• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 25 juillet 2015

CARACTERISTIQUES DU LEOPARD

Posté par othoharmonie le 25 juillet 2015

 

Leopard AfricaLe léopard est un prédateur généralement crépusculaire qui se repose à l’ombre en journée et chasse la nuit. Dans les forêts pluviales, il peut chasser le jour s’il n’y a aucune source de dérangement à proximité. La chasse est menée à la vue et à l’ouïe. Le léopard est un prédateur furtif qui s’approche au plus près de sa proie en rampant à couvert avant de lui sauter dessus et de la tuer d’une morsure à la nuque ou par strangulation. Il peut également surprendre sa proie en lui sautant dessus du haut d’un arbre. En cas de fuite de sa proie, le léopard abandonne rapidement la poursuite. Excellent grimpeur, le léopard a la particularité de hisser sa prise dans un arbre, à l’abri des autres prédateurs. Il peut soulever ainsi des proies beaucoup plus lourdes que lui comme la carcasse d’un girafon, dont la masse peut atteindre 150 kg, à une hauteur de 6 m.

Un adulte mange de 1,5 à 2,5 kg de viande par jour. Il se nourrit des grosses proies pendant plusieurs jours. Pour les singes, le léopard a développé une technique de chasse particulière : il feint de grimper dans l’arbre, attend que le singe descende au sol et l’attrape.

Opportuniste, il s’attaquera à tout animal de taille petite à moyenne qu’il peut attraper (singes, rongeurs, daman, poissons) ainsi qu’aux charognes. Ses proies de prédilection en Afrique sont la Gazelle de Thomson , la Gazelle de Grant , l’impala , le Cobe des roseaux , les jeunes gnous et topis . En Israël, il se nourrit de Daman des rochers , de bouquetin  et de porc-épic et ajoute des sangliers au menu en Iran. La proie principale est le chital en Inde et au Népal, le muntjac  dans la péninsule indonésienne, le Cerf huppé  en Chine. Les singes constituent les proies les plus fréquentes dans les forêts ombrophiles. Le poids des proies varie de 5 à 70 kg en moyenne, et de 30 à 175 kg en Inde.

Dans les milieux urbains, le léopard s’attaque aux chiens et au bétail, parfois aux enfants. Les animaux domestiques et d’élevage constituent 25 % de son alimentation en milieux urbanisés.

Il existe plusieurs cas de léopards mangeurs d’homme. Deux mangeurs d’hommes célèbres ont sévi en Inde avant d’être abattus par Jim Corbett : un premier léopard ayant attaqué près de 400 personnes tué en 1910 et le léopard de Rudraprayag a tué plus de 125 personnes entre 1918 et 1925. Entre 1876 et 1886, 194 à 300 personnes furent tuées annuellement par des léopards en Inde. Entre 1982 et 1989, 170 personnes sont mortes en Inde à la suite d’une attaque de léopard. Sa réputation de mangeur d’hommes est plus forte en Asie qu’en Afrique, bien que des cas d’anthropophagie existent également en Afrique.

La vocalisation la plus caractéristique est un cri évoquant le bruit d’une scie, composé en moyenne d’une série d’une douzaine d’appels rauques et grinçants, poussés tant à l’inspiration qu’à l’expiration. Cet appel peut être précédé d’un ou plusieurs rugissements.

Le léopard pousse également de brefs appels plaintifs et aigus ; il peut siffler, grogner et gronder lorsqu’il est en colère ou a peur. Il tousse lorsqu’il charge. Les jeunes léopards miaulent et gazouillent.

Publié dans PANTHERE - LEOPARD | Pas de Commentaire »

Léopard ou Panthère

Posté par othoharmonie le 25 juillet 2015

Leopard-001Le léopard ou panthère est une espèce de félins de la sous-famille des panthérinés. Ce félin présente un pelage fauve tacheté de rosettes ; une forme mélanique existe également. Excellent grimpeur et sauteur, le léopard a la particularité de hisser ses proies à la fourche d’un arbre pour les mettre hors de portée des autres prédateurs.

Félin solitaire et opportuniste, le léopard est largement distribué en Afrique et en Asie du Sud-Est sur de nombreux types d’habitats. La taille de la population est toutefois considérée comme en baisse par l’Union internationale pour la conservation de la nature, qui classe l’espèce comme quasi menacée. Cinq sous-espèces sont considérées comme en danger ou en danger critique d’extinction : le léopard d’Arabie, le léopard de l’Amour, le léopard de Java, le léopard de Ceylan et le léopard de Perse.

Le léopard a une place importante dans la culture africaine où l’animal, considéré comme le roi des animaux, est l’attribut des chefs. La société secrète Aniota peut être considérée comme l’origine de légendes sur les hommes-léopards, équivalents des loups-garous occidentaux. En Europe, le léopard est décrit pour la première fois dans lesbestiaires comme un animal vil issu d’un croisement adultère entre le lion (leo) et un félin légendaire, le pard . Cette réputation d’animal cruel et sanguinaire perdurera au moins jusqu’au xvie siècle. L’image du félin est souvent utilisée dans la publicité (Dulux Valentine par exemple) ou dans les arts, comme la célèbre panthère rose.

Le pelage est marqué de taches sur fond jaune pâle à marron chamois. La gorge, la poitrine, le ventre, la face interne des pattes et de la queue sont blancs. Les oreilles arrondies ont le revers noir avec un point blanc à l’intérieur. Sur les flancs, le dos et la partie supérieure des pattes, les taches forment des rosettes dont le cœur est brun et comporte parfois un point noir, comme celles du jaguar. La tête, les membres et la queue comportent des taches pleines noires. Sur la queue, les taches peuvent former des anneaux. La disposition et la forme des taches sont très variables d’un individu à l’autre. Dans les régions tropicales, le poil tend à être court et brillant de couleur sombre tandis que dans les régions froides, il est plus long, soyeux et clair. Le léopard de l’Amour est la sous-espèce aux rosettes les plus espacées et au pelage le plus clair. Le léopard d’Arabie a une robe claire et est caractérisé par sa petite taille.

Le léopard noir, plus connu sous le nom de « panthère noire » est une variation de coloration liée à une mutation génétique appelée mélanisme : la fourrure conserve ses taches, mais celles-ci ne sont visibles que sous certains angles de lumière. Cette mutation, qui n’est pas caractéristique d’une sous-espèce, est plus fréquente dans les forêts humides et denses du Bengale et de Java, où la robe constitue un camouflage efficace.

Lors d’un sprint, la vitesse du léopard atteint 58 km/h. Excellent grimpeur, ce félin est capable de soulever ainsi des proies beaucoup plus lourdes que lui comme la carcasse d’un girafon, dont la masse peut atteindre 150 kg, à une hauteur de 6 m. Le léopard peut sauter sans élan sur six mètres de long et trois mètres de haut.

Le léopard peut être confondu avec le jaguar (Panthera onca), félin vivant en Amérique. La tête du léopard est cependant plus petite, la queue plus longue ; l’allure générale est moins trapue que celle du jaguar. Le guépard (Acinonyx jubatus) est également confondu par le grand public avec le léopard. Plus grand que ce dernier, le guépard est également d’allure plus élancée ; la robe ne comporte pas de rosettes, seulement des points noirs pleins. La face du guépard, plus courte et ronde, est également marquée de larmiers caractéristiques, que le léopard n’a pas.

En raison de leur pelage plus clair, les léopards d’Asie centrale et d’Iran sont parfois confondus avec l’once (appelé aussi panthère des neiges ou léopard des neiges)

Publié dans PANTHERE - LEOPARD | Pas de Commentaire »

BIBLIOGRAPHIE de la PANTHERE et du LEOPARD

Posté par othoharmonie le 25 juillet 2015

 

 

Le léopard des neiges sur Tibet-info.nettéléchargement

  Texte de la Convention » , sur http://www.cites.org , CITES 

.

Référence UICN : espèce Panthera pardus ssp. kotiya (Deraniyagala, 1956) 

 Référence UICN : espèce Panthera pardus ssp. saxicolor (Pocock, 1927) 

 Référence UICN : espèce Panthera pardus ssp. melas (G. Cuvier, 1809) 

 Référence UICN : espèce Panthera pardus ssp. nimr (Hemprich & Ehrenberg, 1833) 

 Référence UICN : espèce Panthera pardus ssp. orientalis (Schlegel, 1857) 

« Persian Leopard » , sur quantum-conservation.org ,‎ 2008 

 « North Chinese Leopard »  , sur quantum-conservation.org ,‎ 2008  

« Sri Lanka Leopard » , sur quantum-conservation.org 2008 

« Amur Leopard » , sur quantum-conservation.org 2008  

Association des Zoos et des Aquariums« Animal Program – Leopard, Amur SSP » , sur aza.org   

 

 Règlement  no 2724/2000 du Commission modifiant le règlement (CE) no 338/97 du Conseil relatif à la protection des espèces de faune et de flore sauvages par la réglementation de leur commerce, 32000R2724, adopté le 30 novembre 2000, JO du 18 décembre 2000, p. 1–60, entré en vigueur le 18 décembre 2000, abrogé le 29 août 2003 par 32003R1497 

 « La panthère des neiges »   

imagesJackson, R., Mallon, D., McCarthy, T., Chundaway, R.A. & Habib, B. 2008. Panthera uncia. In: IUCN 2013. IUCN Red List of Threatened Species. Version 2013.1. Panthera uncia Consulté le 31/08/2013 

Peter Jackson et Adrienne Farrel Jackson (trad. Danièle Devitre, préf. Dr Claude Martin, ill. Robert Dallet et Johan de Crem), Les Félins : Toutes les espèces du monde, Turin, Delachaux et Niestlé, coll. « La bibliothèque du naturaliste »,‎ 15 octobre 1996, relié, 272 p. 

Rémy Marion (dir.), Cécile Callou, Julie Delfour, Andy Jennings, Catherine Marion et Géraldine Véron, Larousse des félins, Paris, Larousse,‎ septembre 2005, 224 p

Mel Sunquist et Fiona Sunquist (photogr. Terry Whittaker et autres), Wild Cats of the World, Chicago, The University of Chicago Press,‎ 12 novembre 2002, Relié, 416 p. 

Publié dans PANTHERE - LEOPARD | Pas de Commentaire »

 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello