée comme un animal indésirable, l’homme n’a jamais réussi à s’en débarrasser. Elle se reproduit sans difficulté, est très prolifique et s’adapte facilement à tout nouvel environnement. C’est ainsi qu’elle s’est installée dans les habitations humaines du jour où l’homme a cultivé les céréales.

On distingue la souris des villes de la souris des champs qui creuse des galeries souterraines et bâtit son nid à l’aide de fibres végétales qui lui sert de stockage de provisions en prévision de l’hiver. La souris des villes n’a pas besoin de faire des stocks trouvant tout en abondance. Elle vit en groupe qui se montre très solidaire et prolifère pour cette raison rapidement.

Pour éviter une invasion massive de ce rongeur, il existe des pièges simples et inoffensifs comme l’installation de cages pièges conçues pour capturer les souris et permettre de les remettre dans leur environnement loin de chez soi.

Publié dans RAT et SOURIS | Pas de Commentaire »

 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello