Invasions de sauterelles

Posté par othoharmonie le 17 juin 2014

La bible et les chroniqueurs passés citent tout au long de l’histoire des épisodes d’invasion de sauterelles, responsables de défoliations à grande échelle (l’une de ces invasions était l’une des dix plaies d’Égypte de la Bible). Au Moyen Âge, une dévastation de l’Hispanie vers 584 aurait été causée par des sauterelles selon Grégoire de Tours (« …le royaume de la Manche -Carpitanie- était cruellement dévasté par les sauterelles, de telle sorte qu’il n’y avait ni arbres, ni vignes, ni forêts, ni fruits, ni aucune verdure, qu’elles n’eussent entièrement détruits… »). En réalité, il s’agit du criquet pélerin, et non de sauterelles, mais à cette époque, ils étaient aussi dénommés sauterelles.

Les invasions des sauterelles

 téléchargement (17)

C’est un triste vocable que celui d’invasion ; il sonne toujours d’une façon lugubre à l’oreille, même lorsqu’il s’applique à ces fléaux qui s’abattent sur la terre pour y causer d’effroyables famines et au premier rang desquels il faut placer les invasions de sauterelles.

Notre Algérie en a cruellement souffert. Plus d’une fois les acridiens des liants Plateaux y ont engagé contre l’agriculture une lutte violente. Duel terrible où l’homme fut souvent vaincu ! On a vu des soldats illustres, Bugeaud, Mac-Mahon, Chanzy, Ladmirault et d’autres, en proie à de grandes angoisses lorsqu’il leur a fallu défendre le territoire qui leur était confié contre un ennemi plus insaisissable, plus difficile à réduire qu’une armée arabe.

Ainsi qu’on l’a dit quelque temps après que l’Algérie eut eu à supporter la plus affreuse des disettes, et que Ion eut vu, dans un appel suprême à la solidarité publique, les prêtres du Christ s’unir aux serviteurs d’Allah, ce combat entre l’homme et l’insecte eut par momens un caractère de grandeur qui impressionna et frappa l’imagination tout en imposant à l’homme de science, plus qu’à tout autre, réflexion et méditation.

C’est qu’en effet c’était au naturaliste qu’incombait le devoir de pénétrer le mystère qui entoure l’apparition des vols envahisseurs, de déterminer les lois qui président à leur organisation, à leurs déplacements, puis à leur disparition soudaine ; c’est à lui que revenait le soin d’observer toutes les particularités de l’existence des sauterelles afin de savoir à quel moment il serait avantageux de les combattre, de rechercher les causes naturelles qui arrêtent leur multiplication indéfinie, afin d’éviter des destructions onéreuses si elles sont inopportunes.

« Il n’est pas, dit M. Künckel d’Herculais, un point de l’étude anatomique, physiologique et biologique des acridiens, qui n’offre un vif attrait au savant ; il n’est pas une observation relative aux mœurs des animaux ou au développement des végétaux parasites de ces insectes qui ne conduise à des déductions d’une haute importance pour l’agriculture . »

Cela devient aussi une question d’humanité lorsqu’on songe qu’en 1867 des milliers d’Africains moururent des suites d’une famine due à une irruption formidable de sauterelles. Après cette année néfaste, ces insectes reparurent en 1888 aussi nombreux et presque aussi meurtriers. Depuis lors, habilement combattus, ils sont devenus bien moins agressifs, plus rares, et l’on est heureux d’avoir à dire que de ce côté du moins la science semble avoir triomphé.

 LIRE LA SUITE ICIhttp://fr.wikisource.org/wiki/Les_Invasions_des_sauterelles

 

Laisser un commentaire

 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello