Transmission des Puces

Posté par othoharmonie le 27 septembre 2014

 

téléchargement (13)L’homme est contaminé par des piqûres de puces de rongeurs infectés, en particulier Xenopsylla cheopsis. Les puces transmettent la peste à l’homme lors d’un repas sanguin. Lors de l’épidémie, De 1984 à 1992, 11 030 cas de peste humaine ayant causé 1201 décès ont été notifiés à travers le monde (soit de 1000 à 2000 cas et de 100 à 200 décès par an); il s’agissait généralement de peste bubonique – la transmission peut se faire par voie respiratoire interhumaine si l’un des malades est atteint d’une lésion respiratoire ouverte.

En Europe, les rats sont la source principale de dissémination de la peste, aux Etats-Unis ce sont les écureuils « Rock squirrels ou California ground squirrel ». Les animaux domestiques, chiens et chats, peuvent être des sources d’infection quand ils sont contaminés par les puces de rongeurs.

En dehors des épidémies, les rongeurs peuvent servir de réservoir de l’infection et les puces demeurent infectieuses pendant des mois.

Bactériologie

Yersinia pestis est une bactérie Gram négative appartenant à la famille des Entérobactériaceae qui présente une coloration bi-polaire en présence des colorants Wright, Giemsa et Wayson. Elle possède plusieurs facteurs de virulence qui lui permettent de survivre chez l’homme en utilisant les nutriments des cellules hôtes et en empêchant la phagocytose et d’autres mécanismes de défense.

Diagnostic

Un diagnostic d’urgence est nécessaire de manière à mettre en place les mesures préventives. Dans la peste bubonique, la ponction ganglionnaire avec examen direct et culture est essentielle. Dans la peste pulmonaire, le diagnostic est confirmé par la culture. Il n’y a pas de test rapide de détermination du bacille de la peste.

La détection de Yersinia pestis se fait :
– par mise en évidence de bactéries gram-négatives de forme ovoïde, à coloration bipolaire à partir des expectorations, du sang ou de prélèvements de ganglions.
– par des tests aux anticorps fluorescents et ELISA

La sérologie est trop tardive et incertaine (réactions croisées). En post mortem, des prélèvements (ganglions, poumon, rate, moelle osseuse) peuvent être justifiés.

Mesures de protection de santé publique

D’après le plan BIOTOX de la Direction Générale de la Santé.
Voir la fiche récapitulative des maladies à déclaration obligatoire.
Institut de Veille Sanitaire, 11 octobre 2001. 

http://www.agmed.sante.gouv.fr/htm/10/indbio.htm

Laisser un commentaire

 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello