Le Papillon Lunaire

Posté par othoharmonie le 7 septembre 2015

290px-An_Arkansas_Luna_MothLe choix de cet insecte comme symbole de la féminité remonte aussi loin que la période néolithique. Il représentait la déesse minoenne de la vie et de la fécondité, rappelant par la forme de ses ailes les lèvres de l’orifice vaginal féminin. Chez les Aztèques, il symbolisait la végétation et la fécondité, de même qu’une espèce précise le représentait en divinité présidant aux rites en rapport avec les femmes et les fleurs. Le papillon était associé à l’âme ainsi qu’au feu de l’esprit et de la renaissance. La mue de la chenille en papillon était regardée comme métaphore du concept de vie après la mort, d’abandon du corps terrestre pour une forme nouvelle et plus belle.

Dans le légendaire irlandais, la vierge Etain, jalousée par une rivale en amour, fut changée en papillon et voyagea de par le monde sous cette apparence jusqu’à ce qu’elle renaisse sous une forme humaine. On l’associait aussi au feu, et le mot gaélique désignant le tissu allumant les feux de la communauté à partir du feu de joie cérémoniel était le même que celui employé pour « papillon ».

Comme c’est le cas pour d’autres représentations féminines, on l’associait à la lune compte tenu de la courbure de ses ailes rappelant les croissants de cet astre en phase ascendante et descendante ; l’art de Minos a d’ailleurs stylisé cette forme par la suite pour aboutir à la hache à double tranchant, ou labrys.

 

Laisser un commentaire

 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello