• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 31 janvier 2015

SALAMANDRES et IDEES RECUES

Posté par othoharmonie le 31 janvier 2015

 

téléchargement (1)Préjugés et idées reçues

On a attribué à ce petit lézard la plus merveilleuse de toutes les propriétés. Tandis que les corps les plus durs ne peuvent pas échapper à la force du feu, on a voulu qu’une salamandre non-seulement ne soit pas consumée par les flammes, mais parvint même à les éteindre… Des charlatans vendaient ce petit animal qui jeté dans le feu devait définitivement en arrêter les progrès (extraits de l’Histoire naturelle des serpents, Lacepède 1788).
On a prétendu, entre autres balivernes, qu’en cas d’attaque elle faisait jaillir de sa peau un lait urticant. Les anciens et même Pline ont affirmé qu’en infectant de son venin tous les végétaux d’une vaste contrée, elle pouvait donner la mort à des nations entières.
On a cru que les salamandres n’avaient pas de sexe et qu’un individu pouvait engendrer seul sa descendance.

Histoire des salamandres

Les salamandres (les amphibiens en général) sont un maillon important de l’évolution. C’est eux qui sont sortis de l’eau il y a 360 millions d’années (l’ichtyodega). Voir aussi la salamandre tachetée.
C’est le chainon qui mène des poissons vers les vertébrés terrestres en passant par les reptiles (les dinosaures).
Si les amphibiens ont conquis le milieu terrestre, ils ne se sont pourtant pas complètement coupés de leurs origines puisque leur reproduction est encore aquatique.

Les salamandres et l’histoire

La salamandre est le symbole de la royauté pour François 1er. Elle est celle qui a un pouvoir sur le feu donc un pouvoir sur les hommes et le monde. D’où sa devise : « J’y vis et je l’éteins ».

Il n’existe  Aucun Risque pour l’Homme

. La salamandre n’a ni mâchoires puissantes ni venin. Mais, attention, ne pas confondre avec la salamandre géante de Chine (adrias davidianus) qui peut mesurer deux mètres de long, qui est un animal fort sympathique aux mâchoires énormes et la gueule recouverte de verrues.

A noter : il existe une espèce japonaise légèrement plus petite (1,75 m) mais tout aussi sympathique. Elle est réputée pouvoir vivre jusqu’à 80 ans, si elle n’est pas victime avant de la pollution ou chassée pour sa chair.

Publié dans SALAMANDRE | Pas de Commentaire »

LA SALAMANDRE – Créature

Posté par othoharmonie le 31 janvier 2015

téléchargementVoilà un mot qui provient du grec et qui désigne un batracien urodèle, petit reptile noir taché de jaune, qui vit dans les lieux humides ou souterrains, dont la peau secrète un mucus très toxique et corrosif. Créature de feu, il symbolise la puissance solaire capable d’allumer et d’éteindre l’élément igné. Il établit un lien entre les éléments terre et eau, il évoque les souvenirs de l’âme reliés à la vie primitive sur la Terre et il révèle la faculté de changer d’apparence en présence d’un danger. On lui associe les notions d’aspiration, de changement, de motivation évolutive, d’amour de la vie, d’expression créatrice, de quête de Lumière et de Beauté. On l’associe aux âmes méritantes que rien ne peut anéantir parce que Dieu les protège tout au long de leur vie. Celles-ci ont acquis ces mérites en apprenant à maîtriser les feux de l’instinct. Il annonce souvent une inspiration spontanée, une ascension spirituelle. Il identifie la vivacité d’esprit ou des sentiments enflammés. Il confère le sens de la dignité et de la fierté.

La Tradition antique décrit la salamandre comme une espèce de triton qui vit dans le feu sans en être consumé. En fait, elle exprime l’image des flammes elles-mêmes, constituant la manifestation vivante du feu. Elle figure le Juste qui garde la paix de son âme, gardant sa confiance en Dieu au milieu des tribulations. En Alchimie, elle désigne la pierre fixée au rouge qui donne son nom au soufre incombustible. Le mot salamandre signifie homme de l’habitation, désignant un esprit du feu. Curieusement, on associe cet animal à l’hiver. À titre de génie du feu subtil, il engendre dans un être la sensibilité et le sentiment qui permettent la perception sensible et subjective. Il transmute un être en transformant ses désirs en aspiration et en amour pur, brûlant les scories du petit moi ou de la personnalité. Il instille l’ardeur, la force, le courage, la sagesse et l’ordre, amenant le mental à s’illuminer en se formant des buts élevés sur un idéal divin.

Qu’on l’appelle Esprit ou Génie de l’élémental Feu, la salamandre ne se laisse pas fréquenter ni apprivoiser facilement, mais elle devient l’amie des mages et des initiés. Elle produit le feu et la foudre. On la décrit comme l’élémental le moins perceptible et le plus éloigné de la forme de l’être humain en expérience d’incarnation. Pour le voyant, elle apparait comme un petit serpent noir qui engendre notamment les formes étranges de l’éclair et les effets particuliers de la foudre. Cet animal évoque l’aptitude à vivre en harmonie malgré le mépris et le dédain d’autrui, le discrédit, le malheur, les embarras, voire la honte personnelle. Il invite à s’insérer dans la réalité du moment présent en se liant aux mystères de la Terre. Il enseigne à faire bon usage du feu intérieur.

 

Publié dans SALAMANDRE | Pas de Commentaire »

 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello