Mesures contre les tiques

Posté par othoharmonie le 14 septembre 2014

La Suva souligne avec sa nouvelle brochure «Attention aux piqûres de tiques!» le danger que représentent les petits arachnides et indique les mesures de protection correspondantes. En Suisse, il y a deux maladies infectieuses transmises à l’homme par les piqûres de tiques: la méningo-encéphalite verno-estivale, d’origine virale, et la borréliose ou maladie de Lyme, d’origine bactérienne. Les infections virales peuvent entraîner chez l’homme des inflammations des méninges et, dans de rares cas, de graves affections du cerveau et de la moelle épinière. La borréliose ou maladie de Lyme est quant à elle relativement plus fréquente que la méningoencéphalite verno-estivale et affecte la peau, les articulations, le coeur et/ou le système nerveux.

images (7)

Mesures préventives
Felix Ineichen, médecin du travail à la Suva, recommande «un examen de la peau après une promenade en forêt, dans des sous-bois ou dans des prés situés à proximité de surfaces boisées». Les piqûres de tiques se situent souvent au niveau des creux poplités, inguinaux et axillaires. Une vaccination offre une bonne protection contre la méningo-encéphalite vernoestivale et s’adresse en particulier aux habitués des régions boisées. En revanche, aucun vaccin ne permet de se prémunir contre la borréliose ou maladie de Lyme. Il est conseillé de porter des vêtements bien couvrants lors de promenades en forêt. Selon Felix Ineichen, les couleurs claires sont également recommandées. «Les tiques, plus facilement repérables, peuvent être enlevées avant d’avoir le temps d’atteindre la peau». Ces mesures permettent de réduire considérablement le risque de contracter la borréliose ou maladie de Lyme. 

Laisser un commentaire

 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello