Le Perroquet et son don d’imitation

Posté par othoharmonie le 29 mars 2015

images (6)Les facultés d’imitation des perroquets ont toujours beaucoup amusé l’homme. Les plus doués sont les amazones et les aras d’Amérique du Sud, le perroquet gris d’Afrique et les cacatoès d’Australie. Mais les prouesses de ces oiseaux, capables, en captivité, de reproduire parfaitement des paroles humaines et divers bruits, sont d’autant plus surprenantes que rien ne prouve qu’à l’état sauvage les perroquets reproduisent les sons de leur environnement naturel. Ils n’émettent, le plus souvent, que des cris rauques et perçants. D’où vient que ces oiseaux développent ainsi leurs facultés d’imitation en captivité ?

« Parler » serait un moyen de lutter contre l’ennui et l’isolement dont souffrent ces oiseaux qui, à l’état sauvage, sont grégaires et très actifs. Les perroquets élevés en couples apprennent, d’ailleurs, moins facilement à « parler », comme si ce comportement de l’oiseau avait pour fonction de se faire comprendre de l’être vivant qu’il côtoie le plus et de renforcer le lien avec l’homme qui prend la place du partenaire manquant.

La compagnie des perroquets peut entraîner quelques désagréments et même certains dangers pour l’homme, sous la forme de maladies dont ces oiseaux sont les vecteurs. La psittacose est la plus connue et la plus dangereuse d’entre elles. Des dizaines d’autres espèces, du moineau au canari, en passant par les pigeons ou les oies, peuvent être vecteurs d’un virus identique entraînant une maladie nommée ornithose. Souvent fatale pour les oiseaux qui en sont atteints, la psittacose est contagieuse et transmissible à l’homme par inhalation de poussières contenant des particules d’excréments provenant d’oiseaux contaminés. Les symptômes, qui rappellent ceux d’une fièvre typhoïde à début brutal, pseudogrippal, comprennent une pneumonie fébrile aiguë accompagnée de douleurs thoraciques. La mortalité consécutive à cette maladie fut élevée jusqu’à ce que l’on dispose d’antibiotiques appropriés.

En 1934, suite à l’apparition de cas graves, voire mortels, une interdiction totale des importations de perroquets fut déclarée dans de nombreux pays. Aujourd’hui, dans le cadre du commerce légal de ces oiseaux, les dispositions sanitaires sont prises pour éviter que des perroquets infectés ne soient exportés. Mais les oiseaux qui font l’objet d’un trafic illicite échappent bien évidemment à tout contrôle et peuvent parfaitement être porteurs du virus redouté. Acheter un perroquet sans certificat d’origine et sans s’assurer qu’il a passé une inspection vétérinaire présente des risques certains. La psittacose sévit encore dans les pays importateurs de perroquets mais les oiseaux isolés transmettent très rarement la maladie.

Laisser un commentaire

 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello