La puce d’Apollinaire

Posté par othoharmonie le 14 septembre 2014

LA PUCE

Puces, amis, amantes même,

Qu’ils sont cruels ceux qui nous aiment !

Tout notre sang coule pour eux

Les bien-aimés sont malheureux.

Guillaume Apollinaire, Le Bestiaire d’Orphée

téléchargement (5)

Laisser un commentaire

 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello