L’Huitre et les Plaideurs

Posté par othoharmonie le 19 juillet 2016

l huitre et les plaideurs

fable de La Fontaine,

 

Un jour deux pèlerins sur le sable rencontrent
Une huître, que le flot y venait d’apporter :
Ils l’avalent des yeux, du doigt ils se la montrent ;
A l’égard de la dent il fallut contester.
L’un se baissait déjà pour amasser la proie ;
L’autre le pousse et dit : « Il est bon de savoir
            Qui de nous en aura la joie.
Celui qui le premier a pu l’apercevoir
En sera le gobeur; l’autre le verra faire.
            – Si par là l’on juge l’affaire,
Reprit son compagnon, j’ai l’oeil bon, Dieu merci.
            – Je ne l’ai pas mauvais aussi,
Dit l’autre ; et je l’ai vue avant vous, sur ma vie.
– Eh bien, vous l’avez vue ; et moi, je l’ai sentie.»
            Pendant tout ce bel incident,
Perrin Dandin arrive : ils le prennent pour juge.
Perrin, fort gravement, ouvre l’huître et la gruge,
            Nos deux messieurs le regardant.
Ce repas fait, il dit d’un ton de président :
« Tenez, la cour vous donne à chacun une écaille
Sans dépens, et qu’en paix chacun chez soi s’en aille. » 
Mettez ce qu’il en coûte à plaider aujourd’hui ;
Comptez ce qu’il en reste à beaucoup de familles,
Vous verrez que Perrin tire l’argent à lui,
Et ne laisse aux plaideurs que le sac et les quilles.

Tirée du recueil Fables publié en 1678 par JDF. Le poète nous met en scène ici deux Pèlerins marchant au bord d’une place et se querellant pour désigner le gobeur de l’huître se trouvant devant eux.

Conclusion : L’Huître et les plaideurs séduit le lecteur par un récit vivant. La variété du récit est la clé du plaisir. Diversité des paroles, schéma narratif en étapes successives, interventions du narrateur Pluralité des intentions et objectifs, aussi : car il ne s’agit pas simplement de divertir : le récit, autant que la morale explicite remet en cause la Cour et le Roi, relève l’injustice de la société contemporaine et la Fontaine cherchent en même temps à instruire, en menant une réflexion sur la nature humaine

Laisser un commentaire

 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello