Un manchot préhistorique

Posté par othoharmonie le 27 octobre 2014

 

Après 35 ans, un fossile de manchot géant a pu être entièrement reconstitué, il offre aux chercheurs de nouvelles perspectives sur la diversité des manchots préhistoriques.

 

3165494-un-manchot-prehistorique-reconstitue

Recueillis en 1977, les os fossilisés de ce manchot Kairuku waitaki ont attendu près de vingt-cinq ans avant de reprendre une position anatomique. Les chercheurs ont en fait reconstitué deux fossiles de Kairuku distincts, en utilisant le squelette d’un manchot royal comme modèle. Le résultat donne un grand oiseau avec un bec allongé et de longs pieds palmés.

Les os proviennent de Nouvelle-Zélande, ils ont été déterrés en 1977 par un paléontologue local dans une couche sédimentaire contenant des fossiles vieux de 25 millions d’années. A cette période, l’Oligocène, au moins cinq espèces de manchots vivaient dans cette région. Le Kairuku (son nom vient d’un mot maori qui signifie plongeur qui revient avec de la nourriture) représente la plus grande des cinq espèces de manchots.

A l’époque, l’emplacement était particulièrement attractif pour les manchots en termes de nourriture et de sécurité. La plupart de la Nouvelle-Zélande était sous les eaux avec quelques îles qui émergeaient procurant un abri pour les oiseaux explique Dan Ksepka dans le Journal of Vertebrate Paleontology. « Le Kairuku était un oiseau élégant par rapport aux autres manchots, avec un corps mince, des palmes longues mais des pattes courtes et épaisses. Cette espèce nous donne une image plus complète des manchots géants et peut nous aider à déterminer comment ils ont évolué au cours de l’Oligocène.

Sciences et Avenir.fr

 

Laisser un commentaire

 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello