La chèvre et les dieux

Posté par othoharmonie le 29 avril 2014

 

 images (5)      L’idée d’associer la chèvre à la manifestation du Dieu est très ancienne. D’après Diodore de Sicile, des chèvres auraient guidé l’attention des hommes de Delphes vers le lieu ou des fumées sortaient des entrailles de la terre. Prises de vertiges elles dansaient. Intrigués par ces danses des hommes comprirent le sens des vapeurs émanant de la terre : il leur fallait interpréter cette théophanie; ils instituèrent un oracle.

Yavé s’était manifesté à Moise au Sinai au milieu des éclairs et du tonnerre. En souvenir de cette manifestation la couverture couvrant le tabernacle était composé de poils de chèvre.

Un vêtement nommé silicium tissé de poils de chèvre était porté par certains romains et par des syriens au moment de la prière pour symboliser leur union avec la divinité. Chez les chrétiens le port ascétique du silicium prend le même sens avec une intention de mortifier la chair par pénitence et de libérer ainsi l’âme vivifiée qui veut se donner pleinement à son dieu.

Les orphiques comparent l’âme initiée à un chevreau tombé dans le lait c’est à dire vivant de la nourriture des néophytes pour accéder à l’immortalité d’une vie divine. Dans les orgies dionysiaques la peau des chevreaux égorgés revêtait les Bacchantes. Le chevreau désigne parfois Dionysos en transe mystique.

On remarque que sans la plus part des mythes la chèvre apparait comme le symbole de la nourrice et de l’initiatrice tant au sens physique qu’au sens mystique des termes.

Laisser un commentaire

 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello