Un regard holistique sur le décès animal

Posté par othoharmonie le 17 juin 2015

 

animauxTémoignage du Docteur Vétérinaire Shawn

Il y a plusieurs années, j’ai pris la décision de devenir un vétérinaire holistique  nous dit le Docteur Shawn :

Avant cette décision, j’étais simplement un vétérinaire classique. Une partie de la pratique conventionnelle comprenait la tâche difficile d’euthanasier, à l’occasion, des animaux de compagnie. L’euthanasie, qui signifie mort paisible, est une partie importante de la pratique vétérinaire. Elle nous permet de mettre fin à la souffrance des animaux et d’empêcher une mort douloureuse, prolongée et l’agonie.

Au début de ma carrière vétérinaire, j’ai effectué l’euthanasie sur de nombreux animaux. Malheureusement, un jour, j’ai euthanasié 3 chiens totalement sains, appartenant à quelqu’un qui n’était pas un client régulier. Il était venu un samedi matin avec la plainte que tous les trois chiens avaient des « problèmes de comportement » et il voulait les « mettre en sommeil » (un terme que je n’ai jamais aimé parce que les animaux de compagnie euthanasiés ne sont pas mis en sommeil, mais plutôt mis à mort).

Je l’ai questionné au sujet d’une adoption de ses animaux afin qu’ls soient heureux, mais il ne voulait pas le faire. Etant relativement un « nouveau » vétérinaire, j’ai fait confiance à cet homme, et ses animaux de compagnie ont été euthanasiés. Le reste de la semaine, j’ai regretté cette décision et j’ai probablement eu le pire week-end de ma vie. J’ai pris la décision que je n’euthanasierais plus les animaux de compagnie que lorsque je sentirais la nécessité de cette procédure.

Avance rapide de quelques années de ma décision de commencer mon voyage merveilleux dans les soins holistiques. En tant que vétérinaire classique, vaincre la maladie était mon objectif. L’euthanasie est souvent considérée comme une « échappatoire » et aveu d’échec. Ce point de vue est toujours détenu par de nombreux vétérinaires classiques, comparativement aux vétérinaires holistiques dont le but est très différent, et qui, je crois, offrent une vue plus pacifique.

Du point de vue holistique, nous acceptons que toutes les créatures meurent. Nous ne pouvons pas éviter la mort, mais la considérer comme un passage de cette vie à quelque chose d’autre. La mort est une simple continuation du grand « cercle de la vie ». L’euthanasie devient alors un moyen de mettre fin à la souffrance, plutôt qu’une défaite, une perte, ou un aveu d’échec. Fait intéressant, en qualité de vétérinaire holistique, je trouve que je suis souvent celui qui traite de la mort, la fin de vie et l’euthanasie avant que le propriétaire de l’animal ne m’interroge sur ces sujets.

J’avoue honnêtement aux propriétaires, en particulier à ceux dont les animaux ont des conditions terminales, que la mort viendra à un moment donné. Nous ne conservons pas cet animal, mais nous donnons plutôt à l’animal et au propriétaire davantage de temps de qualité ensemble, grâce à notre approche holistique de la guérison.

Le point de vue holistique offre « un espoir aux désespérés », l’espoir est un espoir réaliste, pas un faux espoir. Dans une pratique médicale conventionnelle, si aucun traitement n’est disponible, alors rien ne peut être fait pour le patient. Dans la pratique médicale holistique, l’approche est différente bien sûr.

De nombreux traitements sont disponibles pour des conditions qui sont considérées comme «incurables » par les normes conventionnelles. Dans les rares cas où aucun traitement n’est disponible, nous avons encore de nombreuses thérapies pour « gérer les questions de fin de vie », prolonger le confort et le bien-être du patient, et préparer à la fois animal et propriétaire à l’inévitable.

On me demande souvent : « Comment vais-je savoir quand il est temps d’envisager l’euthanasie » ? Certes, il y a des signes que l s propriétaires peuvent rechercher, comme le manque d’appétit, le manque d’intérêt pour l’environnement, l’incapacité de contrôler les fonctions corporelles, et l’incapacité de se déplacer. Ma meilleure réponse, cependant, remonte à l’approche holistique. Voici ma règle d’or pour savoir « quand il est temps ». Chaque fois qu’un animal de compagnie et le propriétaire ne sont pas en mesure de profiter l’un de l’autre, il est temps de dire au revoir. Lorsque l’animal a clairement renoncé, malgré tous nos efforts, il est temps pour le propriétaire de prendre cette décision très généreuse de permettre à l’animal de se déplacer et de mettre fin à la souffrance de l’animal.

images (1)Les propriétaires qui partagent mon point de vue holistique sont très en contact avec leurs animaux de compagnie, et disent souvent qu’ils communiquent eux. Je crois que c’est possible, et de nombreux propriétaires me disent que les animaux leur ont dit qu’il était temps de dire « good bye ».

En utilisant cette approche très globale, les propriétaires peuvent prendre la difficile décision d’euthanasier leur animal de compagnie sans culpabilité. Ils savent que l’animal est prêt à passer, et le lien spécial entre animal et propriétaire ne sera jamais brisé. Examiner les questions de fin de vie de cette manière très saine et holistique permet, à un processus difficile, d’être un peu plus rassurant pour tous les participants.

Docteur Vétérinaire Shawn http://www.petcarenaturally.com/articles/holistic-look-at-death.php

Laisser un commentaire

 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello