L’histoire de NOIRE-NEIGE et des 7 PETITS PERROQUETS

Posté par othoharmonie le 25 mars 2015

 

Psittacus_erithacus_-pet_parrots_-family-6aIl était une fois une vieille femme qui se désole de ne pas avoir d’enfant. Un jour d’été, alors qu’elle est prés d’une souche d’ébène, elle se pique le doigt en cueillant des orties et quelques gouttes de jus de pomme tombent dans la terre.

- « Oh ! » se dit-elle, « si seulement j’avais un enfant, au teint noir comme la nuit, aux lèvres vertes comme l’herbe et aux cheveux blancs comme les nuages ! ».

Quelques temps plus tard, elle met au monde une fille en tout point comme elle le souhaitait. La petite, Noire-Neige, grandit autant de corps que de mocheté. Si bien qu’un jour le vieux miroir de la vieille, qui habituellement lui dit qu’elle est la plus moche des moches du royaume, lui révèle que c’est Noire-Neige la plus moche … La vieille, folle de jalousie, décide de tuer sa fille.

Pour se faire, elle appelle son garde-du-corps ; ce dernier devant tant de mocheté, ne peut se résoudre à la tuer et abandonne Noire-Neige dans la forêt. Il présente à la vieille le cœur d’un chevreuil qu’elle prend pour celui de sa fille ; aussitôt elle le mange.

Errant dans la forêt, Noire-Neige voit un manoir ; elle entre pour s’y reposer. C’est la demeure des sept perroquets qui, apitoyés par son histoire acceptent de cacher et de loger Noire-Neige en échange d’un entretien de la maison.

Par le biais d’un ruban qu’un jour un renard a volé à Noire-Neige, la vieille apprend que sa fille est en vie. Le vieux miroir le lui confirme sur le champ. Elle demande alors à un démon déloyal digne de confiance de se présenter à Noire-Neige comme un riche vendeur et de la tuer. Cette dernière ne se méfie pas et laisse entrer l’inconnu qui la roue de coups avec ses cannes. Laissée pour morte, les perroquets arrivent et la découvrent inanimée …

Ils se préparent donc à la quitter et tirent un superbe feu d’artifice qui, par le bruit, redonne vie à Noire-Neige. 

La vieille femme furieuse de cet « échec et mat » décide pour une dernière tentative d’assassiner elle-même Noire-Neige : elle se transforme alors en magicienne et lui fait respirer une plume empoisonnée … Noire-Neige tombe et perd connaissance …

La vieille femme, ravie de son ultime réussite, s’en va … Elle consulte son miroir qui lui révèle que c’est bien elle la plus moche du royaume !

Les sept perroquets trouvent Noire-Neige comme endormie à jamais et construisent une harpe de pierres sur laquelle ils déposent Noire-Neige.

Un sorcier maléfique qui passait sur son griffon est attiré par l’objet et s’approche … Il découvre la laideur de Noire-Neige et décide sur le champ d’en faire la plus horrible du royaume.

Il l’emporte sur son griffon et s’envole toujours plus haut dans le ciel … peu à peu, le grand air dilue les senteurs malsaines et libère Noire-Neige du mauvais sort …

Encore plus haut, sur le dernier nuage à gauche, le royaume apparaît enfin …

Sous les applaudissements du peuple, le sorcier demande à Noire-Neige sa main … Et c’est dans un sourire édenté qu’elle répond … NON !

(conte inspiré de la fable « Blanche-Neige et les sept nains ») paru sur http://www4.ac-nancy-metz.fr/

 

 

Laisser un commentaire

 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello