LA VIE DU BEBE SINGE

Posté par othoharmonie le 30 avril 2015

 

txdam30239_9dd4e4Un petit tout rose et très convoité

Bien que l’espèce vive, dans l’ensemble, sous un climat tropical, il existe chez l’Entelle des Indes (ou SINGE SACRE)  une saison de reproduction où se concentre l’essentiel des naissances. Dans le nord de l’Inde, les naissances ont surtout lieu entre avril et mai, même si l’on peut rencontrer des jeunes dès le mois de février. Dans le sud, les mises-bas se situent de décembre à mars, et surtout en janvier-février. En Inde occidentale, les petits viennent au monde entre novembre et mars, alors qu’à Sri Lanka on observe deux pics de naissance, le premier entre mars et mai et le second en septembre.

À l’époque des chaleurs, les femelles ne présentent aucun signe particulier. Le mâle dominant assure l’essentiel de la reproduction. Après un peu plus de six mois de gestation naît un petit singe (rarement des jumeaux) au pelage foncé, mais sa face, les paumes de ses mains et de ses pieds et la peau du corps sont rose clair.

Cette coloration rend le bébé très attractif et tous veulent le renifler et le manipuler. Une certaine forme de « baby-sitting sauvage » s’instaure, qui permet à la mère d’aller se nourrir tranquillement pendant que ses congénères gardent son petit et, parfois, l’allaitent. Il arrive que la mère ait du mal à récupérer son rejeton tant les autres femelles s’y intéressent. Les disputes ne sont pas rares, et le jeune singe, ballotté de l’une à l’autre, en fait parfois les frais. Certaines situations ressemblent même à des rapts !

Vers trois mois, le pelage du jeune singe sacré s’éclaircit, progressivement, de la tête jusqu’aux pieds. De beige, il devient blanc crème à six mois, et argenté à l’adolescence, tandis que la peau noircit.

family_txdam30241_9dd4e4Après le sevrage définitif, qui a lieu vers dix à douze mois, les femelles restent dans leur groupe de naissance, mais, à leur maturité, les mâles sont chassés par le dominant et rejoignent les troupes de célibataires.

Lors des changements de chef, il arrive que le nouveau mâle dominant pourchasse des femelles pour leur ravir leurs petits et tuer ces derniers à coups de dent. Le nouveau dominant provoque ainsi un retour en chaleur des femelles, qui lui permet d’engendrer sa propre descendance. Mais on a aussi observé des infanticides sans changement de mâle dominant, et des mâles qui tuaient leurs propres petits, signe de très forte tension dans la troupe. Souvent, les femelles font bloc pour s’opposer au rapt.

Laisser un commentaire

 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello