Les essaims de locustes

Posté par othoharmonie le 17 juin 2014

 

 Les criquets en phase solitaire ne se rassemblent pas naturellement. Les rassemblements ont donc lieu du fait de certaines conditions environnementales et sont probablement en relation avec la concentration d’une hormone, la sérotonine, dans leur cerveau. Une densification de la population de criquets peut avoir lieu lors de périodes cycloniques, des vents convergents poussent les criquets ailés vers une même zone. L’augmentation de la densité de population des criquets solitaires donne lieu à la naissance d’une génération de criquets grégaires qui tentent de rester groupés. Si les conditions restent favorables à la reproduction des criquets (abri du vent, végétation, concentration des pontes, …), un essaim de criquets se forme rapidement.

 250px-Locusts_feeding

Un essaim peut contenir jusqu’à plusieurs milliards d’individus et couvrir un territoire de plusieurs centaines de kilomètres carrés. Le comportement d’un essaim est souvent comparé à celui des nuages, car il subit les mêmes effets du vent. Ainsi, un essaim prend principalement deux formes différentes : cumuliforme ou stratiforme. Sous l’action des vents, un essaim peut avancer de 200 kilomètres par jour. Le déplacement des essaims provoque des effets désastreux sur les cultures, l’élevage et la végétation naturelle.

L’Ancien Testament présente les criquets comme une plaie de l’humanité.

« Elles couvrirent la surface de toute la terre et la terre fut dans l’obscurité ; elles dévorèrent toutes les plantes de la terre et tous les fruits des arbres, tout ce que la grêle avait laissé et il ne resta aucune verdure aux arbres ni aux plantes des champs dans tout le pays d’Égypte. ».

Locuste est aussi le nom de la plus célèbre empoisonneuse de l’antiquité romaine.

Laisser un commentaire

 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello