La vie des Gibbons

Posté par othoharmonie le 22 avril 2015

 

Gibbon_à_mains_blanches_(Zoo_de_Lille_Nord)Les caractéristiques générales des gibbons sont celles des primates hylobatidés, avec des nuances pour chaque espèce : voir les articles détaillés pour plus d’informations sur leur comportement ou leur physiologie respective.

Les gibbons sont totalement arboricoles et ont développé des formes hautement spécialisées de locomotion. Le fort allongement de leurs bras et de leurs mains sont adaptés à la brachiation qui optimise l’accès aux fruits dans les branches terminales des arbres dans lesquels ils peuvent se déplacer à 50 km/h et faire des bonds de plus de 10 mètres, ce qui leur permettent de franchir les trouées dans la canopée. Leurs membres antérieurs, dont l’avant-bras dépasse en longueur le bras, sont très allongés, si bien que sans effort l’animal dressé est à même de toucher le sol de ses mains fermées. Ne pouvant rester debout immobile, ils pratiquent plus rarement la bipédie (environ 10 % de leur temps de locomotion) mais avec une démarche maladroite, devant fléchir l’articulation des hanches et des genoux. Ces caractéristiques expliquent qu’ils marchent en se balançant pour garder l’équilibre et les membres antérieurs souvent au-dessus de leur tête. 

a plus ancienne représentation de gibbon est une figurine datée du IIIe ou IVe siècle ap JC durant la dynastie des Zhou. Ils sont souvent représentés graphiquement, particulièrement pendant la dynastie des Song et au début de celle des Yuan. Les peintures de Yì Yuanji et Muqi Fǎcháng sont les plus connues.

En se basant sur la littérature – sous le nom de yuán - et leur représentation dans les peintures chinoises, le sinologue Robert van Gulik conclut que les gibbons sont très répandus au centre et au sud de la Chine au moins jusqu’aux Song c’est-à-dire au xive siècle. Les premiers écrivains chinois décrivent le gibbon comme un être se déplaçant gracieusement dans la canopée, comme le « gentlemen » des forêts, contrairement à l’avide macaque attiré par la nourriture de l’homme.

Les taoïstes attribuent des propriétés occultes aux gibbons, croyant qu’ils pourraient vivre mille ans et se transformer en êtres humains. Du fait de l’influence de la Chine sur le Japon, cet animal est souvent représenté dans l’art japonais, plus particulièrement dans le motif zen du gibbon cherchant à attraper le reflet de la lune dans l’eau, bien que n’ayant jamais été naturellement présent sur l’île.

Ce terme de yuán est devenu le terme générique en mandarin pour désigner les singes. Ils ont peut-être disparu de Chine du fait de la destruction de leur habitat.

Le Gibbon est le nom d’un super-vilain évoluant en costume de gibbon dans l’Univers Marvel.

Gibbon est le nom d’un Mangemort, l’un des personnages de l’univers de Harry Potter.

Laisser un commentaire

 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello