LE VER DE TERRE AU JARDIN

Posté par othoharmonie le 27 juin 2015

 

 

images (5)Le lombric creuse des galeries dans le sol et participe ainsi à son aération et à son drainage. Ces petits tunnels facilitent l’installation des racines de nos plantes et leur alimentation en eau.

En se déplaçant de bas en haut et de haut en bas, il peut descendre jusqu’à deux mètres de profondeur, le ver de terre mélange le sol. Il réduit et apporte au sol en profondeur des éléments présent en surface comme les végétaux morts, d’autre part il remonte du sous-sol des oligo-éléments comme le fer, le souffre, etc… Ils ne touchent pas aux racines et aux plantes saines.

Faites donc l’expérience suivante: (cela intéressera tout particulièrement vos enfants !) déposez une couche de terreau bien horizontale, une couche de sable, une de terre, et recommencez jusqu’à la moitié de la hauteur de l’aquarium. Déposez sur la surface des feuilles mortes, puis mettez-y une dizaine de vers de terre. Au bout d’un mois vous constaterez que votre sol est creusé de nombreuses galeries et que les couches bien horizontales ne sont plus ! Vous remarquerez aussi que les galeries se concentrent dans la couche de terreau.

Son système digestif est riche d’une faune bactérienne qui enrichit le sol et agglomère les éléments du sol. Le résultat de sa digestion est le tortillon que l’on observe à la surface du sol. Il participe à la neutralisation du sol. Il déplace l’équivalent de son poids par jour.

Pour finir, en ingérant des micro-organismes et en les rejetant plus loin, il participe à leur dissémination.

Préservez donc ces petites bêtes souvent mal aimées et qui pourtant sont des alliés indispensables du bon jardinier. C’est d’ailleurs un bon indicateur de la richesse de votre sol.

Lorsque vous retournez votre terrain, préférez la fourche-bêche à la bêche qui tronçonne nos petits amis.

Les autres vers de terre

Il existe plus de 200 espèces de vers de terre qui vivent dans des niches écologiques différentes et participent ainsi de manière complémentaire à la décomposition et à l’aération des sols.

On distingue généralement parmi les vers de terre, les lombrics qui participent au labourage du sol et les vers du fumier qui participent à la dégradation du compost.

  • Lombricus territris est le ver de terre ou lombric commun, il peut atteindre une quinzaine de centimètres
  • Eisenia fetida est le ver du compost appelé aussi ver rouge, ver rayé, ver du fumier, … Il plus petit, environ 8cm et vit moins longtemps que son cousin mais se reproduit plus rapidement. Il est rosé avec des anneaux plus clairs.
  • Eisenia andreï est le ver rouge de Californie qui est aussi un ver utilisé pour le compostage
  • Lumbricus rubellus est un ver de moins de 10cm qui vit à la surface des sols caché sous les feuilles

En savoir plus sur http://www.aujardin.info/fiches/lombric.php#ddVi41Bpa7gv5E14.99

 

Laisser un commentaire

 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello