Entre le phoque et l’otarie

Posté par othoharmonie le 28 décembre 2014

 

Le phoque et l’otarie sont tous deux des mammifères marins au corps fuselé, aux membres antérieurs développés en nageoires, à la tête ronde et aux grands yeux noirs. Leur vue est d’ailleurs adaptée à la vision dans l’eau comme sur terre.

phoque-otarie-gd

Pour différencier un phoque d’une otarie, il faut savoir que le phoque ne possède pas de pavillon au niveau de l’oreille. En dehors de l’eau, le corps de l’otarie peut se redresser sur les nageoires antérieures longues et puissantes, au contraire du phoque. Tandis que l’otarie marche et bondit à quatre pattes sur terre, ce qui lui permet une certaine aisance et rapidité de mouvement, le phoque rampe.

Les 2 animaux ont également dans l’eau une façon différente de se déplacer. Bien sûr ils nagent, mais le phoque se propulse grâce à ses nageoires postérieures dans un mouvement équivalent à celui de la grenouille ou par un mouvement ondulatoire. A l’inverse, l’otarie se sert de ses grandes nageoires pectorales comme d’avirons et de ses nageoires postérieures comme de gouvernail.

Enfin, à l’état sauvage, leur répartition géographique varie : on retrouve le phoque dans les eaux tempérées et subarctiques alors que l’otarie vit près des mers australes et Pacifique.

En proportions

On compte 18 espèces différentes de phoques. Le plus répandu, le phoque commun, mesure environ 1,55 m pour le mâle et 1,45 m pour la femelle et pour des poids respectifs de 90 et 70 kg. On compte 14 espèces d’otarie dont la plus imposante est l’otarie de Steller dont le mâle peut mesurer près de 3 m et peser 900 kg.

 

Laisser un commentaire

 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello