• Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 9 janvier 2015

La symbolique du Phoque

Posté par othoharmonie le 9 janvier 2015

 

 

images (9)Considéré comme un animal fuyant huileux, ciré, insaisissable, il symbolise la virginité, qui ne serait pas due à une volonté supérieure, mais qui procéderait de la crainte, de la peur du don de soi, du manque d’amour. 

Ainsi les nymphes poursuivies par des dieux se transformaient en phoques, selon les légendes grecques. Poseidon, le dieu des mers, possédait des troupeaux de phoques, dont il avait confié la garde à Protée, un des dieu subalternes de la mer, qui avait la propriété de se changer en toutes les formes qu’il désirait. 

Le symbolisme du phoque se dégage aujourd’hui avec plus de précision : il symboliserait l’inconscient, où du moins cette part de l’inconscient issue du refoulement, soigneusement tenue en laisse par Protée, mais capable comme son maïtre de toutes les métamorphoses. On raconte, par exemple, que des phoques femelles, se dépouillant de la peau sur les rives, se promènent sur les plages comme des femmes ravissantes. 

Source : « Dictionnaire des Symboles » – Jean CHEVALIER & Alain GHEERBRANT – Edition BOUQUINS

Publié dans PHOQUE et OTARIE | Pas de Commentaire »

La graisse du phoque

Posté par othoharmonie le 9 janvier 2015

 

images (8)On a appelé la graisse de phoque la pénicilline naturelle du Nord, et cela semble bien vrai puisqu’en médecine traditionnelle, on s’en sert plus que tout autre produit animal ou végétal. Elle est plus efficace, plus utile et plus répandue que d’autres graisses animales comme celle du caribou ou de l’ours ; on peut s’en servir crue, bouillie ou même rance. Lorsqu’on tue un phoque, la graisse destinée à l’usage médicinal doit être finement tranchée plutôt que pressée. On tente de préserver les parties qui contiennent le plus d’huile, soit le cou en été, et les hanches en hiver. La graisse doit être bien propre, sans viande, sang, ni poussière.

Bien que l’espèce de phoque importe peu, on semble préférer la graisse du phoque barbu, de préférence très jeune. En général, on se sert de la graisse provenant d’un mâle pour soigner une femme et vice versa.

La graisse de phoque sert souvent à traiter les infections cutanées. Appliquée en tranches minces ou frottée sur la peau, elle guérit efficacement les coupures, les brûlures, les blessures, et l’impétigo, sans compter qu’elle arrête l’épanchement du sang. On peut la mâcher pour soulager les maux de gorge ; versée au compte-goutte, elle guérit la cécité des yeux et les maux d’oreilles.

Jobie Cookie raconte l’histoire suivante pour prouver l’efficacité de ce remède. « Quand j’étais enfant — Ö ! nous étions tous de petites pestes — quelqu’un m’a fendu le doigt d’un coup de hache par accident. Mon doigt tenait à peine par un petit bout de peau. Nous y avons frotté de la graisse de phoque, et cela a mis tout un hiver à guérir. Mais le voilà … Si cela arrivait aujourd’hui, je vous parie qu’on me l’amputerait. »

On peut aussi faire bouillir la graisse de phoque. Certains la laissent mijoter jusqu’à ce qu’elle soit noire car « plus ça mijote, meilleur c’est », nous dit-on. Pendant la cuisson, on teste la température avec une aile d’oiseau dont on place l’extrémité dans la graisse ; si elle brûle, l’huile est prête. On conserve la graisse bouillie dans des viscères d’animaux (l’estomac, la gorge, les nageoires) que l’on conserve dans un endroit frais. On en absorbe à la cuiller pour combattre la toux ou faciliter la respiration. Parfois mêlée à des feuilles de thé du Labrador, on la frotte sur la peau pour traiter les engelures, les rhumes et les malaises généraux, mais on doit en ingérer pour qu’elle soit vraiment efficace.

La graisse rance mâchée et mélangée à du duvet de lagopède peut traiter les coupures ; en gouttes, elle est efficace contre les maux d’oreilles.

 

Publié dans PHOQUE et OTARIE | Pas de Commentaire »

rêver de phoque

Posté par othoharmonie le 9 janvier 2015

 

Le rêve d’un phoque est avant tout un bon présage. Il se peut qu’à travers ce rêve, le dormeur soit ou sera riche. Si ce n’est pas encore le cas, le rêveur aura une opportunité inattendue qui le fera remporter une grande somme d’agent. Le voir enfermer dans une cage de zoo est un avertissement que vous n’aurez pas l’occasion de profiter pleinement de votre argent durement gagner. Rêver d’assister à un spectacle mettant en scène des phoques bien dressés est une manière de vous faire prendre conscience de votre caractère souvent pas sérieuse et ce, même face à des situations cruciales. Le rêve de phoque en liberté explique votre situation de crispation dont vous faites preuve ces derniers temps. Ce songe annonce aussi que cette période prend fin. C’est le moment de prendre un peu de recule en goûtant à la liberté comme le fait si bien le phoque de votre rêve.

images (7)

Publié dans PHOQUE et OTARIE | Pas de Commentaire »

 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello