Et le cacatoès

Posté par othoharmonie le 23 mars 2015

 

 

290px-Cacatua_galerita_-Victoria_Butterfly_Gardens-8aC’est un animal mesurant de 45 à 50 cm de longueur et pesant de 800 à 900 g. Son plumage est blanc, avec une grande huppe érectile orientée vers l’arrière au repos, d’un jaune soutenu. Le dessous des ailes et de la queue est jaune clair. Il a un bec d’un gris très foncé, presque noir. Les deux sexes sont semblables quoique la femelle soit plus petite et que les yeux ne soient pas tout à fait de la même couleur : d’un brun tirant sur le rouge chez la femelle, sur le noir chez le mâle. C’est un animal bruyant aussi bien en vol, le matin et le soir lorsqu’il va se nourrir, qu’au repos. 

Ce sont des oiseaux sédentaires vivant en grandes bandes en dehors de la période de reproduction dans toutes les régions boisées et surtout au voisinage de l’homme. 

Il se nourrit essentiellement de baies, de graines, de fruits à coques et de racines. Son régime alimentaire est omnivore. Un animal perché au sommet d’un arbre est chargé d’assurer la sécurité du groupe pendant qu’ils se nourrissent. 

Les couples sont fidèles mais le gros problème de ce perroquet est l’agressivité du mâle envers la femelle qui peut aller jusqu’à la mort. 

La femelle est semblable à son partenaire, hormis les iris qui sont rouges. Les juvéniles peuvent être distingués des adultes par leurs parties inférieures infiltrées de gris. 

En plus de la race nominale, on a répertorié deux autres sous-espèces dont les différences ne sont guère marquées : E.r. albiceps se distingue par son cercle oculaire moins étendu, rose foncé ou pourpre terne. E.r. kuhli présente un plumage plus clair et une crête plus courte. Il est également plus petit. 

 Le cacatoès rosalbin par exemple, émet des cris très caractéristiques. Lorsqu’il est en vol ou perché au sommet d’un arbre, il lance un cri aigu et grinçant qui se prolonge et se termine par une brusque inflexion montante, un peu comme le bruit d’un bouchon de liège que l’on visse dans le goulot d’une bouteille. Quand il se restaure, le cacatoès rosalbin produit des faibles grognements. Son cri de contact est un « chill-chill » strident. Alarmé, il délivre des notes rudes et tranchantes.  

Bien qu’il ait une action bénéfique pour stopper la propagation de certaines mauvaises  herbes, le cacatoès rosalbin possède un potentiel de destruction encore plus considérable et il est considéré comme un parasite dans la majeure partie de l’Australie. Les cultures, en particulier les céréales, subissent de grosses pertes chaque année. Les cacatoès provoquent souvent la destruction des arbres dans lesquels ils nichent ou établissent leurs dortoirs. La population mondiale est estimée à plus de 5 millions d’individus et les effectifs sont en constante augmentation. Cette espèce remarquable n’est pas protégée dans toutes les régions et elle peut être abattue si elle provoque des pertes agricoles trop importantes 

Le Cacatoès, perroquet de lux, vient en quatre formats: micro, mini, médium et maxi et en trois couleurs: le rose, le blanc et le noir, sauf pour le modèle micro (perruche calopsitte) qui fournit maintenant, grâce à l’habileté de l’humain, une plus grande sélection de coloris. Initialement développés de l’Australie jusqu’à l’Indonésie, les oiseaux de la famille des cacatoès tendent à disparaître de ces régions à cause du pillage des forêts et de la contrebande (je donnerai ici l’exemple du cacatoès à huppe citron, qui aujourd’hui est terriblement en danger à cause de la déforestation qui sévit à Sumba en Indonésie et qui est la seule île où on le retrouve). 

Certains modèles sont donc maintenant fabriqués en série, ici, en Amérique du Nord. 

Dans leur milieu naturel, les cacatoès sont malheureusement souvent considérés comme des pestes, un peu l’équivalent de nos pigeons, spécialement par les fermiers d’Australie. Les cacatoès détruisent nombre de cultures, poussant l’effronterie jusqu’à s’en prendre aux silos à grain. Ce sont des oiseaux très destructeurs. Leurs ravages s’étendent aussi bien aux toitures des maisons, aux clôtures qu’aux automobiles; finalement à tout ce qui leur tombe sous le bec. 

 

je vous conseille de lire le blog : http://www.perroquet-perroquets.com/cacatoes.php

 

 

 

Laisser un commentaire

 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello