• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 21 juin 2016

Les Moules et leur biologie

Posté par othoharmonie le 21 juin 2016

 

Les moules vivent dans de nombreux types d’habitats différents, des zones tidales aux zones pleinement immergées, et peuvent supporter de larges fluctuations de température et de  salinité. Elles se nourrissent de phytoplancton et de matières organiques en filtrant constamment l’eau de mer et sont dès lors toujours élevées dans des zones riches en  plancton. La qualité de l’eau est un facteur très important pour l’élevage des moules.

Les moules se caractérisent par leur fécondité élevée et par leur phase larvaire mobile, qui facilitent leur grande distribution. Entre mars et octobre généralement, selon la latitude, les moules donnent naissance à des larves, qui sont emportées par les courants. En moins de 72 heures, les larves grossissent et atteignent un stade où elles ne peuvent plus flotter. Elles se fixent ensuite sur divers substrats.

 moules et biologie

La production de moules est la première activité conchylicole d’Europe. L’élevage de moules sur des pieux en bois est attesté en France dès le XIIIe siècle. La mytiliculture a vu le jour sur la côte atlantique avec la moule commune (Mytilus edulis), puis sur la côte atlantique espagnole et en Méditerranée avec la moule méditerranéenne (Mytilus galloprovincialis), qui est élevée jusqu’en mer Noire. On peut aussi fréquemment rencontrer dans la nature des hybrides de ces deux espèces.

 

La mytiliculture commence avec le captage des naissains, soit à partir de gisements naturels, soit au moyen d’une corde ou d’un autre collecteur que l’on place en fonction des courants et de la présence de micro-organismes. Entre mai et juillet en général, les cordes sont prélevées et transférées dans les élevages. Les dragueurs à moules transportent les juvéniles des gisements naturels à des sites d’engraissement côtiers et protégés.

 

Les trois méthodes d’élevage les plus répandues sur le littoral de l’UE sont: 

• l’élevage sur filières (essentiellement en Espagne, en Méditerranée, en Irlande et au Royaume-Uni): les moules sont fixées sur des cordes suspendues verticalement dans l’eau depuis une structure fixe ou flottante (radeau). En Galice (Espagne), les radeaux sont situés dans des estuaires. Certaines activités d’élevage sur filières ont lieu près des côtes en France, en Irlande et en Belgique; 

• l’élevage sur pieux (ou «bouchots» en France): ce type de culture est réalisé sur des rangées de pieux en bois plantés dans la zone de marée basse. Trois à cinq mètres de corde  de  captage ou de boudins remplis de naissains (larves) sont enroulés et fixés autour du pieu. Un filet recouvre l’ensemble afin d’éviter que les moules ne tombent; 

• l’élevage au sol (aux Pays-Bas, en Irlande et au RoyaumeUni): les naissains sont répartis sur des bancs peu profonds, généralement dans des baies ou des endroits abrités, et ils se fixent sur le sol.

La récolte a lieu 12 à 15 mois plus tard.

protection moule

Production et commerce : L’aquaculture représente 95 % de la production mondiale de moules. La Chine et l’UE sont les deux premiers producteurs, suivies du Chili et de la Nouvelle-Zélande. La majorité des moules approvisionnant l’UE sont produites localement.

Le Chili et la Nouvelle-Zélande sont les deux principaux pays exportant des moules vers l’UE et l’approvisionnent en produits congelés qui sont utilisés comme matière première par le secteur européen de la transformation. Le commerce intra-UE est bien développé et sa valeur représente environ la moitié de la valeur totale de l’offre de l’UE. Les grands flux commerciaux partent de l’Espagne, des Pays-Bas et du Danemark (moules sauvages dans le cas de ce dernier pays) vers la Belgique, la France et l’Italie. Dans l’UE, le marché des moules est très segmenté et les prix et les saisons de commercialisation varient en fonction de leur origine. Les exportations de l’UE sont très limitées et sont surtout destinées à la Suisse et à la Russie.

Présentation sur le marché : Les moules sont l’espèce de mollusque la plus polyvalente au niveau de la présentation et du conditionnement. Elles peuvent être vendues en vrac, préemballées dans des filets ou fraîches dans des emballages sous vide prêts à l’emploi. En Espagne, les plus grosses moules méditerranéennes sont fréquemment mises en boîte sans leur coquille. Les moules sont aujourd’hui présentées précuites, avec une variété  l’accompagnements, dans des emballages sous vide durables

Publié dans HUITRES et MOULES | Pas de Commentaire »

Ostréiculture: une oeuvre de marins

Posté par othoharmonie le 21 juin 2016

oeuvre de marin


Paradis des peintres, bonheur des photographes, le paysage ostréicole de Cancale est encastré dans la mer, et les parcs sont autant de figures dessinées à gros traits d’encre de Chine. L’huître a déterminé les formes de son environnement. Fondations d’un port qui y cueillit sa ressource, l’huître porte la houle : il n’y a pas de terre sous le quai, mais le sol est le calcaire venu du large. Du pied de la falaise aux premières écumes venant manger le sable, le port est fait de tonnes de substrat d’huître.                     

L’histoire date du début du monde, ou du moins d’une époque qui vit s’engloutir la légendaire forêt de Scissy. De cette banale péripétie de la vie de l’univers serait née une baie où vint s’attacher l’huître. Surabondante et considérée comme ressource naturelle inépuisable, on la préleva en quantité phénoménale durant des siècles : jusqu’à 20 000 tonnes an ! Prédation humaine et invisibles agressions parasitaires mirent à mal le stock. Au 18e siècle, il finit par atteindre un niveau critique. La législation royale réglementera la pêche et sauvera le « pied de cheval ». Des contraintes de gestion, allaient naître les traditions.

Les voiles de la « caravane ».

La cueillette sauvage mise hors la loi, l’exploitation dut obéir aux régles strictes du Ministère de la Marine. Formellement établis, les jours de pêche firent l’objet d’un sévère contrôle. On n’allait plus draguer l’huître quand on le voulait, mais à des périodes bien précises. Ces jours-là, des dizaines de bisquines, canots et sloops prenaient ensemble la mer. Toutes voiles au vent, deux cents bateaux cancalais tiraient leurs dragues sur les gisements naturels. Les huîtres récoltées servaient à alimenter les parcs de culture et d’entreposage. Véritable fête de la mer à laquelle participait l’ensemble de la population, « la caravane » Avril eut sa justification jusqu’aux années 20. L’appauvrissement des bancs fit naître l’idée de captage et d’élevage. Les marins se lancèrent dans l’ostréiculture.

Moules perlières

L’huître moderne. 

La véritable technique ostréicole fit son apparition vers 1930 et conduisit à une surface aujourd’hui exploitée de 1 000 ha, dont 400 ha de parcs répartis en 975 concessions.

Les jeunes huîtres (2 à 4 cm) se fixent en naissant sur des supports divers : tuiles chaulées, coquilles Saint-Jacques… Détroquées (détachées) vers 9 mois, elles sont alors semées dans les parcs d’élevage. Posées à même le sol , ou enfermées dans des poches placées sur des tables, elles grossissent durant 3 ou 4 ans. Triées, nettoyées, calibrées, on les garde dans les « claires » (bassins) où elles s’affinent.

Qualité et fraîcheur sont garantis par le contrôle scientifique d’IFREMER. Rustique dans son aspect extérieur, mais néanmoins fragile, l’huître nécessite un intense travail de surveillance. Les professionnels Cancalais, marins avant tout, la protègent jour après jour. « La Confrérie des Huîtres », née en septembre 1991, s’engage elle à « veiller à la préservation du milieu marin et à sauvegarder son intégrité ». 

Le musée de l’Huître, unique en Europe, raconte l’histoire, mais ceux qui veulent la vivre de près ont les parcs sous les yeux. A découvrir au port, assis sur la cale de la fenêtre, en mangeant les huîtres du marché, installé au pied du phare.

Texte issu du site http://www.ville-cancale.fr

Publié dans HUITRES et MOULES | Pas de Commentaire »

 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello