La Ressemblance Homme et Singe

Posté par othoharmonie le 12 mai 2015

 

 

 Baboons2Dès l’Antiquité, les hommes sont fascinés par les singes et la facilité avec laquelle ils imitent leurs comportements. De nombreuses représentations artistiques témoignent de cette capacité à « singer » les humains, parfois de manière métaphorique, notamment par le biais de l’image récurrente des singes musiciens. 

Cependant, une fois passé le temps des anciennes religions qui vénèrent les dieux hybrides, on redoute le mélange illégitime entre essences opposées, humaines et animales. Une défiance se juxtapose à la fascination : les primates 1 se montrent semblables à l’Homme, tout en exhibant tous les caractères de l’ensauvagement et de la bestialité lubrique. 

Une obsession émerge, qui a durablement marqué l’histoire des relations entre hommes et simiens : la volonté compulsive de déterminer des critères de dis­tinction, afin d’affirmer que l’espèce humaine est unique et qu’elle se distingue radicalement du singe. Parallèlement à cette obsession s’exprime pourtant un étonnement, sans cesse renouvelé, face à ces êtres si proches. 

À la Renaissance, les savants se donnent donc pour mission de décrire les similitudes morphologiques et anatomiques entre hommes et anthropomorphes, constituant de la sorte les pri­mates en objets de savoir. Ils prennent cependant soin de maintenir des différences indépassables. 

Au XVIIIe siècle, les anthropoïdes sont encore extrêmement rares en Europe. Les naturalistes des Lumières s’efforceront de les nommer, de les classer et de rassembler toutes les connaissances disponibles à leur sujet.

Laisser un commentaire

 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello