• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 7 février 2016

L’enfant le colibri

Posté par othoharmonie le 7 février 2016

 

  Enfant colibri

L’enfant dort. Il est dans son berceau en bois qui trône au centre d’une pièce sans murs avec un toit de chaume soutenu par huit piliers taillés dans un bois brut. La lumière du jour naissant inonde la pièce d’une clarté uniforme et douce. Tout près de ce lieu, on entend la mélodie harmonieuse d’un cours d’eau qui accueille une source pure et limpide. Aux alentours de ce point d’eau, on aperçoit une végétation luxuriante, odorante, colorée et nourricière. La paix réside en ce lieu, troublée par l’arrivée d’un colibri qui bat des ailes avec frénésie. L’oiseau se fond dans le paysage par sa couleur verte dégradée jusqu’à son bec proche de l’ébène. Le colibri s’agite butinant les nombreuses fleurs qui illustrent cette nature verdoyante. Il occulte les arbres majestueux qui se mêlent aux pousses timides du jour étirant leurs feuilles pour se nourrir de la lumière qui les fortifiera.

L’oiseau découvre l’enfant, il n’est pas surpris. Il volette autour de lui et se pose sur un des montants du berceau. Le colibri cesse d’agiter ses ailes, le mouvement s’arrête. Au même moment, l’enfant ouvre les yeux et découvre l’animal prêt de lui. Il fixe l’oiseau et un sourire illumine son visage. L’enfant prend conscience que l’oiseau l’observe et devine dans les deux minuscules yeux du colibri une ardeur infinie. Le petit homme se redresse dans son lit et fixe de plus prêt cet oiseau qui utilise maintenant son bec pour émettre un son, l’oiseau dit :

« Tu es le vase pur et unique qui contient l’Absolu. Accueille Le avec humilité et respect, accepte résolument le Principe et la Nature et œuvre sans relâchement aux tracés du beau et du vrai contenus en toi par l’Absolu. Éveille l’ensemble des sens connus et fortifie celui essentiel, l’unique.

Ton cœur bat l’Absolu, il irrigue la Pensée qui guide tes pas sur le chemin de l’œuvre individuelle. Sois sincère et charitable, tout être et toute chose, en nous et autour de nous, contient l’Absolu indéfini. Tout être et toute chose participe à l’œuvre commune.
Fils de la Manifestation, œuvre universelle, tu es libre.

Pontife de la Manifestation, sphère formée et descendante de l’Origine pour ce nouveau monde, œuvre avec l’intention et la force de la Volonté. 

Oublie le passé, oublie le futur, œuvre en présent et devient maître du temps et maître de l’Existence.

La Source de la connaissance coule en toi, tu es joie, tu connais d’où tu vient, tu connais où tu vas.

Enfant de l’Absolu, tu participes au nouveau monde manifesté. »

Le colibri termine. Il agite ses ailes, se dirige vers les montants de la pièce. Il trace, avec son bec, les signes des principes. Son œuvre achevée, il regarde l’enfant et s’éloigne.

L’enfant se redresse totalement, étire ses bras et prononce : « ABHAMMON ».

Publié dans COLIBRI | Pas de Commentaire »

La morale du colibri

Posté par othoharmonie le 7 février 2016

COLIBRI

Un jour, dit la légende, il y eut un immense incendie de forêt. Tous les animaux terrifiés, atterrés, observaient impuissants le désastre. Seul le petit colibri s’activait, allant chercher quelques gouttes avec son bec pour les jeter sur le feu. Après un moment, le tatou, agacé par cette agitation dérisoire, lui dit : « Colibri ! Tu n’es pas fou ? Ce n’est pas avec ces gouttes d’eau que tu vas éteindre le feu ! »

Et le colibri lui répondit : « Je le sais, mais je fais ma part. »

On peut se demander à quoi ça sert. Après tout c’est vrai, quelques gouttes d’eau n’éteindront pas un feu de forêt. Une bouteille en plastique recyclée plutôt que jetée à la poubelle n’empêchera pas le réchauffement climatique. Une feuille de papier recyclé ne freinera pas la déforestation. Un bateau en fibre végétale en France ne changera pas la face du monde…

Des actions ponctuelles ne sont peut-être pas des révolutions, mais ce sont des changements, qui valent toujours mieux que de ne rien faire. Le feu ne s’arrêtera pas avec un seul colibri qui s’agite, mais s’ils sont 100, 1 000 ou même plus ? Une personne qui agit seule, ça ne change sûrement pas grand-chose, mais c’est un début ! Et au final, c’est peut-être la meilleure action écologique, que chacun fasse sa part… Et c’est valable dans tous les domaines.

 

Légende.

Publié dans COLIBRI | Pas de Commentaire »

 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello