Protection du Léopard

Posté par othoharmonie le 26 juillet 2015

800px-Leopard_standing_in_tree_2

Les principales menaces pesant sur l’espèce sont le braconnage pour sa peau et ses os, utilisé en pharmacopée traditionnelle asiatique ainsi que les conflits avec les propriétaires de bétail et la raréfaction de ses proies.

Le léopard est protégé au titre de l’annexe I de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (CITES) depuis juillet 1975, c’est-à-dire que l’exportation d’un spécimen nécessite la délivrance et la présentation préalables d’un permis d’exportation. La CITES a défini des quotas qui permettent d’exporter environ 2 600 trophées de léopards par an. L’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) classe l’espèce comme quasi menacée (NT) depuis 2008, avec un statut différent pour cinq sous-espèces : en danger pour les sous-espèces du Sri Lanka et de Perse, en danger critique d’extinction pour les sous-espèces de Java, d’Arabie et de l’Amour.

Difficile à observer, le léopard vit caché, au point que personne ne peut avancer de statistiques fiables sur le niveau réel des populations. Dans les années 1990, on estimait sa population à environ 700 000 individus. Les scientifiques s’accordent pour dire que ce carnivore nocturne, assez puissant pour hisser sur un arbre une carcasse d’antilope afin de la mettre à l’abri des autres prédateurs, n’est pas en danger. Sa chasse est interdite dans la plupart des pays d’Afrique (Angola, République démocratique du Congo, Rwanda, etc.) voire très réglementée (Afrique du Sud, Kenya, Namibie,Tanzanie). Les permis d’exportation du léopard, réglementés par la CITES, sont d’environ 2 600 trophées et peaux par an, provenant de pays d’Afrique. En Tanzanie, le tarif d’un trophée est passé de 2 500 à 12 000 dollars depuis juillet 2007 sur décision gouvernementale.

Afin d’assurer la pérennité de la population captive, certaines sous-espèces font l’objet de programme d’élevage conservatoire. Un Programme européen pour les espèces menacées (EEP) est en cours pour le Léopard de Perse, le Léopard de Chine du Nord, le Léopard du Sri Lanka et le Léopard de l’Amour . Par ailleurs, cette dernière sous-espèce fait également l’objet d’un programme américain pour les espèces menacées (SSP).

 

Laisser un commentaire

 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello