• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 23 septembre 2014

P comme Puce

Posté par othoharmonie le 23 septembre 2014

 

téléchargement (15)La puce est un “insecte Aphaniptère”   hématophage – “[…] la puce, et le cousin puisent dans nos veines un aliment succulent […]”  , désagréable mais il y a pire – “Hélas si une puce en notre oreille, si la chaleur d’une

petite fièvre nous rend une courte nuit si longue et ennuyeuse, combien sera épouvantable la nuit de l’éternité”   - qu’on peut tuer mais sans en faire tout un plat – “Il s’impute à péché la moindre bagatelle ; Un rien presque suffit pour le scandaliser ; Jusque-là qu’il se vint l’autre jour accuser D’avoir pris une puce en faisant sa prière, Et de l’avoir tuée avec trop de colère. ” Merci aux grands auteurs. Pour les modernes, la puce est un composant électronique à pattes qui est collée à la carte Vitale ou s’insère dans un portable, voire s’injecte sous la peau d’un chien. 

Avant cette ère nouvelle, la puce a vécu très proche de l’humain et a prospéré dans son langage, souvent dans des conversations très (trop) familières – . “[…] N’avez-vous rien pris aujourd’hui ?” il répondit : “sauf votre grâce, madame, j’ ai pris une puce à la raye de mon cul” . Une puce désigne affectueusement une personne petite ou un petit animal de compagnie (la Pupuce à sa mémère). 

Un puceux est plein de puces, il est mangé de puces, et peut se faire traiter de sac à puces : il faudrait qu’on le puce ou l’épuce (l’épouiller le débarrasserait d’insectes d’un autre ordre) mais lui chercher des puces est équivalent à lui chercher des poux.  

Étymologiquement, puce vient du latin pulex, même sens ; étymologiquement toujours, un puceron est une petite puce, une pucelle une demoiselle pure et un pucier un lit plein de poussière (de “pous”, balle de blé), qu’on vend et achète au marché aux puces tenu par les puciers. La couleur puce, un peu passée de mode, est celle de l’imago de notre Pulex irritans (Pulicidé) : brun roux foncé. 

Secouer ses puces, c’est se réveiller ; secouer les puces à quelqu’un, c’est lui faire de vifs reproches. Qui bouge vite et de façon désordonnée s’agite comme une puce (sur une plaque chauffante, entend-on parfois, pour marquer un degré supérieur). Mettre la puce à l’oreille ne signifie plus inspirer un désir sexuel mais éveiller les soupçons. Excité(e) comme une puce n’a pas non plus de connotation précoïtale. Brider les puces (ou charmer les puces) consiste à boire assez pour ne pas sentir leurs importunes piqûres. Dompter (ou dresser) les puces est un métier (rare) qui s’exerce dans un (petit) cirque de puces savantes. 

Un saut de puce est un bond prodigieux pour elle ; pour nous, c’est un tout petit déplacement dans l’espace ou le temps (à la sainte Luce…). Un(e) désoeuvré(e) mesure le saut des puces – version entomo de “tenir le mur” ; inversement, un(e) entomologiste travaillant à l’OPIE n’a pas le temps de compter (ou chercher) ses puces. 

Ne relèvent ni de la littérature classique ni de l’entomologie une plante urticante et deux crustacés sauteurs : l’Herbe à la puce (Toxicodendron radicans, Anacardicée), la Puce d’eau (Daphnia pulex, Cladocère Daphniidé) et la Puce de mer ou Talitre (Talitrus saltator, Amphipode Talitridé). 

Enfin, les enfants jouent au jeu de puces avec des pions (qu’ils font sauter) et, pour les typographes (cliquez sur liste à puces de votre traitement de textes), c’est une pastille ronde ou carrée, sans pattes : pour la puce si fertile  en expressions, c’est le dernier degré de la “désentomologisation”.

Publié dans PUCE - POU | Pas de Commentaire »

L’Homme et la Puce de La Fontaine

Posté par othoharmonie le 23 septembre 2014

téléchargement (14)

 

Par des voeux importuns nous fatiguons les Dieux :

Souvent pour des sujets même indignes des hommes.

Il semble que le Ciel sur tous tant que nous sommes

Soit obligé d’avoir incessamment les yeux,

Et que le plus petit de la race mortelle,

À chaque pas qu’il fait, à chaque bagatelle,

Doive intriguer l’Olympe et tous ses citoyens,

Comme s’il s’agissait des Grecs et des Troyens.

Un Sot par une puce eut l’épaule mordue.

Dans les plis de ses draps elle alla se loger,

Hercule, se dit-il, tu devais bien purger

La terre de cette Hydre au printemps revenue.

Que fais-tu, Jupiter, que du haut de la nue

Tu n’en perdes la race afin de me venger ?

Pour tuer une puce il voulait obliger

Ces Dieux à lui prêter leur foudre et leur massue.

 

Jean de la Fontaine

Publié dans PUCE - POU | Pas de Commentaire »

UNE PUCE

Posté par othoharmonie le 23 septembre 2014

290px-Scanning_Electron_Micrograph_of_a_FleaLes Siphonaptères sont les puces, ptérygotes très particuliers dont les affinités avec les autres groupes sont indistinctes. Ils sont aptères, sauteurs, piqueurs et vivent en contact étroit avec leur hôte : ils sont parasites externes de nombreux vertébrés, se nourrissant de leur sang (homme, oiseaux et mammifères). Les maxilles sont fortes et vulnérantes avec le labre; les palpes maxillaires sont longs, les mandibules inexistantes.

Leur identification se base sur le stade adulte. L’adulte mesure de 2 à 6 mm de long (et peut même aller jusqu’à 8 mm), c’est un insecte sans ailes ni queue.

Il est particulièrement rapide : dès environ 48 heures après leur 1er repas de sang, généralement entamé dans les 30 minutes suivant l’accostage d’un chat ou chien, une femelle peut pondre jusqu’à 50 oeufs par jour pendant 50 à 100 jours, avec une moyenne de 20 à 30 oeufs par jour sur une période de 2 mois. Les puces passent par quatre stades de développement: œuf, larve, nymphe, et adulte. La durée du cycle biologique dépend de l’espèce en cause, de la température, de l’humidité et de l’accès à la nourriture. Selon les conditions, une puce devient adulte en deux à plusieurs mois.

La puce adulte du chat n’est pas un parasite transitoire (du chat, du chien ou d’autres mammifères), qui ne grimperait sur l’animal qu’au moment des repas sanguins. Elle cherche au contraire à y passer sa vie car une fois tombée au sol, elle meurt rapidement (en 1 à 4 jours, selon l’humidité) mais les puces présentes sur un carnivore peuvent changer d’hôte, lors de contacts entre deux animaux par exemple, ou dans un lieu clos (cage, élevage, chenil) où il y a promiscuité d’animaux. Néanmoins, le risque de contamination directe entre carnivores est considéré comme faible.

Publié dans PUCE - POU | Pas de Commentaire »

Développement DE LA PUCE

Posté par othoharmonie le 23 septembre 2014

 

220px-Flea_LarvaAprès chaque repas sanguin, les puces femelles pondent de quatre à huit œufs ronds ou ovales (0,5 mm de long), à coque lisse, de couleur blanchâtre. Leur texture est collante, mais ils tombent facilement de la peau ou fourrure de l’animal hôte. Si les conditions thermohygrométriques lui sont favorables, l’œuf éclot après quelques jours et il en sort une larve en forme de ver qui, chez les espèces d’hôtes habituels, mesurent au moins 1,5 mm de long. La larve n’est pas parasite, elle passe par 3 stades durant lesquels elle se nourrit de débris organiques, de dépouilles larvaires et du sang séché se trouvant dans les excrétions des puces adultes. Au repos elle se fixe solidement aux poils ou sur des fibres à sa disposition en évitant la lumière (elle est lucifuge) et en recherchant une certaine humidité. Elle se recouvre ensuite de poussières, de fibres, de grains de sable, et de débris organiques et, sous ce revêtement elle se tisse un cocon avec la soie fournie par ses glandes labiales. Dans cet abri, la larve blanche brunit de plus en plus et se métamorphose en adulte en une dizaine de jours. Mais l’adulte peut rester enfermée pendant plusieurs mois dans son cocon. Sa durée moyenne de survie dans le cocon est de 150 jours, où il semble par ailleurs relativement protégé contre les insecticides, jusqu’à ce que des conditions propices, comme une augmentation de la température et des concentrations en dioxyde de carbone, favorisent son émergence. La larve est sensible aux vibrations. L’émergence des adultes est alors immédiate et le cycle peut se poursuivre.

Publié dans PUCE - POU | Pas de Commentaire »

 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello