L’histoire bizarre des léopards normands

Posté par othoharmonie le 25 août 2015

 

Haute-Normandie blason-logoLe drapeau normand est hissé, avec ses deux léopards d’or, gueules ouvertes et griffes sorties, sur fond rouge!

Mais pourquoi donc La Normandie a-t-elle hérité de ces animaux et de ces couleurs? Pour répondre, nous voilà amenés à feuilleter quelques pages d’histoire.

D’abord, il faut se souvenir que les Vikings avaient placés d’impressionnants dragons à la proue de leurs drakkars et que cet animal fabuleux venu du froid, mais dont la respiration est comme des flammes de feu, a été longtemps l’un des symboles de la Normandie. C’est lui qui orne les navires des conquérants de l’Angleterre et c’est lui que portait Robert Bertrand de Bricquebec, compagnon fidèle de Guillaume, comme emblême dans les batailles. Il était déjà d’or, il était déjà effrayant sur son fond rouge, comme le sang.

Et voilà que d’autres animaux, souvent exotiques (comme le serpent, le lion, le léopard) furent associés aux dragons. Le « dragon-léopard » figure ainsi sur les colonnes romanes de l’église Saint-Gervais de Falaise (ville natale de Guillaume), sur un châpiteau de l’abbaye aux Dames de Caen et sur un autre de la cathédrale de Bayeux. Le chroniqueur Geoffroy Vinsalf rapporte qu’à la Croisade, Richard Coeur de Lion portait parfois des armes avec dragons, mais plus souvent avec léopards. Ecu de gueules (c’est à dire rouge) avec léopards d’or pour le Duc de Normandie, roi d’Angleterre. 

Mais en ce temps là, les léopards étaient TROIS de l’autre côté  de la Manche, puisque Jean Sans-Terre reprit à son compte les armes de son frères et qu’il les garda même quand la France s’empara de la Normandie en 1204, après la chute de Château-Gaillard. Pendant plus d’un demi siècle, le blason du roi d’Angleterre qui continuait à se proclamer duc de Normandie, restera d’ailleurs le même et en 1729, Édouard 1er d’Angleterre accordera aux Iles deJersey et Guernesey, un sceau à trois léopards, sceau que les deux iles, constituées en baillage en 1304, ont conservé aujourd’hui encore.

Mais la Normandie, elle, se retrouva avec les fleurs de lys d’or sur fond d’azur (armes de France) et il fallut attendre la guerre de Cent ans et l’invasion anglaise sous la conduite d’Henri V de Lancastre, pour revoir des léopards. Devenu maître d’une partie de la France et notamment de la Normandie par le traité de Troyes, ce souverain anglais opta pour un compromis dans les nouvelles armes normandes : les léopards n’étaient plus que deux, mais ils étaient surmontés d’une fleur de lys.

Le retour de la Normandie à la France fit disparaître une seconde fois les léopards, qui réapparurent en septembre 1465, quand Louis XI nomma son frère Charles, duc de Normandie. Un nouveau blason de gueules à deux léopards d’or qui, en dépit de la suppression du titre de duc de Normandie, quatre ans plus tard par le même Louis XI, devait cette fois survivre et traverser les siècles.

  

 

SOURCE http://www.lerondcauchois.com

 

 

Une Réponse à “L’histoire bizarre des léopards normands”

  1. Warenghien dit :

    Léopard antérieurement se disait Leupart du Celte / keltisk – Leu / Lev / Lew : « lion / loup », et Part, en héraldique Parti, de l’ancien norvégien / urnordisk Parr : « accoupler », c’est normalement séparer en 2, mais dans ce cas c’est réunir 2 parties différentes.
    A l’origine des mots français Partie et Partit. Ce mot est un exemple de la latinisation outrancière du français, car c’est seulement vers le XVIIème siècle, qu’on le fit provenir du latin Leo: « lion » et Pardos : « panthère ». Quant à l’histoire de l’animal bâtard, c’est une légende urbaine, véhiculée par des historiens grimauds à la solde de l’état français, qui n’ont jamais digéré le fait que Guillaume le Conquérant fut plus fort que le roitelet de France.
    En héraldique le lion rampant, reposant sur 3 pattes (la 4ème étant levée), tête de face est appelé « léopard ». Les couleurs normandes sont le rouge appelé règne, gueule (après les croisades) et le jaune / or (langue et griffes comprises), un blason les montrant avec un rajout de bleu/azur est un écu francisé, puisque cette couleur est généralement attribuée aux usurpateurs Capétiens, qui avaient des prétentions indues sur la Normandie. L’animal n’est pas représentatif mais symbolique, c’est un meuble, comme tout ce qui décore et/ou habille un blason.
    La couleur bleue sur certains drapeaux dit normands aux 2 ou 3 cats est moderne, je dirais Wikipédienne (l’encyclopédie du pire, qui ne sait même pas situer la Normandie de Rollon…, voyez au lien ci-dessous :
    http://fr.wikipedia.org/wiki/W… , où la Normandie de Rollon de 911 est représentée faussement par la basse Normandie…, ça ne s’invente pas…).
    Car les plus anciens n’ont pas cette couleur. Pour preuve allez à Rouen à la mairie, au conseil régional ou sur les quais et regardez les drapeaux qui y sont…, aucun n’a
    de bleu à la langue ou aux griffes (comme ceux représentés sur la photo ci-dessus…) !
    La traduction du blason de la Normandie à trois lions-léopardés, se fait d’après la règle de François Rabelais, qui rappelle : « Qu’il faut deviser (parler) par seule peinture ». Et l’on peut voir qu’il a un rapport certain avec Guillaume le Conquérant. Les Armes de la Duché Normande (à ne pas confondre avec le drapeau Normand à croix de Saint Olaf jaune éclatée sur fond rouge) sont 3 lions-léopardés passant d’or sur fond rouge, c’est-à-dire selon l’art héraldique:
    « De Gueules à trois lions léopardés d’or tiercé de face, milieu & base passant dextre ».
    En devise héraldique, de Règne est l’ancienne dénomination de Gueule, donc :
    « De règne et 3 léopards d’or ».

    En françois / ancien français :
    « Deux règnes étroits lions parts d’ores ».

    En traduction française:
    « Deux royaumes lions d’or étroitement »

    Je vous ai donné la traduction du blason de la Normandie à trois lions-léopardés, d’après la règle de François Rabelais, qui rappelle : « Qu’il faut deviser (parler) par seule peinture »… Voici celle du blason de la Normandie à deux lions, selon l’Index de décryptage de Grasset d’Orcet :
    .
    2.21- Lecture du blason: De gueules à deux lions d’or.
    Ce qui se traduit par Rou lion duc d’or car el est.
    .
    Ce qui signifie Car désormais Rollon est duc.

Laisser un commentaire

 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello