Anatomie de l’hippopotame

Posté par othoharmonie le 9 avril 2014

 

 

Hippo-CyprusPour les protéger encore plus du Soleil, comme pour les autres hippopotames, leur peau sécrète une sorte d’écran solaire naturel de couleur rougeâtre appelée parfois « sueur de sang », mais ce n’est en réalité ni du sang, ni de la sueur. D’abord incolore, elle vire à l’orangé-rouge au bout de quelques minutes, et devient finalement marron.

Deux pigments différents et extrêmement acides ont été identifiés dans les sécrétions, un rouge et un orangé. Le pigment rouge est l’acide hipposudorique et le pigment orangé, l’acide norhipposudorique. On a découvert que le pigment rouge inhibe la croissance des bactéries pathogènes, ce qui laisse à croire que la sécrétion a un effet antibiotique. L’absorption de la lumière par ces deux pigments est maximale dans la gamme ultraviolette, ce qui équivaut à l’effet d’un écran solaire. Comme les hippopotames sécrètent ces pigments partout dans le monde, il ne semble pas que ce soit leur alimentation qui en soit la source. Au lieu de cela les animaux peuvent synthétiser les pigments à partir de précurseurs comme la tyrosine qui est un acide aminé.

Comportement

Les comportements observés pour les deux espèces vivantes sont différents. L’hippopotame commun ou amphibie vit en grands groupes dominés par un mâle polygame et irascible, tandis que les hippopotames nains vivent en couples ou en très petits groupes. Les hippopotames amphibies passent la journée dans l’eau pour se protéger du soleil, tandis que les hippopotames nains passent la journée, cachés en forêt, dans les marais voire dans des terriers.

L’accouplement de l’hippopotame commun se passe dans l’eau. La femelle est alors complètement immergée, seules ses narines sortent de l’eau. Comparativement aux adultes, le jeune est minuscule à la naissance : 30 kg pour 40 cm de long. La mère fait près de deux tonnes. La croissance est très rapide. À un an, le jeune pèse déjà 500 kg. En cas de naissance de gémellité, seul l’un des jeunes est nourri.

Alimentation

En journée, l’hippopotame se nourrit d’herbe et de graminées à proximité des berges. La nuit tombée, il s’éloigne des berges pour rejoindre des pâturages par des sentiers précis, parcourant pour cela jusqu’à10 km. Il ne se sert pas de ses dents, pour couper l’herbe, mais la cueille avec ses lèvres. Pendant sa quête de nourriture, il arrive parfois qu’il pénètre dans des plantations, occasionnant alors d’énormes dégâts. Il consomme 40 kg de matières végétales par jour. Lors des périodes où les herbes viennent à manquer ils peuvent sans problème se nourrir de viande, ces animaux étant des charognards occasionnels. Il est très rare de voir un hippopotame hors de l’eau la journée. On peut le voir dans une vidéo produite par la BBC.

Bien qu’il soit herbivore, c’est l’animal le plus dangereux d’Afrique. Il protège férocement son territoire, celui-ci étant la cause de la plupart des attaques sur les humains.

Laisser un commentaire

 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello