L’hippopotame nain

Posté par othoharmonie le 11 avril 2014

téléchargement (5)L’hippopotame nain est un hippopotame originaire des forêts et des marécages de l’Afrique de l’Ouest. Ce mammifère est un animal discret, solitaire et nocturne même si la masse d’un mâle adulte peut avoisiner 275 kg. Il est une des deux seules espèces encore existantes dans la famille des Hippopotamidae, l’autre étant son cousin beaucoup plus imposant, l’hippopotame commun, dit amphibie.

L’hippopotame nain a conservé de nombreuses adaptations terrestres en comparaison de l’autre espèce d’hippopotame, mais comme lui, c’est un animal semi-aquatique qui se repose au bord de l’eau pour garder sa peau hydratée et une température basse pour son corps. L’accouplement et la mise bas peuvent se produire dans l’eau ou sur terre. L’hippopotame nain est herbivore, se nourrissant de toutes sortes de fougères, de plantes à larges feuilles et de fruits qu’il trouve dans la forêt riparienne. Il est difficile à étudier dans la nature.

Introduit dans les jardins zoologiques au début du xxe siècle, il s’est bien reproduit en captivité et la grande majorité des connaissances sur l’espèce proviennent de spécimens de zoo. La survie de l’espèce en captivité est plus assurée que dans la nature : l’Union internationale pour la conservation de la nature estime qu’il reste moins de 3 000 hippopotames nains vivant en liberté. Ils sont menacés principalement par la perte de leur habitat, les forêts étant déboisées et converties en terres agricoles. Ils sont également menacés par le braconnage, la chasse, les prédateurs naturels et la guerre.

Selon MSW il existe deux sous-espèces, la seconde étant éteinte :

  • sous-espèce Hexaprotodon liberiensis liberiensis
  • sous-espèce Hexaprotodon liberiensis heslopi

Son nom scientifique d’espèce signifie « du Libéria », car c’est là qu’une grande majorité d’entre eux vivent, son nom de genre est par contre controversé, il est classé soit dans le genre Choeropsis (terme issu du grec ancien et signifiant « qui ressemble à un porc ») soit dans le genre Hexaprotodon (terme grec ancien qui signifie « qui a six protodontes », c’est-à-dire six molaires à tubercule unique).

Son nom d’hippopotame nain ou d’hippopotame pygmée est ambigu du fait que les scientifiques occidentaux ont découvert plusieurs espèces fossiles d’hippopotames de petite taille, à quelques années seulement de la découverte de cette espèce vivante.

La taxonomie du genre de l’hippopotame nain a changé au fur et à mesure que les connaissances sur l’espèce augmentaient. Samuel Morton les avait initialement dénommés Hippopotamus minor mais il s’est aperçu par la suite qu’il y avait suffisamment de différences entre les deux espèces pour créer son propre genre à cette nouvelle espèce et il a appelé le nouveau genre Choeropsis. En 1977, un autre naturaliste, Robert Thorne Coryndon proposa que l’hippopotame nain soit rattaché au genre Hexaprotodon, un genre qui comprenait des hippopotames préhistoriques le plus souvent originaires d’Asie. Cette proposition fut largement acceptée jusqu’à ce qu’un naturaliste français Jean-Renaud Boisserie affirme en 2005, après avoir examiné de façon approfondie la phylogénie des Hippopotamidae, que l’hippopotame nain ne faisait pas partie du genre Hexaprodoton. Il suggère que l’hippopotame nain soit classé dans un genre distinct, le genre Choeropsis. Si le nom du genre ne fait pas l’unanimité, tout le monde convient que l’hippopotame nain moderne, qu’il soit appelé H. liberiensis ou C. liberiensis, est la seule espèce existante de son genre.

Laisser un commentaire

 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello