Moustique et Spiritualité

Posté par othoharmonie le 2 août 2014

 

 

images (15)Un lecteur me demande la raison d’être des moustiques, tiques et autres insectes piqueurs.  Effectivement pour ceux qui sont loin de la nature, ou qui ne visite la nature qu’occasionnellement ces insectes peuvent être très dérangeants.  Dans certaines circonstances ils peuvent être même dangereux.  Je me souviens que mon frère avait perdu un chien qui attaché dans un endroit infesté de mouches était mort d’avoir été trop piqué. Horrible.  Comprendre alors leur importance dans les écosystèmes et particulièrement dans la vie de l’homme devient problématique. 

Premièrement, il faut comprendre que tout est en équilibre.  Si l’Homme dévie de cet équilibre, par exemple, s’il se met à manger des animaux, de la viande et du poisson, alors que son système biologique n’est pas adapté à cette alimentation, alors effectivement des toxines et des poisons vont s’accumuler dans son corps.  L’Homme a une position très spéciale au sein de la nature.  Étant le dieu, la déesse du monde, l’écosystème ne sait pas comprendre pourquoi subitement celui qui était tout amour et roi pour ses sujets (les animaux) se met soudainement à les manger. Il y a une intelligence dans les écosystèmes, dans l’environnement.  Si des machines se promènent dans les champs, polluant la terre, si la pollution tombe du ciel, si l’Homme n’est plus le gardien du paradis terrestres mais son destructeur, subitement les tiques deviennent des vecteurs de maladies.  Et oui, la nature se protège, et l’Homme est devenu un danger.   

Une fois nous étions dans une réserve de chevreuils, un vaste enclos de plusieurs kilomètres carrés ou était gardés un grand troupeau de chevreuils.  Comme vous pouvez imaginer, en pleine forêt laurentienne au Québec, début juin, où des animaux étaient gardés dans un grand périmètre mais néanmoins plus petit que leurs habitat habituel, les moustiques, mouches noirs, brulots, frappe à bords, mouches à chevreuil et à orignaux abondaient.  Un aîné très important pour moi venait de mourir, celui qui m’avait transmis la médecine du calumet sacré.  Nous avons créé une roue de médecine sur le haut d’une butte et y avons été pour faire une cérémonie de la pipe pour lui.  En y allant, tenant la pipe et ne pouvant me défendre contre les mouches j’étais simultanément assaillie par des centaines de moustiques, puisque c’était au soleil couchant, l’heure à laquelle elles se nourrissent.  Ils y avaient bien sur aussi toutes les autres.  Assis en cercle finalement à la roue j’allume la pipe. Miracle, il n’y a plus une seule mouche.  Nous en avons parlé après la cérémonie et l’expérience de tout le group a été le même. Pendant la cérémonie il n’y avait plus une seule mouche pour nous tourmenter. Pendant toute la durée de cette cérémonie émouvante j’ai pu me concentrer pleinement sur cette prière extrêmement importante pour moi. À la fin, comme toujours, je sépare le fourneau du manche de la pipe sacrée.  En quelques secondes, de nouveau, des centaines de mouches. 

Cette histoire doit nous illustrer que les mouches, comme tous les autres habitants de la terre-mère, sont en harmonie avec la vie et la vraie spiritualité, celle de la terre. Et ils ont eux aussi leurs rôle à jouer.  Ils rétablissent l’équilibre et sont aussi des thérapeutes importants.  Les moustiques en particulier sont comme des acupuncteurs.  Ils savent où piquer.  Hier matin, je pratiquai les danses sacrés qui m’aident le matin à maintenir une bonne santé et l’harmonie avec mon environnement. Pendant cette danse il est venu un moustique.  Un seul, subitement et comme un missile vient directement sur mon oreille.  Dans la seconde elle me pique.  Je sais, donc je le laisse faire son travail et je continue à danser.  À l’élancement qui me traverse je ressens qu’il savait vraiment où il fallait travailler. Il a fini très rapidement et aussitôt j’ai senti ma vision s’éclaircir, comme si un petit voile venait d’être enlevé devant mes yeux.  Je n’ai pas eu d’autres visites et pourtant j’ai été dans mon domaine pendant plus d’une heure comme à tous les matins.  Aucune démangeaison, aucun inconfort, si on sait profiter des services de ces thérapeutes ailés on n’en retire que des bienfaits.  Je suis sur mon domaine, où je suis en harmonie, où j’ai fais la paix avec mon environnement.  

Voilà, ce n’est qu’une réponse partielle à cette question.  Il y a beaucoup à dire encore.  Nous voyons à quelle point il est important d’avoir son petit coin de terre familiale car tous les animaux et insectes qui y vivent y sont en harmonie avec nous.  Cela peut prendre du temps mais un jour nous saurons comment parler aux insectes.  J’ai encore d’autres histoires à ce sujet mais bon, mon temps est écoulé ce matin.   

Paix et Lumière

 

Aigle Bleu http://www.aiglebleu.net/

Une Réponse à “Moustique et Spiritualité”

  1. Caroline dit :

    Bonjour,
    Très intéressent cet article, merci!
    Je l’ai trouvé en cherchant le symbolisme du fait de se faire souvent piquer. Je ne suis pas en mesure de dire ssi ce sont à chaquz fois des moustiques. Mais cet été (et je me suis encore faite piquer cette nuit sur la main, ça m’a réveillée, on est en novembre). Je me suis faite piquer comme jamais, souvent au niveau des pieds-chevilles-mollets et au bas du ventre… Selon vous quelle pourrait être l’explication spirituelle de cette expérience?
    Cela m’éclairerait… Merci beaucoup pour vos articles. Je vous envoie mes pensées de l’est de la France. Je suis admirative de vos traditions. Caroline

Laisser un commentaire

 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello