Le phoque animal légendaire

Posté par othoharmonie le 3 janvier 2015

 

images (3)Pour les Esquimaux Inuit, le phoque est, depuis toujours, un animal légendaire, et sa pêche (ou plutôt sa chasse) est presque rituelle : patiemment, le chasseur esquimau reste des heures à l’affût près des trous pratiqués par ces mammifères dans la glace, et les harponne dès qu’ils font surface.

De nombreux contes esquimaux ont trait à l’origine des phoques. Ils tournent autour du personnage d’une jeune fille appelée tantôt « Nuliajuk » (prononcer Nooli Ah juk), tantôt Sedna. Les Inuit ont fait de Nuliajuk le plus puissant de tous leurs esprits, mère de tous les animaux et maîtresse de la mer et de la terre. Selon la légende, Nuliajuk était à la pêche avec son père lorsqu’une violente tempête, provoquée par des oiseaux qu’ils avaient offensés, mit leur bateau en péril. Pris de panique, le père décida d’offrir sa fille en sacrifice aux oiseaux et la jeta par-dessus bord. Quand elle voulut remonter dans la barque, son père lui trancha les doigts qui se changèrent en phoques.

Depuis, Sedna-Nuliajuk est la maîtresse des tempêtes et des phoques, éloignant les animaux des chasseurs quand elle est en colère. Les Esquimaux l’invoquent dans une sorte de chant magique :

« Ô Nuliajuk, déesse de la Mer, tu n’étais qu’une orpheline non désirée. Nous t’avons laissé périr.

Tu es tombée dans l’eau, et quand tu as voulu remonter dans le kayak en pleurant, nous avons coupé tes doigts. Tu as sombré dans la mer et tes doigts se sont transformés en innombrables phoques.

Toi, douce orpheline Nuliajuk, je te demande de m’envoyer un présent. Rien de la terre, mais un présent de la mer, quelque chose qui ferait une bonne soupe. Oserai-je te le dire, je voudrais un phoque ! »

 

Laisser un commentaire

 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello