• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 6 juin 2015

La sagesse du Caméléon

Posté par othoharmonie le 6 juin 2015

 

images (1)Pour les Africains, le  caméléon est un animal positif plein de sagesse:
Persévérance, tolérance, prudence, patience…. Telles sont les qualités su caméléon.

« La sagesse du caméléon, c’est de viser la mouche, pas le lion »

« La lenteur du caméléon ne l’empêche pas d’atteindre son but. »

« Un bois ne casse pas dans la main du caméléon » (Il tient fermement, mais avec souplesse,se dit d’une personne qui a de l’autorité  et l’art de se faire écouter)

Le caméléon dit : « je n’ai pas de poils, donc je ne dois pas souffrir du rasage ». Origine : Douala / Cameroun (« On se rend serein chez le juge si on a la conscience tranquille »)

 Même si le caméléon peut changer de couleur, il ne peut prendre celle du pagne qui est au fond de la malle. (on ne connaît pas les pensées intimes des autres)

Le caméléon a dit « Obervez moi bien et vous connaitrez le monde ».( Proverbe Togolais )

Le caméléon a dit : «Aller vite a ses avantages, aller doucement a également ses avantages»

 Le caméléon a dit : « De précaution en précaution, tu arrives au lieu voulu. »

Issu du site : http://action-imagination.blogspot.fr/

Publié dans CAMELEON | Pas de Commentaire »

Les nouvelles de : Un Caméléon

Posté par othoharmonie le 6 juin 2015

Chekhov_with_brotherCaméléon est une nouvelle d’Anton Tchekhov. Elle  est initialement publié dans la revue russe Les Éclats, un journal russe fondé par le journaliste N. A. Léikine. Le journal traitait de sujet grand public. Anton Tchekhov y a publié près de deux cent soixante douze nouvelles de 1882 à 1886 principalement. dans le numéro 36, du 8 septembre 1884, signé A.Tchékhonté.

L’inspecteur de police Otchoumélov traverse la rue quand il est alerté par des cris. Le joailler Khrioukine poursuit un chien qui l’aurait mordu. Otchoumélov questionne les témoins : à qui est le chien? Faut-il l’abattre et dresser un procès verbal au propriétaire ?

Un témoin rapporte que le chien appartient au général Jigalov : cela change tout. Khrioukine sent le vent tourner et affirme que le chien n’est pas au général : c’est un chien errant. Otchoumélov hésite. Par chance, Prokhor, le cuisinier du général qui passait par là, confirme que le chien n’est pas au général. Otchoumélov annonce qu’il va l’abattre, mais Prokhov d’annoncer qu’il est au frère du général.

Otchoumélov rend le chien à Prokhov et menace Khrioukine : « Je t’aurai, t’en fais pas. »

 

Tchekhov se sentant responsable de sa famille, venue s’installer à Moscou après la faillite du père, Tchekhov cherche à augmenter ses revenus en publiant des nouvelles dans divers journaux et sous divers pseudonymes (parmi lesquels le plus connu Antocha Tchékhonté, tel qu’il était nommé par un de ses professeurs, ou de plus fantaisistes comme Le frère du frèreL’homme sans rate ou Jeune vieillard). Jusqu’à sa nomination comme médecin en septembre 1884, il parvient à publier au total plus de deux cents récits, chroniques littéraires et parodies dans diverses revues. Certaines des nouvelles écrites à cette époque appartiennent encore aujourd’hui à ses œuvres les plus connues, telles que les nouvelles empreintes de satire La Mort d’un FonctionnaireUne fille d’AlbionLe Gros et le Maigre (toutes de 1883) ou bien Un Caméléon (1884). À l’été 1884 paraît son premier livre publié : Les Contes de Melpomène (russe : Сказки Мельпомены), un recueil de six récits. Il entreprend également une thèse sur le sujet La Médecine en Russie

Publié dans CAMELEON | Pas de Commentaire »

 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello