Sauterelle : Instruments et engins

Posté par othoharmonie le 14 juin 2014

 

  • 220px-JCB_gelb_2La sauterelle est un type de bande transporteuse. Ce dispositif de transport, généralement mobile, comporte un tapis roulant montant pour charger notamment les navires, péniches ou silos (par le passé, les locomotives à vapeur), etc. La sauterelle comporte souvent un bac pour réceptionner les denrées ou matériaux à charger. Ceux-ci peuvent être de toute nature, notamment des matériaux meubles : minerai, gravier, sable, ou charbon, mais aussi, grains, maïs ou betteraves ainsi que des sacs aux contenances diverses : farine, riz, etc. Ils sont amenés par une chargeuse (sorte de tractopelle). Le bac, s’il y a, est alors éventuellement muni d’un extracteur et les matériaux ou les sacs sont ensuite convoyés sur le tapis roulant et déversés à destination. L’engin est de taille variable en fonction de l’usage industriel, agricole, portuaire, etc. Sans les faire disparaître tout à fait le chargement par conteneurs et les nouveaux conditionnements nécessaire à la manutention par palettes en ont réduit l’usage dans certains secteurs.

Voir Une chargeuse et une sauterelle en action au port de Dunkerque

 

  • La sauterelle est un terme utilisée dans la batellerie pour désigner une longue perche horizontale permettant aux mariniers d’accoster sur les berges démunies de quais à l’époque et de s’y propulser. Elle servait aussi pour amarrer la péniche avec une corde et à des usages divers. Elle pouvait être munies de pointes à un bout sur environ cinquante centimètres, pour permettre une bonne prise de corde, par exemple.
  • La sauterelle est une barque légère utilisée particulièrement sur le cours aval de la Marne (Boucle de la Marne) en France. Très plate, avec des bordés de côtés très évasés et des extrémités fines closes par de petites marottes, la sauterelle de la Marne est un bateau marchant bien à l’aviron pour une embarcation de service. Il semble que cette désignation était également utilisée ailleurs, notamment en Chine sous le nom de « Zemeng » (= sauterelle en chinois).
  • En menuiserie, la sauterelle est une équerre mobile, aussi appelée fausse équerre.
  • La sauterelle était une pioche à douille ouverte et col de cygne, utilisée dans l’agriculture et dans les vignes. Cf. Patrimoine de France
  • La sauterelle de bridage est un dispositif de serrage rapide à crochet (généralement vertical) que l’on peut faire « sauter » sur-le-champ, par exemple, pour tenir des pièces de moyennes et grandes séries à souder. Cf. Sté Supratec. Egalement pour les bat-flancs d’écurie, etc..

250px-Sauterelle-montage_d'usinage

  • La sauterelle est une branche de bascule droite qui entre dans la composition de certaines serrures traditionnelles.
  • La sauterelle est le surnom donné à un robot sauteur miniature de sept grammes, pouvant faire des bonds de 1,4 m, soit plus de 27 fois sa taille. Il a été mis au point par le laboratoire des systèmes intelligents de l’École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) et présenté en mai 2008.
  • La sauterelle existe également sous cette appellation sous forme d’attraction foraine, formée de nacelles montant et descendant subitement et très rapidement, mûes par des vérins, dont les mouvements rappellent les bonds et sauts d’une sauterelle.

220px-Modern_airship_gondola

Laisser un commentaire

 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello