LE COLIBRI AZTEQUE

Posté par othoharmonie le 10 janvier 2016

 

 COLIBRI AZTEQUE

Huitzilopochtli (colibri de huitzilin, colibri et opochtli) Il représente le soleil triomphant à son zénith. C’est le dieu tribal des Aztèques qui les aurait guidés dans leurs migrations.

En effet c’est lui qui leur ordonna d’aller chercher la fille du roi de Culhuacan pour qu’elle devienne leur déesse de la guerre, Yaocihuatl. 
La princesse fut sacrifiée et un prêtre sacrificateur se vêtit de sa peau. 
Le roi de Culhuacan, venu assister aux festivités en l’honneur de la nouvelle déesse, fut saisi d’horreur, déclara aussitôt la guerre aux Aztèques et les chassa. Les aztèques errèrent longuement pour découvrir une nouvelle terre d’accueil jusqu’à ce qu’ils trouvent l’endroit où un aigle perché sur un cactus dévorait un serpent comme Huitzilopochtli le leur avait prédit.

Sa mère était la Déesse de la terre Coatlicué, épouse du Dieu Soleil Tonacatecutli. Mais Huitzilopochtli fut conçu de façon immaculée, comme il se doit à un dieu important.

LÉGENDE.

Un jour Coatlicué, balayait la cour du temple Tzintzuni, quand elle vit par terre une très belle plume de colibri; elle se baissa pour la ramasser et la mettre dans sa poitrine. Peu de temps après elle s’aperçut qu’elle était enceinte. Ses premiers enfants et tout particulièrement sa fille, Coyolxauqui, voulurent la tuer pour la punir. 
Mais quand les futurs matricides voulurent mettre leur noir dessein en exécution, Huitzilopochtli sorti du ventre de sa mère, armé d’un bouclier à la main gauche et d’un dard bleu à la main droite.

Source / http://mythologica.fr/aztec/huitz.htm#sthash.yoZKu2Da.dpuf

 

Laisser un commentaire

 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello