LE CRABE ET SES COULEURS

Posté par othoharmonie le 30 mars 2016

 

Non pas une, mais quatre nouvelles espèces de crabes d’eau douce, d’un violet lumineux, ont été découverts parmi la grande diversité biologique, mais écologiquement menacée des Philippines.

Insulamon-palawense_thumb

 un crabe mâle Insulamon palawanense, qui se différencie de la femelle et des jeunes par ses pattes et pinces rougeoyantes.

Le crustacé se niche sous des rochers et les racines dans les ruisseaux, se nourrissant de plantes mortes, de fruits, de charognes et de petits animaux dans l’eau pendant la nuit, selon Hendrik Freitag du musée Allemand Senckenberg.

Les couleurs vibrantes, sur les coquilles de ces crabes, peuvent différencier les mâles des femelles, les jeunes des adultes. Trouvés seulement dans les petits écosystèmes forestiers dans le groupe d’île de Palawan, la plupart ont des coquilles pourpres avec des pinces et des pattes virant au rouge. Les crabes peuvent distinguer les couleurs. Par conséquent, il semble probable que la coloration a une fonction de signal pour le comportement social, l’accouplement, par exemple.

Tous de la famille des Potamidae, la carapace du plus grand, Insulamon magnum, est de 53 millimètres par 41,8 millimètres, tandis que le plus petit, l’Insulamon porculum, mesurent 33,1 sur 25,1 millimètres. Les deux autres nouvelles espèces ont été appelées Insulamon palawense et Insulamon johannchristiani. Les quatre diffèrent légèrement les uns des autres, dans la forme de leurs coques, leurs pattes et les organes sexuels.

Aux États-Unis, le Conservation International répertorie les Philippines comme l’un des 17 pays qui abritent la plupart des plantes et la vie animale de la Terre. Les principales menaces pour ces crabes sont les constructions agricoles, minières ou d’habitations, pouvant entrainer le tarissement de leurs petits habitats et la pollution des eaux.

A partir, et pour plus de détails et d’images, du musée Senckenberg : Colourful river crabs: newly discovered and already threatened. L’étude au format PDF : Revision of the genus insulamon NG & TAKEDA, 1992 with desriptions of four new species.

Il y a aussi sur GuruMeditation 

 

Laisser un commentaire

 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello