• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 3 septembre 2016

REVER DE RAT

Posté par othoharmonie le 3 septembre 2016

 

ratLa symbolique du rat est complexe et ambiguë. Dans un premier sens, le rat est lié à la prolifération et à la maladie, celle qui ronge le corps ou l’esprit. Un homme peut être rongé par la maladie, par les remords ou par le désir. Mais un seul rat peut être le remède de la maladie que véhicule une armée de rats. C’est le cas d’un rêve où un rat se promène sur une partie de notre corps. Il indique l’endroit malade, mais en même temps, l’origine de la maladie, donc comment se soigner.

Une multitude de rats peut symboliser une foule anonyme et uniforme. C’est l’angoisse liée au sentiment de perte d’identité, d’intelligence et de désir individuel qui ronge le rêveur.

Un autre aspect du rat est lié à l’enfermement, à l’obligation qu’il a de vivre caché dans l’ombre, loin du soleil. Le plus souvent, le rat est lié au monde souterrain, mais il vit aussi dans les greniers. Il symbolise le psychisme du rêveur acculé à se cacher, à vivre dans l’ombre sans possibilité d’expression.

Un rêve de rat qui court dans la maison, cherchant à s’échapper et à se dissimuler illustre cet aspect. Ce rêve exprime le sentiment d’enfermement que nous avons ressenti étant enfant. Nous n’avons pu exprimer notre véritable identité, notre intelligence ne parvenait pas se faire entendre et pour nous protéger face à un environnement trop hostile, nous avons préféré dissimuler notre personnalité. Ce type de rêve implique un milieu familial sévère, peut-être trop répressif. Ce rêve montre que c’est notre intelligence qui nous opposait à notre environnement et que nous avons dû la dissimuler. Seulement, habitué à nous cacher, nous craignons maintenant la lumière. Nous ne nous montrons pas sous notre véritable jour. Notre véritable personnalité reste enfouie dans les méandres de l’inconscient. Notre intelligence qui ne parvient pas à s’exprimer tourne sans cesse comme un rat dans sa cage. Cette image est évoquée dans un rêve où un rat ou plusieurs envahissent la maison sans que nous parvenions à nous en débarrasser. Ces forces psychiques refoulées et éparpillées, quand elles remontent à la surface peuvent se retourner contre nous. Cela est vrai quand un rêve met en scène des rats qui deviennent agressifs vis-à-vis de nous.

positif : remède, intelligence dissimulée.

négatif : maladie, remords, perte d’identité, comportement autodestructeur et dévalorisant.

Publié dans RAT et SOURIS | Pas de Commentaire »

REVER DE SOURIS

Posté par othoharmonie le 3 septembre 2016

 

sourisLa souris est une représentation négative de la femme. Plus précisément, elle symbolise les comportements féminins névrotiques relatifs à la maison et aux enfants. Ce sont des gestes spécifiques transmis de génération en génération, qui échappent au contrôle de la rêveuse. Ménage, rangements, cuisine, fonctions maternelles, tout devient automatique et obsessionnel. Vous n’avez plus de libre arbitre.

Si vous rêvez que votre maison est envahie de souris, votre personnalité est entièrement soumise à ces comportements inconscients, qui vous empêchent de vous épanouir autrement et d’être vous-mêmes. Vous êtes rongée de l’intérieur, incapable d’échapper à ce conditionnement féminin.

C’est pour cette raison que les souris font si peur aux femmes. C’est une image terrorisante d’elles-mêmes. Il y a un amoindrissement de la personnalité symbolisé par la taille de la souris.

Une autre lecture fait référence au langage populaire. Une souris, c’est une femme, celle que l’homme possède. Ces dimensions réduites montre le peu d’importance qu’on lui accorde. Une Souris qui apparaît dans une maison ou sur soi, représente parfois le désir, pour une femme, de voir naître un enfant à son image, de faire naître quelque chose de soi.

Aspects féminins négatifs, vision réduite de la femme, névrose obsessionnelle.

Publié dans RAT et SOURIS | Pas de Commentaire »

 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello